Octaedre

Octaedre

Octaèdre

Octaèdre
Octaèdre
Type Polyèdre régulier
Faces Triangle
Éléments :
 · Faces
 · Arêtes
 · Sommets
 · Caractéristique
 
8
12
6
2
Faces par sommet 4
Sommets par face 3
Isométries
Dual Cube
Propriétés Deltaèdre régulier et convexe

Un octaèdre (du grec oktô, huit et hedra, face) est un polyèdre à huit faces. Si ses faces sont triangulaires, il possède alors douze arêtes et six sommets.

Par exemple, la pyramide heptagonale est un octaèdre, car elle possède 7 faces latérales triangulaires et une base heptagonale (7+1=8).

Sommaire

L'octaèdre régulier

Un octaèdre régulier est un solide de Platon composé de huit faces dont chacune est un triangle équilatéral, se joignant quatre à quatre à chaque sommet. Platon, dans ses travaux, a voulu expliquer la matière par 5 éléments, et a utilisé des polyèdres réguliers pour les symboliser, l'octaèdre représentait l'élément « air »[1].

L'aire A et le volume V de l'octaèdre régulier d'arête a valent respectivement :

A=2\sqrt{3}a^2 \quad {et} \quad V={1\over3}\sqrt{2}a^3

L'octaèdre régulier est un genre spécial d'antiprisme triangulaire et de bipyramide carrée.

Patron de l'octaèdre régulier

C'est aussi le dual du cube, c'est-à-dire que c'est le polyèdre obtenu en prenant pour sommets les centres des faces d'un cube, et en joignant les sommets qui correspondent à des faces adjacentes. En conséquence, on peut faire correspondre aux sommets et aux faces de l'octaèdre les faces et les sommets du cube.

Les coordonnées canoniques pour les sommets d'un octaèdre centré à l'origine sont (±1,0,0), (0, ±1, 0), (0,0,±1).

Comme il a 3 sommets par face, et 4 faces par sommet, son symbole de Schläfli est {3,4}.

Généralisation

L'hyperoctaèdre (ou polytope croisé, ou orthoplexe, ou encore n-octaèdre) est la généralisation de l'octaèdre en n dimensions.

Le n-octaèdre est le dual du n-cube (hypercube à n dimensions) : pour obtenir un n-octaèdre on relie entre eux les centres des faces (de dimension n-1) d'un n-cube.

L'hyperoctaèdre est, avec l'hypercube et le n-simplexe, un des 3 seuls polytopes existant sous forme régulière dans toute dimension n. Les polytopes réguliers sont en effet une infinité en dimension 2 (voir polygone régulier), 5 en dimension 3 (voir solide de Platon), 6 en dimension 4, et après ils ne sont plus que 3, comme Ludwig Schläfli l'a démontré.

Le symbole de Schläfli d'un n-octaèdre est de la forme {3,3,3,…,3,4} avec (n-1) chiffres.

Les coordonnées des sommets d'un hyperoctaèdre centré à l'origine sont obtenues en permutant les coordonnées (±1,0,0,0,...,0,0).

Les premiers hyperoctaèdres
Hyperoctaèdre Carré Octaèdre Hexadécachore ou 16-cellules 5-octaèdre
Dimension 2 3 4 5
Sommets 4 6 8 10
Représentation Cross graph 2.svg Octahedron.svg 16-cell.gif Cross graph 5.svg

Hypervolume d'un hyperoctaèdre régulier

L'hypervolume d'un polytope est le contenu n-dimensionnel de ce polytope. Soit a son arête.

Pour construire un (n+1)-octaèdre, on relie les 2n sommets d'un n-octaèdre à un nouveau point au-dessus et à un nouveau point au-dessous.

  • Ainsi, un segment dont les extrémités sont reliées à un point au-dessus et à un point au-dessous donne un carré (on supposera que les points ont été placés de sorte à donner un hyperoctaèdre régulier).
  • Un carré dont les sommets sont reliés à un point au-dessus et à un point au-dessous donne un octaèdre.
  • Un octaèdre dont les sommets sont reliés à un point au-dessus et à un point en dessous (situés dans une autre dimension) donne bien un hexadécachore.

L'hyperoctaèdre est donc une double hyperpyramide (à base hyperoctaédrique de dimension inférieure). Etant régulier dans le cas étudié, ses sommets sont tous sur une n-sphère circonscrite. Cette n-sphère circonscrite est également celle de ses faces hyperoctaèdriques de dimensions inférieures, car tous les sommets de l'hyperoctaèdre régulier sont dessus. Le rayon du centre de cette n-sphère aux sommets est donc le même pour toute dimension n : R_n = \frac{a\sqrt{2}}{2}

L'hypervolume est celui de deux hyper-pyramides de hauteur Rn. On en déduit donc que l'hypervolume (le n-contenu) d'un n-octaèdre régulier d'arête a vaut :

V_n = \frac{V_{n-1} \times R_n}{n} \times 2 = \frac{(a\sqrt{2})^n}{n!}

Exemples :

  • Aire du carré : V_2 = \frac{(a\sqrt{2})^2}{1 \times 2} = a^2
  • Volume de l'octaèdre régulier : V_3 = \frac{(a\sqrt{2})^3}{1 \times 2 \times 3} = \frac{a^3 \sqrt{2}}{3}
  • Hypervolume de l'hexadécachore : V_4 = \frac{(a\sqrt{2})^4}{1 \times 2 \times 3 \times 4} = \frac{a^4}{6}

...

