Muse (rock)

Muse (rock)

Muse (groupe)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Muse.
Muse
Muse @ Oxegen 07.jpg
Muse en concert au festival Oxegen en 2007

Pays d’origine Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre(s) Rock alternatif
Rock progressif
Rock électronique
Rock symphonique
Années actives 1994 - aujourd'hui
Label(s) Mushroom Records
A & E Records
Naïve Records
Warner
Site Web http://www.muse.mu/

Membres Matthew Bellamy
Dominic Howard
Christopher Wolstenholme
Entourage Morgan Nicholls
Dan Newell

Muse.JPG

Muse est un groupe de rock alternatif et progressif britannique apparu sur la scène musicale en 1994. Le trio est composé de Matthew Bellamy, Christopher Wolstenholme et Dominic Howard. Ils ont notamment donné deux concerts exceptionnels à guichet fermé les 16 et 17 juin 2007 au Stade de Wembley, réunissant près de deux cent mille personnes[1]. Le 26 septembre 2008, les trois membres du groupe ont été diplômés par l'université de Plymouth qui leur a remis un doctorat en arts à titre honorifique[2].

Muse est actuellement considéré comme l'un des meilleurs groupes à voir et écouter sur scène[3],[4],[5],[6],[7]. En 2009, à l'occasion de la sortie de The Resistance, Zane Lowe de la BBC Radio One qualifie le groupe comme étant « désormais, sans aucun doute, un des meilleurs groupes britanniques que la Terre ait jamais portés »[8]. Muse a vendu à ce jour plus de dix millions d'albums[9].

Sommaire

Membres

De base


Matthew Bellamy (à gauche), Dominic Howard (au centre) et Christopher Wolstenholme (à droite) en concert. Matthew Bellamy (à gauche), Dominic Howard (au centre) et Christopher Wolstenholme (à droite) en concert.
Matthew Bellamy (à gauche), Dominic Howard (au centre) et Christopher Wolstenholme (à droite) en concert.


Sur scène

  • Morgan Nicholls : samples et basse. Bien que souvent présent, Morgan Nicholls ne fait en aucun cas partie du groupe ; il n'apparaît que lors des concerts, sur certains morceaux devenus trop complexes pour les jouer à trois. Il a également joué aux côtés de Dominic et Matthew pour remplacer Christopher lors d'une blessure au poignet.
  • Dan Newell : trompette. Il ne fait pas officiellement partie non plus du groupe mais l'accompagne à la trompette sur des morceaux comme Knights of Cydonia ou City of Delusion lors de certains concerts.
  • Depuis la reprise de leurs concerts en septembre 2009, Muse invite plus de musiciens sur scène comme quelques cordes, violonistes. Voire un orchestre symphonique beaucoup plus important lors de grands concerts à venir.

L'origine du nom Muse

Le nom du groupe possède des origines plutôt incertaines, Matthew Bellamy semble s'en amuser et en a donné plusieurs explications contradictoires :

  • Après « Gothic Prague », leur premier nom de groupe, puis « Fixed Penalty » et enfin « Rocket Baby Dolls », les trois amis décidèrent de chercher un autre nom, ce dernier ne plaisant plus aux membres. Matthew Bellamy ouvrit le dictionnaire au hasard et tomba sur « Muse ». Comme dans le dictionnaire, le mot précédant Muse était « Muscle », et le nom suivant « Museum », ils intitulèrent donc leur première chanson : Muscle Museum (deuxième piste de l'album Showbiz).
  • Une autre version laisse entendre que ce serait à l'évocation, en cours d'arts plastiques, des Muses, filles de Zeus, que le groupe se décida pour ce nom « poétique et percutant ». Matthew Bellamy explique que ce nom « est facile à mémoriser, court, puissant » ; « ça passe bien sur une affiche de concert, on le retient facilement »[10].
  • Une autre explication voudrait que le nom « Muse » ait été choisi en souvenir de trois amies du groupe au lycée. Elles avaient pour habitude de se réunir la nuit, afin de s'essayer à la magie noire et de visiter de vieilles maisons abandonnées, pendant que Matthew Bellamy les accompagnait en jouant des mélodies mystérieuses à la guitare. Selon le chanteur, « c'était l'alliance parfaite entre la spiritualité et la musique »[11].

Histoire

Les débuts (1994-1998)

Les trois artistes se sont rencontrés dans les années 1990 au Teignmouth Community College, à Teignmouth (dans le Devon, Royaume-Uni). Ils appartiennent alors à des formations musicales différentes. En 1992, âgés de 15 ans, ils créent le groupe Gothic Plague. Après sa création, le groupe change fréquemment de nom, comme Carnage Mayhem, Fixed Penalty, ou Rocket Baby Dolls[12] (cet ordre est incertain, puisque Muse a donné des interviews contradictoires à ce sujet). Ils peinent à se faire connaître en dehors du Devon.

