Faculté des sciences de Paris

Faculté des sciences de Paris
Faculté des sciences de Paris
Informations
Fondation 1808 (disparue en 1970)
Type Faculté
Localisation
Ville Paris
Pays France
Divers
Affiliation Académie de Paris de l'Université de France puis Université de Paris
Site web [{{{web}}} {{{web}}}]

La Faculté des sciences de Paris a été créée par le décret du 17 mars 1808 portant organisation de l'université impériale de France. Ces statuts ont été fixés par l'arrêté du 16 février 1810. Ses cours furent ouverts le 22 avril 1811. Cette création fait suite à la fermeture des universités, dont l'Université de Paris, durant la Révolution.

Sommaire

Histoire de la faculté des sciences de Paris

Dans l'ancienne université de Paris, l'enseignement supérieur des sciences n'existait pas. Les sciences étaient enseignées de manière très secondaire au sein de la faculté des arts de Paris qui conduisait au grade de maître ès arts, nécessaire à la poursuite des études au sein d'une des trois facultés supérieures.

Création et organisation par Napoléon

Le décret-loi rendu par le corps législatif le 10 mai 1806, conformément à la proposition faite au nom de l'Empereur, porte création d'un « corps chargé exclusivement de l'enseignement et de l'éducation publics dans tout l'empire » sous le nom d'Université impériale. En application de cette loi, le décret impérial du 17 mars 1808 fixe l'organisation générale de l'Université impérial, au sein de laquelle les facultés ont comme mission (art. I-5) « les sciences approfondies et la collations des grades ». L’alinéa 13 précise qu'« il sera établi auprès de chaque lycée, chef-lieu d'une académie, une faculté des sciences. » comprenant le « premier professeur de mathématiques du lycée », auquel s’ajouteront un second professeur de mathématiques, un professeur d'histoire naturelle et un professeur de physique et de chimie, le proviseur et le censeur du lycée étant adjoints aux membres de la faculté. La formation de la faculté des sciences de Paris déroge cependant à cette organisation. En effet l'alinéa 14 précise qu'à Paris, « la faculté des sciences sera formée de la réunion de deux professeurs du collége de France, de deux du muséum d'histoire naturelles, de deux de l'École polytechnique, et de deux professeurs de mathématiques des lycées », un de ces professeurs étant nommé doyen. Le Conseil de l'Université, et en son sein plus particulièrement Cuvier, est chargé de préparer les textes organisant de manière détaillée le fonctionnement des facultés. Un premier arrêté pris par le Conseil le 10 octobre 1809 détermine la première organisation spécifiquement pour la faculté des sciences de Paris, mais celui est remplacé par un arrêté daté du 16 février 1810 et concernant les facultés des sciences et des lettres, de Paris et des départements[1]. Ce dernier texte précise que « les cours des facultés des lettres et des sciences sont la suite et le complément des études du lycée », que, dans les départements, les quatre professeurs se répartissent selon les enseignements suivants : calcul différentiel et intégral; mécanique et astronomie; physique et chimie théorique; diverses parties de l'histoire naturelle. Le texte rappelle que, selon le décret du 17 mars 1808, les professeurs se doivent de « suivre et d'étudier les nouvelles découvertes faites dans les sciences, afin que l'enseignement soit toujours au niveau des connaissances acquises ». Selon l'article 10, les professeurs des facultés des sciences des départements font chaque semaine trois leçons d'une heure et demie, dont au moins une demi-heure d'exercice, les cours des facultés s'étalant sur neuf mois. A Paris, les professeurs font deux leçons d'une heure et demie hebdomadaire[2] sur huit mois[3], avec possibilité de dérogations données par le Grand-Maître de l'Université impériale. De plus, les professeurs de sciences de premier ordre des lycées de Paris sont de droit adjoints à la faculté des sciences de Paris. Les cours de la faculté des sciences de Paris sont répartis en deux séries, la série mathématiques qui se compose de trois cours : calcul différentiel et intégral; mécanique; astronomie [4]; et la série physique qui se compose de quatre cours : chimie; minéralogie et géologie; botanique et physique végétale; zoologie et physiologie. Le huitième cours, le cours de physique, étant commun au deux séries. Les articles 76 à 80 précisent ensuite le contenu de certains cours :

