Culture dans les Yvelines

Culture dans les Yvelines

Le département des Yvelines est une terre de tradition culturelle et littéraire.

Sommaire

Patrimoine

Patrimoine archéologique

Architecture civile

Le territoire des Yvelines, par son histoire et sa proximité de la Capitale est une terre de châteaux. Du Moyen Âge subsistent de rares vestiges des nombreux châteaux forts des seigneurs locaux, mais à partir du règne de Louis XIII, l'ouest de Paris a été recherché par les familles nobles et aisées, à commencer par la famille royale qui s'installa à Versailles. Cette tendance s'est poursuivie jusqu'à nos jours où les Yvelines sont la banlieue résidentielle par excellence et où des architectes renommés se sont illustrés dans la construction de villas ou de bâtiments industriels.

Moyen Âge

Château de la Madeleine

Le château de la Madeleine à Chevreuse est la mieux conservée des anciennes forteresses des Yvelines. Il abrite actuellement le siège du parc naturel régional de la haute vallée de Chevreuse. Mais on peut voir encore plusieurs donjons, plus ou moins ruinés.

Ruines de la tour Anne-de-Bretagne
Donjon de Houdan

Renaissance

XVIIe et XVIIIe siècle

XIXe siècle

XXe siècle

La ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines, regroupant actuellement sept communes (Élancourt, Guyancourt, La Verrière, Magny-les-Hameaux, Montigny-le-Bretonneux, Trappes et Voisins-le-Bretonneux) dans le cadre d'une communauté d'agglomération, a été le cadre d'un renouvellement de l'architecture. Elle a reçu le label ville d'art et d'histoire[2] attribué par le Ministère de la Culture. On y trouve notamment deux ensembles emblématiques :

A Trappes, se trouvent également Les Dents de Scie, cité ouvrière cheminote construite en 1931 ,par les architectes Henry Gutton et André Gutton, inscrite aux monuments historiques en 1992[3],labellisée en 2005 "Patrimoine du XX.éme siècle".

Les Yvelines comptent un certain nombre de « villas » représentative de l'architecture moderne depuis les années 1930, dont :

Architecture religieuse

Collégiale Notre-Dame de Mantes-la-Jolie
Article détaillé : Églises des Yvelines.

Patrimoine rural

Le lavoir de Jumeauville

Héritant d'un terroir agricole très ancien, les Yvelines conservent un important patrimoine rural que nombre de communes s'efforcent de préserver. Il s'agit notamment de fontaines et lavoirs, tel celui de Jumeauville qui servit de décor lors du tournage de certaines scènes de la série télévisée Orages d'été, d'oratoires et de croix, dont certaines très anciennes seraient des menhirs christianisés (telle la « Croix-Grise » monolithique d'Arnouville-lès-Mantes[5]), de fermes anciennes, parfois transformées en bâtiments culturels ,telle la ferme de la Tremblaye à Bois-d'Arcy et de pigeonniers, de ponts anciens, souvent situés sur le tracé d'anciennes voies romaines, de monuments aux morts, etc.

Équipements culturels

Bibliothèques, médiathèques

Le département des Yvelines compte 179 bibliothèques ou médiathèques municipales[6], dont 21 de niveau 1 selon la typologie de l'ADBDP (association des directeurs des bibliothèques départementales de prêt). Pour gérer ce réseau, les communes disposent de l'appui, tant logistique et documentaire que financier, de la bibliothèque départementale des Yvelines (BDY).

La cité des dents de scie à Trappes.
Vue de la cité universitaire depuis le parc des Sources de la Bièvre à Guyancourt
Archives départementales des Yvelines

La bibliothèque municipale de Versailles, qui dispose de 700 000 volumes dont un fonds patrimonial de près de 100 000 volumes imprimés hérités des collections du château de Versailles, est une bibliothèque classée[7] selon l'article R. 1422-2 du Code général des collectivités territoriales[8].

Salles de spectacles

Archives départementales

Les archives départementales des Yvelines, installées depuis 2003 à Montigny-le-Bretonneux (Saint-Quentin-en-Yvelines), héritières des archives de l’ancien département de Seine-et-Oise, conservent notamment des fonds historiques de l'Ancien Régime. Cela résulte du rôle historique joué par Versailles comme siège du pouvoir central jusqu'en 1789[9].

