Saint-Rambert-en-Bugey

Saint-Rambert-en-Bugey
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Rambert.

45° 56′ 49″ N 5° 26′ 15″ E / 45.9469, 5.4375

Saint-Rambert-en-Bugey
Vu du centre de Saint-Rambert-en-Bugey
Vu du centre de Saint-Rambert-en-Bugey
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Belley
Canton Saint-Rambert-en-Bugey (chef-lieu)
Code commune 01384
Code postal 01230
Maire
Mandat en cours
Gilbert Bouchon
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de la Vallée de l'Albarine
Site web www.saint-rambert-en-bugey.fr
Démographie
Population 2 167 hab. (2008)
Densité 76 hab./km²
Gentilé Rambertois
Géographie
Coordonnées 45° 56′ 49″ Nord
       5° 26′ 15″ Est
/ 45.9469, 5.4375
Altitudes mini. 271 m — maxi. 819 m
Superficie 28,55 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Saint-Rambert-en-Bugey est une commune française, située dans la région Rhône-Alpes. Elle est le chef-lieu du canton de Saint-Rambert-en-Bugey, dans le département de l'Ain.

Ses habitants sont appelés les Rambertois.[1]

Géographie

Localisation

Saint-Rambert-en-Bugey est situé dans le Jura méridional, dans les montagnes du Bugey, au débouché de la vallée de l'Albarine, à l'altitude de 310 m.

Climat

Saint-Rambert-en-Bugey possède un climat de type semi-continental.

La vallée est située dans une zone climatique de transition : en automne, alors que la plaine de l'Ain, située à quelques kilomètres, se trouve en pleine zone de brouillard, la vallée de l'Albarine reste ensoleillée jusqu'à Torcieu ; la brise de montagne, canalisée par la cluse des Hôpitaux, chasse la brume[2].

Relief et géologie

La partie de la cluse sinueuse où est bâtie la ville est dirigée du Nord-Est au Sud-Ouest.

Hydrologie

La ville est traversée dans sa longueur par une belle rivière, l'Albarine.

Trois affluents rejoignent l' Albarine à Saint-Rambert-en-Bugey :

  • la Mandorne, au niveau du lieu-dit « le Moulin à Papier » ;
  • le Brevon, au niveau de l'église ;
  • la Câline, à Serrières.

Urbanisme

Coincé au fond d'une vallée, entre une route nationale et une rivière impétueuse, Saint-Rambert a vu sa richesse architecturale se perdre au fur et à mesure de son histoire.

Dès 1602, son château est détruit. Les portes de la ville et les remparts sont détruits pour faciliter la circulation.

La révolution industrielle a marqué profondément la physionomie de la cité. On remarque les restes d'un très rare ensemble de cités ouvrières, de villas de contremaitres, de châteaux de directeurs et d'usines textiles datant du XIXe siècle (Schappe).

Autrefois surnommé[réf. souhaitée] la « Venise du Bugey » à cause de son canal qui traversait le bourg et de ses fontaines monumentales, Saint-Rambert a vu son canal couvert et ses fontaines détruites lors des opérations de bétonnage des années 1960.

Voies de communication et transports

Voie ferrée

La gare de Saint-Rambert-en-Bugey est située sur la Ligne de Lyon-Perrache à Genève (frontière). Elle est desservie[3] par des trains TER Rhône-Alpes qui effectuent des missions entre la gare de Lyon-Perrache et celles de :

Saint-Gervais ; Évian ; Chambéry-Challes-les-Eaux ; Genève.

La station de Saint-Rambert a été mise en service en 1857 par la Compagnie du chemin de fer de Lyon à Genève.

Route nationale

La ville est traversée par la route départementale D1504, ancienne « route nationale 504 ».

