Casabianca (S603)

Casabianca (S603)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Casabianca.
Casabianca (S603)
FS Casabianca 02.jpg
Le sous-marin nucléaire Casabianca lors de la revue navale 2004 en rade de Toulon (15 août 2004).

Histoire
A servi dans Pavillon de la marine française Marine nationale française
Lancement Admis au service actif le 21 avril 1987
Statut En activité
Caractéristiques techniques
Type Sous-marin nucléaire d'attaque de type Rubis
Longueur 73,60 mètres
Maître-bau 7,60 mètres
Tirant d'eau 6,40 mètres
Tirant d'air 8 mètres et 18,40 mètres avec les aériens
Déplacement 2670 tonnes en plongée / 2385 tonnes en surface
Tonnage 2670 tonnes en plongée / 2385 tonnes en surface
Propulsion un réacteur à eau pressurisé K 48, deux turbo-alternateurs, un moteur électrique de propulsion, une hélice ou pompe hélice - 9 500 ch (7 000 kW)
Caractéristiques militaires
Armement 4 tubes lance-torpilles de 533 mm qui peuvent lancer des torpilles F17 mod 2 de lutte anti-navires et anti-sous-marines ou des missiles SM 39 à changement de milieu contre buts de surface.
Autres caractéristiques
Équipage 2 équipages (bleu et rouge) de 68 hommes
8 Officier
52 Officier marinier
8 Quartier-maître et Matelot

Le sous-marin nucléaire d'attaque (SNA) Casabianca est l'un des six SNA de type Rubis de la Marine nationale française. C'est le troisième exemplaire d'une série de six sous-marins construits par DCN.

Il a été mis en chantier en 1981, lancé en 1984, et admis au service actif en 1987. Il est affecté à l'escadrille des sous-marins nucléaires d'attaque (ESNA) et est basé à Toulon. Sa ville marraine est Moulins depuis le 25 avril 1992.

Contrairement à ses 5 autres sister-ships, il ne porte pas un nom de "pierre précieuse", mais perpétue le nom du sous-marin Casabianca qui a choisi de s'évader de Toulon lors du sabordage de la flotte, le 27 novembre 1942 pour continuer le combat avec les alliés. Il s'est distingué en Méditerranée notamment en participant à la libération de la Corse.

Galerie photo

Liens connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Casabianca (S603) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Index alphabétique maritime — Projet:Maritime/Index Projet maritime Bistro du port Participants Actualités   Agenda Outils À faire …   Wikipédia en Français

  • Liste des navires de la marine nationale française — Cet article est une liste des bâtiments de la Marine nationale française en service actif en 2011. La Marine Nationale intègre environ 180 bâtiments et distingue les Bâtiments de Combat (74 unités au 1er août 2011), les Bâtiments de Soutien (une… …   Wikipédia en Français

  • Emeraude (S604) — Émeraude (S604) Émeraude (S604) Le SNA Émeraude franchit les passes de Saint Mandrier au petit matin …   Wikipédia en Français

  • Perle (S606) — Histoire A servi dans …   Wikipédia en Français

  • Port militaire de Toulon — 43° 07′ 10″ N 5° 54′ 59″ E / 43.1194, 5.9164 …   Wikipédia en Français

  • Sagittaire (bateau) — Pour les articles homonymes, voir Sagittaire. Sagittaire Histoire A servi dans …   Wikipédia en Français

  • Saphir (S602) — Le sous marin nucléaire d attaque Saphir en rade de Toulon. Histoire A servi dans …   Wikipédia en Français

  • Émeraude (S604) — Le SNA Émeraude franchit les passes de Saint Mandrier au petit matin Histoire A servi dans …   Wikipédia en Français

  • Rubis (S601) — Pour les articles homonymes, voir Rubis (homonymie). Rubis (S601) Le SNA Rubis en manœuvre dans la rade de Toulon …   Wikipédia en Français

  • Aigle (bateau) — Pour les articles homonymes, voir Aigle (homonymie). Aigle L Aigle …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”