En 1994, ils participent à un concours musical à Teignmouth, sous le nom Rocket Baby Dolls ; ces concours, intitulés « battles of the bands », sont fréquents en Grande-Bretagne et, grâce a Rob Kat, l'ancien producteur des Fall Out Boy, se sont hissés au sommet. La plupart des groupes qui y participent jouent de la musique pop ou funk, reflet de la scène musicale locale du moment. À la grande surprise du jeune groupe britannique, ils remportent le concours[13]. Bellamy explique ainsi leur victoire : « Nous sommes arrivés sur scène, le visage totalement maquillé, nous étions très agressifs, nous jouions violemment et avons tout cassé sur scène. Tout cela pour dire que nous étions motivés, que cette attitude et cette volonté ont beaucoup fait. Nous avons ainsi gagné. »

Après cette victoire, les membres du groupe décident de s'engager plus sérieusement dans la musique, plutôt que d'aller à l'université. Sous le nom de Muse, ils donnent ainsi des concerts dans des clubs locaux, notamment au bar Le Cavern, dans la ville d'Exeter. Cependant, ces concerts ne leur rapportaient que peu d'argent, c'est pourquoi ils devaient travailler en parallèle. Ils sortent en 1997 l'album Newton Abbot Demo composé de 11 titres dont plusieurs qui seront repris dans leurs albums suivants, notamment Sober, Agitated ou Ashamed.

La reconnaissance : Muscle Museum (1998-1999)

Bien que Muse soit un groupe britannique, ses membres ont toujours cherché à se démarquer de la Britpop, même si celle-ci connaît un énorme succès, notamment à l'époque de leurs débuts. Leurs principales influences sont la scène grunge du début des années 1990, Nirvana notamment, The Smashing Pumpkins. Un rapprochement est souvent fait entre Muse et Radiohead. Ce groupe se détachant également de la Britpop par leur anti-conformisme et les chanteurs des 2 groupes sont comparés pour leurs voix et leurs envolées lyriques. Muse introduit beaucoup d'autres influences dans ses musiques, notamment dans leur album Black Holes & Revelations, comme Queen, Prince et des rythmes hispanisants. Philip Glass également, pour Take a Bow.

Au cours d'une série de concerts à Londres et à Manchester, ils tentent de se faire connaître, car ils ne comptent pas devenir célèbres en restant dans leur ville natale. C'est alors qu'ils font la connaissance de Dennis Smith, le propriétaire de la maison de disques Sawmills. Ils sortent leur premier « EP » (mini-album), en 1997 sous le label Dangerous Records. La sortie de leur second mini-album, Muscle Museum, marque un tournant dans la carrière de Muse en attirant l'attention du journaliste musical Steve Lamacq, qui écrit un article sur eux dans le magazine « New Musical Express » (plus connu sous le nom « NME »).

En 1998, Dennis Smith crée la maison de disques Taste Media spécialement pour Muse, qui éveille rapidement l'intérêt d'autres maisons de disques. Ils peuvent ainsi garder une certaine liberté de création.

La percée : Showbiz (1999-2000)

Article détaillé : Showbiz.

Ils signent ensuite avec Maverick Records aux États-Unis, ce qui leur permet de faire des concerts aux États-Unis. À leur retour au Royaume-Uni, Taste Media les fait signer avec plusieurs labels en Europe (Motor Records en Allemagne, Mushroom Records au Royaume-Uni et Naïve Records en France) ainsi qu'en Australie. Leur premier album, Showbiz (1999), est produit par John Leckie (qui a travaillé avec Radiohead sur l'album The Bends). Le style agressif de cet album et les nombreuses références lyriques rappellent le groupe à ses débuts.

La sortie de Showbiz leur permet d'assurer la première partie des concerts de Foo Fighters et de Red Hot Chili Peppers aux États-Unis devant plus de vingt mille spectateurs. En 1999 et en 2000, Muse participe aux plus grands festivals européens, et donne des concerts au Japon et en Australie, faisant ainsi de plus en plus d'adeptes en Europe de l'Ouest.

Lors d'un long voyage, c'est Matt qui écrira les chansons les plus populaires de l'album (Sunburn, Muscle Museum, Cave...). En France, c'est la radio rock Ouï FM qui fait découvrir ce groupe aux auditeurs parisiens dès l'apparition des premiers morceaux de Showbiz.

La pochette de l'album a été réalisée en partie par Tanya Andrew, la petite amie de Matthew.[14]

La consécration : Origin of Symmetry (2001-2002)

Article détaillé : Origin of Symmetry.

Le groupe « s'assagit » et écrit son deuxième album, Origin of Symmetry. Cet album est novateur, et propose un style plus imposant et des sons plus électroniques que le précédent.

En 2002, ils sortent un CD et un DVD live, Hullabaloo, enregistrement de leur concert à Paris. Ces sorties permettent à Muse d'atteindre les sommets des ventes britanniques.

Soulignons la présence sur cet album des plus grands succès de Muse, entre autres Bliss, New Born, Plug in Baby ou encore Feeling Good, reprise d'un morceau de Nina Simone dont Matthew Bellamy a souhaité reprendre le titre parce que c'était la chanson préférée de sa mère[15].

Une grande majorité des fans du groupe considèrent d'ailleurs cet album comme étant « l'Album de Muse » ; c'est en effet ce disque qui impose la sonorité si particulière du groupe[réf. nécessaire].

Christopher Wolstenholme parle de cet album et des premiers pas de Muse sur le site officiel en affirmant : « Tous les albums et chansons que nous avons fait représentent des souvenirs marquants. Avec chaque album, des choses différentes sont arrivées et leur écoute nous y fait penser. Je trouve que l'écoute des premiers albums me rappelle des moments enthousiasmants comme être signés et partir en tournée pour la première fois. Mais pas une chanson en particulier »[16].

La confirmation mondiale : Absolution (2003-2004)

Article détaillé : Absolution (album).

Le 22 septembre 2003 sort leur troisième album, Absolution, qui leur vaudra un large succès et une notoriété mondiale. L'album comporte le titre diffusé sur internet Stockholm Syndrome, ainsi que les singles Time is Running Out, et Hysteria.

