Eurabia (politique)

Eurabia (politique)

Eurabia

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Eurabia (revue)

Eurabia est un néologisme politique (mot-valise de Europe et Arabia, Arabie en anglais) désignant l'Europe absorbée par le monde arabe, à cause de trahison des élites européennes ou à cause d'immigration et taux de fécondité constamment élevés des populations musulmanes en Europe (en) devenant ainsi majoritaires et dominantes.

Le terme a été inventé par Bat Ye'or[1], en particulier dans son livre Eurabia : l'Axe euro-arabe (en) sorti en 2005, affirmant l'existence d'une coopération complète, tant au niveau national qu'international, en matière d'immigration, d'économie, d'enseignement, une hostilité à Israël et un appui à l'Organisation de libération de la Palestine, de la part des pays européens et arabes[2]. Depuis lors, sa signification s'est élargie et a évolué, s'articulant également autour de prédictions de prochaine majorité musulmane en Europe (par une immigration et un taux de fertilité musulmans supposés élevés) et autour de la version de Bat Ye'or. Le terme est généralement utilisé en combinaison avec la « dhimmitude » — autre néologisme introduit par Bat Ye'or —, qui dénoterait une attitude de concession et d'apaisement envers l'Islam.

Ceux qui considèrent le scénario comme vrai pensent généralement que l'Islam est hostile aux valeurs de l'Occident avec lesquelles il serait incompatible, que les musulmans vont former une majorité démographique en l'espace de quelques générations, que la totalité ou la plupart des musulmans cherchent à islamiser l'Europe, et qu'une part de l'élite politique et culturelle européenne appuie cet objectif[3]. Beaucoup sont eurosceptiques car l'Union européenne est vue comme réalisant cette stratégie.

Les critiques de cette théorie la voient comme « alarmiste » et inexacte, la comparant aux théories conspirationnistes antisémites qui proliférèrent en Europe avant la seconde guerre mondiale, mais cette fois adaptée aux musulmans.

Sommaire

Origine

Eurabia était à l'origine le titre d'un bulletin d'information publié par le Comité européen de coordination des associations d'amitié avec le monde Arabe[4]. Selon Bat Ye'or, il a été publié en collaboration avec France-Pays Arabes (journal de l'Association de solidarité franco-arabe ou ASFA), Middle East International (Londre), et le Groupe d'Études sur le Moyen-Orient (Genève)[5]. Il n'y a pas de groupe de ce nom à l'Université de Genève, mais il y a un Groupe de recherche et d'études sur la Méditerranée et le Moyen Orient (GREMMO) à l'Université Lyon 2[6] et un de ses membres est l'Institut universitaire d'études du développement (IUED) à l'Université de Genève[7].

Pendant le choc pétrolier de 1973, la Communauté économique européenne (le prédécesseur de l'Union européenne), est entrée dans un dialogue euro-arabe avec la Ligue arabe[8]. Bat Ye'or a utilisé plus tard le titre du journal « Eurabia » afin de décrire les événements politiques associés.

Bat Ye'or décrit Eurabia (le processus politique) comme le résultat d'une politique européenne dirigée par la France depuis la Guerre des Six Jours, dont l'intention première était d'augmenter le pouvoir de l'Europe face aux États-Unis en alignant ses intérêts sur ceux des pays arabes, et voit là la cause principale de l'hostilité européenne à l'égard d'Israël. Elle le décrit ainsi :

Cet engrenage qui fait de l'Europe le nouveau continent de la dhimmitude, s'est mis en marche depuis 30 ans à l'instigation de la France. Une politique ambitieuse s'était alors dessinée, la symbiose de l'Europe et des pays arabo-islamiques, une symbiose qui donnerait à l'Europe – et particulièrement à la France, moteur du projet – un poids et un prestige qui rivaliseraient avec celui de l'Amérique. Cette politique fut menée discrètement, en dehors des traités officiels, sous le nom bénin de Dialogue Euro-Arabe. [...] Cette stratégie dont le but était la création d'un ensemble méditerranéen Euro-Arabe, avec la libre circulation des personnes et des produits, a déterminé la politique d'immigration arabe dans la Communauté Européenne. Elle a aussi fixé depuis 30 ans toute la politique culturelle dans les écoles et les universités de la Communauté. Les Arabes mettaient des conditions à cette association :

  1. une politique européenne séparée et opposée à celle de l'Amérique ;
  2. la reconnaissance par l'Europe d'un peuple palestinien, et la création de la Palestine
  3. le soutien européen à l'OLP
  4. la désignation d'Arafat comme son seul et exclusif représentant [des Palestiniens]
  5. la délégitimation politique et historique d'Israël, la réduction de son territoire en un Etat non-viable, et l'arabisation de Jérusalem.
D'où la guerre européenne occulte contre Israël par le boycott économique et dans certains cas universitaire, par la diffamation et la propagation de l'antisionisme et de l'antisémitisme.[9]

L'avidité économique de l'Europe fut instrumentalisée par la politique de la Ligue arabe dans une stratégie à long terme visant Israël, l'Europe et l'Amérique [...] Par le labyrinthe du système du dialogue euro-arabe, une politique de délégitimisation d'Israël a été projetée aux niveaux tant nationaux qu'internationaux de la Communauté européenne [...] Stratégiquement, la coopération euro-arabe devint un instrument politique pour l'anti-américanisme en Europe, dont le but était de séparer et affaiblir les deux continents par une incitation à l'hostilité et le dénigrement permanent de la politique américaine au Moyen-Orient.[10]

La vérité est que depuis 30 ans les Européens ont été avec les terroristes. Ils ne peuvent pas combattre les arabes, ils ont autorisé les arabes à dicter leur politique depuis 1974[11]

Usage actuel

L'usage actuel du terme a gagné des supporters et diverge parfois de la version donnée par Bat Ye'or, avec moins d'attention sur les relations franco-arabes et plus sur l'immigration et la démographie des populations musulmanes. Niall Ferguson écrivit dans le New York Times que l'idée d'Eurabia a

gagné en crédibilité depuis les attentats du 11 septembre 2001. Les attentats du 11 mars 2004 à Madrid confirment que les terroristes favorables à Oussama Ben Laden continuent à opérer relativemnt librement en Europe. Des commentateurs états-uniens suspectent les européens de vouloir appaiser l'islam intégriste. D'autres voient dans les maniufestations sporadiques d'antisémitisme uine sinistre conjonction de l'ancien fascisme et du nouveau fondamentalisme.[12]

Le sceptique Matt Carr, écrivant dans le journal universitaire Race & Class, décrit ce scénario imaginé :

Selon les pires prévisions d'Eurabia, d'ici la fin la fin du XXIe siècle la plupart des villes d'Europe seront envahies par des immigrants étrangers arabophones, la plus grande partie du continent vivra conformément à la charia et la chrétienté aura cessé d'exister ou sera réduit à un état de « dhimmitude » [...] Dans le cauchemar d'Eurabia, l'avenir deviendra le passé à nouveau et Chrétiens et Juifs deviendront des minorités opprimées en terre d'Islam; les églises et les cathédrales seront remplacées par des mosquées et des minarets, l'appel à la prière se répercutera de Paris à Rotterdam en passant par Londres et les restes judéo-chrétiens de l'Europe auront été réduits à de petites enclaves dans un monde de barbus arabophones et de femmes voilées par une burka.[13]

Le terme « Eurabia » a été popularisé par des auteurs tels que Bat Ye'or, Oriana Fallaci[14], Robert Spencer[15], Daniel Pipes[16], Ayaan Hirsi Ali[17], Melanie Phillips[18], Mark Steyn[19] (et plusieurs sites web[20]). D'autres, tels que Bernard Lewis[21], Bruce Bawer (en) ont présenté des scénarios similaires. Le terme est devenu très connu en partie parce qu'il reflète une tendance politique plus générale aux États-Unis qui voit l'Islam comme une menace majeure pour l'Europe. Justin Vaïsse, qui est sceptique quant à la prétendue transformation en Eurabia, a parlé de cet état d'esprit au Brookings Institution :