(On suppose dans cette formule que le seul n-octaèdre à ne pas avoir une longueur d'arête égale à a est le segment (1-octaèdre), qui a dans ce cas pour longueur a\sqrt{2} (diagonale d'un carré) pour donner bien un carré de coté a avec la méthode de construction donnée)

L'octaèdre articulé

Il existe des octaèdres flexibles, ce sont les polyèdres déformables de taille minimale. Comme l'a prouvé Cauchy, ils ne peuvent pas être convexes[2].

Annexes

Bibliographie

  • (en) H. S. M. Coxeter, Regular Polytopes, Dover Publications, New York, 1973 (ISBN 0-486-61480-8), p. 121–122  p.296, Table I (iii): Regular Polytopes, three regular polytopes in n-dimensions (n>=5)

Notes et références

  1. Les 5 éléments de Platon : Histoire du solide de Platon
  2. Voir Bricard R. Mémoire sur la théorie de l'octaèdre articulé, in Journal de Mathématiques pures et appliquées, Liouville, tome 3:113-148, 1897

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Solides géométriques
Les polyèdres
Les solides de Platon
Tétraèdre - Cube - Octaèdre - Icosaèdre - Dodécaèdre
Les solides d'Archimède
Tétraèdre tronqué - Cube tronqué - Octaèdre tronqué - Dodécaèdre tronqué - Icosaèdre tronqué - Cuboctaèdre - Cube adouci - Icosidodécaèdre - Dodécaèdre adouci - Petit rhombicuboctaèdre - Grand rhombicuboctaèdre - Petit rhombicosidodécaèdre - Grand rhombicosidodécaèdre
Les solides de Kepler-Poinsot
Petit dodécaèdre étoilé - Grand dodécaèdre étoilé - Grand dodécaèdre - Grand icosaèdre
Les solides de Catalan
Triakioctaèdre - Tétrakihexaèdre - Triakitétraèdre - Pentakidodécaèdre - Triaki-icosaèdre - Dodécaèdre rhombique - Icositétraèdre pentagonal - Triacontaèdre rhombique - Hexacontaèdre pentagonal - Icositétraèdre trapézoïdal - Hexakioctaèdre - Hexacontaèdre trapézoïdal - Hexaki icosaèdre
Les solides de Johnson
Les solides de révolution
Boule - Cylindre de révolution - Cône de révolution - Tore - Paraboloïde de révolution
  • Portail de la géométrie Portail de la géométrie
Ce document provient de « Octa%C3%A8dre ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Octaedre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • OCTAÈDRE — s. m. T. de Géom. Corps solide à huit faces.  Il se dit plus particulièrement de L octaèdre régulier, dont les faces font huit triangles équilatéraux …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • OCTAÈDRE — n. m. T. de Géométrie Corps solide à huit faces. Il se dit plus particulièrement de l’Octaèdre régulier, dont les faces font huit triangles équilatéraux …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Cinq solides de Platon — Solide de Platon En géométrie, un solide de Platon est un polyèdre régulier convexe. Ce sont les analogues tridimensionnels des polygones réguliers convexes. Il y a précisément cinq figures de cette sorte (montrées ci dessous). Elles sont uniques …   Wikipédia en Français

  • Dual D'un Polyèdre — En géométrie, il existe plusieurs façons (géométrique, combinatoire) de mettre les polyèdres en dualité. Dans chaque cas, à tout polyèdre est associé un polyèdre appelé dual du premier, de telle sorte que le dual du polyèdre dual est le polyèdre… …   Wikipédia en Français

  • Dual d'un polyedre — Dual d un polyèdre En géométrie, il existe plusieurs façons (géométrique, combinatoire) de mettre les polyèdres en dualité. Dans chaque cas, à tout polyèdre est associé un polyèdre appelé dual du premier, de telle sorte que le dual du polyèdre… …   Wikipédia en Français

  • Dual d'un polyèdre — Pour les articles homonymes, voir Dualité (mathématiques) et Dualité. En géométrie, il existe plusieurs façons (géométrique, combinatoire) de mettre les polyèdres en dualité. Dans chaque cas, à tout polyèdre est associé un polyèdre appelé dual du …   Wikipédia en Français

  • Compose polyedrique — Composé polyèdrique Un composé polyèdrique est un polyèdre qui est lui même composé de plusieurs autres polyèdres partageant un centre commun, l analogue tridimensionnel des composés polygonaux tel que l hexagramme. Les sommets voisins d un… …   Wikipédia en Français

  • Composé Polyèdrique — Un composé polyèdrique est un polyèdre qui est lui même composé de plusieurs autres polyèdres partageant un centre commun, l analogue tridimensionnel des composés polygonaux tel que l hexagramme. Les sommets voisins d un composé peuvent être… …   Wikipédia en Français

  • Composé polyèdrique — Un composé polyèdrique est un polyèdre qui est lui même composé de plusieurs autres polyèdres partageant un centre commun, l analogue tridimensionnel des composés polygonaux tel que l hexagramme. Les sommets voisins d un composé peuvent être… …   Wikipédia en Français

  • Dôme géodésique — Géode Pour les articles homonymes, voir Géode (homonymie). La Biosphère construite à Montréal pour l Expositi …   Wikipédia en Français

  • Cuboctaedre — Cuboctaèdre Cuboctaèdre Type Solide d Archimède Faces Triangles et carrés Éléments :  · Faces  · Arêtes  · Sommets  · Caractéristique   14 24 12 2 Faces par sommet 4 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”