L'album est surtout marqué par la notion de fin du monde et d'apocalypse (la première chanson Apocalypse Please dont les paroles sont simplement « Déclarez l'état d'urgence, c'est la fin du monde »), c'est probablement le disque le plus sombre du groupe jusqu'à présent. Cela s'expliquerait par le fait qu'il a été composé dans le contexte de la guerre en Irak et après les attentats du 11 septembre qui auraient peut-être particulièrement touché Matthew Bellamy.

Fort du succès de cet album, le groupe entame une longue tournée qui le mènera sur les plus importants festivals d'Europe avec notamment le festival Glastonbury où ils seront tête d'affiche et joueront devant près de quatre-vingt mille personnes[17]Ce concert sera marqué par deux événements particuliers, tout d'abord le captage du futur DVD Absolution Tour (Live in Glastonbury) et la mort du père du batteur du groupe, Dom Howard, venu le voir ce soir-là.

En 2005, le groupe joue très rarement en concert mais apparait au « Live 8 » sur la scène de Paris. Cette pause est l'occasion pour eux de préparer le futur album qu'ils annoncent déjà très différent de ce qu'ils ont fait jusqu'à maintenant.


Cette tournée qui se jouera devant plus d'un million et demi de spectateurs se terminera au Earl's Court de Londres. L'album s'est vendu à deux millions et demi d'exemplaires dans le monde dont près de six cent mille au Royaume-Uni, quatre cent mille en France et cinq cent cinquante mille aux États-Unis.

Le renouveau : Black Holes & Revelations et la tournée HAARP (2006-2008)

Articles détaillés : Black Holes & Revelations et HAARP (album).

Le groupe s'enferme au château Miraval, dans le sud de la France (studio ayant notamment accueilli l'enregistrement du double album des Pink Floyd The Wall) où ils peaufinent surtout l'écriture, et la mise en place de quelques chansons. Mais au final, ils n'arriveront pas à produire grand chose durant ces quelques mois d'enfermement. Ils partent alors aux studios Avatar, et Electric Lady à New York, où l'ambiance énergique et urbaine de la nuit les inspireront d'avantage, puis aux Office Meccaniche Studios, en Italie, et enfin aux Townhouse Studios de Londres, pour terminer l'enregistrement de l'album. En mai 2006, le single Supermassive Black Hole issu du futur album est diffusé sur plusieurs radios. La chanson est un mélange de funk et de rock où Matthew Bellamy semble s'inspirer de Prince pour ce qui est de la voix. La chanson étonne et annonce l'album tout aussi étonnant.

Muse au festival de Leeds en 2006

Black Holes and Revelations est donc le quatrième album de Muse, sorti le 3 juillet 2006. Ce nouvel opus subit une influence electro et le style du groupe s'enrichit de nouvelles sonorités. Il comprend onze chansons. D'après le bassiste du groupe, Chris Wolstenholme, vingt chansons auraient été enregistrées en studio. "Sur la vingtaine de chansons qui a été enregistrée, en fait quelques unes n'ont jamais été terminées. De ce qui a été finalisé, je pense que tout a probablement déjà été sorti. Les autres seront peut être complétées un jour mais en ce moment nous sommes trop absorbés par les nouvelles. Revenir sur ces trucs serait comme faire un pas dans la mauvaise direction."[18] déclare Chris.

Cet album présente un véritable mélange des genres, avec des sonorités électroniques proches des groupes ABBA, Queen voire Depeche Mode (cf. Inspirations).

On compte également plus de « faces B » à la sortie de l'album que sur toute la période Absolution, parmi lesquels Crying Shame, Glorious et Easily. (Glorious se trouve sur la version japonaise de Black Hole and Revelation, à l'instar de Fury sur Absolution).

L'album est un succès : au bout de six mois et demi d'exploitation, il s'est vendu à près de trois millions d'exemplaires, dont la moitié en Europe. Le single Starlight largement diffusé sur les ondes fait connaître Muse au grand public pas nécessairement amateur de rock.

La tournée est marquée par trois concerts exceptionnels : deux pour inaugurer le Wembley Stadium les 16 et 17 juin devant près de deux-cent mille personnes et le 23 juin au Parc des Princes (près de cinquante mille personnes), avec le groupe Archive en première partie. Muse confirme par ailleurs son statut de groupe live grâce à plusieurs récompenses telles que le Q Award du meilleur concert (Best live act) ainsi qu'aux Brit Awards.

Ils participent également à de nombreux festivals dont le festival Musilac à Aix-les-Bains (vingt-cinq mille spectateurs), le Main Square Festival à Arras (ving-cinq milles spectateurs), Rock Werchter, Rock am Ring (quatre-vingt mille spectateurs), Rock im Park (soixante mille spectateurs), le Paléo festival de Nyon (quarante-cinq mille spectateurs) et la Garden Nef Party à Angoulême (dix mille spectateurs).

Le 17 mars 2008 est sorti le DVD HAARP, accompagné d'un CD live. Il a été retransmis en avant-première au cinéma le 11 mars 2008 dans plusieurs villes du Royaume-Uni et le 13 mars à Paris. Le DVD doit son nom aux six antennes placées sur le haut des scènes, au Wembley Stadium et au parc des Princes, du complexe de recherche Haarp en Alaska aux États-Unis.

Le 12 avril 2008, Muse joue au Royal Albert Hall à Londres au profit de la recherche contre le cancer, le concert est notamment marqué par le retour dans la set-list de la puissante chanson Megalomania. Pour l'occasion, Matthew Bellamy utilise l'orgue géant, inutilisé depuis plusieurs années.

