Matha

Matha
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Matha (homonymie).

45° 52′ 06″ N 0° 19′ 08″ W / 45.8683, -0.3189

Matha
Image illustrative de l'article Matha
Administration
Pays France
Région Poitou-Charentes
Département Charente-Maritime
Arrondissement Saint-Jean-d'Angély
Canton Matha
Code commune 17224
Code postal 17160
Maire
Mandat en cours
Claude Binaud
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Matha
Démographie
Population 2 135 hab. (2007)
Densité 112 hab./km²
Géographie
Coordonnées 45° 52′ 06″ Nord
       0° 19′ 08″ Ouest
/ 45.8683, -0.3189
Altitudes mini. 23 m — maxi. 68 m
Superficie 19,08 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Matha est une commune française, située dans le département de la Charente-Maritime et la région Poitou-Charentes.
Les habitants de Matha s'appellent les Mathaliens.

Sommaire

Géographie

Depuis 1818, la commune de Matha regroupe Marestay et Saint-Hérie, ainsi que les villages de Suchet, Héritolle, Archambaud, les Hubins, Chachevrier et une partie du Goulet.

Localisation

La Route nationale 139, reliant La Rochelle à Périgueux et déclassée en RD 939, traverse la commune.

Hydrographie

La rivière l’Antenne traverse la commune, elle coule du sud-sud-ouest et forme une boucle qui contourne Matha par l'ouest. Elle est bordée de lavoirs et de moulins, aujourd’hui propriété de particuliers.

Le Briou, ainsi qu'un de ses deux affluents tous les deux nommés Node, traverse aussi la commune avant de se jeter dans l'Antenne.

Histoire

Toponymie

Le mot « matha » désignait une forêt ou un buisson en langage pré-gaulois : " Ainsi, Matha viendrait de la période celtique et signifierait "broussailes[1]". Ce toponyme trouve un certain écho en langue tudesque, où matha s'assimile à « mast », afférant à la chasse au trait. La région de Matha était en effet, dès le premier millénaire de l'ère chrétienne, couverte de forêts giboyeuses où les seigneurs de l'époque carolingienne - et, selon une légende persistante, l'empereur Charlemagne lui-même - venaient chasser le sanglier[2].

Selon d’autres étymologistes, Matha vient du mot celtique « mat », qui signifie élévation, motte, éminence - ce qui est contestable car cette toponymie ne s'applique pas sur le territoire de Matha[3].

Antiquité tardive

Les Wisigoths se sont installés dans la région de Matha, comme en témoigne la toponymie de Gourvillette, le « village des Goths ». Ils sont chassés par les Francs au début du VIe siècle et Matha devient un centre de diffusion du Christianisme.

Moyen Âge

C'est en 866 qu'un château est édifié par Wulgrin, le comte d’Angoulême, pour arrêter les Vikings.

En 1242, Isabelle Taillefer, après avoir été reine d’Angleterre pendant son premier mariage, épouse Hugues X de Lusignan, comte de la Marche et comte d’Angoulême, et l’entraîne dans une révolte contre la royauté capétienne.

Elle donne Matha à son fils de première noce, Henry III, le roi d’Angleterre qui débarque à Royan le 13 mai 1242. Louis IX, futur Saint Louis, arrive en juin 1242 à Matha dont le château appartenait à Foulques II de Matha, vassal des comtes d’Angoulême. Les défenseurs du château se rendirent presque sans combattre dès juillet 1242, juste avant la bataille de Taillebourg. Ce château aurait été situé près de l'église Saint-Hérie.

Pendant la Guerre de Cent Ans, comme tous les fiefs de cette région, Matha passe à plusieurs reprises des mains des Français à celles des Anglais. Les Seigneurs de Matha restent prospères et détenteurs des droits de basse et haute justice. Puis la seigneurie passe dans la famille des Montberon.

À nos jours

En 1649, Louis XIV donna l’ordre de saisir les terres de Charles de Bourdeilles, comte de Matha, car c'était un des chefs de La Fronde.

Un hospice important se trouvait à côté de l’église à Marestay et permettait aux pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle de s’y arrêter.