  • «Le professeur de physique , après avoir rappelé les propriétés générales des corps, les lois de l'équilibre et du mouvement des corps solides et fluides, traitera spécialement de l'attraction, du calorique , de l'aérométrie, de l'eau, de l'électricité , du magnétisme et de la lumière.
  • Le professeur de chimie traitera des affinités, de l'action du calorique sur les corps, de la combustion, des agens qui la produisent et des composés qui en résultent : il s'occupera de l'étude des bases salsifiables et des sels, de celles des matières végétales et animales; et il développera , dans chaque partie de son cours, la théorie des principaux arts qui en dépendent.
  • Le professeur de minéralogie démontrera les lois auxquelles est soumise la structure des cristaux. 11 exposera les caractères géométriques, physiques et chimiques des minéraux, et développera les principes de la classification de ces corps. II décrira les substances minérales connues jusqu'à présent; rapportera les différentes analyses qui en ont été faites; fera connaître les pays où elles se trouvent, leur situation géologique , et les matières qui les accompagnent.
  • Le professeur de botanique exposera les principes de la physique végétale : il enseignera, à l'aide des meilleures méthodes, à classer et à distinguer les végétaux; il fera connaître les plus précieux et les plus remarquables , en rapportant ce que leur histoire offre de plus intéressant.
  • Le professeur de zoologie exposera l'organisation des animaux , leurs classes, leurs principaux genres, en insistant sur leurs caractères anatomiques, aussi bien sur que leurs caractères extérieurs, et en rappelant ce que leur histoire a de plus curieux et de plus utile.»

En outre la faculté des sciences de Paris dispose d'un emploi de secrétaire

1811-1868

Les cours de la faculté ouvrent le 22 avril 1811 dans une des salles de l'ancien collège du Plessis. Aux huit cours initialement prévus par le décret du 17 mars 1808 et l'arrêté du 16 février 1810 est ajouté un neuvième cours d'algèbre supérieure et cinq professeurs sont adjoints aux titulaires.

Les premiers professeurs sont :

Le premier candidat au doctorat ès sciences examiné par la faculté est Pierre-Marie Bourdon, professeur de mathématiques au lycée Charlemagne, il soutient sa thèse de mécanique, intitulée Des moments d'inertie et des axes principaux, le 9 mars 1811, puis sa thèse d'astronomie le 23 mars suivant[5]. Il devient ainsi le premier docteur ès sciences de France[6], deux autres candidats au doctorat sont reçus l'année 1811.

À sa création, le premier rôle des professeurs de la faculté des sciences de Paris fut celui d'examinateur afin de juger les candidats aux différents grades : baccalauréat, licence, doctorat. Ainsi de 1810 à 1855, 185 docteurs ès sciences sont reçus par la faculté des sciences de Paris, soit les deux tiers de l'ensemble des docteurs ès sciences reçus en France[6]. Entre les sessions d'examens, les professeurs donnaient des cours en direction des candidats à la licence.

La Faculté des sciences de Paris occupa de 1811 à 1821 les locaux de l'ancien collège du Plessis, situé sur l'emplacement actuel du Lycée Louis-le-Grand, puis une partie de la Sorbonne lui est affectée[7] suite aux travaux de réhabilitation impulsés notamment par abbé Dominique-Charles Nicolle de la Commission d'instruction publique[8]. Les locaux de l'ancien collège du Plessis seront ensuite dévolus à l'École normale.

Tour de l'observatoire astronomique des anciens bâtiments de la faculté des sciences à la Sorbonne

1868-1945

C'est le ministre Victor Duruy qui accorda, à partir de 1863, des moyens plus importants à la faculté afin de développer l'enseignement et la recherche expérimentale, au moyen de la création de l'école des hautes études. Les premiers laboratoires de physique et de chimie sont construits dans la cour sous forme de baraquements provisoires. Ainsi en 1868, Jules Jamin crée le laboratoire des recherches physiques, devenu à la fin des années 1960 le département des recherches physiques de Paris VI, et en 1869, Paul Desains crée le laboratoire d'enseignement de la physique.

Après la reconstruction de la Sorbonne, la faculté des sciences de Paris peut s'installer dans de plus vastes locaux. Mais face à l'accroissement du nombre d'étudiants et d'enseignements, ces nouveaux locaux deviennent eux-mêmes rapidement trop étroits. De multiples annexes sont alors créées à Paris et même en province pour certains laboratoires.