[...] J'ai visité des librairies en y cherchant des livres sur l'Islam en Europe. Et les seuls titres que j'ai pu trouver, les seuls livres que j'ai pu trouver, portaient des titres comme « While Europe Slept: How Radical Islam Is Destroying the West from Within » [Pendant que l'Europe dort : comment l'intégrisme islamique détruit l'Occident de l'intérieur] de Bruce Bawer (en); The West's Last Chance: Will We Win the Clash of Civilizations? (en) [La dernière chance de l'Occident : gagnerons nous le choc des civilisations ?] de Tony Blankley (en); « Eurabia : l'Axe euro-arabe » de Bat Ye'or; ou « Menace in Europe: Why the Continent's Crisis Is America's, Too (en) » [Menace sur l'Europe : pourquoi la crise du continent est aussi le problème des États-Unis] de Claire Berlinski [...] Et plus généralement, même des auteurs plus sérieux tels que Bernard Lewis ou Niall Ferguson écrivent ou donnent des entretiens[22] parlant de l'islamisation de l'Europe, la colonisation inversée, la bombe démographique qui menace l'Europe, et cetera, suggérant que le ciel est en train de tomber.[23]

Dans un article du Melbourne Age répondant à l'appel de Raphael Israeli à contrôler l'immigration musulmane en Australie (avant le développement d'une « masse critique »), Waleed Aly observa que « les commentaires d'Israeli importent parce qu'ils ne sont pas aussi marginaux qu'ils sont déments », et déclara que son dernier livre est « une reprise peu originale de la thèse conspirationniste Eurabia de Bat Ye'or: que Europe évolue dans une civilisation post judéo-chrétienne progressivement subjuguée par l'idéologie jihadesque des immigrants musulmans » et que cette théorie a reçu des soutiens enthousiastes d'intellectuels en Europe et d'activistes aux États-Unis[24].

Certains partisans de la théorie ont déclaré que les émeutes de 2005 dans les banlieues françaises ne s'arrêtèrent pas en novembre 2005, mais que les médias français « arrêtèrent d'en rendre compte » (« stopped reporting about it »[25]) « à la demande des autorités françaises » (« at the request of the French authorities »[25]), et donc il y a des « émeutes raciales cachées [par les médias] en France » (« unreported race riot in France »[26]) depuis lors, mais « ne comptez pas sur les médias occidentaux pour en parler (« do not expect Western media to write about such topics »[25]). En novembre 2006, Daniel Pipes et Robert Spencer écrivirent que les 751 Zone urbaine sensible françaises étaient des « no-go area (en) » (zones interdites, zones de non-droit) musulmanes interdites à la police et aux autorités.[28] En janvier 2008, Michael Nazir-Ali déclara que l'islamisme extrémiste a transformé « d'ors et déjà des communautés en "no-go areas" » au Royaume-unis »[29]. En juillet 2009 Le Figaro a rapporté que le port de la burka et autres habits musulmans augmente rapidement en France.[30] D'après Thomas Landen, en 2009 eurent lieu des visites organisées à travers des zones islamiques dans diverses villes européennes, comme Molenbeek-Saint-Jean en Belgique et Rosengård (en) en Suède, qu'il appela des « Safaris Eurabia ».[27]

Conséquences et réponse

Tous les partisans de la théorie ne voient pas Eurabia comme une fatalité[31]. Certains préconisent l'interdiction de l'islam[32], et certains préconisent une confrontation directe. Dans un article titré « Confrontation, pas apaisement », Ayaan Hirsi Ali exige une politique de confrontation au niveau européen, pour contrer la menace de l'islam intégriste, et compare les politiques de non confrontation avec celle d'apaisement d'Hitler (en) de Neville Chamberlain[33]. Plus précisément, elle propose :

  • un suivi attentif de la croissance démographique de la population musulmane en Europe
  • l'enregistrement de tous les incidents violents contre les femmes, les juifs et les homosexuels, y compris l'identité de l'auteur et sa religion
  • l'Europe doit reconnaître les États-Unis et Israël comme des alliés dans la lutte contre l'islamisme intégriste
  • recherche de nouvelles sources d'énergie (en), pour réduire la dépendance au pétrole
  • une politique européenne d'immigration, qui subordonne l'entrée à l'allégeance à la constitution nationale: les immigrés devraient s'engager par contrat à obéir à la Constitution, et devraient être expulsés s'ils le violent
  • la confrontation idéologique avec la génération infectée par l'islam intégriste : tous les musulmans doivent renoncer explicitement à l'islam intégriste
  • offrir une bonne éducation, fermer toutes les écoles islamiques, et interdire l'ouverture de nouvelles

Au cours de la conférence « The collapse of Europe » (la chute de l'Europe) à l'université Pepperdine, Ayaan Hirsi Ali demanda « des réformes économiques, ce qui signifie, réduire l'État, là où l'État n'est pas nécessaire, en particulier (en) l'État-providence » [34].

Critiques

The Economist a décrit le concept d'Eurabia comme alarmiste (en)[35]. Matt Carr a écrit que « Ce qui a commencé comme une théorie conspirationiste farfelue est devenu un dangereux mythe islamophobe ».[13]

Le premier travail universitaire répondant à la thèse Eurabia est « Intégrer l'islam. La France et ses musulmans: enjeux et réussites » (« Integrating Islam Political and Religious Challenges in Contemporary France » en anglais) des universitaires Jonathan Laurence et Justin Vaïsse[36]. Le professeur Laurence commence :

Ceux qui prononcent le terme « Eurabia » évoquent un continent européen mutant sous la pression des pays producteurs de pétrole, qui a abandonné toutes ses valeurs et ses politiques à une horde d'immigrants arabes. Notre ouvrage tente de démanteler cette position en étudiant l'évolution des politiques français à l'encontre des musulmans et de l'islam organisé depuis les années 1970. Nous essayons de faire disparaître une des fausses prémisses de « Eurabia », à savoir que les gouvernements français et européens - alimentée par la haine de soi multiculturaliste - ont capitulé aux exigences culturelles et religieuses des musulmans.[23]

Justin Vaïsse déclare que le livre vise à démystifier/démonter « quatre mythes de l'école alarmiste ». Utilisant les musulmans en France comme exemple, il écrit :

  • La population musulmane ne croit pas aussi vite que le scénario le prétend, car le taux de fécondité des immigrés baisse [37]
  • Les musulmans ne sont pas un groupe monolithique ou cohérent [38]
  • Les musulmans cherchent à s'intégrer politiquement et socialement
  • Malgré leur nombre, les musulmans ont peu d'influence sur la politique étrangère (par exemple la politique envers Israël) [39]

Selon David Aaronovitch

[Eurabia] est un concept créé par un écrivain appelé Bat Ye'or qui, selon la publicité pour son plus récent livre, « raconte la détermination arabe à soumettre l'Europe comme une extension du monde musulman, et la volonté de l'Europe à être soumise ». Ceci, comme tout étudiant de théorie du complot le reconnaîtra, est l'addition de la thèse des idiots utiles et de l'idée de l'ennemi intérieur.[40]

Les affirmations d'une France menant la conspiration d'Eurabia et d'une « volonté de l'Europe à être soumise » peuvent être vus comme de la xénophobie envers la France ou l'Europe. D'après Randy McDonald, « beaucoup de partisans de la théorie d'Eurabia sont motivés par la politique intérieure »[41], par exemple « Les pays européens sceptiques par rapport à la politique étrangère du gouvernement Bush »[42] (y compris la guerre d'Irak et ses prémisses (en) depuis 2002) et « Eurabia est devenu une mode chez les conservateurs (particulièrement les anglophones) qui blament la réticence des Européens à soutenir les intiatives de politique étrangère des États-Unis (comme, par exemple, l'Irak) »[43].