Au total, la tournée HAARP dure près de deux ans et comptabilise près de deux-cents concerts partout dans le monde, pour se terminer en août 2008 lors d'un concert épique[19] au V Festival en Angleterre.

The Resistance (2009-2010)

Article détaillé : The Resistance.

Le successeur de Black Holes and Revelations est sorti le 14 septembre 2009[20]. Un orchestre a joué sur l'album qui est orienté vers une musique plus classique, intégrant des cuivres. L'enregistrement de l'album a débuté au mois de novembre 2008 dans le studio de Matthew Bellamy au lac de Côme, en Italie.

Le 5 août 2008, les sites traitant de Muse diffusent en téléchargement libre le jam Who Knows Who, une chanson inédite enregistrée à la volée par Muse et The Streets. D'après Matthew Bellamy, « ce n'est qu'un jam que nous avons enregistré tard le soir et sur lequel The Streets a posé sa voix, nous ne comptions pas en faire une chanson sérieuse mais nous [Muse] sommes ravis que cette chanson ait été diffusée librement sur le web ». Il s'agit aujourd'hui de la face B du single Uprising.

Ce nouvel album a été le plus ambitieux à composer. En effet, Matthew Bellamy explique que le groupe arrange lui-même tous les détails au niveau de l'orchestre afin d'avoir une grande liberté, mais cela prend plus de temps.

« Il y a une nouvelle chanson en trois parties, qui tient plus de la symphonie que de la chanson, sur laquelle je travaille sporadiquement depuis plusieurs années. Comme un important pourcentage de la composition est instrumental, je n'ai jamais voulu collaborer avec un arrangeur pour les cordes parce qu'ils se “l'approprient”. Alors, je fais les arrangements des parties instrumentales moi-même, ce qui prend beaucoup de temps en raison de mon inexpérience pour un projet de cette envergure. Elle devrait normalement se retrouver sur les trois dernières pistes du prochain album. » [21]

Le 2 juin 2009, la tournée européenne The Resistance Tour a été annoncée sur le site officiel.[22]. Elle comporte une trentaine de dates dans plusieurs pays d'Europe.

Le premier single de The Resistance est Uprising et a été diffusé le 3 août 2009 à partir de 21 heures sur les radios françaises.[23]. Toutefois, dès la nuit du 2 au 3 août, le titre pouvait déjà être écouté dans son intégralité sur internet. La pochette de l'album a quant à elle été dévoilée le 4 août 2009[24].

United States Of Eurasia, quatrième morceau de l'album est désormais disponible sur le site officiel de Muse. Il a été diffusé pour la première fois sur la radio britannique BBC Radio One le 20 juillet au soir dans l'émission de Zane Lowe.

Une tournée a été annoncée : The Resistance Tour, elle passera en Europe et en Amérique. Une date française a été donnée ; les membres du groupe ont confirmé qu'il y aura un concert au Stade de France le 12 juin 2010.

Un mois après la sortie de leur album, Muse annonce avoir vendu 1,5 million d'albums.

L'avenir... le sixième opus

Muse a déjà en tête l'orientation musicale de leur sixième album si l'on en croit les mots du leader Matthew Bellamy. En effet, il déclare, en septembre 2009, dans une interview sur « la dernière heure », vouloir s'inspirer de la musique asiatique.

« [...] Peut-être qu'on essaiera d'être plus chinois ou plus japonais sur le prochain album. Nous allons davantage enquêter sur la musique asiatique. »[25]

Musique classique

Le groupe témoigne d'une recherche compositionnelle qui rappelle l'influence de la musique classique : utilisation de thème et contre-thème, développements et reprises, arpèges au clavier, contrepoint, etc.

  • Matthew Bellamy avoue depuis toujours sa passion pour la musique de Sergueï Rachmaninov[26], et cette influence s'entend souvent dans les parties pianos de leurs chansons (notamment à travers la force de certains titres comme Space Dementia ou Piano Thing). On retrouve un clin d'œil particulièrement appuyé aux concertos pour Piano de Rachmaninov dans la cadence pianistique de "Butterflies and Hurricanes".
  • Matthew Bellamy reconnaît que son compositeur classique préféré est Rachmaninov suivi de Chopin. On remarquera que le style de Piano Thing a été emprunté au genre romantique, morceau dont on peut retrouver des séquences similaires dans le 1er mouvement du 2ème concerto pour piano de Rachmaninov.
  • On peut percevoir l'influence de Jean-Sébastien Bach, notamment dans la chanson In Your World et du compositeur Philip Glass à travers le début de la chanson New born directement emprunté au Second Mouvement de son Tirol Concerto pour piano. Le solo de Plug In Baby est légèrement inspiré de la Tocatta en Ré mineur pour orgue de Bach, au niveau du rythme.
  • Dans des puissants tutti, on retrouve l'influence de l’œuvre d’Hector Berlioz. Dans la chanson Glorious, Bellamy fait allusion au thème de l'Idée fixe de la Symphonie Fantastique de Berlioz.
  • On peut également ressentir l'influence de Piotr Tchaïkovski, notamment dans le passage central de la chanson Hoodoo, où les accords du piano sont très proches de ceux utilisés par Tchaïkovski dans le début du premier mouvement de son premier Concerto pour piano.
  • On peut aussi sentir le thème du premier mouvement du deuxième concerto de Rachmaninov planer sur la mélodie de Megalomania, et de même, dans le live Hullabaloo (juste avant Screenager) on l'entend plaquer les premiers accords du prélude en do dièse mineur Op.3 n° 2.
  • Dans Absolution, on remarque encore une influence classique par le très doux Blackout, qui rappelle par ses arpèges de violoncelles le Casta Diva de Bellini.
  • Dans l'introduction du concert au Wembley Stadium (DVD HAARP) on peut entendre le thème musical Dance of the Knights (scène 4 (Le bal des Capulet)) du célèbre ballet de la pièce Roméo et Juliette opus 64' de Prokofiev.
  • Collateral Damage, l'outro de United States of Eurasia, est une reprise du deuxième nocturne en mi bémol majeur de Chopin.
  • Exogenesis, une symphonie en trois actes, figure sur les trois dernières pistes de l'album The Resistance.