Amphithéâtre Cauchy à la Sorbonne

De 1809 à 1909, le nombre de professeurs est multiplié par plus de six. La faculté compte 350 étudiants en 1890, elle en compte 1990 vingt ans plus tard.

Le principal grade auquel la Faculté des sciences prépara durant longtemps est le grade de licencié ès sciences. La licence existait à l'origine selon trois spécialités : sciences mathématiques, sciences physiques et sciences naturelles. Ce grade était principalement destiné au candidat à l'agrégation des trois spécialités correspondantes. À partir de 1880, la préparation de la licence devint modulaire. Le grade de licencié ès sciences était conféré dans trois domaines (sciences physique, mathématiques et naturelles) au titulaire de trois certificats d'enseignement supérieur choisis parmi les différents enseignements proposés par la faculté (une vingtaine en 1909). Les certificats pouvaient même avoir été obtenus dans des facultés différentes.

Annexe de la Faculté des sciences de Paris - 12 rue Cuvier, siège du PCN

Des certificats préparatoires facultatifs furent instaurés dans les années 1890 afin de préparer au certificat de la licence, il pouvait porter sur les mathématiques pour la préparation des études de physique (certificat de mathématiques générales) ou bien sur la physique, la chimie et les sciences naturelles (SPCN). Il existait également un certificat préparatoire au études de médecine (certificat PCN, puis PCB). L'enseignement pour le certificat PCN fut installé dans l'annexe de la rue Cuvier et Pierre Curie et Paul Janet sont chargés des cours de physique du certificat en 1900. Après sa titularisation comme professeur en 1904, Pierre Curie installe dans cette annexe un laboratoire de recherche.

Amphithéâtre de chimie à la Sorbonne

Ces certificats préparatoires (MG, SPCN, MPC) devinrent ensuite obligatoires et formèrent le premier cycle dit "propédeutique".

En 1904, fut instauré la préparation du diplôme d'études supérieures, postérieur à la licence et obligatoire pour se présenter au concours d'agrégation. Ce diplôme sanctionnait, pour une partie, une première expérience de recherche scientifique personnelle.

En 1896, les différentes facultés de Paris furent regroupés au sein de l'Université de Paris, tout en gardant encore une très large autonomie.

À partir de 1900, la Faculté des sciences de Paris commença à développer des enseignements de sciences appliquées afin de former des ingénieurs. Le premier d'entre eux fut, l'enseignement de la chimie appliquée, au sein d'un institut éponyme devenu plus tard l'École nationale supérieure de chimie de Paris. Les études avaient une durée de trois ans, et étaient sanctionnées par la délivrance d'un diplôme d'ingénieur chimiste de l'Université de Paris. Puis fut créé un enseignement de mécanique appliquée, une chaire d'aviation financée par Basil Zaharoff et un institut d'aérotechnique grâce au don de Henry Deutsch de la Meurthe, un enseignement d'électrotechnique en lien avec l'École supérieure d'électricité. L'enseignement d'optique appliquée apparu en 1920 en lien avec l'Institut d'optique théorique et appliquée (École supérieure d'optique).

Entrée du bâtiment quai Saint-Bernard

1945-1970

Dès 1941, il était question d'agrandir les locaux dévolus à la faculté des sciences, et en 1946 est décidé le transfert à la Halle aux vins (futur campus de Jussieu)[9]. En 1958, à cause de l'engorgement de l'enseignement dans les locaux de la Sorbonne et le retard du transfert, fut décidé le départ pour Orsay d'une partie des enseignements de la faculté des sciences de Paris (Centre d'Orsay de la Faculté des sciences de l'Université de Paris). Le centre d'Orsay devient la Faculté des sciences d'Orsay de l'Université de Paris le 1er janvier 1965.

La Faculté des sciences de Paris disparait en 1970 avec le démantèlement de l'université de Paris consécutive à la loi d'orientation de l'enseignement supérieur de 1968. Ces moyens sont divisés entre l'université Paris VI et l'université Paris VII, ainsi que l'université Paris XIII en ce qui concerne le centre naissant de Villetaneuse. La faculté des sciences d'Orsay devient de même l'unité d'enseignement et de recherche des sciences de l'université Paris XI en 1971. De plus, certains des personnels et laboratoires ont été transférés à l'université d'Orléans et y poursuivent encore de nos jours certaines des recherches initiées à la Faculté des Sciences de Paris.