Autres routes

  • Route d'Angrieres
  • Route de Conand
  • Route de Grattoux
  • Route de l'Abbaye
  • Route de Morgelas

Rues de Saint-Rambert-en-Bugey

Ci-dessous, la liste des noms autres voies de Saint-Rambert-en-Bugey[4] :

Les hameaux de la commune

Saint-Rambert-en-Bugey vue de des montagnes environnantes.
  • Grattoux, à 1 km au nord-nord-est de Saint-Rambert
  • Buges, à 1 km au nord, dans la vallée du Brevon
  • Vorages, à 1,5 km au nord-nord-est de Saint-Rambert
  • Blanaz, à 2,5 km au sud de Saint-Rambert (alt. : 467 m)
  • Lupieu, à 3 km au sud de Saint-Rambert, dans la vallée d'un affluent du Brevon, le Chazet
  • Javornoz, à 1 km au sud de Saint-Rambert
  • Morgelaz, au pied du Mont Luisandre
  • Angrières, à 2,5 km à l'ouest-nord-ouest de Saint-Rambert (alt. : 641 m)
  • Serrières, dans le prolongement de Saint-Rambert-en-Bugey, en aval

Histoire

Origines et légende

  • Saint Domitien[5]

Selon la légende, les origines de la ville de Saint-Rambert remontent à Saint Domitien, au Ve siècle.
Domitien aurait fondé un monastère et un hospice sur les bords du Brevon, vers 440.
Ce « désert », où se cachait précédemment des « faux-monnayeurs », se nommait Bébronne.

Au VIIe siècle, Ragnebert, un noble et pieux chevalier franc est victime d'obscures intrigues de pouvoirs sous le règne du « roi fainéant » Thierry III. Exilé dans le Bugey par Ebroïn, le maire du palais, il est assassiné sur ses ordres, le 13 juin 680 sur le chemin de l'Abbaye (une croix de pierre, placée à quelques pas du pont du Brevon, indique l'endroit où il aurait été mis à mort par deux « sicaires »).
D'après la légende, les prodiges se multiplièrent sur le tombeau de Ragnebert et le lieu devint rapidement un important lieu de pèlerinage. En peu de temps, il se forma sous la protection de l'Abbaye un bourg qui prit le nom du martyr (les reliques de Saint Rambert sont toujours conservées dans l'église paroissiale).

Moyen Âge

L’Abbaye de Saint-Rambert se trouve au XIIe siècle à l'apogée de sa puissance. Indépendante de toute suprématie temporelle, elle ne relève que du pape pour la question canonique. Elle possède des domaines jusqu'en Savoie, et se trouve un des petits états les plus riches du Bugey[6]. En 1191, une bulle du pape Célestin III, où l'on énumère les bénéfices de l'Abbaye[7], montre que son étendue était plus considérable que celle du canton actuel.

La construction du château de Cornillon, sur un éperon rocheux au-dessus de la ville, permet à l'Abbaye d'assurer seule son indépendance et sa sécurité.

En 1196, l'abbé Régnier cède à Thomas, comte de Savoie, le château de Cornillon en échange de sa protection.

la guerre contre le Dauphiné

Vers 1282, le conflit entre entre les maisons de Savoie et celle du Dauphiné gagne le Bugey. C'est une guerre d'escarmouches, de sièges et d'expéditions punitives. Situé à la "frontière", Saint-Rambert à reçu du comte de Savoie Ame V, en 1288, des franchises et privilèges semblables à ceux de la ville de Bourg. Le château de Cornillon est une place savoyarde importante de part sa situation et de nombreuses chevauchées partent de Saint-Rambert pour aller ravager la plaine de l'Ain[8]. Le 5 janvier 1355, le traité de Paris met fin au conflit.

Saint-Rambert en Savoye

Le bourg obtient rapidement franchises et privilèges. Il devient notamment la résidence obligée des juges du Bugey et se développe considérablement.

Saint-Rambert restera savoyard jusqu'en 1601.

Ancien Régime

  • En 1607, le Duc de Nemours obtient du roi Henry IV la réunion des justices s’exerçant sur ses marquisats de Saint-Sorlin et Saint-Rambert et ses baronnies de Chazey, Poncin et Cerdon: la centralisation se fait à Saint-Rambert. Saint-Rambert est sauvé de la désertification et de la ruine qui la menaçait[9].

Saint-Rambert décline: la ville doit faire face à la concurrence de la route Lyon-Bellegarde passant par Nantua, plus courte que la route Lyon-Bellegarde passant par Saint-Rambert et Belley (de Bellegarde, on rejoint Genève).