Musées

Musées nationaux

Autres musées

Vie culturelle

Le livre et l'écrit

Poètes

Le « moulin de Villeneuve » à Saint-Arnoult-en-Yvelines, où vécurent Aragon et Elsa Triolet et où ils sont enterrés.

" Ici, devant Fin-d'Oise, Maurecourt, Andrésy, Conflans-Sainte-Honorine - doux bruit font ces noms-là ! Volée de cloches pour un mariage, dirait-on pas ? Ô poésie ! Ô poésie ! Ô poésie !Ici, sous les yeux bleus de ces quatre villages, on voit la Seine en fleurs s'unir à la belle Oise. Bien. Montez sur un pont suspendu et berceur. Embrassez votre amie et regardez ailleurs. L'Oise est une rivière et la Seine est un fleuve, je l'ai de mes yeux vu ; d'autre part j'ai la preuve que pour aller ensemble courir tant de pelouses, la Seine offre son bras à sa trop jeune épouse. Paul Fort Les noces du fleuve et de la rivière

Les Yvelines ont leur « poète officiel » en la personne de Jehan Despert, qui publia notamment deux recueils de poésies, Quintefeuille en Yvelines aux Cahiers d'Île-de-France en 1974 et Yvelines à cœur battant, aux éditions Gerbert en 1987.

C'est lui qui suggéra le nom du département ,lors de sa création en 1968, en référence à l'antique forêt d'Yveline, (ioline en celte) d'où rayonnent la plupart des cours d'eau qui irriguent ce territoire.

" De ce pays, mais oui ne le saviez-vous pas ? Des Yvelines, là où vont les tourterelles par les clochers de pierre et les villes nouvelles, pour y bâtir des nids et reposer leurs ailes " Yvelines à cœur battant, éd. Gerbert, Aurillac, 1987, p.11-12 .

Historiens

Écrivains

Nombreux sont les écrivains qui ont vécu dans les Yvelines, y ont écrit une part de leur œuvre, et souvent ont chanté ou évoqué dans leurs écrits leur terre d'élection : Émile Zola à Médan, Alexandre Dumas à Saint-Germain-en-Laye et au Port-Marly, Guy de Maupassant à Bougival, Jean Cocteau à Maisons-Laffitte, Colette à Montfort-l'Amaury, Anaïs Nin à Louveciennes, Louis Aragon et Elsa Triolet à Saint-Arnoult-en-Yvelins,Robert Merle au domaine de La Malmaison à Grosrouvre ,etc.

Musique, danse, théâtre

Musique

  • Claude Debussy ,compositeur de La Mer est né le 22 août 1862 à Saint-Germain-en-Laye.
  • Georges Bizet ,en 1875, il s'installe dans le petit village de Bougival pour terminer l'orchestration de Carmen et honorer cette nouvelle commande de l'Opéra Comique qui voulait "une petite chose facile et gaie".
  • Maurice Ravel ,en 1921, désireux de se fixer et d'acquérir « une bicoque à trente kilomètres au moins de Paris » [10] ,acheta une maison à Montfort-l’Amaury le “Belvédère”, où il devait concevoir la majeure partie de ses dernières œuvres.
  • Les musiques traditionnelles sont très présentes dans les Yvelines. Et quoi de plus normal puisque les Franciliens, population venue de toutes les régions de France et d’ailleurs, éprouvent le besoin de vivre, exprimer et partager leurs cultures à travers les musiques et les danses ...

Elles sont encore ,pour les Bretons ,perpétuées par les Cercles Celtiques de Poissy ,Trappes et Rambouillet . Par des groupes folkloriques Portugais dans de nombreuses villes du département .

Théatre

Danse

  • Joséphine Baker 1906 -1975, chanteuse, danseuse et meneuse de revue, a vécu de 1929 à 1947 dans la villa « Le Beau-Chêne », au Vésinet.
  • Les danses traditionnelles sont très présentes dans les Yvelines. Et quoi de plus normal puisque les Franciliens, population venue de toutes les régions de France et d’ailleurs, éprouvent le besoin de vivre, exprimer et partager leurs cultures à travers les musiques et les danses ...

Elles sont encore ,pour les Bretons ,perpétuées par les Cercles Celtiques de Poissy ,Trappes et Rambouillet . Par des groupes folkloriques Portugais dans de nombreuses villes du département .