Organisation de la faculté, exemple de l'année 1883-1884

L'année universitaire 1883-1884, la faculté des sciences de Paris compte 18 professeurs titulaires, dont 2 suppléés, 1 chargé de cours, 1 professeur chargé de cours annexe, 2 professeurs suppléants, 1 maître de conférences chargé de cours annexe, 12 maîtres de conférences attachés aux cours des chaires, dont 1 suppléé, 1 maître de conférences suppléant, 2 maîtres de conférences et 1 professeur de lycée chargés de la préparation aux concours d'agrégation, 1 chargé de cours libre, 4 sous-directeurs de laboratoire, 2 répétiteurs, 21 préparateurs, 1 secrétaire, 3 commis.

Liste des enseignements

SCIENCES MATHEMATIQUES

-Enseignements de licence

  • Calcul différentiel et calcul intégral: Jean-Claude Bouquet, professeur suppléant (titulaire : Joseph-Alfred Serret), 2 leçons. Henri Poincaré, maître de conférences, 2 conférences.
  • Mécanique rationnelle: Paul Appell, chargé de cours, 2 leçons. Composition des forces et lois générale de l'équilibre et du mouvement, dynamique des systèmes. Pierre Puiseux, maître de conférences, 2 conférences
  • Mécanique physique et expérimentale: Émile Picard, suppléant (Jean-Claude Bouquet, professeur titulaire), 2 leçons. Cinématique et applications à la théorie des mécanismes, étude du potentiel, mécanique des fluides.
  • Astronomie (2e semestre) : Pierre-Ossian Bonnet, professeur titulaire, 2 leçons de licence et des leçons complémentaires. Pierre Puiseux, maître de conférences, 2 conférences

-Préparation au concours d'agrégation

  • Mathématiques, Émile Lacour, professeur de lycée, 1 leçon et 2 séances d'exercices préparatoires aux compositions.

-Enseignements avancés

  • Astronomie mathématique et mécanique céleste (1er semestre) : Félix Tisserand, professeur titulaire, 2 leçons. Méthode de Hansen dans la théorie des perturbations planétaires.
  • Géométrie supérieure (1er semestre) : Gaston Darboux, professeur titulaire, 2 leçons hebdomadaires d'une heure et demie. Principes de la géométrie infinitésimale, en particulier théorie générale des surfaces.
  • Algèbre supérieure (2e semestre) : Charles Hermite, professeur titulaire. Intégrales définies et théorie des fonctions d'une variable.

-Enseignements libres

  • Histoire des mathématiques (2e semestre), Paul Tannery, chargé de cours libre.

SCIENCES PHYSIQUES

-Enseignements de licence

  • Physique: Paul Desains, professeur titulaire (1er semestre), Jules Jamin, professeur titulaire (2e semestre), Pierre Hugo Ledeboer, préparateur du cours, 2 leçons. Chaleur, magnétisme, électricité, électro-magnétisme, principales applications (1er semestre). Acoustique et optique (2e semestre). Paul Desains professeur titulaire - directeur du laboratoire, Jean-Louis Mouton, maître de conférences - directeur-adjoint du laboratoire, Paul Philippon, répétiteur, Albert Boitel & Léon Godard, préparateurs, 2 séries de 2 séances de travaux pratiques de 2 heures au laboratoire d'enseignement de la physique. Edmond Bouty, maître de conférences, 2 conférences.
  • Chimie: Paul Troost, professeur titulaire, Henri Debray, professeur titulaire (1er semestre), Charles Adolphe Wurtz, (2e semestre). Chimie minérale, métaux et métaloïdes (1er semestre), chimie organique et conférences complémentaires (2e semestre). Alexandre Joly, maître de conférences, leçons de chimie analytique et conférences sur le cours de chimie minérale. Georges Salet, maître de conférences, leçons de spectroscopie et photochimie et conférences sur le cours de chimie organique. Paul Troost, professeur titulaire - directeur du laboratoire, Joseph Riban, maître de conférences - directeur-adjoint du laboratoire, Philippe de Clermont, sous-directeur du laboratoire, 4 séances de travaux pratiques.
  • Minéralogie (1er semestre), Charles Friedel, professeur titulaire, 2 leçons. Charles Friedel, professeur titulaire - directeur du laboratoire, Édouard Jannetaz, maître de conférences - directeur-adjoint, 2 conférences et manipulations annuelles.