Musiques de films

  • À bien écouter les différents albums de Muse, et surtout Black Holes & Revelations, on remarque de plus en plus d'hommages à certaines musiques de films. Ennio Morricone comme dit plus haut, notamment sur Knights of Cydonia (dont le clip est un western futuriste et loufoque, pouvant rappeler le clip Personnal Jesus de Depeche Mode).
  • Muse avait été pressenti pour composer le thème du nouveau James Bond, Quantum of Solace, qui est sorti le 5 novembre 2008.[27] Il devrait cependant composer celle du prochain film de la série.
  • Pendant certains concerts, on peut entendre Matthew Bellamy jouer la mélodie du film Rencontres du troisième type de Steven Spielberg durant l'introduction de Knights of Cydonia.
  • Grand fan du groupe, le réalisateur de Donnie Darko, Richard Kelly, a introduit le morceau Blackout au sein de son film Southland Tales.
  • La chanson Take a Bow est entendue dans la bande annonce de Watchmen - Les gardiens.
  • Pour le film Haute Tension, Muse fera partie de la bande originale avec la chanson New Born.
  • Pour le film Rider, lorsque la voiture chute dans l'eau, on peut entendre la fin de New Born.
  • Nous pouvons entendre depuis mi-février un morceau de musique classique composé en partie par Matthew Bellamy, intitulé The international, end title. D'une durée de plus de neuf minutes, il est présent sur la bande originale du film L'Enquête, sorti le 27 février 2009 en Angleterre en tant que dernière piste du disque[28]. Il est fort probable que le rôle de Matthew dans la conception du titre soit très limité.
  • Plusieurs titres de Muse sont utilisés dans le film français Trois Petites Filles de Jean-Loup Hubert, en 2004.
  • La musique Supermassive Black Hole fait également partie de la bande originale du film Twilight, chapitre I : Fascination sorti en 2008, car l'auteur de la série de livres dont est tiré le film, Stephenie Meyer, est une fan du groupe.
  • La musique Feeling good a été mise en partie sur la fin du film Sept Vies de Gabriele Muccino avec Will Smith (2009).

Musiques de jeux vidéo

Muse semble s'être également inspiré d'une musique de jeu vidéo, celle de Top Gear, sorti sur Super Nintendo. Le thème principal est ainsi identique au solo de piano de Bliss (pour la version démo au Reading et pour la version live au Bizarre Festival en 2000).[29]

Reprises...

... de Muse

  • Le groupe britannique Threshold a repris Supermassive Black Hole en 2007. Le morceau figure sur la version bonus du dernier album du groupe.
  • La chanteuse Pitty a repris Showbiz sur l'album homonyme.
  • Le chanteur américain Scott Weiland a repris la chanson Deadstar présente sur l'album Hullabaloo.
  • Dream Theater reprend Stockholm Syndrome en concert seulement. Leur titre Never Enough sur l'album Octavarium est d'ailleurs très proche des titres Hysteria et Stockholm Syndrome.
  • Scala & Kolacny Brothers reprend Muscle Museum en 2002.
  • The Section Quartet - on album Lizards Like Us (2004) - Time Is Running Out
  • The String Quartet Tribute To Muse (2005) : Stockholm Syndrome, Map Of Your Head, Time Is Running Out, Muscle Museum, In Your World, Showbiz, The Small Print, Sunburn, New Born, Bliss, Sing for Absolution, Knights Of Cydonia, Supermassive Black Hole, Starlight.
  • William Joseph inclut sur son album Within, Butterflies and Hurricanes en 2004.
  • The Feeling a repris Time Is Running Out.
  • Sick Puppies a repris Stockholm Syndrome.
  • The Rasmus a repris Unintended en concert seulement.
  • DJ Sunderland mixe Supermassive Mandy (mashup de Supermassive Black Hole et Mandy de Spinto Band).
  • The Veronicas reprennent le 21 septembre 2009 le titre Uprising pour la BBC, dans une version acoustique.

... par Muse

Le groupe a quelques reprises dans sa discographie :

  • Please, Please, Please Let Me Get What I Want (1999, reprise de The Smiths) pour un film.
  • Feeling Good (2001, reprise de Nina Simone) sur Origin of Symmetry.
  • Can't Take My Eyes Off You (2002, reprise de Bob Crewe).
  • Dracula Mountain (2006, reprise de Lightning Bolt) en concert seulement.
  • Man of Mystery (2007, reprise de The Shadows).
  • A man with an harmonica (2008, reprise de Ennio Morricone au V festival 2008).
  • The House of the Rising Sun.
  • Popcorn en 2009 lors de la série des concert privés en septembre.
  • Collateral Damage est le Nocture n° 2 de Frédéric Chopin
  • Mon Cœur S'Ouvre À Ta Voix sur I Belong To You est une version modifiée de l'opéra français [[[Sanson et Dalila]]].