Arts de la rue

La plupart du temps, les spectacles de rue sont gratuits pour le public. Le lieu de leur représentation peut se trouver dans tout espace public, y compris des centres commerciaux, parkings etc. Ils sont le plus souvent organisés dans des espaces extérieurs où il y peut y avoir un grand nombre de spectateurs. Les acteurs du théâtre de rue vont des simples bateleurs aux compagnies de théâtre, de danse, de musique constituées. Il existe de nombreuses troupes . Les spectacles de pyrotechnie sont parfois considérés également comme du spectacle de rue.

Fêtes et foires traditionnelles

La fête des Loges, une des plus anciennes fêtes foraines de France, se tient chaque été depuis 1652, de la fin juin à la mi-août, sur l’esplanade des Loges dans la forêt de Saint-Germain-en-Laye.

La foire nationale à la brocante et aux jambons, qui trouve son origine au Moyen Âge dans le centre de Paris, se tient deux fois par an depuis 1970 à Chatou dans l'île des Impressionnistes. Elle rassemble des brocanteurs et antiquaires ainsi que des stands de spécialités gastronomiques.

Dessins, peintures, sculptures

Peintres

Article détaillé : Peintures sur les Yvelines.
Monet, La Grenouillère, 1869, Metropolitan Museum of Art
Sisley, Inondation au Port-Marly, 1876, Musée des Beaux-Arts, Rouen

De nombreux peintres se sont inspirés des paysages des Yvelines, en particulier la vallée de la Seine, et sont souvent venus y vivre, notamment avec le développement des chemins de fer à partir du milieu du XIXe siècle.

Corot, qui a commencé sa carrière de peintre à Ville-d'Avray où résidaient ses parents, a fréquenté Mantes-la-Jolie dont il a peint les monuments, le vieux pont et la Collégiale.

Dans les années 1830, William Turner fréquente la région des Yvelines où il réalise de nombreux croquis conservés au British Museum ou à la Tate Gallery. .

En 1845, Ernest Meissonnier, peintre académique, s'installe à Poissy et en devient maire par la suite.

L'école de Cernay, qui se rattache à l'école de Barbizon, rassemble des peintres paysagistes qui fréquentaient les Vaux-de-Cernay. Léon Germain Pelouse en est le chef de file.

Les Impressionnistes se sont illustrés tout au long de la Seine vers la fin du XIXe siècle. Claude Monet a d'abord peint à Bennecourt près de Bonnières qu'il fréquenta en compagnie d'Émile Zola. Il s'installe ensuite à Bougival pour se rapprocher de Renoir qui résidait à Louveciennes. Ils peignent à Marly-le-Roi et fréquentent la « Grenouillère », guinguette installée sur un ponton flottant dans l'île de la Chaussée à Croissy-sur-Seine. Par la suite il s'installera successivement à Argenteuil, puis à Vétheuil, à Poissy et enfin à Giverny, toutes localités riveraines de la Seine. Pissarro séjourne à Louveciennes, Sisley à Marly où il peint les inondations à Port-Marly en 1876.

André Derain et Vlaminck, qui ont séjourné à Chatou, se rattachent au Fauvisme.

Maurice Denis, chef de file des Nabis, fut le peintre de Saint-Germain-en-Laye où sa maison a été transformée en musée à l'initiative du Conseil général.

Raymond Renefer, dessinateur, illustrateur de la première Guerre mondiale, est le peintre d'Andrésy.

Les peintres du Mantois sont Maximilien Luce qui connut une période pointilliste née de ses amitiés avec Signac et Cross. C'estAlfred Veillet, peintre post-impressionniste qui initia Luce aux paysages de la Vallée de Seine. Ils se sont tous deux installés à Rolleboise en 1913 pour Veillet et en 1917 pour Luce. De nombreuses toiles de Luce sont conservées au musée de l'Hôtel-Dieu à Mantes-la-Jolie. On peut aussi citer Georgette Agutte, peintre fauve, épouse de Marcel Sembat.

Certaines communes des Yvelines ont créé des « chemins des Impressionnistes » jalonnées de reproduction de tableaux des grands impressionnistes sur les lieux mêmes où ils ont été peints. c'est le cas à Louveciennes[11]. Neuf communes riveraines de la Seine, Carrières-sur-Seine, Chatou, Croissy-sur-Seine, Bougival, Louveciennes, Marly-le-Roi, Le Port-Marly, Le Pecq et Noisy-le-Roi, ont créé en 2001 le label « Pays des Impressionnistes[12] » pour entretenir l'héritage culturel laissé par les Impressionnistes. Entre Mantes-la-Jolie et Limetz-Villez, le « parcours des Impressionnistes[13] » suit les trace de Monet, Cézanne, Sisley et Renoir.