De nombreux partisans de la théorie d'Eurabia prétendent qu'il y a déjà 12 %[44] de musulmans en France, alors que des sondages de 2007 montrèrent seulement 3 %[45]. D'après The Economist, « [Bruce Bawer] utilise des statistiques très fortement exagérées pour alerter que les taux de natalités des musulmans vont bientôt transformer l'Europe en Eurabia. La proportion de musulmans en Suisse n'est pas un "étonnant 20%", comme le prétend M. Bawer, mais 4,3%, du moins d'après le recensement suisse de 2000. »[46] D'après le CIA World Factbook et plusieurs autres sources, il avait 14-16 millions de musulmans dans l'Union européenne en 2007, ce qui fait 3% de la population totale (495 M). D'après Matt Carr, « une augmentation de 3 à 40 pourcents en vingt ans ne serait rien d'autre que miraculeuse »[13][47]

L'historien et universitaire Ivan Jablonka, de École normale supérieure (rue d'Ulm), affirme que les points de vue de Robert Spencer et Bat Ye'or manquent de sérieux académique: leur prétendue continuité historique et interprétative entre des données les prises de la civilisation islamique du Moyen-Age et de l'activisme moderne est une construction politique mal fondée. Pour Jablonka, les écrits d'auteurs tels que Spencer et Bat Ye'or veulent désigner des « ennemi pour les guerres à venir », et « Eurabia : The Euro-Arab Axis partage certaines de ses certitudes avec l'extrême droite. L'ouvrage cède allègrement à la paranoïa du complot ».[48]

Dans un article d'août 2008[49], Fjordman déclare que la France « a un pire profil démographique que toutes les autres nations d'Europe occidentale », alors que le taux de fécondité de la France en 2007 était le troisième le plus élevé de toute l'Europe (après l'Azerbaïdjan et l'Albanie) et le troisième de l'OCDE (après le Mexique et les États-Unis)[50].

Ralph Peters concède que l'assimilation des Musulmans est un problème et considère probables des conflits entre les immigrants musulmans et les Européens, mais affirme que la thèse d'Eurabia est l'inverse de la situation réelle. « L'espèce en danger n'est pas l'insouciant et pacifiste Européen balloté par son État-providence, mais les immigrants musulmans. » Citant l'histoire violente et intolérante du continent, Peters prédit qu'une fois les Européens se considèreront fortement menacés, que ce soit fondé ou non, ils sur-réagiront avec férocité, finissant par le nettoyage ethnique des musulmans.[51]


Comparaisons avec l'antisémitisme

La théorie d'Eurabia a été comparée à l'antisémitisme par le journaliste Johann Hari, qui qualifie les deux d'« étonnamment similaires » et écrit qu'« il y a des intellectuels de la droite britannique qui propagent une théorie conspirationniste à propos des musulmans qui est très proche d'être les Protocoles des Sages de La Mecque du XXIe siècle »[52]

Dans le journal suédois Dagens Nyheter, le journaliste Andreas Malm déclare[53] cite Mark Steyn prédisant des génocides[54] et met en lumière les déclarations conspirationnistes contre l'Islam dans son ensemble faites par les partisans d'Eurabia. Dans un article ultérieur, le journaliste Eva Ekselius déclare que « De même que les Juifs étaient représentés comme l'étranger, l'autre, sur lequel on pouvait projeter tous les traits interdits par la culture, les musulmans sont à leur tour victimes d'un propagande antisémite », et fait une comparaison directe avec l'Europe d'avant guerre[55].

Le pacifiste israélien Adam Keller, dans une lettre de protestation envoyée le 2 juin 2008 à l'éditeur israélien de Eurabia : l'Axe euro-arabe (en), écrivit :

En 1886 l'antisémite français Edouard Drumont publiait La France Juive, créant la fausse image cauchemardesque d'une France dominée par les Juifs, semant les grains empoisonnés qui devinrent fruits quand les dirigeants de la France de Vichy collaborèrent à l'assassinat de masse des juifs français. [...] Bat Ye'or marche dans ces célèbres traces en créant la fausse image cauchemardesque d'une Europe dominée par les arabes et les musulmans.[56]

Annexes

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Eurabia ».

Liens internes

Wiktprintable without text.svg

Voir « Eurabia » sur le Wiktionnaire.