Films, publicités et séries

Bandes originales

Certains titres de Muse ont été repris dans des bandes originales de films :

En outre, Matthew Bellamy a également cocomposé la bande originale du film The International.

Musique de bande-annonces de films

Certains titres de Muse ont été repris dans des bande-annonces de films :

De nombreuses chansons de Muse sont également utilisées pour des introductions d'émissions de télévision, comme par exemple 50 mn inside ou 100% mag.

Publicités

Certains titres de Muse ont été repris dans des publicités ou des spots promotionnels :

  • Sunburn : ordinateur iMac (2001)[30] ; générique de l'émission E=M6.
  • Hysteria : parfum Insolence de Guerlain (2006)[31] ; bande-annonce A1 Grand Prix Durban 2008 sur Eurosport.
  • Knights of Cydonia : émission Carré d'As sur VivaCité (radio publique de la RTBF en Belgique) ; promotion du DVD du film 300 ; générique d'une émission sur la série télévisée Heroes.
  • Time is Running Out : voiture Lancia Ypsilon.
  • Space Dementia : parfum Midnight Poison de Dior (2007)[32].
  • Shrinking Universe : promotion du DVD de 28 semaines plus tard à la télévision.
  • Darkshines et Hoodoo : entendues dans l'émission Le Plus Grand Cabaret du monde le 19 octobre 2008 sur France 2.
  • Supermassive Black Hole : Générique de l'émission Le Club Des Sports sur la chaine Télé Lyon Métropole.
  • Uprising sur le spot promotionnel de la chaîne BFM TV avant la sortie officiel du single (le 7 septembre).

Séries et émissions télévisées

Certains titres de Muse ont été repris dans des séries télévisées et des émissions télévisées :

  • Starlight : entendue dans la série Jericho.
  • Time is Running Out et Hysteria : entendues dans la série télévisée Entourage.
  • Dans la saison 6 des Soprano, on entend un titre de Muse dans la boîte de strip-tease de Tony, le « Bada-Bing ».
  • Time is Running Out, dans sa version orchestrée par The Section Quartet, peut être entendue pendant la soirée privée du Doyen de Yale dans l'épisode 6 de la saison 2 de Gossip Girl.
  • Assasin : entendue dans Torchwood.
  • On peut entendre Supermassive Black Hole dans la série Supernatural, quand Dean discute dans le bar de Jo et sa mère.
  • On peut également entendre Map Of The Problematique lors du micro-trottoir concernant Léo au cours du prime de Secret Story du vendredi 24 juillet 2009. Dans la troisième saison de cette même émission, on a aussi pu entendre Micro Cuts, Muscle Museum, Starlight et Hysteria.
  • Undisclosed Desires a été utilisé pour la bande annonce de NCIS sur M6 en octobre 2009.

Jeux vidéo

Certains titres de Muse ont été repris dans des jeux vidéo  :

Récompenses

Année Award Catégories
2000 NME Awards Meilleur nouveau groupe
2001 Kerrang Awards Meilleur groupe anglais
2002 Kerrang Awards Meilleur groupe live anglais
2003 Q Awards Le groupe le plus innovant
2004 MTV Music Awards Meilleur groupe irlandais/britannique

Meilleur groupe alternatif

2004 Q Awards Meilleure prestation scénique
2004 UK Festival Awards Meilleur groupe live
2005 IFPI Platinum Europe Award Disque platine pour Absolution
2005 NME Awards Meilleur groupe live
2005 MTVu Woodie Awards Woodie Award international
2005 Kerrang Awards Meilleur album avec Absolution
2005 Brit Awards Meilleur groupe live
2006 Q Awards Meilleure prestation scénique
2006 Vodafone music Awards Meilleur groupe live
2006 MTV music Awards Meilleur groupe alternatif
2006 BT Digital Music Awards Meilleur site web non officiel

Meilleur artiste Rock /Indie

2006 UK festival Awards Meilleure prestation rock

Meilleur tête d'affiche

2006 Kerrang Awards Meilleur groupe live
2007 Q Awards Meilleure prestation scénique
2007 Vodafone music Awards Meilleure tournée de l'année
2007 BT Digital Music Awards: Meilleur artiste rock /indie
2007 MTV music Awards Meilleur concert de l'année

Meilleur concert irlandais/britannique

2007 NME Awards Meilleur groupe britannique

Homme le plus sexy de l'année pour Matthew Bellamy

2007 Brit Awards Meilleur groupe live
2007 MTVu Woodie Awards Meilleure prestation scénique
2008 Meteor Ireland Music Awards Meilleur groupe live international
2008 NME Awards Meilleure prestation scénique
2008 MTV Asia Awards Bring Da House Down
2009 NME Awards Meilleure prestation scénique[33]

Meilleur artwork pour la pochette de H.A.A.R.P[34]

Homme le plus sexy de l'année pour Matthew Bellamy[35]

2009 Gaffa Awards DVD de l'année[36]
  • Le Q magazine a classé le morceau Stockholm Syndrome comme le quarante-quatrième meilleur morceau de guitare au monde en janvier 2005.
  • Le magazine anglais Total Guitar a classé le riff de Plug in Baby comme le treizième meilleur riff de tous les temps en mai 2004.
  • La radio Australienne Triple J's a classé, lors du "Hottest 100 of all time poll" (classement où les auditeurs ont voté) Knights Of Cydonia comme étant le 18ème plus grand morceau de tout les temps.[37]