-Préparation au concours d'agrégation

  • Physique, Émile Duter, maître de conférences, 1 leçon et 1 conférences. Paul Desains professeur titulaire - directeur du laboratoire, Jean-Louis Mouton, maître de conférences - directeur-adjoint du laboratoire, Paul Philippon, répétiteur, Albert Boitel & Léon Godard, préparateurs, séances de travaux pratiques
  • Chimie, Alexandre Joly, maître de conférences, 1 leçon et 1 conférence. Paul Troost, professeur titulaire - directeur du laboratoire, Joseph Riban, maître de conférences - directeur-adjoint du laboratoire, Philippe de Clermont, sous-directeur du laboratoire, 2 séances de travaux pratiques.

-Enseignements avancés

  • Calcul des probabilités et physique mathématique: Gabriel Lippmann, professeur titulaire, 2 leçons. Thermodynamique (1er semestre), électro-magnetisme et induction (2e semestre).
  • Physique céleste (2e semestre), Charles Wolf, professeur chargé de cours annexe, 2 leçons. Méthodes d'observation de l'astronomie physique, constitution du soleil.
  • Chimie biologique (1er semestre), Émile Duclaux, chargé de cours annexe. Propriétés biologiques des microbes.

SCIENCES NATURELLES

-Enseignements de licence

  • Zoologie, anatomie, physiologie comparée, Henri de Lacaze-Duthiers, professeur titulaire (1er semestre), Henri Milne Edwards, professeur titulaire (2e semestre). Joannès Chatin, maître de conférences, 2 conférences. Étude anatomique et physiologique des animaux. Jean Joyeux-Laffuie, suppléant (maître de conférences Lucien Joliet), 2 conférences sur le cours de M. de Lacaze-Duthiers au laboratoire de zoologie expérimentale. Henri de Lacaze-Duthiers, professeur titulaire - directeur du laboratoire, Louis Boutan, préparateur, (1er semestre), 2 séries de manipulations de 3 journées. Henri de Lacaze-Duthiers, professeur titulaire, Jean Joyeux-Laffuie, suppléant (maître de conférences Lucien Joliet), 1 conférence préparatoire à la licence et au concours d'agrégation (1er semestre). Henri Milne Edwards, professeur titulaire - directeur du laboratoire (1er et début du 2e semestre), conférences et manipulations au laboratoire du Muséum.
  • Géologie (2e semestre, Edmond Hébert, professeur titulaire, 2 leçons. Charles Vélain, maître de conférences, 2 conférences, 4 séances pratiques de 2 heures et demie, excursions de terrain.

-Préparation aux concours d'agrégation

  • Histoire naturelle, Louis Mangin, maître de conférences, 1 conférence.

-Enseignements avancés

  • Physiologie (1er semestre), Albert Dastre, suppléant (Paul Bert, professeur titulaire), 2 leçons. Fonctions de nutrition. Albert Dastre, suppléant et Paul Regnard, préparateur de la chaire - directeur-adjoint du laboratoire, démonstration d'expériences.


Doyen de la Faculté des sciences de Paris

Paul Appell, doyen de la Faculté des sciences de Paris de 1903 à 1920

Professeurs à la faculté des sciences de Paris

Sciences mathématiques

  • Calcul différentiel et calcul intégral n°2 puis Théorie des groupes et calcul des variations (1921) puis Théorie des fonctions et des transformations (déc 1927)
  • Théorie des fonctions (chaire transformée en chaire de physique théorique et physique céleste en 1920)
  • Application de l'analyse à la géométrie
    • Raffy (1904-1918)
    • Henri Lebesgue (1er décembre 1918-)
    • Jules Drach (-1er octobre 1933)
    • Gaston Julia (1er octobre 1933-1935)
    • Arnaud Denjoy (1935-1941) (René Garnier chargé de cours le 1er oct. 1940)
    • René Garnier
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sciences physiques

