Ilbarritz

Ilbarritz

Bidart

Bidart
Carte de localisation de Bidart
Pays France France
Région Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Arrondissement Bayonne
Canton Saint-Jean-de-Luz
Code Insee 64125
Code postal 64210
Maire
Mandat en cours
Jean Jaccachoury
2008-2014
Intercommunalité sans
Latitude
Longitude
43° 26′ 17″ Nord
       1° 35′ 30″ Ouest
/ 43.4380555556, -1.59166666667
Altitude 0 m (mini) – 80 m (maxi)
Superficie 12,15 km²
Population sans
doubles comptes
5 614 hab.
(2006)
Densité 462,1 hab./km²
Pyrenees-Atlantiques topographic map-fr.jpg
City locator 2.svg
Bidart
Localisation sur la carte départementale

Bidart (Bidarte en basque) est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Atlantiques et la région Aquitaine.

Le gentilé est Bidartar[1].

Sommaire

Géographie

Situation

Bidart fait partie de la province basque du Labourd.

Bidart est une petite station balnéaire basque dont la côte se constitue principalement de falaises rocheuses, célèbres pour la visibilité de la coupure géologique crétacé-tertiaire.

Accès

Bidart est une station sur la liaison SNCF Bordeaux - Irun.
La commune est desservie par la route nationale 10 et a un accès rapide à l'autoroute A63 aux sorties 4 de Biarritz ou 3 de Saint-Jean-de-Luz nord.

Hydrographie

Bidart est traversée[2] par l'Uhabia, petit fleuve côtier qui se jette dans le golfe de Gascogne dans la commune, et par ses affluents, le Zirikolatzeko erreka et le Bixipauko erreka.

Lieux-dits et hameaux

Armoiries
  • Burruntz
  • Chaya
  • Ilbarritz
  • Katalinenea
  • Pardo
  • Parlementia (Parlamentua)
  • Uhaldea
  • Uronea
  • Xutiketa
  • Bassilour

Communes limitrophes

Toponymie

l'hôtel de ville
Le moulin de Bassilour (construit en 1741) sur l'Uhabia

Le toponyme Bidart est mentionné au XIIe siècle[3] dans le cartulaire de Bayonne (F 14)[4] et apparaît sous la forme Beata Maria de Bidart (1755[3], collations du diocèse de Bayonne[5]).

Le nom basque est Bidarte, qui vient de bide (chemin) et arte (au milieu) et signifie 'au milieu des chemins, au carrefour'.

Le toponyme Ilbarritz apparaît sous les formes Ilbarritz (1761[3], collations du diocèse de Bayonne[5]) et Ilbarrits (1863[3], dictionnaire topographique Béarn-Pays basque[3]).

Le toponyme Parlementia désignait en 1863 un hameau de Bidart[3].

Burruntz provient de la racine basque buru, 'au bout de'.

Katalinenea vient du prénom Kattalin et du basque enea, 'maison'.

Le toponyme Uhaldea provient du basque ur, 'eau', et alde, 'du côté de'.

Uronea vient du basque ur, 'eau', et one, 'bon(ne)'.

Histoire

Le début du XVIe siècle en Labourd est marqué par l'apparition de la peste. La lecture des registres gascons[6] permet de suivre son expansion. Le 21 octobre 1515, la ville de Bayonne fait « inhibition et défense à tous les manants et habitants de la présente cité (...) d'aller en la paroisse de Bidart (...) à cause de la contagion de la peste ».

Héraldique

Blason Blasonnement
Parti au 1 de sinople à une falaise d'argent mouvante du flanc dextre posée sur une mer du même, sommée d'un phare crénelé d'or ajouré du champ et enflammé de gueules ; au 2 de gueules au navire d'or voguant de front sur une mer d'argent en pointe, équipé d'une voile d'argent chargée d'une croix basque (contournée) de sable et girouetté de sinople ; une vergette d'or brochant sur la partition est accostée de dix billettes du même posées en pal 5 et 5 à la bordure de gueules chargée de huit flanchis d'or[7].