Discographie

Année Album Charts
Drapeau de la France Drapeau de la Belgique Drapeau de la Suisse Drapeau du Royaume-Uni Drapeau des États-Unis Australie Irlande Italie Drapeau des Pays-Bas Norvège Corée du Sud Danemark Drapeau de l'Allemagne Nouvelle-Zélande Drapeau du Mexique Autriche Japon Suède Drapeau de l'Espagne
1999 Showbiz 59 - - 29 - 28 46 - - - - - - - - - 69 - -
2001 Origin of Symmetry 2 - 14 3 - 22 3 5 - - - - 17 - - - 20 14 -
2002 Hullabaloo (LP) 9 - 12 10 - 38 - - - - - - 47 - - - - - -
2003 Absolution 1 - 3 1 107 21 3 4 - - - - 11 - - - 28 3 -
2006 Black Holes and Revelations 2 1 1 1 9 1 1 2 - - - - 4 - - - 11 1 -
2009 The Resistance 1 1 1 1 3 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 11 1 2
Année DVD live Charts
Drapeau de la France Irlande Drapeau du Royaume-Uni Drapeau des États-Unis
2002 Hullabaloo - - - -
2005 Absolution Tour - - - -
2008 HAARP (The Haarp tour, Live from Wembley) 3 5 2 46

Compilations

DVD Live

Singles

Faces B

  • Minimum, face-B de Muscle Museum (1999)
  • Jimmy Kane, face-B de Uno (1999)
  • Eternally missed, face-B de Hysteria (2003)
  • The Groove, face-B de Time Is Running Out (2003)
  • Crying Shame, face-B de Supermassive Black Hole (2006)
  • Easily, face-B de Starlight (2006)
  • Assassin (Grand Omega Bosses Edit), face-B de Knights of Cydonia (2007)
  • Glorious, face-B de Invincible (2007)
  • Who knows who, face-B de Uprising (2009)

DVD

Coffrets

Collectors

Il existe un nombre très dense de raretés concernant Muse. Alors que certaines se dénichent sur internet pour des prix très élevés, d'autres sont introuvables car très peu éditées. En voici une liste non exhaustive :

  • Muse EP : sorti le 11 mai 1998 sous le label Dangerous Records, il regroupe quatre chansons, variant quelque peu des versions studio présentes sur leur premier album Showbiz : Overdue, Cave, Coma, Escape. Cet EP (Extended Plays) est limité à 999 exemplaires (le numéro est écrit à la main sur un sticker blanc).
  • Muscle Museum EP : sorti la même année que le Muse EP, six titres sont présents, identiques aux versions album, à l'exception des premiers accords de Unintended: Muscle Museum, Sober, Uno, Unintended, Instant Messenger (nom alternatif en b-side : Pink Ego Box), et Muscle Museum #2. Cet EP est limitée à 999 exemplaires (le numéro est écrit à la main sur un sticker argenté).
  • Showbiz japan ltd first edition : cette édition particulière de l'album CD Showbiz en version japonaise possède une couverture blanche sur laquelle est gravée le logo Muse, laissant transparaître des morceaux de l'artwork Showbiz. Une édition de prestige, très limitée, avec le morceau Spiral Static en bonus.
  • Origin of Symmetry ltd first edition : la particularité de cette version est son packaging qui n'est pas un jewel case, mais un digipack. Édition très limitée.
  • Showbiz promo japan orange case & green case : objets rarissimes, ce sont les versions promotionnelles de l'album Showbiz distribuées au Japon.
  • Muscle Museum cassette : le single Muscle Museum a également été adapté en cassette et il est maintenant hors du commerce et introuvable.
  • Unintended cassette : single Unintended au format cassette, introuvable.
  • Mirror of Museum: Mini LP 3 titres au format CD, introuvable.
  • Plug in Baby cassette : single Plug in baby au format cassette, introuvable.
  • Muse Black Promo Box : une boîte noire regroupant tous les albums et les deux dvd live de Muse a été donnée à quelques journalistes et gagnants de concours divers. Édition très limitée.
  • Showbiz vinyl : limité à 3000 exemplaires et numéroté, ce vinyle est un très grand collector.
  • Origin of Symmetry vinyl : limité à 5000 exemplaires, ce vinyle est très rare.
  • This is a Muse Demo: pièce unique mise en vente sur eBay en 2005, cassette enregistrée dans la maison de Chris Wolstenholme en mai 1995, quatre chansons introuvables (Backdoor, Sling, Feed, Jigsaw Memory) ; seuls de courts extraits sont disponibles sur Internet. Cette cassette a été achetée par une internaute qui pourrait être une ex-petite amie de Dominic Howard[39].
  • The Resistance Delux Box Set : limité à cinq mille exemplaires, il est composé de l'album The Resistance, d'un DVD de making-off, d'un double vinyle, d'une clé USB contenant certains morceaux de Muse et d'un poster de l'art-work de l'album.