À partir de 1936, Maurice Utrillo, affecté par l'alcoolisme, vit dix-sept ans reclus au Vésinet où il continue à peindre sous la surveillance de son épouse, Lucie Valore.

Marc Giai-Miniet, né en 1946 à Trappes ,est un peintre et graveur français surréaliste, fantasmatique.

Sculpteurs

  • Philolaos Tloupas qui vit et travaille à Saint-Rémy-lès-Chevreuse [14]. a réalisé le jardin des Gogottes dans le quartier de Villaroy à Guyancourt. Les Gogottes sont des animaux imaginées par le sculpteur en s'inspirant d’un livre de Babar. Un fil d'acier inoxydable reliant les Gogottes permettent de déambuler dans le jardin. A proximité, les façades des bâtiments qui entourent une partie du jardin des Gogottes sont ornées de caryatides inspirées de la Vénus de Milo (architecte : Manolo Nunez-Yanowsky).

Événements culturels, festivals

  • Festival Polar dans la ville de Saint-Quentin-en-Yvelines / février-mars

Pendant huit jours : spectacles culturels, courts-métrages, débats, dédicaces, lectures, concerts... Le festival Polar dans la ville s'est développé au fil des années. Parrainé par de grandes personnalités artistiques, le plus grand événement culturel de Saint-Quentin-en-Yvelines compte plus de 150 manifestations dans une vingtaine de lieux de la ville. La remise du prix "Coeur noir" est attribué au livre policier qui a le plus séduit les bibliothécaires et libraires de la ville sur une thématique dévoilée en début d'année.


Mérinos de Rambouillet
Monsieur de Pourceaugnac au Mois Molière en 2006

On y assiste à la tonte Mérinos (descendants de ceux que Marie-Antoinette avait dans son hameau à Versailles). C'est instructif et en plus on peut visiter le reste de la ferme (vaches, cochons, poules etc.


  • Le Festival Chanson jeune public de Magny-les-Hameaux / mars

Une dizaine de concerts pour les enfants à partir de 5 ans qui se terminent par un goûter pour les petits. Des chansons, de la convivialité.


  • la Fête du conte de Saint-Quentin-en-Yvelines / mars-avril

Depuis sa création en 2000, la Fête du conte rassemble des conteurs, amateurs et artistes confirmés, enfants, parents et acteurs culturels autour d’un temps fort festif et grand public. Ce festival apporte aux enfants, et aux adultes, le bonheur d’écouter des histoires. Des instants si intenses de complicité entre celui qui raconte et celui qui écoute. Les imaginaires se rencontrent pour entrer dans un monde magique. Les conteur nous font rêver grâce à une technique rigoureuse dans la fragilité de l’instant. Le plaisir de découvrir des histoires favorise le passage des jeunes au plaisir de lire.


  • Festival Banlieues'arts / mai-juin

Festival des pratiques culturelles et artistiques en milieu scolaire, Banlieues'arts est initié par l'Association Culturelle de Trappes depuis 1992. Ce rendez-vous concerne aujourd'hui 5 des 7 communes Saint-Quentinoises (auxquelles viennent s'ajouter celles de Saint-Cyr-l'Ecole, de Rambouillet et du Mesnil-Saint-Denis). Banlieues'arts marie habilement art et éducation, ateliers de création avec des artistes en résidence et spectacles professionnels. Il fédère enseignants et élèves (de la maternelle à l'université) autour d'un évènement très original, moment privilégié de rencontres, de réflexion et de création.


Festival de théâtre et de musique, organisé tous les ans depuis 1996 par la municipalité de Versailles[15].


  • PoésYvelines / novembre,

La semaine des poètes, est un festival de poésie organisé depuis 2003 dans diverses communes du département par la Maison de la Poésie de Saint-Quentin-en-Yvelines avec le soutien du Conseil général des Yvelines. Celui-ci décerne à cette occasion un prix de poésie, le « prix PoésYvelines ».


Cinéma

Plus de 160 films, de tous les genres, ont été tournés dans le domaine et le château de Versailles depuis 1904[16]. Le château est un décor recherché pour les tournages et dans nombre de cas, le sujet même du film, comme par exemple pour Si Versailles m'était conté... de Sacha Guitry (1954).