Notes

  1. « L'auteur d'origine égyptienne Bat Yeor a popularisé le terme “Eurabia” pour exprimer sa vision d'une Europe infiltrée par les musulmans et capitulant de façon munichoise à l'islamisme » (« the Egyptian-born writer Bat Yeor popularized the term "Eurabia" to express her vision of a Muslim-infiltrated Europe capitulating Munich-like to Islamism ») dans Roger Cohen (en), « Why Obama should visit a mosque », The New York Times, 2008-06-25
  2. « 'Eurabia' Defined », Andrew Bostom (en), 15 novembre 2005.
  3. Ainsi « l'UE s'est collectivement rendue aux diktats de l'Islam. C'est clair : l'Europe a volontairement adopté la dhimmitude » (« the EU collectively surrendered to the dictates of Islamism. That is: Europe has adopted voluntary dhimmitude. ») dans Eurabia, Time to Speak, « L'UE doit mourir, ou l'Europe va mourir. C'est aussi simple [...] les gens qui ont crée Eurabia [...] L'UE doit être vue comme de facto une lente abolition de la démocratie européenne » (« The EU must die, or Europe will die. It’s that simple. [...] the people who created Eurabia [...] The EU should be viewed that way, as a de facto, slow-motion abolition of European democracy ») dans « Why the EU Needs to be Destroyed, and Soon » (Pourquoi l'UE doit être détruite, et vite), Gates of Vienna, 5 juin 2006, « Le refus des élites occidentales de protéger leurs nations des infiltrations jihadistes est la plus grande trahison de l'histoire » (« The refusal of theWestern elite class to protect their nations from jihadist infiltration is the biggest betrayal in history. ») dans Serge Trifkovic (en), Can the West be saved?, 2008-05-10, « Le Dialogue Euro-Méditerranéen est un chef d'œuvre de capitulation abjecte. L'union européenne foctionne comme une étape intermédiaire du sinistre projet d'Eurabia. » (« The Euro-Mediterranean "Dialogue" is a masterpiece of abject surrender. The European Union functions therein as an intermediate stage of an ominous Eurabian project ») dans Nidra Poller, Referendum On A Constitution For A Patchwork Nation Without Borders, « le Dialogue Euro-Arabe et la création des réseaux d'Eurabia [...] documentés par Bat Ye'or sont la plus grande trahison dans l'histoire de la civilisation occidentale » (« the Euro-Arab Dialogue and the creation of the Eurabian networks [...] documented by Bat Ye'or [are] the greatest betrayals in the history of Western civilization ») dans Fjordman, A European Declaration of Independence, Brussels Journal, 2007-03-16, copie dans frontpagemag.com, 2007-03-22; « Eurabia, c'est l’explication du déclin d'une civilisation millénaire, et d'un pays dans lequel beaucoup de Juifs croyaient à tort avoir trouvé une patrie. » dans Paul Landau, La France, province cathodique du Hezbollah..., Metula News Agency, 2004-11-25;
  4. archive Universités de Paris
  5. Bat Ye'or, Le dialogue Euro-Arabe et la naissance d'Eurabia, Observatoire du Monde Juif, décembre 2002
  6. sites web du GREMMO [1] et [2]
  7. site de l'IUED
  8. MEDEA : dialogue euro-arabe
  9. Bat Ye'or, L'Esprit d'Eurabia, 2004, voir aussi cette liste d'articles
  10. (en) Bat Ye'or, Eurabia, National Review, 2002-10-09; voir aussi « Eurabia est une entité réelle et tangible » (« Eurabia is a tangible entity ») dans How Europe Became Eurabia, Front Page Magazine, 2004-07-27, traduction en français, « un processus destructif de reddition et de soutien moral à l’idéologie jihadiste [...] qui corrompt l’Europe » (« [a] process of surrender and moral support to jihadist ideology that is rotting Europe ») et « Les Européens sont [...] conditionnés par le palestinisme à haïr l’Amérique et Israël » (« Europeans are [...] conditioned by Palestinianism to hate America and Israel ») dans The Palestinianization of Europe, Front Page Magazine, 2007-04-26, traduction en français
  11. Bat Ye'or citée par Caroline Glick (en), Europe's Arab gambit, The Jerusalem Post, 2004-04-04, copie ici
  12. Niall Ferguson, The way we live now: 4-4-04; Eurabia?, The New York Times, 2004-04-04
  13. a , b , c  et d (en) Matt Carr, You are now entering Eurabia, Race & Class, Vol. 48 N° 1, juillet 2006, Institute of Race Relations (en), dont l'extrait « According to the worst-case Eurabian predictions, by the end of the twenty-first century, most of Europe’s cities will be overrun with Arabic-speaking foreign immigrants, much of the continent will be living under Islamic Sharia law and Christianity will have ceased to exist or be reduced to a state of 'dhimmitude' [...] In the nightmare world of Eurabia, the future will become the past once again and Christians and Jews will become oppressed minorities in a sea of Islam; churches and cathedrals will be replaced by mosques and minarets, the call to prayer will echo from Paris to Rotterdam and London and the remnants of 'Judeo-Christian' Europe will have been reduced to small enclaves in a world of bearded Arabic-speakers and burka-clad women. »; voir aussi son exposé du 2006-07-17;
  14. (en) « Europe is no longer Europe, it is 'Eurabia,' a colony of Islam » (L'Europe n'est plus l'Europe, c'est Eurabia, une colonie de l'Islam) Oriana Fallaci citée dans Tunku Varadarajan, Prophet of Decline, The Wall Street Journal, 2005-06-23;(it) « Sono quattr' anni che parlo di nazismo islamico, di guerra all' Occidente, di culto della morte, di suicidio dell' Europa. Un' Europa che non è più Europa ma Eurabia e che con la sua mollezza, la sua inerzia, la sua cecità, il suo asservimento al nemico si sta scavando la propria tomba." dans Oriana Fallaci, Il nemico che trattiamo da amico, Corriere della Sera, 2006-09-15
  15. sites web JihadWatch et Dhimmiwatch
  16. site web de Daniel Pipes
  17. « Le monopole de la force qui est actuellement exclusif aux États sera contesté par des groupes armés. Les sociétés européennes seront divisés selon l'ethnie et la religion. Le système éducatif se réussira pas à [grooming] les jeunes à croires dans un passé commun, laissant un futur commun. Les États européens se retrouveront à limiter les libertés. Les Européens vont accepter l'implantation de facto de la charia dans certains quartiers et même certaines villes. L'exploitation des faibles, des femmes et des enfants sera courante. Ceux qui pourront émigrer le feront. Au lieu de connaitre une Europe s'unifiant de plus en plus, les générations futures assisteront peut-être à sa désintégration. » (« The monopoly of force that is now exclusive to states will be challenged by armed subgroups. European societies will be divided along ethnic and religious lines. The education system will not succeed in grooming the youth to believe in a shared past, let alone a shared future. The European states will find themselves limiting civil liberties. Europeans will come to accept the de facto implementation of Sharia law in certain neighborhoods and even cities. The exploitation of the weak, women and children will be commonplace. Those who can afford to emigrate will do so. Instead of an ever-growing union in Europe, future generations may witness an ever-disintegrating one. ») dans Ayaan Hirsi Ali, « Europe's Immigration Quagmire », Los Angeles Times, 2006
  18. Melanie Phillips (en), Eurabia on the rampage, 2005-11-04; Londonistan (livre) (en): How Britain is creating a terror state within, Encounter, Londre, 2006, traduction en français Londonistan, 2007;
  19. Mark Steyn, America Alone (en): The End of the World as We Know It, 2006, traduction en français America Alone : La fin du monde tel que nous le connaissons, 2008; It's the Demography, Stupid (2006-01-04); The future belongs to Islam (2006-10-20)
  20. dont Gates of Vienna, Brussels Journal (en) de Paul Belien, Free Republic, Front Page Magazine (en), l'article The Eurabia Code et la compilation Defeating Eurabia de Fjordman (en), l'article Eurabia de Richard Landes (en) (cette page web listes beaucoup de ressources web)
  21. [3], [4], [5], [6] [7], [8], et « which could lead within the foreseeable future to significant Muslim majorities in at least some European cities or even countries » dans Europe and Islam
  22. plusieurs de ces auteurs sont mentionnés par Filip Dewinter dans un discours le 2007-02-18 au Robert A Taft Club (en)
  23. a  et b Integrating Islam: Political and Religious Challenges in Contemporary France, 2006-09-13; voir aussi « Parmi les marottes que je retrouve sans surprise dans le paysage intellectuel américain [...] figure l'obsession d'une subversion -démographique, politique, identitaire- de l'Europe par les musulmans. » dans Justin Vaïsse, Le péril musulman en Europe, cette marotte américaine, 2007-10-26;
  24. Waleed Aly (en), Hatred in a head count, The Age, 2007-02-19; voir aussi la réponse de Raphael Israeli (en) à la couverture médiatique australienne (envers sa visite là-bas), 2007-02-22
  25. a , b , c , d  et e Thomas Landen, From the Ivory Tower: Newsweek Sees No Danger, Brussels Journal (en), 2009-07-16
  26. Olivier Guitta, Mugged by la Réalité. The unreported race riot in France., The Weekly Standard, 2005-04-11, cité dans Robert Spencer, The unreported race riot in France, dhimmiwatch, 2005-04-08
  27. a  et b Thomas Landen, Eurabian Safari, 2009-08-27, éd. Institut Hudson
  28. Daniel Pipes, The 751 No-Go Zones of France, danielpipes.org, 2006-11-14, Robert Spencer, The 751 No-Go Zones of France, dhimmiwatch, 2006-11-24; voir aussi « les émeutes qui à l'automne 2005 prirent en France les banlieux peuplées d'immigrés furent largement l'énnoncé de l'autorité musulmane sur les quartiers musulmans et donc clairement jihadiste » (« the riots that gripped immigrant suburbs in France in the autumn of 2005 [...] were largely assertions of Muslim authority over Muslim neighborhoods, and thus clearly jihadist ») dans in Bruce Bawer, An Anatomy of Surrender, City journal, « [in France] many suburbs [are] no-go areas for the police and increasingly for non-Muslims too » (En France de nombreuses banlieues sont interdites à la police et de plus en plus aux non musulmans) dans Daniel Johnson, J'accuse, « Depuis plus de vingt ans les zones musulmanes de France ont été hors de controle. En effet, elles se sont uniquement transformées en ghettos musulmans d'abord parce que les violences et les harcèlements des musulmans ont forcé les autres à partir. Et elles devinrent des zones interdites à la police, vue par les musulmans comme une force d'occupation entrant dans leur territoire. Les musulmans Français veulent etre ségrégués. Les ghettos sont une façon de garantir une existence islamique sans avoir à s'assimiler dans la société française » (« For more than twenty years France's Muslim areas have been out of control. Indeed, they only turned into Muslim ghettoes in the first place because Muslim violence and harassment forced everyone else out. And they became no-go areas for the police, seen by the Muslims as occupation forces entering their territory. [...] French Muslims want to be segregated. The ghettoes are a way of ensuring a separate Islamic existence without having to assimilate into French society. ») dans Melanie Phillips, Why France is burning, 2005-11-07, « Les 751 no-go areas de France, qualifiées de zones urbaines sensibles (ZUS), où vivent 5 millions de personnes (8% de la population) » (« France's 751 no-go areas, the so-called zones urbaines sensibles (ZUS, sensitive urban areas), where 5 million people – 8 percent of the population – live ») dans Paul Belien, Sensitive Urban Areas: Has France Become a Narco State?, Brussels Journal, 2008-01-16, « En France, plus de 750 enclaves territoriales ont été abandonnées par l'État et ne sont plus controlées par les autorités françaises. Ce sont les prétendues "zones urbaines sensibles" (ZUS). Elles ont même été listées dans en tant que tel dans un site web officiel. Les ZUS sont dirigées par des gangs musulmans, tandis que les habitants vivent sous une combinaison de shariah et de loi de la mafia » (« In France, over 750 territorial enclaves have been given up by the state and are no longer controlled by the French authorities. These are the so-called 'zones urbaines sensibles' (ZUS, sensitive urban areas). They have even been listed as such on an official website. The ZUS are run by Muslim gangs, while the inhabitants live under a combination of Shariah law and mafia rule. ») dans From the Ivory Tower[25], « en France de nombreux ghettos arabes sont des zones de non-droit, interdites à la police » (« in France [...] Many Arab ghettos are outside the law: no-go areas for the police. ») dans David Pryce-Jones, Jews, Arabs, and French Diplomacy: A Special Report, Commentary Magazine, mai 2005, « Les zones islamiques en Europe [telles que] ce que les Français appellent officiellement les ZUS (zones urbaines sensibles) [..] Aujourd'hui, huit millions des soixante millions [13%] d'habitants de la France vivent déjà dans une des 751 ZUS du pays » (« The Sharia areas of Europe [such] what the French officially call the ZUS (zones urbaines sensibles - sensitive urban areas) [...] Even today, eight million of the sixty million inhabitants of France already live in one of the country’s 751 ZUS. ») dans Eurabian Safari[27];
  29. « already separate communities into 'no-go' areas », Michael Nazir-Ali (en), Extremism flourished as UK lost Christianity, Sunday Telegraph, 2008-01-06
  30. Cécilia Gabizon, « À Vénissieux, terre d'expansion de la burqa », 2009-07-02. Consulté le 2009-07-13; « Partout en France, le nombre de femmes «ninja» suit une courbe «exponentielle», selon l'imam de Guyancourt (Yvelines), Abdelali Mamoun. Des communautés prospèrent en région parisienne. À Trappes, aux Mureaux, à Mantes, Argenteuil, Stains, Nanterre, Sartrouville, mais aussi Puteaux, Grigny, Évry ou encore Longjumeau et, désormais, dans des zones plus rurales. »
  31. pour ceux qui le voient ainsi, voir en particulier « Eurabia représente une réalité géo-politique » (« Eurabia represents a geo-political reality ») et « Le futur de l'Europe occidentale est Eurabia. Point. » (« Western Europe [...] future is Eurabia. Period. »), Bat Ye'or citée par Jamie Glazov (en), Eurabia, Front Page Magazine, 2004-09-21
  32. manifeste dans Le devoir de précaution
  33. a  et b (nl)Confrontatie, geen verzoening, de Volkskrant, 2006-04-08, copie ici
  34. « economic reform, meaning, to reduce government, where government is unnecessary, and especially the welfare state », Ayaan Hirsi Ali, 2007-06-19, conférence « The collapse of Europe » à l'université Pepperdine (Californie) (en) avec americanfreedomalliance.org, cité par bigpicweblog.com (elle a aussi accordé un entretien au magazine libertarian Reason); voir aussi « [Mark Steyn] demande la dissolution de État-providence européen » (« [Mark Steyn] argues for dissolving Europe's welfare ») et « La réponse plus générale de Steyn à l'Islamisme est de rendre les sociétés démocratiques plus semblables à celle que les islamistes veulent construire » (« Steyn's wider response to Islamism is to make democratic societies more like the one the Islamists want to build. ») dans Johann Hari (en), 'America Alone: The End of the World as We Know It' by Mark Steyn, The New Statesman, 2007-03-12 , « [D'après Mark Steyn] L'État paternaliste a infantilisé les Européens [et] les a également châtrés », Daniel Pipes, « L'Europe est à bout de course, prédit Mark Steyn », Bruce Bawer prétendant que la social démocratie européenne (« big-government, welfare-state social democracy ») est une « sorte de fondamentalisme » (« kind of fundamentalism ») dans While Europe Slept interview with Bruce Bawer, Front Page Magazine, 2006-05-23; dans Johann Hari, Ship of fools: Johann Hari sets sail with America's swashbuckling neocons, juillet 2007, traduction en français En croisière sur le Titanic de la droite américaine, février 2008, sont cités des conservateurs (supposés soutenir la théorie d'Eurabia comme la plupart des participants à la croisière) affirmant que « Pinochet est un héros. Il a sauvé le Chili. » et « Exactement [...] il a privatisé la sécurité sociale » (« Pinochet is a hero. He saved Chile. » et « Exactly [...] he privatised social security »); Claude Reichman et la plupart des partisans Français de la théorie sont néolibéraux;
  35. (en) « Tales from Eurabia », dans The Economist, 22 juin 2006 [résumé] :
    « Integration will be hard work for all concerned. But for the moment at least, the prospect of Eurabia looks like scaremongering. »
     