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1975 1995 Georges Ilhé
1995 2006 Pierre Jaccachoury DVD
2006 2008 Marie-Claude Dandrieu Bergez
2008 2014 Jean Jaccachoury DVD

Intercommunalité

Bidart fait partie de douze structures intercommunales

  • syndicat mixte études pour élaboration et suivi du SCOT de l'agglomération de Bayonne et sud des Landes ;
  • SIVU Arbonnes Bidart
  • syndicat de Louhabia ;
  • syndicat départemental d'électrification ;
  • syndicat intercommunal d'aménagement de la zone Ilbarritz-Mouriscot ;
  • syndicat intercommunal des collèges d'enseignement secondaire de Saint-Jean-de-Luz ;
  • syndicat intercommunal pour la gestion du centre Txakurrak ;
  • syndicat mixte Bizi Garbia ;
  • syndicat mixte de la technopole Izarbel côte basque ;
  • syndicat mixte de l'usine de la Nive ;
  • syndicat mixte Kosta Garbia ;
  • syndicat intercommunal pour le soutien à la culture basque.

La commune adhère à l'Eurocité basque Bayonne - San Sebastian.

Démographie

Évolution démographique
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
841 708 723 687 804 1 255 1 252 1 269 1 276
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 307 1 333 1 434 1 443 1 593 1 548 1 409 1 370 1 473
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 528 1 570 1 668 1 866 2 148 2 400 1 952 2 202 2 362
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
2 256 2 436 2 748 3 044 4 123 4 670 5 614 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


La commune fait partie de l'aire urbaine de Bayonne.

Économie

Autrefois tournée vers la pèche, l'activité est aujourd'hui principalement orientée vers le tourisme. L'Ifremer possède un laboratoire à Bidart.

Culture et patrimoine

Devise

La devise de Bidart est Bidartean zuzena onena, ce qui signifie 'au croisement des chemins le meilleur est le plus droit'.

Patrimoine civil

Le château d'Ilbarritz
Le château d'Ilbarritz

Le château d’Ilbarritz[8] fut construit entre 1895 et 1897 par Gustave Huguenin (architecte biarrot) pour le baron Albert de l'Espée, héritier des fonderies de Wendel, afin d’abriter le plus grand orgue jamais conçu pour un particulier (facteur Cavaillé-Coll), le château était au milieu d’un vaste parc à fabriques reliées entre elles par un réseau de chemins couverts.

Le grand orgue (visible aujourd’hui à la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre) est démonté en 1903, remplacé en 1906 par un second légèrement plus petit, mais plus perfectionné (facteur Mutin) qu’on peut voir actuellement en l’église d’Uzurbil (près de Saint-Sébastien en Espagne).

Vendu par le baron après seulement 4 ans d'occupation, en 1911, le château sera transformé en hôpital au cours de la Première Guerre mondiale, le domaine morcelé en 1923, les fabriques détruites ou démontées. Maison de convalescence pour les réfugiés de la guerre d’Espagne, garnison allemande à partir de 1940 puis annexe de ferme, les dégradations et les pillages continuent jusqu’en 1958 où une restauration partielle est engagée. Revendu en 1986, fermé pendant plusieurs années, le château, bien que classé en 1990 (toiture, façades, salle d’orgue, grand escalier, décoration intérieure) a souffert de son manque d’entretien. Un projet de restauration d’envergure est à l’étude ;

L'atalaye

La tour de l'ancienne atalaye[9] (tour de guet avec cheminée, servant à repérer les baleines) de Guéthary date du XVIIIe siècle ;

Patrimoine religieux

L'église Notre-Dame de l'Assomption[10] date du XVIe siècle. Elle recèle un crucifix[11] du XVIIe siècle, une statue en bois du XVIIIe siècle représentant saint Jacques[12] et des fonts baptismaux[13] offerts par la reine Nathalie de Serbie réfugiée à Bidart ;

La chapelle Sainte-Madeleine[14] date du XIXe siècle ;

L'église Notre-Dame de l'Assomption

Patrimoine environnemental

Bidart compte 6 plages surveillées :

  • Centre
  • Erretegia
  • Ilbarritz
  • Parlementia (Parlamentua)
  • Pavillon royal
  • Uhabia

Équipements

Sports et équipements sportifs

Présentation de l'équipe sénior de chistera
Partie de chistéra enfants
Mouvement de chistéra
Surf

C'est sur la commune de Bidart que se situe la vague mondialement connue de Parlementia. Tous les ans, une compétition de surf de grosses vagues y est organisée. On peut considérer cette vague comme patrimoine naturel de la commune et aussi une attraction touristique partagée avec le commune limitrophe de Guéthary où se trouve le meilleur point de vue sur la vague.