Saint-Hérie et Marestay formaient autrefois des communes indépendantes. L'état des paroisses de 1686 nous dit que le comte de Bourdeilhe est le seigneur de la paroisse de Saint-Herie de 161 feux et de celle de Marestay de 178 feux qui produisent de la vigne et du blé[4].

Le 6 mai 1818, par ordonnance royale, Saint Hérie est réunie à Matha.

La rivière à permis la présence de moulins, de six chapeliers et du rouissage du chanvre.

La viticulture a toujours été présente à Matha, malgré l’épidémie du phylloxéra qui a détruit le vignoble à la fin du XIXe siècle et qui a provoqué une période de grande misère. Au XIXe siècle, le chanvre était la 2e culture, l’élevage et la polyculture se sont développés, avec création d'une laiterie à Matha, transférée à Surgères au début des années 1980.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mandat en cours Claude Binaud[5] ... ...
Toutes les données ne sont pas encore connues.

En 1793, la commune de Matha fait partie du district de Saint-Jean-d'Angély puis de l'arrondissement de Saint-Jean-d'Angély comme chef-lieu de canton. En 1801, Matha absorbe Maretay, puis Saint-Herié en 1818. De 1926 à 1943, Matha est placé dans l'arrondissement de Saintes avant de revenir dans celui de Saint-Jean-d'Angély, toujours comme chef-lieu de canton.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[6] et Cassini)
1800 1821 1851 1901 1921 1946 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
714 1572 2125 2034 1905 2140 2134 2141 2252 2300 2183 2082 2107
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Matha a gagné de la population durant la première moitié du XIXe siècle en grande partie en absorbant les communes de Marestay et de Saint-Hérié. Depuis, sa population est restée stable.

Économie

La commune de Matha tire de son riche terroir agricole l'essentiel de son développement économique qui est représenté par une importante distillerie des eaux-de-vie de cognac, un constructeur de machines agricoles, un fabricant de meubles et des petites entreprises du bâtiment.

  • Les industries
Zone de production du cognac

Matha est située dans le vignoble du cognac et est classée dans les Fins Bois pour la production de la célèbre eau-de-vie. Elle possède plusieurs producteurs de Pineau et Cognac, dont la distillerie Léopold Brugerolles qui produit, depuis 1847, la Sève Feu de Joie, une liqueur à base d'eau-de-vie de cognac et d'amandes.

Le fabricant de meubles Simmob[7] est un acteur important de l'économie locale.

Près de Matha, plus précisément à Blanzac-les-Matha, se trouve un important producteur de machines agricoles, AGROMA, qui appartient à un groupe suédois Ålö (francisé en Alo France)[8].

  • Les commerces et services

C'est à Matha, en 1920, que fut créée par Lucien Durand la compagnie de transport des voyageurs CITRAM (Compagnie Industrielle du Transport Routier et Automobile de Matha)[9]. Aujourd'hui, CITRAM a complètement délocalisé ses activités et n'exerce plus à Matha. La société est membre du Groupe Véolia Transport et opère principalement en Charente, Charente-Maritime et Gironde mais, aussi, dans les Deux-Sèvres et en Dordogne.

Plusieurs gros négociants en services agricoles sont en activité dans la ville permettant de renforcer le rôle de services agricoles traditionnel de Matha sur son canton.

La ville conserve un centre-ville commerçant et quelques supermarchés d'enseignes régionales [Intermarché, Casino (sur la commune de Blanzac) ED,] confortant son rôle de petit centre commercial dans le Pays bas de Matha.

Équipements et services

Enseignement

Les écoles

Matha a une école maternelle publique de 4 classes, une école primaire publique de 8 classes et une école privée, l’école de la Providence, qui reçoit les enfants de la maternelle jusqu’au CM2.

Le collège

Le Collège Marc Jeanjean a reçu 405 élèves du canton de Matha à la rentrée scolaire 2010 qui sont enseignés par 41 professeurs[10],

La MFR

La Maison Familiale Rurale, qui est un établissement de l’enseignement privé sous tutelle du Ministère de l’Agriculture, propose une formation en alternance (4ème, 3ème technologiques et BEP) dans des domaines allant de l’horticulture à l’assistance vétérinaire pour 4ème et 3ème au BEPA Services aux Entreprises pour les BEP[11].