  • L'industrie textile est la plus importante des industries de la ville, reconnue pour l'excellente qualité de sa production de toile de chanvre (nappe, serviette, etc...). Un bureau de visite et de marquage des toiles doit pourtant être instauré pour lutter contre les nombreuses malfaçons et imitations.
  • Des tanneurs travaillent en ville. Ces commerces locaux empuantissent les alentours. Les habitants sont pauvres et la ville insalubre. Des épidémies déciment de temps à autre la population.
  • Le don gratuit, la mauvaise gestion des syndics et un mauvais procès contre les Chartreux de Portes (qui réclament que la Justice de leur seigneurie de Saint-Sorlin soit rendue à Lagnieu), achève de ruiner la Ville, qui doit piocher dans les économies de l'Hôpital pour faire face aux frais du procès.
  • Le siège de la justice à Saint-Rambert est disloqué.

Révolution française

XIXe et XXe siècles

Alphonse de Lamartine nous a laissé cette description de Saint-Rambert au début du XIXe :

« Peu à peu le défilé s'élargit,le ruisseau grossit, les maisons aussi pittoresques,mais plus nombreuses, se rapprochent sur les deux rives et forment le faubourg d'une petite ville appelée Saint-Rambert. Il n'y a point de rue; la rue, c'est l'Albarine couverte d'une multitude de ponts. Une petite auberge, dont les filets tapissent le mur, puise les écrevisses et les truites sous ses fenêtres et sous son escalier. On soupe et on couche là au bruit et à la fraîcheur du petit fleuve. Quelques usines y joignent le bruit du marteau, quelques moulins le tic-tac des roues. C'est un des lieux les plus pittoresques du monde. »

Toponymie

Politique et administration

Tendances politiques

Administration municipale

Liste des maires

Politique environnementale

Jumelage

Population et société

Démographie

Évolution démographique
(Source : Cassini[13])

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 042 2 596 2 244 2 130 2 420 2 613 2 633 2 567 2 528
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 799 2 597 2 531 2 537 2 620 2 964 3 409 3 765 4 113
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
5 028 4 971 4 950 4 204 4 319 4 168 3 463 2 862 2 866
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007  
2 936 2 857 2 439 2 161 2 112 2 065 2 166 2 167  

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Enseignement

On y trouve une école primaire et un collège public.

Manifestations culturelles et festivités

Santé

Sports

  • L'Étoile du Bugey, le club de rugby historique, crée en 1921.
  • L'Albarine Basket Club compte 103 licenciés, dont 51 mini-basketteurs (- de 10 ans), 18 joueurs de moins de 16 ans, 19 joueurs Séniors et 10 loisirs[14].

Médias

Cultes

Économie

Culture et patrimoine

Héraldique

Armes de Saint-Rambert-en-Bugey

La commune de Saint-Rambert-en-Bugey porte :

D'or à la corneille de sable, au chef d'azur chargé de trois fleurs de lys du champ.[15].
Article connexe : Armorial des communes de l'Ain.

Personnalités liées à la commune

Monuments laïques

  • Ruines du château féodal de Cornillon.

Monuments religieux

Patrimoine naturel

La ville est traversée par une belle rivière : l'Albarine.

Gastronomie

Une platée de chanterelles
Un fromage à ramequin
  • Une spécialité très locale, le ramequin, est un fromage de vache sec qui se déguste fondu. C'est un symbole des traditions d'hospitalité bugiste.
  • Les bugnes sont une sorte de beignet associés à la période du Mardi-Gras.
  • Les bugistes sont souvent des champignonneurs avertis. Les trompettes de mort, chanterelles et autres bolets font parties intégrante de la gastronomie privée.
  • Les truites de l'Albarine.
  • Les tartes au sucre ou à la crème.