Les Archives françaises du film du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) sont conservées dans le fort de Bois d'Arcy. Constituées de dépôts volontaires, et depuis 1992 des œuvres déposées au titre du dépôt légal des œuvres cinématographiques, elles comprennent près de 100 000 films[17]. Non loin, 40 000 copies de la collection de la Cinémathèque française sont stockées dans le fort de Saint-Cyr[18].

Gastronomie

La gastronomie des Yvelines, de tradition ancienne, longtemps liée à la présence des rois de France, ne se distingue pas fondamentalement de celle de l'Île-de-France en général. Taillevent, cuisinier de Charles V et Charles VI, auteur du Viandier, le plus ancien livre de cuisine connu en France, fut enterré près de Saint-Germain-en-Laye.

Les produits du terroir sont surtout des céréales, des fruits et légumes, bien que l'arboriculture et le maraîchage soient en nette régression face à l'urbanisation, notamment dans la vallée de la Seine. Certains noms de variétés attestent de l'importance ancienne de ces cultures dans la région, telle l'épinard " Monstrueux de Viroflay " ou la prune " Reine claude de Chambourcy[19]" . Dans le Mantois la production de poireaux et d'oignons est célébrée par la « foire aux oignons » de Mantes-la-Jolie, où existe une « confrérie des chevaliers du taste-oignon ».

Poule de Houdan.

Des agriculteurs et des boulangers se sont associés en 2002 pour créer la marque « pain d'Yveline » en respectant un cahier des charges d'agriculture durable[20].

Pour améliorer leur marge, un certain nombre d'agriculteurs pratiquent la vente directe auprès des citadins, parfois sous forme de cueillette en libre-service.

Bien que les Yvelines n'aient jamais été une grande région d'élevage, on y pratique toujours l'élevage ovin et avicole. Rambouillet est le berceau en France du Mérinos, race ovine importée d'Espagne et améliorée dans la Bergerie nationale, qui est à l'origine par croisements et sélection de la race île-de-france, aujourd'hui largement élevée pour la viande non seulement dans la région mais aussi dans de nombreux pays du monde .

La poule de Houdan et la poule de Mantes sont d'anciennes races locales de poules qui ont failli disparaître et que des éleveurs passionnés s'efforcent de faire revivre.

Parmi les produits traditionnels les plus connus figurent deux liqueurs, le noyau de Poissy et à le Grand Marnier à Neauphle-le-Château.

La création des pommes soufflées et de la sauce béarnaise au XIXe siècle sont attribuées au chef du « Pavillon Henri IV », restaurant de Saint-Germain-en-Laye, celle du paris-brest en 1910 à un pâtissier de Maisons-Laffitte inspiré par la course cycliste Paris-Brest-Paris.

Parmi les recettes traditionnelles, on peut citer l'omelette Viroflay (Farcie d’épinards cuits, de jambon et de Gruyère.) , la purée verte ou purée Saint-Germain (purée de pois cassés)[21] ,la Pourlècherie[22] (spécialité monastique à base de poires et de vins) à Saint Lambert des Bois , ou la timbale Marly (Un salpicon) ,un mélange à base de légumes, de fruits, de poisson et de viande. Les ingrédients sont coupés finement[23].