L'AIDEM

L'école de musique intercommunale, basée à la maison des associations de la communauté de commune, propose une formation instrumentale et de chant variée grâce au financement de la communauté de communes du Canton de Matha et du Conseil Général. L'école assure la formation de 110 élèves chaque année (ref: Pdt AIDEM)[12].

Services de la santé

Matha dispose d'un certain nombre de services dans les domaines médicaux, paramédicaux et médico-sociaux[13] qui en font un chef-lieu de canton bien équipé dans ce domaine en Charente-Maritime.

Les services médicaux

La ville dispose de cinq cabinets médicaux rassemblant une dizaine de médecins généralistes qui exercent tous dans le centre-ville.

Deux cabinets dentaires sont également situés en ville.

Matha ne dispose d'aucuns médecins spécialistes, les habitants vont habituellement consulter ceux situés à Saint-Jean-d'Angély et à Cognac, voire exceptionnellement à Saintes et Angoulême.

De plus, Matha n'est pas équipée d'un centre de radiologie médicale ou IRM, elle dépend de Saint-Jean-d'Angély pour ce type de prestation[N 1].

Si le centre hospitalier le plus proche est celui de Saint-Jean-d'Angély pour les interventions les plus courantes, la ville dépend en fait du Centre Hospitalier de Saintonge situé à Saintes, à plus d’une vingtaine de kilomètres au sud-ouest ; il offre une palette extrêmement étendue de soins, étant le plus grand hôpital de toute la partie centrale et méridionale du département de la Charente-Maritime.

Les services paramédicaux

Dans ce domaine, Matha possède une gamme un peu plus élargie de prestations. Ainsi, la ville dispose-t'elle d'un centre en soins infirmiers, de trois cabinets de kinésithérapie, d'un cabinet de pédicure-podologue ainsi que d'un orthophoniste. La ville ne dispose pas d'un laboratoire d'analyses médicales, le plus proche étant situé à Saint-Jean-d'Angély[N 2].

À cela s'ajoutent deux pharmacies et deux opticiens-lunettiers.

Les services d’ambulanciers sont absents de la ville mais la prestation est assurée par une société agrée dans ce domaine qui est située dans la commune voisine de Blanzac-les-Matha. Son rayon d'intervention s'étend à toute la partie ouest du canton de Matha.

Matha est également équipée d'un centre de secours des sapeurs-pompiers, qui dépend du SDIS de la Charente-Maritime, et plus précisément du Centre de secours principal de Saint-Jean-d'Angély.

Enfin, deux cliniques vétérinaires y sont en activité et exercent leurs services sur l'ensemble du canton de Matha et une partie du canton de Saint-Hilaire-de-Villefranche.

Les services médico-sociaux

Un important établissement public pour l'accueil de personnes retraitées est implanté dans la ville de Matha. La MDR de Matha dispose de 80 lits, permettant l'accueil des personnes valides et semi-valides. Une unité spécifique pour les personnes atteintes de maladies dégénératives telles que la maladie d'Alzheimer y est en service. La maison de retraite a également le statut d'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et est habilitée à l'aide sociale[14].

Par ailleurs, un foyer d'adultes handicapés est également en service dans la ville[15].

Équipements sportifs

Le court de tennis, le terrain de football, la salle d’escrime, une piste de roller-club et une aire de jeux pour les plus petits sont réunis dans le parc municipal de la ville. Le gymnase est la propriété du collège public de Matha.

La piscine municipale de Matha a été fermée récemment, les piscines les plus proches sont celles de Saint-Jean-d'Angély, Saint-Hilaire-de-Villefranche et de Cognac.

Les associations sportives actuelles sont représentées par l'Athlétic force, Sports et loisirs, Loisirs pour tous, le Vélo-club mathalien, le club de yoga et les Randonneurs du Pays de Matha.