Patrimoine culturel

Références

  1. Nom des habitants des communes françaises, Saint-Rambert-en-Bugey sur le site habitants.fr de la SARL Patagos. Consulté le 13 novembre 2011.
  2. Climat de Saint-Rambert-en-BugeyTrautsolt Isabelle. Recherches sur les climats du Jura français. In: Annales de Géographie. 1969, t. 78, n°428. pp. 405-434.(Consulté le 07 novembre 2011)
  3. Site SNCF TER Rhône-Alpes, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Halte ferroviaire de St-Rambert-en-Bugey lire (consulté le 12 août 2011).
  4. Rue de Saint-Rambert-en-Bugey sur www.annuaire-mairie.fr. Consulté le 13 novembre 2011.
  5. a et b Google livres, Jean-Irénée Depérys: Histoire hagiologique de Belley ou recueil des vies des saints et des bienheureux nés dans ce diocèse, édition Bottier, 1834, p.  11 à 20. )
  6. Google livres, Hippolyte Leymarie: "Notice historique et descriptive sur la ville et l'abbaye de Saint-Rambert-de-Joux"
  7. Google livres,Samuel Guichenon: "Histoire de Bresse et de Bugey", 1650
  8. Google livresAlain Kersuzan. "Défendre la Bresse et le Bugey:les châteaux savoyards dans la guerre contre le Dauphiné, 1282-1355", Presses Universitaires de Lyon, 2005
  9. Google livres, Marc Perrot: "St-Rambert-en-Bugey et la vallée de l'Albarine sous l'ancien régime: XVIIe siècle-XVIIIe siècle", 1988.
  10. a, b, c, d, e, f, g, h et i Noms de lieux de Suisse Romande,Savoie et environs, Henry Suter: "Noms de Lieux de Suisse Romande, Savoie et environs".
  11. Supplément À L’Encyclopédie Ou Dictionnaire Raisonné Des Sciences, Des Arts Et Des Métiers, Denis Diderot: "Supplément à L'Encyclopédie Ou Dictionnaire Raisonné Des Sciences, des Arts et des Métiers".
  12. [PDF] Liste des maires de l'Ain au 16 avril 2008 sur le site internet de la préfecture de l'Ain
  13. Saint-Rambert-en-Bugey sur le site de Cassini
  14. Albarine Basket Club - Saint-Rambert-en-Bugey - Site officiel de la commune,Albarine Basket Club.
  15. Armes de Saint-Rambert-en-Bugey, sur newgaso.fr.
  16. La crypte Saint-Domitien à Saint-Rambert sur le site Le Progrès

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir la catégorie : Saint-Rambert-en-Bugey.

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-Rambert-en-Bugey de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-rambert-en-bugey — Détail Administration Pays France Région …   Wikipédia en Français

  • Saint-Rambert-en-Bugey — Saltar a navegación, búsqueda Saint Rambert en Bugey País …   Wikipedia Español

  • Saint-Rambert-en-Bugey — French commune nomcommune=Saint Rambert en Bugey région=Rhône Alpes département=Ain arrondissement= Belley canton=Saint Rambert en Bugey insee=01384 cp=01230 maire=Gilbert Bouchon mandat=2008 2014 intercomm=Vallée de l Albarine longitude=5.433333 …   Wikipedia

  • Saint-Rambert-en-Bugey — Original name in latin Saint Rambert en Bugey Name in other language Mont Ferme, Saint Rambert, Saint Rambert en Bugey State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 45.94426 latitude 5.43904 altitude 410 Population 2191 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Gare de Saint-Rambert-en-Bugey — Saint Rambert en Bugey Vue de la gare Localisation Pays France Commune Saint Rambert en Bugey …   Wikipédia en Français

  • Canton De Saint-Rambert-en-Bugey — Administration Pays France Région Rhône Alpes Département Ain Arrondissement Arrondissement de Belley Code cantonal 01 28 …   Wikipédia en Français

  • Canton de saint-rambert-en-bugey — Administration Pays France Région Rhône Alpes Département Ain Arrondissement Arrondissement de Belley Code cantonal 01 28 …   Wikipédia en Français

  • Canton de Saint-Rambert-en-Bugey — Situation du canton de Saint Rambert en Bugey dans le département Ain Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Saint-Rambert-en-Bugey — La vallée du Brevon (en face), où est construit l Abbaye. Présentation Date de construction XIe siècle au …   Wikipédia en Français

  • Kanton Saint-Rambert-en-Bugey — Region Rhône Alpes Département Ain Arrondissement Belley Hauptort Saint Rambert en Bugey Einwohner 5.337 (1. Jan. 2008) …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”