  36. Jonathan Laurence et Justin Vaïsse, Integrating Islam Political and Religious Challenges in Contemporary France, Brookings Institution Press, Washington DC, 2006, ISBN 0-8157-5151-6, version française Intégrer l'Islam. La France et ses musulmans, enjeux et réussites, éd. Odile Jacob, Paris, mars 2007, ISBN 978-2738119001
  37. voir aussi Randy McDonald, France, its Muslims, and the Future (La France, ses musulmans, et le futur), 2004-04-13, Doug Saunders, The 'Eurabia' myth deserves a debunking (Le mythe d'Eurabia mérite une démystifiationdémontage), The Globe and Mail, 2008-09-20, Fewer differences between foreign born and Swedish born childbearing women, Statistiska centralbyran, 2008-11-03, Denmark: Immigrants/Danes have same number of children, Statistics Denmark (en) cité par dr.dk (en), 2009-05-06, Mary Mederios Kent, Do Muslims have more children than other women in western Europe? (Les musulmanes ont-elles plus d'enfants que les autres femmes en Europe occidentale?), Population Reference Bureau (en), prb.org, février 2008; pour la fécondité des musulmans hors Europe, voir les phrases « La baisse dramatique de la fertilité iranienne donne un exemple récent de la coexistence possible de pratiques islamiques strictes avec un usage très répandu du planning familial » (« The dramatic decline in Iran's fertility provides a recent example of how strict Islamic practices can coexist with widespread use of family planning. ») (dans Do Muslims have...) et « Turkish women have 1.92 children in average, Tunisian women 1.74. Iranian women? 1.8 children. » dans Øyvind Strømmen, Fisking Mark Steyn, 2006-11-07, et les articles de Farzaneh Roudi-Fahimi et Mary Mederios Kent, Fertility Declining in the Middle East and North Africa (Déclin de la fécondité au Moyent-Orient et en Afrique du Nord), prb.org, avril 2008, en particulier la figure 2, et Mohammad Jalal Abbasi-Shavazi, Recent changes and the future of fertility in Iran (Changements récents et le futur de la fécondité en Iran), en particulier la figure 1, Yoram Ettinger, Demographic implosion in Muslim societies, The Jerusalem Post, 2008-10-28; voir aussi « [Les musulmans] se multiplient comme des rats. » dans Oriana Fallaci, La rage et l'orgueil, « 3,5 enfants par couple, ce qui est le taux de fécondité estimé des musulmans européen » (« 3.5 children per couple (which is the estimated European Muslim fertility rate) ») dans Mark Stey, De-bonning Turkey (version archivée par Internet Archive), National Review, 2007-04-17, « un taux de fécondité des musulmans européen estimé à 3,5 » (« a fertility rate of 3.5 (the Euro-Muslim estimate) ») dans Mark Stey, Population Data, National Review, 2009-05-05, « [d'après Mark Steyn] le taux de fécondité [...] des pays musulmans explose » dans Richard Martineau, Quand le monde sera musulman, Journal de Montréal, 2008-06-19;
  38. voir aussi « Parler uniquement d'une "communauté musulmane en France" peut être trompeur et inexact : comme tout population immigrée, les musulmans en France montrent de fort clivages basés sur leur pays d'origine, leur situation sociale, leur orientation politique et idéologique, et la branche de l'Islam qu'ils pratiquent (quant ils sont pratiquants). » (« Merely speaking of a 'Muslim community in France' can be misleading and inaccurate: like every immigrant population, Muslims in France exhibit strong cleavages based on the country of their origin, their social background, political orientation and ideology, and the branch or sect of Islam that they practice (when they do). ») dans Justin Vaisse, Unrest in France, November 2005, 2006-01-12; « Ce que les musulmans turcs, sénégalais et indonésiens ont en commun n'est pas immédiatement évident. » (« What Turkish and Senegalese and Indonesian Muslims have in common [...] isn't immediately obvious. ») dans Randy McDonald, Why "Eurabia" Is Like "Jew York City": An Examination of Terminologies (Pourquoi Eurabia est comme Jew York City, un examen terminologique, où « Jew York City » est un mot-valise de « Jew » = juif et « New York City »), 2005-01-17;
  39. voir aussi Justin Vaïsse, « La France et les musulmans: une politique étrangère sous influence? », avril 2007; Pascal Boniface, 50 idées reçues sur l'état du monde, éd. Armand Colin, 2008, ISBN 978-2-200-35052-9, chapitres 23 « La France est pro-arabe » et 24 « La politique de extérieure française est guidée par l'antiaméricanisme »;
  40. (en) « [Eurabia] is a concept created by a writer called Bat Ye'or who, according to the publicity for her most recent book, "chronicles Arab determination to subdue Europe as a cultural appendage to the Muslim world — and Europe's willingness to be so subjugated". This, as students of conspiracy theories will recognise, is the addition of the Sad Dupes thesis to the Enemy Within idea » dans David Aaronovitch (en), It's the latest disease: sensible people saying ridiculous things about Islam (C'est la dernière épidémie : des gens raisonnables déclarent des choses ridicules sur l'Islam), The Times, 2005-11-15
  41. « many Eurabianists are motivated by domestic politics » dans [9]
  42. « European countries [being] skeptical about the Bush Administration’s foreign policy » dans [10]
  43. « 'Eurabia' has come into a new vogue among conservatives (particularly Anglophone ones) who blame European reluctance to support United States foreign-policy initiatives (like, say, Iraq) » dans [11]; voir aussi « L'ensemble de l'histoire d'Eurabia n'a jamais concerné la démographie. C'est plutôt une pathétique tentative de discréditer l'opposition des Européens à la guerre en Irak et à la politique états-unienne au Moyen-orien en général » (« The whole Eurabia narritave was never ambout demographics.] It is a rather pathatic attempt to discredit European opposition to the war in Iraq and US policy in the Middle East in general. ») dans ce commentaire, « My intuition is that (some) Americans [are jealous toward Europeans for] all what they don’t have, and maybe secretly long for, (affordable health care and education, less violent crimes, social mobility, a relatively relaxed attitude towards gays and minorities) » dans cet autre, « tout le monde est d'accord que les musulmans sont en train de dévorer les Français, et tout le monde déclare que c'est amusant » (« everyone agrees the Muslims are devouring the French, and everyone agrees it's funny ») dans Ship of fools, « [La thèse d'Eurabia explique] pourquoi les gouvernements européens font ce qu'ils sont en train de faire concernant l'Irak » (« [The Eurabia thesis does explain] why European governments are doing what they're doing with regard to Iraq ») dans Rod Dreher, Bat Yeor On Eurabia, 2003-02-21, « Comme de nombreux néoconservateurs, il semble préoccupé par les cheese-eating surrender monkeys [singes capitulards bouffeurs de fromage] européens qui ne soutiennent pas la puissance déclinante des États-Unis » (« Like many fellow neoconservatives, he seems [worried] about Europe's cheese-eating surrender monkeys who won't prop up the dwindling power of the US. ») dans Pankaj Mishra (en), A culture of fear, 2009-08-15, « A significant number of American conservatives, authors as well as readers, seem to be driven by two fears: fear of Islam and fear of Europe. The second fear perhaps cuts deeper. [...] America — horror of horrors — might turn more European. » dans Thomas Rid, Islam in Europe, 2009-08-02;
  44. « France is already 12% Muslim and Switzerland 20% » dans Bruce Bawer, While Europe Slept, « Muslims are around 12 percent of the French population. » dans Guy Millière, A New Muslim Country, 2003-05-12, « In France at least 12 percent of the population is already Muslim » dans Lowell Ponte, Goodbye Europe, 2006-03-27, « In France approximately ten percent of the population are Muslims. » dans Geert Wilders, discours au parlement danois, 2008-06-01, « In France, the percentage may reach to 12 or 13 percent. » dans Francis Fukuyama, Europe vs. Radical Islam - Alarmist Americans have mostly bad advice for Europeans, 2006-02-27; parfois 20% : « France is already 20% Muslim » dans Arlene Peck, It's them vs. us... Everywhere!, « France is already 20% Muslim » dans A letter to my sons de Posey McMillan/Carl Hutchinson/Michael Sullivan, « almost twenty percent of the people in France » dans Thomas Segel, The French-Muslim Connection, « la France a le plus important pourcentage de musulmans de toute l'Europe » (« France has the largest percentage of Muslims of any country in Europe ») dans Gates of Vienna, 2008-10-31, « Aucun doute quant au fait que le pourcentage fantaisiste indiqué aujourd'hui (4,3% [de musulmans en France]) est bien en deçà de la réalité, car ce qui circule parmi les démographes est plutôt le double, voire à minima le triple » dans Libertyvox, « notre intuition que les 20% de musulmans sont déjà atteints en France » dans Libertyvox, « [France] is now occupied by Islamic immigrants totally twenty percent of the population. » dans Larry H. Abraham (en), The clash of civilizations and the great caliphate (version archivée par Internet Archive), mai 2004, « La plus haute estimation des musulmans en France est de 12 millions sur une population de 61 million ce qui fait 20 pourcents » (« The highest estimate of Muslims in France is 12 million on a population of 61 million [that is] 20 per cent ») dans From the Ivory Tower[25];