Autres équipements, activités et services

La ville de Matha dispose d'un marché couvert où les jours de marché ont lieu chaque mardi, vendredi et samedi matins tandis que la foire a lieu le premier vendredi du mois.

Le complexe associatif du Forum des Douves comprend un cinéma, une bibliothèque, une salle de danse, ainsi que de nombreuses autres salles et une cuisine équipée. La salle des fêtes peut accueillir environ 400 personnes[11].

Le festival annuel de folklore, baptisé Mondiofolk, qui permettait un échange des cultures sur le monde a cessé ses activités après plusieurs décennies d'existence en même temps que la célèbre association folklorique des « Ajhassons » (les ajhassons : en charentais, les « petites ajasses »). Ces activités originales faisaient de Matha une des plus petites villes festivalières de France et contribuaient à sa notoriété bien au-delà des frontières régionales. Ils apportaient également un supplément d'animation et un apport touristique non négligeable pour la ville et son canton.

Une partie du film Blanche et Marie, de Jacques Renard, a été tournée à Matha, dont la scène de la libération[16].

Patrimoine

Édifices civils

Châtelet d'entrée de l'ancien château de Matha

La ville est connue pour son château Renaissance, le Château de Matha, dont seul subsiste le châtelet d'entrée (XVIe siècle) situé dans le parc.

Le chemin de ronde et la charpente ont été reconstruits au XIXe siècle.

Propriété de la commune, il est classé monument historique en 1952[17].

Le Pigeonnier de Geffrou du XVIIe siècle[18].

Patrimoine religieux

La ville dispose de trois édifices religieux dignes d'intérêt autant pour leur architecture que pour leur riche histoire.

Les églises catholiques

L'église Saint-Hérie du XIIe siècle présente une belle façade-écran romane malheureusement brisée. On y perçoit des vestiges d'un cavalier sculpté et d'une statue féminine vêtue d'un bliaud. La tradition locale y voit Sainte Blandine, mais aucune preuve historique ne corrobore cette attribution. Au revers de cette façade se trouvent deux gros chapiteaux romans, visiblement plus anciens, remontés dans l'église. Le chœur a été fortement remanié au XIVe siècle dans le style gothique rayonnant. Présentant des hautes baies ornées de remplages, il rappelle en version modeste l'élévation de la Sainte-Chapelle de Paris. Ce chœur a été entièrement restauré dans les années 1960 (réouverture des baies, réfection de la voûte, réalisation d'une clef de voûte). À la même époque, on ôta les peintures du XIXe siècle qui ornaient les murs et colonnes de la nef romane. Depuis, l'église présente un intérieur très sobre.
Les vitraux du chœur, réalisés par Gérard Lardeur, maître verrier, en 2002[19].

L'église Saint-Pierre de Marestay est également romane du XIIe siècle. De cet édifice ne subsistent que le chœur, transept et le premier étage du clocher. A l'intérieur elle conserve des fresques gothiques. La coupole sur pendentifs du chœur est le résultat d'une réfection maladroite au cours des siècles. À l'origine, elle était sur trompes[20].

le temple

Le temple protestant

Le temple protestant incorpore dans sa structure les vestiges d'une chapelle romane dont l'origine est inconnue à ce jour. Il s'agit cependant d'un édifice reconstruit dans le premier tiers du XIXe siècle comme la plupart des églises réformées du département de Charente-Maritime.

Son style architectural remarquablement dépouillé le classe dans la première période de la reconstruction des temples réformés autorisée par Napoléon 1er. Il date des débuts de la période de la Restauration en raison de son style et de son bâti qui évoquent volontairement les anciennes granges où se rassemblaient les Protestants lors de la grande époque de la persécution après la Révocation de l'édit de Nantes en 1685.

