Voiture K1-K2-K3

Voiture K1-K2-K3
Voiture K1/K2/K3
 Voiture K1 du patrimoine SNCB.
Voiture K1 du patrimoine SNCB.

Identification
Exploitant(s) : SNCB
Période de service : 1933-1989
Aménagement : compartiment salon, sièges en vis-à-vis, WC central.
Types
Nombre Type
UIC
places
assises
série
122
40
247
40
53
126
10
?
AB
B
C
BD
CD
C
CD
?
12-52 pl.
72 pl.
108 pl.
48 pl.
69 pl.
?
?
?
K1
K1
K1
K1
K2
K2
K3
Caractéristiques techniques
Tare : 42 - 44 (K1)
33 (K2)
? (K3)
t
t
t
Longueur : 23,23 m
Vitesse maximale : 140 km/h

Les voitures K1 sont des voitures du trafic intérieur appartenant à la SNCB. Certaines de ces voitures ont également été engagées sur des trains charters internationaux (colonies de vacances).

Conçues pour les grandes lignes, elles disposent d'un WC placé au centre et de deux plateformes d'extrémité accessible via des portes à fermeture manuelle et d'une intercirculation à soufflets. Elles dérivent des voitures internationales I1 dont elles se différencient par des doubles portes sur les passerelles (contre de simples portes sur les I1). Les fourgons de seconde et troisième classe sont équipés de vigies et d'une face d'extrémité arrondie caractéristique, formant une queue de rame aérodynamique.

Sommaire

Histoire

Les voitures K2 (1953) et K3 (1955) ont été dérivées des voitures K1 après la seconde guerre mondiale afin de reconstituer le parc des voitures grandes lignes décimé par le conflit. Au niveau des K2, on trouve uniquement du matériel de troisième classe (116 voitures). 10 autres voitures disposent d'un fourgon sur un gros tiers de la superficie, alors que 10 autres exemplaires avaient l'un de leur compartiment remplacé par un snack bar (qui sera toutefois rapidement démonté). Les K3 seront construites à 100 exemplaires.

On peut facilement identifier les K2 grâce à leur accès via des portes en trois ou quatre parties plutôt que deux sur les K1. Elles sont également beaucoup plus légères (33t contre 44/47t pour les K1). Les K3, elles, se distinguent par l'absence de rivets sur la caisse, et les ventilateurs "Schepens" en toiture en lieu et place des "Torpedo" qui équipaient les séries précédentes.

Dans les années 1950, certaines voitures sont équipées pour la chauffe électrique et donc la traction homonyme.

En 1956, la troisième classe est supprimée. En fait, c'est la luxueuse première qui disparait alors que les deux autres classes sont renumérotées (les banquettes en bois de troisième deviennent la norme en seconde sur le matériel existant). Les voitures mixtes première /seconde classe ainsi que les voitures de seconde deviennent donc la "nouvelle" première classe.

En 1980, un contingent de voitures K2 sera équipé de fenêtres à imposte basculante (les fenêtres d'origine coulissaient dans le bas de la carrosserie) alors que les premières radiations surviennent, surtout dans l'effectif des K1. La livraison des voitures M4 leur fait perdre les dessertes grandes lignes et elle reprennent donc des services moins prestigieux, écartant à l'occasion les voitures L et M1 moins confortables. Elles assureront par la suite des trains d'heure de pointe sur les lignes les moins fréquentées du réseau.

La voiture K1 BD 29127 en queue d'une rame préservée par le ZLSM

Les voitures K1/K2/K3 font depuis leur retraite les beaux jours de nombreux chemins de fer touristiques en Belgique (PFT, CFV3V, BVS), aux Pays-Bas (nl:SSN,nl:ZLSM) et même en Grande-Bretagne (en:Nene Valley Railways).

106 exemplaires furent également revendus à l'ONCF en 1983[1], les chemins de fer marocains où elles assurèrent encore du service durant de nombreuses années, avant que leur manque de confort (absence d'air conditionné) ne les relèguent à un rôle de seconde ligne au début des années 2000.

Sources

Notes et références

Bibliographie

  • "Les voitures K1" in Train Minitaure Magazine, janvier 2002

Voir aussi

Article connexe



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Voiture K1-K2-K3 de Wikipédia en français (auteurs)

Поможем написать курсовую

Regardez d'autres dictionnaires:

  • voiture — [ vwatyr ] n. f. • veiture « moyen de transport » v. 1200; lat. vectura « action de transporter », de vehere I ♦ Vx Mode de transport. « Les voitures d Orient se font par des bœufs, ou des chameaux » (Furetière). ♢ Par ext. Ce qui est transporté …   Encyclopédie Universelle

  • Voiture M — Voiture lits Pour les articles homonymes, voir Voiture. Voiture lits T2 de la SNCF. Une voiture lits, appelée aussi wagon lits, es …   Wikipédia en Français

  • Voiture MU — Voiture lits Pour les articles homonymes, voir Voiture. Voiture lits T2 de la SNCF. Une voiture lits, appelée aussi wagon lits, es …   Wikipédia en Français

  • Voiture T2 — Voiture lits Pour les articles homonymes, voir Voiture. Voiture lits T2 de la SNCF. Une voiture lits, appelée aussi wagon lits, es …   Wikipédia en Français

  • Voiture U — Voiture lits Pour les articles homonymes, voir Voiture. Voiture lits T2 de la SNCF. Une voiture lits, appelée aussi wagon lits, es …   Wikipédia en Français

  • Voiture UH — Voiture lits Pour les articles homonymes, voir Voiture. Voiture lits T2 de la SNCF. Une voiture lits, appelée aussi wagon lits, es …   Wikipédia en Français

  • voiture- — ⇒VOITURE , élém. de compos. A. [Corresp. à voiture B 2] Élém. entrant dans la constr. de subst. fém. 1. [Le 2e élém. est un subst. précisant la fonction, le type d utilisation du véhicule] V. voiture école (rem. a s.v. école), voiture radio (rem …   Encyclopédie Universelle

  • voiture — VOITURE. s. f. Port, transport de marchandises, de hardes, de personnes. On a tant payé pour la voiture de ces marchandises. la voiture s en fait par mulets, par charroy, par bateau, &c. il a tant pour chaque voiture. la voiture de tant de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Voiture M6 — Rame de M6 Bruxelles midi, voiture pilote en tête …   Wikipédia en Français

  • Voiture M5 — Rame de M5, voiture pilote en tête. Identificatio …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”