Marie Curie, professeur de physique, et Henri Poincaré, professeur de mécanique analytique et mécanique céleste
  • Aviation (Fondation Basil Zaharoff)
    • Lucien Marchis (1er janvier 1910-1933)
  • Étude des combustibles (Chaire de la Société du gaz de Paris), transformée en chaire des Hautes températures en 1932, puis en chaire d'Energétique
    • Alphons Mailhe (1er novembre 1926-18 avril 1932)
    • Marcel Ribaud (16 avril 1933-1954)
    • Félix Esclangon (1954-1956)
    • Philippe Olmer (1957-1963)
    • Pierre Aigrain (1963-)
  • Mécanique des fluides et applications
    • (1923-)
    • Henri Villat
  • Mécanique expérimentale des fluides
    • (1930-)
    • Foch


  • Chimie, PCN
  • Chimie appliquée (créée par Ernest Solvay et la Chambre syndicale des industries chimiques)
  • Théories chimiques (ancienne chaire de botanique)
    • Robert Lespiau (décembre 1921-1934)
  • Analyse et mesures chimiques
    • Marcel Guichard (1er octobre 1938-1940)
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sciences naturelles

Sciences de la terre

Amphithéâtre de géologie à la Sorbonne
  • Géologie appliquée et géologie régionale puis Géologie structurale et géologie appliquée
  • Géographie physique puis Géographie physique et géologie dynamique
  • Pétrographie (ancienne maîtrise de conférences annexées à la chaire de géologie)
    • 1936 : Albert Michel-Lévy
    • Jacques de Lapparent
  • Paléontologie (ancienne maîtrise de conférences annexées à la chaire de géologie)

Biologie

  • Physiologie générale puis Physiologie (chaire transférée en 1868 au Muséum d'histoire naturelle en échange de la chaire de physiologie comparée, renommée chaire de physiologie) puis Physiologie générale
  • Physiologie comparée
    • 1921-1936 : Paul Portier (1866-1962)
    • 1937-1956 : Robert Lévy
  • Anatomie et histologie comparée
    • 1926-1er novembre 1937 : Paul Marie Joseph Wintrebert (1867-1966)
    • 1er novembre 1937-1er novembre 1966 : Marcel Prenant (1893-1983)
  • Anatomie et physiologie comparée
  • 1923-1926 : Paul Marie Joseph Wintrebert (1867-1966)
  • Anatomie, zoologie et physiologie comparée : voir plus bas (zoologie).

Botanique

  • Botanique coloniale
    • 1903 : Marcel Marie Maurice Dubard (1873-1914)
    • 1912-1919 : René Viguier (1880-1931)
  • Botanique n°2 (transformée en chaire de théories chimiques)

Zoologie

Biologie marine

Laboratoires de la faculté des sciences de Paris

Laboratoires des sciences physiques

Laboratoires de physique

laboratoire de recherches physiques à la Sorbonne (début 1900)
  • Laboratoire d'enseignement de la physique (créé en 1868) (1, rue Victor Cousin)
  • Laboratoire de recherches physiques (créé en 1868)
  • Laboratoire de chimie-physique (créé en 1910)
  • Laboratoire de spectroscopie hertzienne
  • Laboratoire de physique nucléaire
  • Institut de physique de l'atmosphère
  • Service de physique des enseignements propédeutiques (12, rue Cuvier)
  • Laboratoire de physique et de radioactivité (12, rue Cuvier)

Laboratoires de chimie

  • Laboratoire de chimie minérale
  • laboratoire d'enseignement et de recherches chimiques
  • Laboratoire de chimie organique (puis I & II)
  • Laboratoire de chimie théorique
  • Laboratoire de physique des liquides et d'électrochimie
  • Institut de chimie appliquée
  • Laboratoire de chimie S.P.C.N. (12, rue Cuvier)

Laboratoires des sciences naturelles

  • Laboratoire d'hydrologie générale de l'Institut d'hydrologie et de climatologie

Laboratoire de minéralogie

Laboratoire de minéralogie et cristallographie (1, rue Victor Cousin)

Laboratoires de géologie

  • laboratoire de géologie générale
  • laboratoire de géologie SPCN
  • Laboratoire de géographie physique et de géologie dynamique
  • Laboratoire d'océanographie physique et de géologie sous-marine
  • Institut de physique du globe

Laboratoires de zoologie

Laboratoire de zoologie (1, rue Victor Cousin)

Laboratoires de biologie

  • Laboratoire de chimie biologique
  • Laboratoire de biologie végétale
  • Laboratoire de biologie animale P.C.B.