Patrimoine environnemental

Personnalités liées à la commune

Personnalité contemporaine du XVIIIe siècle
Personnalité contemporaine du XIXe siècle
  • André Sanson, 1826-1902, né à Matha, professeur de zootechnie à L'École d'Agriculture de Grignon et à l'Institut agronomique de Paris, auteur en particulier d'une classification des races animales domestiques.
Personnalités contemporaines du XXe siècle et du XXIe siècle

Notes

  1. Les onze villes de la Charente-Maritime à être équipées au moins d'un centre de radiologie médicale sont par ordre alphabétique les suivantes : Jonzac, Marennes, Rochefort, La Rochelle, Royan, Saintes, Saint-Jean-d'Angély, Saint-Martin-de-Ré, Saint-Pierre-d'Oléron, Saujon et Surgères
  2. Liste des villes de la Charente-Maritime à être équipées d'au moins un laboratoire d'analyses de biologie médicale sont par ordre alphabétique : Aytré, Châtelaillon-Plage, Jonzac, Marans, Marennes, Montendre, Pons, Puilboreau, Rochefort, La Rochelle, Royan, Saintes, Saint-Jean-d'Angély, Saint-Martin-de-Ré, Saint-Pierre-d'Oléron, Saujon, Surgères, Tonnay-Charente et La Tremblade. A cette liste de 19 villes s'ajoute le centre rural de Montguyon dans la Double Saintongeaise.

Sources et références

  1. F. JULIEN-LABRUYERE, A la recherche de la Saintonge maritime, Imprimerie de l'Ouest, La Rochelle, 1980, p.82
  2. J.M. CASSAGNE, Origine des noms de villes et villages de la Charente-Maritime, éditions Bordessoules, Saint-Jean d'Angély, 2002, p. 189
  3. Ce toponyme s'appliquerait peut-être à celui de la commune des Mathes selon J.M. CASSAGNE, Origine des noms de villes et villages de la Charente-Maritime, éditions Bordessoules, Saint-Jean d'Angély, 2002, p. 189
  4. Histoire passion
  5. Les nouveaux maires de Charente-Maritime en 2008
  6. Matha sur le site de l'Insee
  7. Simmob
  8. Groupe suédois Ålö Cylinder AB
  9. CITRAM
  10. Fiche de présentation du collège public de Matha
  11. a et b Site de Matha
  12. Site internet de l'AIDEM
  13. Site de l'annuaire de la santé
  14. Site de présentation sommaire de la MDR de Matha
  15. Site de présentation sommaire du Foyer occupationnel et d'hébergement des adultes handicapés de Matha
  16. Site L2TC.com
  17. Base Mérimée
  18. Base Mérimée
  19. Base Mérimée
  20. Base Mérimée
  21. Emmanuel Lacroix
  22. Rénovation du gymnase
  23. Robert Pallu

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Matha de Wikipédia en français (auteurs)

Нужно сделать НИР?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Matha — Matha …   Deutsch Wikipedia

  • Matha — Matha …   Wikipedia Español

  • maṭha — ● maṭha nom masculin invariable (mot sanskrit) Monastère hindou souvent situé sur les lieux de pèlerinage …   Encyclopédie Universelle

  • Maţha — A maţha (also written math, matha or mutt) is a term for monastic and similar religious establishments of the Hindu and Jain traditions. A maţha is usually more formal, hierarchical, and rule based than an ashram. Advaita maţhas:The oldest such… …   Wikipedia

  • Matha — For other uses, see Matha (disambiguation). A matha (also written math or mutt) Sanskrit: मठ maṭha) is a term for monastic and similar religious establishments of Hinduism[1] and Jainism. A matha is usually more formal, hierarchical, and rule… …   Wikipedia

  • matha — ▪ Hinduism       in Hinduism, any monastic establishment of world renouncers or sannyasis. The first mathas were founded by the great teacher Shankara (Śaṅkara) in the 8th century CE. Shankara was said to have established four mathas at strategic …   Universalium

  • Matha — Original name in latin Matha Name in other language Matha State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 45.86823 latitude 0.31849 altitude 48 Population 2272 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Matha — Sp Matà nkt. Ap Matha L V Prancūzija …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė

  • Matha, Charente-Maritime — Matha Chateau …   Wikipedia

  • Matha Ayurveda Eye Hospital — Inspired by vision... Geography Location Near Civil Station,Kudappanakunnu, Trivandrum(Thiruvana …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”