  45. Ifop, Sofres; les personnes de confession musulmane ou ayant des ancêtres musulmans sont supposées être de 5% à 10% de la population
  46. (en) « [Bruce Bawer] uses wildly exaggerated statistics to give warning that Muslim birth rates will soon turn Europe into 'Eurabia'. The Muslim share of Switzerland's population is not an 'astonishing 20%', as Mr Bawer claims, but 4.3%, at least according to the 2000 Swiss census. » dans Muslims and the West, The Economist, 2006-06-22, copie ici
  47. (an « expansion from 3 per cent to 40 per cent within twenty years would be nothing short of miraculous »); voir aussi « La population de UE sera à 40 % musulmane en 2025 » (« the EU's population will be 40 percent Muslim by 2025 »), Mark Steyn cité dans Andrew Sullivan, America Less Alone?, The Daily Dish, 2007-03-12; Steyn and his numbers; « tout la thèse du livre de Steyn s'évapore » (« the entire thesis of Steyn's book evaporates into thin air ») dans Andrew Sullivan, Quote for the Day; « [Pour une de ses affirmations, Mark Steyn a besoin] que le nombre de musulmans en Europe passe de vingt millions à cent cinquante millions en neuf ans. » (« [For some claim of him, Mark Steyn] needs to turn 20 million European Muslims into more than 150 million in nine years, which is a lot of humping. ») dans Ship of fools; Fjordman, Robert Spencer (en) (chapitre 18), Daniel Pipes et quelques autres prétendant depuis 2004 que 25% de la population de Malmö serait musulmane (d'après wikipedia.org, il y a dans le quartier de Rosengård (en) 25% de musulmans, sur environ 22.000 habitants, presque tous étrangers, et 55.000 musulmans dans l'agglomération de Malmö, 9% de 628.000 habitants); « L'Europe va - probablement pas dans 20 ans, mais plutôt 30 ou 40 - être majoritairement musulmane » (« Europe will – maybe not in 20, but rather 30-40 years from now – have a Muslim majority of population »), Morten Messerschmidt (da) cité dans Jamie Glazov, Europe's Suicide?, Front Page Magazine, 2006-04-26; « Les Suédois de souche vont devenir minoritaires dans leur propre pays dans quelques décennies » (« native Swedes [will] being turned into a minority in their own country [...] in a few decades if current the level of immigration continues. ») dans Fjordman, My Farewell to Little Green Footballs, Gates of Vienna, 2007-11-14; « pas moins de 25% de la population européenne sera musulmane dans à peine 12 ans. » (« a staggering 25 percent of the population in Europe will be Muslim just 12 years from now. » dans Geert Wilders, 2008-09-25; « Avec les débits démographiques actuels, en 2020 la majorité des enfants en Hollande — ie les gens de moins de 18 — seront musulmans » (« At present demographic rates, by 2020 the majority of children in Holland — i.e., the population under 18 — will be Muslim. » dans Mark Steyn, Europeans are Worse than Cockroaches (Les Européens sont pires que des cancrelats), The Spectator, 2003-11-08; « In Holland, in the year 2020, 10 years away, half of all the people aged 18 and under will be Muslim. » dans Stuart Varney (en), Glenn Beck Show (en), 2009-06-08; « le continent pourrait abriter une majorité de Musulmans dans quelques décennies » dans Daniel Pipes, Europe islamique, New York Sun, 2004-05-11; « Démographiquement ce n'est qu'une question de temps avant que les adeptes de la seule vraie religion règnent ici. Le nombre de musulmans en Europe occidentale est officiellement estimé à seulement quinze millions, mais certains critiques l'estiment à quarante millions. [...] Un jour dans l'avenir, la majorité des Européens sera musulmane » (« Demografisch gezien is het nog maar een kwestie van tijd tot de volgelingen van het enige ware geloof ook hier de overhand krijgen. Het aantal moslims in West-Europa ligt volgens sussende officiële schattingen op vijftien miljoen, maar dat aantal wordt allang betwist door critici van wie sommigen zeggen dat het inmiddels om veertig miljoen gaat. [...] Op enig moment zal de meerderheid van de Europeanen bestaan uit moslims ») dans Ayaan Hirsi Ali, Confrontation, not appeasement[33]; « D'ici 20 ans, une personne sur quatre en France sera musulmane »(« Within 20 years, one person out of four in France will be Muslim ») dans Guy Millière cité par Fjordman; « l'arrivée imminente d'Eurabia peut être rejetée par des mathématiques simples. Les minorités musulmanes en Europe croissent en effet rapidement et causent des frictions politiques, mais elles comptent pour moins de 5% de la population totale, une proportion infime du point de vue états-unien (d'immigration?). Même si cette proportion triple au cours des 20 prochaines années, Eurabia sera encore lointaine. » (« the imminent arrival of Eurabia can be dismissed as poor mathematics. Muslim minorities in Europe are indeed growing fast and causing political friction, but they account for less than 5% of the total population, a tiny proportion by American standards of immigration. Even if that proportion trebles in the next 20 years, Eurabia will still be a long way off. ») dans The Economist; « la perspective apparait désormais clairement : à la fin du XXIe siècle, les Européens de souche seront minoritaires sur leur continent » dans Aymeric Chauprade, Chronique du choc des civilisations, éd. Chronique, ISBN 978-2205-06220-5, p 58; « de nombreux démographes estiment que 20-30% des moins de 25 ans en France sont musulmans [...] aux taux de natalité actuels, il n'est pas impossible que la France ait une majorité musulmane dans 25 ans » (« many demographers estimate that as much as 20-30 per cent of the [French] population under 25 is now Muslim. [...] Given current birth rates, it is not impossible that in 25 years France will have a Muslim majority. ») dans in Barbara Amiel, Is France on the way to becoming an Islamic state?, The Daily Telegraph, 2004-01-25 (cité par Fjordman); John Lichfield, Our Man In Paris: France will never be a Muslim state, The Independent, 2004-02-03; « en France, environ une naissance sur trois provient d'une famille musulmane » (« in France, approximately one birth in three is to a Muslim family ») dans Jennifer Morse (en), Acton Institute (en), 2006-01-25; « un tiers des jeunes en France sont nés de parents musulmans » (« a third of the young people in France have been born to Muslim parents » dans John Reilly, 2006; « Aujourd'hui un enfant sur trois nés en France est musulman » (« 1 out of every 3 babies born in France today is a Muslim baby. » dans Hugh Fitzgerald (en), Douce France, 2004-06-23; « Aux taux de natalité actuels, la France pourrait avoir une majorité musulmane dans 25 ans » (« Given current birthrates, France could be a majority Muslim country in 25 years ») dans Sam Harris, On the Reality of Islam, 2006-02-07; « D'ici vingt ans, les musulmans seront majoritaires en France » (« Within twenty years, Muslims will be a majority in France. ») dans Guy Milliere, France is Almost Finished, 2003-04-10; « Amsterdam, Rotterdam, Anvers, et de nombreuses autres villes européennes de la Scandinavie à la Cote d'azur atteindront des majorités musulmanes dans les prochaines années » (« Amsterdam, Rotterdam, Antwerp, and many other [european] cities from Scandinavia to the Côte d’Azur will reach majority Muslim status in the next few years. ») dans Mark Steyn, Israel Today, the West Tomorrow, Commentary Magazine (en), mai 2009; « D'ici 2025 un tiers de tous les enfants d'Europe naitront dans des familles musulmanes » (« By 2025, one third of all European children will be born to Muslim families. ») dans Paul Belien, The Rape of Europe, Brussels Journal, 2006-20-25; « [en Belgique et aux Pays-Bas] 50% des nouveau-nés