Judo

Localisé au Kirolak, rue de la gare, le judo club de Bidart a fêté ses 30 ans d'existence en 2007.

Rugby

Le Bidart Union Club a remporté trois titres séniors durant la saison 2007/08 : champion comité première et réserve, et champion de France promotion honneur.

Enseignement

La commune dispose d'une école primaire. L'ESTIA, école d'ingénieurs gérée par la Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne Pays basque est situé dans la technopole Izarbel.

Personnalités liées à la commune

Notes

  1. Gentilé sur habitants.fr
  2. Site du Sandre sur Bidart
  3. a , b , c , d , e  et f Paul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque
  4. Cartulaire de Bayonne ou Livre d'Or - Manuscrit du XIVe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  5. a  et b Manuscrits du XVIIe et du XVIIIe siècles - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  6. Registres gascons, tome 1, pages 44, 53, 141, 154, 158-159, 195 et 233 - cités par Manex Goyhenetche, Histoire générale du Pays basque - tome 3, Elkarlanean 2001 (ISBN 2 9131 5634 7) , pages 42 et 43.
  7. Guy Ascarat
  8. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur le château d'Ilbarritz
  9. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur l'atalaye
  10. [1] [2], Ministère de la Culture, base Mérimée - Notices sur l'église Notre-Dame de l'Assomption
  11. Ministère de la Culture, base Palissy - Notice sur le crucifix de l'église Notre-Dame de l'Assomption
  12. Ministère de la Culture, base Palissy - Notice sur la statue de saint Jacques
  13. Ministère de la Culture, base Palissy - Notice sur les fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de l'Assomption
  14. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur la chapelle Sainte-Madeleine

Pour approfondir

Articles connexes

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail des communes de France Portail des communes de France
  • Portail des Pyrénées-Atlantiques Portail des Pyrénées-Atlantiques
Ce document provient de « Bidart ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ilbarritz de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Château d'Ilbarritz — 43° 27′ 31″ N 1° 34′ 35″ W / 43.458705, 1.576383 …   Wikipédia en Français

  • Résidence Mer & Golf Ilbarritz — (Бидар,Франция) Категория отеля: 4 звездочный отель Адрес: Avenue de La Roserai …   Каталог отелей

  • Bidart — Pour les articles homonymes, voir Bidart (homonymie). 43° 26′ 17″ N 1° 35′ 30″ W …   Wikipédia en Français

  • Albert De L'Espée — Le baron Albert de L Espée (né à Metz en 1852 et mort à Antibes en 1918), fils d Édouard, gouverneur de la région de Metz, et de Marie Joséphine de Gargan elle même fille de Marguerite De Wendel et héritier de la famille de Wendel, est un… …   Wikipédia en Français

  • Albert de L'Espee — Albert de L Espée Le baron Albert de L Espée (né à Metz en 1852 et mort à Antibes en 1918), fils d Édouard, gouverneur de la région de Metz, et de Marie Joséphine de Gargan elle même fille de Marguerite De Wendel et héritier de la famille de… …   Wikipédia en Français

  • Albert de l'Espee — Albert de L Espée Le baron Albert de L Espée (né à Metz en 1852 et mort à Antibes en 1918), fils d Édouard, gouverneur de la région de Metz, et de Marie Joséphine de Gargan elle même fille de Marguerite De Wendel et héritier de la famille de… …   Wikipédia en Français

  • Albert de l'Espée — Le baron Albert de L Espée (né à Metz en 1852 et mort à Antibes en 1918), fils d Édouard, gouverneur de la région de Metz, et de Marie Joséphine de Gargan elle même fille de Marguerite De Wendel et héritier de la famille de Wendel, est un… …   Wikipédia en Français

  • Albert de l'espée — Le baron Albert de L Espée (né à Metz en 1852 et mort à Antibes en 1918), fils d Édouard, gouverneur de la région de Metz, et de Marie Joséphine de Gargan elle même fille de Marguerite De Wendel et héritier de la famille de Wendel, est un… …   Wikipédia en Français

  • Aristide Cavaillé-Coll — Aristide Cavaillé im Jahre 1865 nach einer Fotografie von Adolphe Dallemagne …   Deutsch Wikipedia

  • Albert de L'Espée — Albert de L Espée, baron, né à Metz en 1852 et mort à Antibes en 1918, est un mondain dilettante français. Sommaire 1 Biographie 2 Ses villas 2.1 Chalet dans le Jura …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”