Laboratoires de botanique

  • Laboratoire de botanique

Laboratoires de physiologie

  • Laboratoire de physiologie végétale appliquée
  • Laboratoire d'anatomie comparée

Anciens étudiants de licence à la faculté des sciences de Paris[12]

Notes et références

  1. Recueil de lois et règlemens concernant l'instruction publique depuis l'édit de Henri IV en 1598, jusqu'à ce jour. Deuxième série, tome cinquième publié par ordre de la Commission de l'Instruction publique, 1820. Pages 125-138.
  2. une heure dans l'arrêté du 10 octobre 1809
  3. sept mois dans l'arrêté de 1809
  4. un quatrième cours présent dans l'arrêté de 1809, cours d'analyse
  5. Thèses pour le doctorat ès sciences par Pierre-Marie Bourdon, 1811
  6. a et b Notice sur le doctorat ès sciences, suivie du catalogue des thèses admise par les Facultés des Sciences depuis 1810 par Athanese Mourier, Paris, 1856.
  7. Annales de l'Université de Paris , Volume 21, 1851
  8. Code universitaire, ou lois, status et règlemens de l'université royale de France, mis en ordre par M. Ambroise Rendu, Hachette, 1835, page 110
  9. Sabine Delanes, « Le campus de Jussieu », dans Christian Hottin (dir.), Universités et grandes écoles à Paris : les palais de la science, Paris, Action artistique de la ville de Paris, 1999 (ISBN 2-913246-03-6), p. 199-205, spécialement p. 199.
  10. Décret du 17 mars 1854
  11. * Toby A. Appel (1987). The Cuvier-Geoffrey Debate: French Biology in the Decades before Darwin, Oxford University Press, collection Monographs on the History and Philosophy of Biology : 242. (ISBN 0195041380)
  12. Hors élèves de l'École normale supérieure



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Faculté des sciences de Paris de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Faculte des sciences de Paris — Faculté des sciences de Paris Faculté des sciences de Paris Informations Fondation 1808 (disparue en 1970) Type Faculté Localisation Paris, France Affiliation Académie de Paris de l Université de France puis Université de Paris …   Wikipédia en Français

  • Faculté Des Sciences De Paris — Informations Fondation 1808 (disparue en 1970) Type Faculté Localisation Paris, France Affiliation Académie de Paris de l Université de France puis Université de Paris …   Wikipédia en Français

  • Faculté des sciences de paris — Informations Fondation 1808 (disparue en 1970) Type Faculté Localisation Paris, France Affiliation Académie de Paris de l Université de France puis Université de Paris …   Wikipédia en Français

  • Faculte des arts de Paris — Faculté des arts de Paris Faculté des Arts de l Université de Paris Informations Fondation 1200 Type Faculté Localisation Paris …   Wikipédia en Français

  • Faculté Des Arts De Paris — Faculté des Arts de l Université de Paris Informations Fondation 1200 Type Faculté Localisation Paris …   Wikipédia en Français

  • Faculté des Arts de Paris — Faculté des Arts de l Université de Paris Informations Fondation 1200 Type Faculté Localisation Paris …   Wikipédia en Français

  • Faculté des arts de Paris — Faculté des Arts de l Université de Paris Informations Fondation 1200 Type Faculté Localisati …   Wikipédia en Français

  • Faculté des arts de paris — Faculté des Arts de l Université de Paris Informations Fondation 1200 Type Faculté Localisation Paris …   Wikipédia en Français

  • Faculte des lettres de Paris — Faculté des lettres de Paris La Sorbonne, siège de la Faculté des lettres de Paris La Faculté des lettres de Paris fut créée par le décret du 17 mars 1808 portant organisation de l Université impériale de France. Elle succède en partie à la… …   Wikipédia en Français

  • Faculté Des Lettres De Paris — La Sorbonne, siège de la Faculté des lettres de Paris La Faculté des lettres de Paris fut créée par le décret du 17 mars 1808 portant organisation de l Université impériale de France. Elle succède en partie à la Faculté des arts de l ancienne… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”