sont musulmans » dans [vidéo] Muslim Demographics sur YouTube.; « La France pourrait être à moitié musulmane d'ici 2050 » (« France may be half Muslim by 2050 ») dans Richard Baehr, Why Europe Abandoned Israel, The American Thinker (en), 2007-01-13; « D'après une autre prévision, les musulmans pourraient dépasser les non-musulmans en France, et peut-être dans toute l'Europe occidentale, d'ici le milieu du siècle. » (« Another forecast holds that Muslims could outnumber non-Muslims in France and perhaps in all of western Europe by mid-century. ») dans Adrian Michaels, Muslim Europe: the demographic time bomb transforming our continent, telegraph.co.uk, 2009-08-08, traduction en français, « L'année dernière, cinq pour cent de la population totale des 27 pays de l'UE étaient musulmans. Mais les niveaux croissants d'immigration depuis des pays musulmans et les faibles taux de natalité des populations européennes indigènes signifient que d'ici 2050 le chiffre sera de 20 pour cent d'après les prévisions. Les données récoltées de plusieurs sources indiquent que la Grande-Bretagne, l'Espagne et les Pays-bas auront une proportion encore plus élevée dans un délai encore plus court. » (« Last year, five per cent of the total population of the 27 EU countries was Muslim. But rising levels of immigration from Muslim countries and low birth rates among Europe's indigenous population mean that, by 2050, the figure will be 20 per cent, according to forecasts. Data gathered from various sources indicate that Britain, Spain and Holland will have an even higher proportion of Muslims in a shorter amount of time. ») dans Adrian Michaels, A fifth of European Union will be Muslim by 2050, telegraph.co.uk, 2009-08-08; « D'après les prévisions démographiques actuelles, la France sera un pays majoritiairement musulman dans environ cinquante ans » (« according to current birthrate projections, France will be a majority Muslim country anyway in about fifty years ») dans Pat Condell, [vidéo] Islam in Europe sur YouTube., 2007-08-17; « Bien sûr, la France a deux enfants par femme, mais sur cinq nouveau-nés, deux [40%] sont déjà arabes ou africains. En Allemagne, 35% de tous les nouveau-nés sont déjà d’origine non allemande [...] Ou bien prenez l’exemple tunisien. Une femme tunisienne a 1,7 enfant en moyenne. En France, elle en a bien souvent 6, parce que le gouvernement français la paie pour ça. », Gunnar Heinsohn (en) cité dans Lars Hedegaard (da), Un continent de perdants (danois) (da), sappho.dk (en), mai 2007, traduction en anglais et en français; « Les Européens ne se reproduisent tout simplement pas » (« The Europeans simply aren't reproducing »), Bruce Thornton dans Peter Robinson (en), entretien, 2008-03-06, [vidéo] video sur YouTube., retranscription; « Le gouvernement coopère avec enthousiasme à l’islamisation des Pays-Bas. Dans toute l’Europe, les élites ouvrent largement les vannes et dans très peu de temps, un européen sur cinq sera musulman » (« Enthousiast werkt dit kabinet mee aan de islamisering van Nederland. In heel Europa zet de elite de sluizen open. Nog even en dan is één op de vijf mensen in de Europese Unie moslim. ») dans Geert Wilders, discours au parlement néerlandais, 2009-09-16;
  48. Ivan Jablonka,La peur de l'Islam, Bat Ye'or et le spectre de l'Eurabie, La Vie des idées, 2006-05-01
  49. « [France] has a worse demographic profile than any other Western European nation. » dans Fjordman, France: Can a Wounded Nation Heal Itself?, Brussels Journal, 2008-08-09
  50. CIA World Factbook édition 2007
  51. (en) Ralph Peters (en), The 'Eurabia' Myth, New York Post, 2006-11-26
  52. « there are intellectuals on the British right who are propagating a conspiracy theory about Muslims that teeters very close to being a 21st century Protocols of the Elders of Mecca. » dans Johann Hari, « Amid all this panic, we must remember one simple fact - Muslims are », The Independent, Londre, 2006-08-21; voir aussi « Ce n'est pas exagérer que de voir dans cette théorie conspirationniste une mutation de l'ancien et toxique antisémitisme européen. Qu'offrent Fallaci et Ye'or à part les protocoles des sages de Mahomet? » (« It is not an exaggeration to see in these wild conspiracy theories a mutation of Europe’s old, toxic anti-Semitism. What are Fallaci and Ye’or offering but the Protocols of the Elders of Muhammad? ») dans Johann Hari, Islam in the West, Dissent magazine, hiver 2007; Øyvind Strømmen, The Elders of Mecca, 2009-02-22, « L'idée d'Eurabia est de toute évidence une théorie conspirationniste » (« Tanken om Eurabia är en klockren konspirationsteori. »), Jonas Otterbeck cité dans Niklas Orrenius (sv), "Eurabia" jämförs med konspirationsteorier ("Eurabia" est comparée avec les théories conspirationnistes), Sydsvenskan (en), 2009-09-05, cité et traduit en anglais dans Is Eurabia a Conspiracy Theory?, Gates of Vienna, 2009-09-06 et critiqué dans Kent Ekeroth (Démocrates suédois), Media om seminariet, 2009-09-07;
  53. (sv) Andreas Malm (sv), De Räddas Revelj, Dagens Nyheter, Stockholm, 2008-02-10
  54. « Pourquoi la Bosnie s'est effondrée dans le pire carnage en Europe depuis la Seconde guerre mondiale ? [...] Les Serbes se sont rendu compte, comme les autres continentaux vont le faire bientôt, que si vous ne pouvez pas dépasser l'ennemi en vous reproduisant, élaguez-lui sa population » (« Why did Bosnia collapse into the worst slaughter in Europe since World War Two? [...] The Serbs figured that out, as other Continentals will in the years ahead, if you can't outbreed the enemy, cull'em. ») dans America Alone de Mark Steyn; voir aussi en:Mark Steyn#Eurabia; Mark Kleiman (en), Mark Steyn's Final Solution to the Euro-Muslim Problem, The Reality Based Community, 2007-02-18; Andrew Sullivan, Steyn and Genocide, The Daily Dish, 2007-02-19; Andrew Sullivan, Steyn, Reynolds, Genocide, The Daily Dish, 2007-02-21; Christopher Hitchens, Facing the Islamist Menace, City journal, édition hiver 2007
  55. (sv)(« Liksom judarna utmålades som det främmande, det andra, på vilka man kunde projicera alla de drag som kulturen ville förneka hos sig själv, så får nu "muslimerna" överta antisemitismens begagnade rekvisita. [...] ») Eva Ekselius, Bli Moderna Nu, Annars..., Dagens Nyheter, Stockholm, 2008-03-27
  56. « In 1886 the French antisemite Edouard Drumont published La France Juive, creating the false nightmarish image of a France dominated by Jews, and sowing the poisonous seeds which came to fruit when Vichi French officials collaborated in the mass muder of French Jewry. [...] Bat Ye'or follows in notorious footsteps indeed by creating the false nightmarish image of a Europe dominated by Arabs and Muslims. » dans Adam Keller (en), Drumont's Jewish disciple, 2008-06-02; voir aussi « Les mentions de l'islam mises à part, l'aspect général de l'absurde thèse de Ye'or rappelle les théories conspirationnistes antisémites de la première moitié du vingtième siècle, et la notion contemporaine de "gouvernement d'occupation sioniste" répandues dans l'extrême-droite états-unienne. » (« Stripped of its Islamic content, the broad contours of Ye’or’s preposterous thesis recall the anti-Semitic conspiracy theories of the first half of the twentieth century and contemporary notions of the ‘Zionist Occupation Government’ prevalent in far-right circles in the US. ») dans You are now entering Eurabia[13], « la menace juive dans les années 1930 était entièrement fictive, alors que la menace islamique actuelle est réelle » (« the “Jewish threat” in the 1930s was entirely fictional, whereas the “Islamic threat” now is very real. ») dans Fjordman, Swedish Welfare State Collapses as Immigrants Wage War, Brussels Journal, 2006-03-28; « leurs réthorique et idées sont indistinguables de celles des antisémites du début du XXe siècle [...] Remplacez "musulmans" par "juif" dans la tartine effrayante de Steyn, Amis, et autres, et vous entendrez une réplique exacte de l'antisémitisme qui était si répandu dans la "civilisation" occidentale juste avant la Shoah. » (« their own rhetoric and ideas are indistinguishable from those of the anti-Semites of the early 20th century [...] Substitute "Muslim" for "Jew" in the scared-stiff [...] screeds of Steyn, Amis, and others, and you will hear an exact replica of the anti-Semitism that was so rife throughout Western "civilization" in the pre-Holocaust years. ») dans Chris Floyd (en), Panic Attackers: Once More Into the Sink of Fear With Steyn, Amis and the Islamophobes, 2009-08-15