Notes et références de l'article

  1. Château fort dit Tour de Bethemont à Poissy (78) sur Patrimoine.org
  2. Source : Villes et Pays d'Art et d'Histoire
  3. Les « Dents de scie » sur Patrimoine de France
  4. Georges Lacour-Gayet, le château de Saint-Germain-en-Laye, Calmnann-Lévy, 1935.
  5. John Peek, Inventaire des mégalithes de la France - 4-Région parisienne, 1er supplément à Gallia Préhistoire, CNRS, Paris, 1975, (ISBN 2-222-01772-6), p. 275.
  6. Nombre de bibliothèques, Bibliothèque départementale des Yvelines. Consulté le 7novembre 2009
  7. Bibliothèque centrale - Collections et services, Bibliothèque municipale de Versailles. Consulté le 7novembre 2009
  8. Code général des collectivités territoriales - Article R1422-2, easy droit (SARL Jurisystem). Consulté le 19 novembre 2009
  9. Arnaud Ramière de Fontanier (sous la direction de ), La mémoire en poche - Archives départementales des Yvelines, Somogy/Conseil général des Yvelines, 2003 (ISBN 2-85056-678-), p. 33
  10. Source : Les musées des Yvelines – Le Belvédère de Maurice Ravel à Montfort-l’Amaury.
  11. Le chemin des Impressionnistes à Louveciennes, site officiel de la commune
  12. Le Pays des Impressionnistes
  13. Maison du tourisme du Mantois
  14. Source
  15. Le Mois Molière, ville de Versailles. Consulté le 14 novembre 2009
  16. Tournages, Château de Versailles. Consulté le 27 octobre 2009
  17. Historique, Archives françaises du film du CNC. Consulté le 9 octobre 2009
  18. Collections films, La Cinémathèque française. Consulté le 13 novembre 2009
  19. (fr)image de la prune " Reine claude de Chambourcy sur www.pepinieres-genetay.fr. Consulté le 17 août 2010.
  20. Bienvenue sur PainYveline, Association Pain d'Yveline. Consulté le 20 octobre 2009
  21. http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:B8ifYvTpr40J:www.cahierdecuisine.com/recettes/La-puree-verte-ou-puree-Saint-Germain-4407.html+la+pur%C3%A9e+Saint-Germain&cd=6&hl=fr&ct=clnk&gl=fr&client=firefox-a
  22. http://www.leparisien.fr/yvelines/la-pourlecherie-des-moines-poires-vin-girofle-et-cannelle-30-11-2001-2002622144.php
  23. Yvelines, p. 45-48 (quelques recettes culinaires), éd. La France à table, décembre 1974

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Lionel Ollivon, Cloches & clochers des Yvelines, Éditions Champflour, 1993, (ISBN 2-87655-019-9)
  • Michel Péricard, Les Peintres et les Yvelines, Grancher, Paris, 1995. (ISBN 2-90431-08-86)
  • Les choix de la mémoire - Patrimoine retrouvé des Yvelines, Somogy, éditions d'art, Paris, 1997 (ISBN 2-85056-291-2), 215 p.
  • Le Patrimoine des commune des Yvelines, Éditions Flohic, Coll. Le Patrimoine des Communes de France, août 2000 (ISBN 2-84234-070-1) (2 volumes)
  • Marie-Noëlle Craissati, Balades en Yvelines, Éd. Alexandrines, Paris, 2001.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Culture dans les Yvelines de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Débuts de l'aviation dans les Yvelines — Les Yvelines connaitront ballons, dirigeables, et enfin avions. Elles seront un des terrains des premiers essais, des premières réussites, des premiers records. Sommaire 1 Les débuts de l aviation au XIXe siècle 1.1 L aérodrome de Satory à… …   Wikipédia en Français

  • Debuts de l'aviation dans les Yvelines — Débuts de l aviation dans les Yvelines Depuis Icare l homme réve d imiter les oiseaux, l aventure commence avec les plus légers que l air. C est le 21 novembre 1783, que l aéronaute Pilâtre de Rozier décolle des jardins du château de la Muette à… …   Wikipédia en Français

  • Liste des films tournés dans les Yvelines — Un certain nombre d oeuvres cinématographiques et télévisuelles ont été tournés dans le département des Yvelines. Voici une liste à compléter de films, téléfilms, feuilletons télévisés, films documentaires... tournés dans le département des… …   Wikipédia en Français

  • Peintures sur les Yvelines — Blason des Yvelines Les peintures sur les Yvelines sont, si l on excepte les tableaux reproduisant des événements historiques, sont essentiellement des paysages, genre qui est resté longtemps mineur et s est développé au cours du XIXe siècle …   Wikipédia en Français

  • Émeutes de 2005 dans les banlieues françaises — Les émeutes de 2005 dans les banlieues françaises sont des violences urbaines qui ont commencé à Clichy sous Bois le 27 octobre 2005 puis se sont répandues dans un grand nombre de banlieues à travers la France. L état d urgence a été… …   Wikipédia en Français

  • Emeutes de 2005 dans les banlieues francaises — Émeutes de 2005 dans les banlieues françaises Voiture en flammes à Strasbourg …   Wikipédia en Français

  • Emeutes de 2005 dans les banlieues françaises — Émeutes de 2005 dans les banlieues françaises Voiture en flammes à Strasbourg …   Wikipédia en Français

  • Violences urbaines de 2005 dans les banlieues françaises — Émeutes de 2005 dans les banlieues françaises Voiture en flammes à Strasbourg …   Wikipédia en Français

  • Yvelines — Administration Pays France …   Wikipédia en Français

  • Yvelines (département) — Yvelines Yvelines Administration Région Île de France …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”