Notes et références

  1. http://www.nme.com/news/muse/29016
  2. http://www.muse.mu/index.php?sec=news-387
  3. (en) Time Out Sydney - Muse the best live band in the world
  4. (en) nme.com
  5. (en) rollingstone.com
  6. (en) thisislondon.com
  7. (en) nme.com
  8. http://www.muselive.com/index.php?m=single&id=4721]
  9. Citation de l'émission "J'aime beaucoup ce que vous faites" sur virgin 17 le 25 septembre 2009
  10. Faq Microcuts; L'encyclopédie du Rock
  11. Visual Music.org
  12. Musemessenger.com
  13. Biographie sur Microcuts.fr
  14. http://fanbells.skyrock.com/203272303-Plug-In-Baby.html
  15. http://fanbells.skyrock.com/203258422-Feeling-Good.html
  16. http://board.muse.mu/showthread.php?t=57854
  17. Matthew Bellamy se permettera une danse circulaire pour revenir vers le Micro durant le solo de Time Is Running Out, dont il dira : « C'était dans le feu de l'action en raison de la surface brillante de la scène et de chaussures que je portais qui n'avaient pas d'adhérence. La première fois que j'ai couru sur scène, je me suis rendu compte que je glissais partout et j'avais peur de tomber alors j'ai fini par m'en servir pour faire quelques pauvres mouvements à la Mickael Jackson »: http://board.muse.mu/showthread.php?t=57848
  18. http://board.muse.mu/showthread.php?t=57871
  19. http://www.nme.com/news/muse/39004
  20. (en) microcuts.net
  21. (en) musemessenger.com
  22. (en) muse.mu
  23. http://www.muselive.com/index.php?m=single&id=4727
  24. La pochette sur le site officiel de Muse
  25. http://www.microcuts.net/gallery/photo-muse-press-4-2009-372-la-derniere-heure-3-16752.html
  26. http://fanbells.skyrock.com/204305935-Questions-posees-a-Matthew.html
  27. muse : news archives | microcuts.net | BO de James Bond ?
  28. (en) muselive.com
  29. Thème principal du jeu-vidéo Top Gear, on retrouve aussi leur chanson Supermassive Black Hole dans la tracklist du jeu FIFA07 de EA Games.
  30. Muse Sunburn, Musique de Pub (page consultée le 7 mai 2008)
  31. Muse Hysteria, Musique de Pub (page consultée le 7 mai 2008)
  32. Muse Space Dementia, Musique de Pub (page consultée le 7 mai 2008)
  33. http://muselive.com/index.php?m=single&id=4462
  34. http://muselive.com/index.php?m=single&id=4462
  35. http://muselive.com/index.php?m=single&id=4462
  36. http://www.musewiki.org/MuseWiki
  37. http://www.abc.net.au/triplej/hottest100_alltime/countdown/cd_18.htm
  38. http://twitter.com/musewire/status/2634252928
  39. Informations et extraits de This is a Muse Demo

Anecdotes

Les musiques du groupe Muse sont souvent utilisées par les patineurs artistiques, notamment au dernier championnat d'Europe.[réf. nécessaire]

Alors qu'ils faisaient leur promotion sur une chaîne de télévision italienne (Rai Due, le 20 septembre 2009), le groupe a décidé de se jouer du fait que les chaînes de télévision imposent le play-back aux musiciens. Ils ont donc interprété leur dernier single, Uprising, en échangeant leurs rôles, c'est ainsi qu'on a pu voir Matthew Bellamy à la batterie, Dominic Howard à la basse et au chant et Christopher Wolstenholme à la guitare, sans que la présentatrice Simona Ventura ne décèle la supercherie.

Voir aussi

Commons-logo.svg

Liens externes

Catégorie Muse de l’annuaire dmoz

Bibliographie

  • (en) Ben Myers, Inside The Muscle Museum. Paperback, avril 2004. (ISBN 0953994260)
  • (fr) Christel Moreau, MusicBook Muse: de A à Z. Express Prelude & Fugue, Guide Musicbook, juin 2005. (ISBN 2843433223)
  • (fr) Philippe Margotin, Muse, le nouveau souffle pop-Rock. La Lagune Eds De, décembre 2006. (ISBN 2849690228)


  • Portail de la guitare Portail de la guitare
  • Portail du rock Portail du rock
  • Portail de la musique électronique Portail de la musique électronique
  • Portail du Royaume-Uni Portail du Royaume-Uni

Ce document provient de « Muse (groupe) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Muse (rock) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Muse (band) — Muse Muse performing at Big Day Out 2010 in Melbourne, Australia. From left to right: Dominic Howard, Matthew Bellamy, touring member Morgan Nicholls and Christopher Wolstenholme Backgrou …   Wikipedia

  • Muse — De izquierda a derecha, Matthew Bellamy, Dominic Howard y Christopher Wolstenholme …   Wikipedia Español

  • Muse — Muse …   Википедия

  • Muse discography — Muse discography Muse performing in Toronto in April 2004. From left to right: Matthew Bellamy, Dominic Howard, and Christopher Wolstenholme. Releases …   Wikipedia

  • Rock Werchter — Plaine de Werchter 2010 Genre Rock, Pop Lieu Werchter …   Wikipédia en Français

  • Rock am Ring — Festival …   Википедия

  • Muse (EP) — Muse EP by Muse Released 11 May 1998 (1998 05 11) …   Wikipedia

  • MUSE (album) — MUSE Studio album by Candy Lo Released 24 November 2000 …   Wikipedia

  • Rock prog — Rock progressif Rock Progressif Origines stylistiques Rock, Jazz Musique classique Musique électronique Origines culturelles …   Wikipédia en Français

  • Rock progressif — Origines stylistiques Rock psychédélique Acid rock Hard rock Soft rock Blues rock Folk rock Rock symphonique Jazz rock fusion Jazz Musiques du monde Musique électronique Musique contemporaine Musique classique Musique …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”