Livres

Liens externes

Ce document provient de « Eurabia ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Eurabia (politique) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Eurabia —  Pour l’article homonyme, voir Eurabia (revue).  Islam en Europe[1] …   Wikipédia en Français

  • Eurabia — Islam in Europe[1]   <1% (Armenia, Belarus, Czech Republic …   Wikipedia

  • Eurabie — Eurabia  Pour l’article homonyme, voir Eurabia (revue).  Eurabia est un néologisme politique (mot valise de Europe et Arabia, Arabie en anglais) désignant l Europe absorbée par le monde arabe, à cause de trahison des élites européennes… …   Wikipédia en Français

  • Bat Ye'or — est le nom de plume de Gisèle Littman Orebi (Le Caire, 1933), une essayiste britannique[1],[2], juive d origine égyptienne, écrivant en français et en anglais. Elle a également publié sous le pseudonyme arabe Yahudiya Masriya (« juive… …   Wikipédia en Français

  • The Brussels Journal — The Brussels Journal, fondé en 2005 par Paul Belien, est un webzine belge conservateur et libertarien. Dans le Brussels Journal sont publiés des articles émanant de toutes sortes d auteurs de Flandre et de l étranger, traitant de sujets divers,… …   Wikipédia en Français

  • Anders Behring Breivik — Pour les articles homonymes, voir Breivik, Behring et ABB. Anders Behring Breivik Nom de naissance Anders Behring Breivik Surnom Andrew Berwick …   Wikipédia en Français

  • Bat Yeor — Bat Ye or Bat Ye or, de son vrai nom Giselle Littman, est une historienne britannique d origine juive égyptienne, écrivant aussi bien en français qu en anglais. Elle s est spécialisée dans l étude du Moyen Orient, de l Islam et de la condition… …   Wikipédia en Français

  • Riposte laïque — URL http://www.ripostelaique.com/ …   Wikipédia en Français

  • Maurice Couve de Murville (Politiker) — Maurice Couve de Murville (* 24. Januar 1907 in Reims; † 24. Dezember 1999 in Paris) war ein konservativer französischer Politiker. Maurice Couve de Murville (rechts) auf einem Bankett im …   Deutsch Wikipedia

  • Dialogue euro-arabe — Lancée au début des années 1970 et s appuyant largement sur la politique arabe de la France, l idée d un dialogue euro arabe s est concrétisée en 1973 suite à la guerre de Kippur et le premier choc pétrolier, grâce au président français Georges… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”