Troglodytiques

Troglodytiques

Troglodyte

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Troglodyte (créature fantastique) et Troglodyte (oiseau).

Wiktprintable without text.svg

Voir « troglodyte » sur le Wiktionnaire.

habitations troglodytiques jouxtant l'Hotel datant de 1904 dans les Gorges du Ghoufi dans les Aurès en Algérie
Reste d'occupation troglodytique en Chine à Guyaju (district de Yanqing, Beijing)
Intérieur berbère troglodytique à Matmata, Tunisie

Troglodyte est un nom masculin (souvent utilisé à tort comme adjectif) désignant un homme, une collectivité ou un animal habitant une caverne, ou une demeure creusée dans le roc ou s'appuyant sur des failles ou grottes naturelles dans les falaises.

Troglodyte vient du latin troglodyta, lui-même du grec ancien τρωγλοδύτης, de τρώγλη : « caverne », et δύειη : « pénétrer dans », « plonger » .

En bon français, l'adjectif correspondant au nom commun troglodyte (Homme) est troglodytique. On parlera donc d'un habitat troglodytique, d'une maison troglodytique, le troglodyte étant l'habitant de la dite maison.

Par ailleurs, il existe des termes voisins, plutôt adjectifs, qui expriment des nuances quant au mode d'habitat troglodytique :

  • troglophile désigne l'attrait non exclusif pour l'habitat troglodytique,
  • troglobie désigne un mode de vie exclusivement troglodytique,
  • trogloxène désigne une occupation troglodytique occasionnelle, principalement à des fins de refuge temporaire.

Sommaire

Origines - Histoire

Origine du mot :

Dans l'Antiquité, le peuple des Troglodytes, qui vivait en Égypte, à proximité de la mer Rouge, s'était installé dans les anfractuosités des rochers. Pour le dictionnaire de l'Académie française de 1932 (8e édition), troglodyte désigne aussi en termes d'Histoire naturelle « un genre d'oiseaux qui se nourrissent d'insectes » (il s'agit de Troglodytes troglodytes) et « une espèce de singe » (le dictionnaire précise « Voyez Chimpanzé » (pan troglodytes).

Troglodyte (Homme)

Aujourd'hui encore, c'est sous ce nom que l'on désigne les populations ayant construit leurs habitats dans des abris naturels, de profondes grottes, ou les ont creusées dans des parois calcaires. Il existe encore des habitations troglodytiques en France, dans la vallée crayeuse de la Seine, en Touraine et en Anjou. D'autres sites plus ponctuels existent (comme en Provence à Bollène). En Tunisie, nous en rencontrons notamment à Matmata. D'anciennes traces ont été observées en Chine et dans le monde entier.

Le Dictionnaire Larousse du XXe siècle de 1920, publie une photographie avec une notice qui voit les troglodytes comme des sortes de sauvages :

« Pline, Ptolémée et Strabon ont parlé des Troglodytes. Pour Strabon, ils ne cultivaient pas la terre, mais ils habitaient les anfractuosités des rochers et vivaient des produits de leur chasse. Les femmes et les enfants étaient en commun. Ils mangeaient aussi les serpents, au dire de Pline, et n'avaient aucune langue fixée, mais poussaient de simples cris gutturaux.  »

On peut se rendre compte aisément qu'ils n'y a rien de précis dans ces fables.

Troglodytique (habitation)

Les maisons troglodytiques sont creusées dans la roche tendre de type calcaire, mollasse, grès...

En France

Habitats troglodytiques de Rochemenier près de Saumur en Anjou, Maine-et-Loire
Les « boves » de La Roche-Guyon, Val-d'Oise.

En France, il en existe plus que ce qu'on pourrait croire, et elles sont toujours occupées, notamment en Anjou, Touraine et Saumurois.

Le département du Maine-et-Loire, terre de tuffeau et de falun, possède dans la région de Saumur près de 1 200 kilomètres de galeries souterraines et 14 000 cavités dont la moitié sont à l'abandon.

  • De nombreuses galeries sont utilisées par les entreprises angevines de vins pétillants de Saumur et par les champignonnières produisant les fameux « champignons de Paris » ;
  • À Doué-la-Fontaine, beaucoup d'habitations troglodytiques ont été creusées à l'origine pour y extraire la pierre de falun, aussi appelée « grison » permettant de faire des constructions. Ces carrières forment des « caves cathédrales » ;
  • Le village troglodytique de Rochemenier, érigé du XIIIe au XIXe siècles est, contrairement aux habitats troglodytiques de la falaise naturelle qui longe la Loire en Anjou et en Touraine, un village troglodytique situé en plaine. Les paysans de Rochemenier y ont creusé de grandes cours, sortes de carrières à ciel ouvert puis, autour de celles-ci, ont creusé leurs habitations et dépendances et même une chapelle souterraine.

On trouve également d'anciennes habitations troglodytiques dans la vallée de la Seine à mi-chemin de Paris et Rouen, à La Roche-Guyon et à Haute-Isle en particulier, ce dernier village était entièrement composé de « boves » creusés dans la falaise calcaire jusqu'au XIXe siècle ; il possède l'unique église entièrement creusée dans une falaise en Île-de-France et datant de 1670.

Dans le même département du Val-d'Oise, Pontoise (l'Hermitage) et Auvers-sur-Oise, dans la vallée de l'Oise, possèdent également de nombreuses habitations creusés dans la falaise ; la plupart sont devenues des ateliers, des celliers voire des garages quand elles sont accessibles de la chaussée.

On peut également citer :

Ailleurs dans le monde

Maisons troglodytiques Tellem sur la falaise de Bandiagara au Mali

En Italie, la ville de Matera est célèbre pour ses habitats troglodytiques (les Sassi di Matera), classés sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Au Mali, les Tellem puis les Dogons ont habité des maisons troglodytiques sur la falaise de Bandiagara.

La Cappadoce en Turquie possède d'innombrables habitations troglodytiques, ainsi que des églises troglodytiques ornées de fresque byzantines. Le Parc national de Göreme est reconnu par l'Unesco comme faisant partie du Patrimoine mondial de l'humanité.

Aux Pays-Bas, la commune de Valkenburg aan de Geul possède plusieurs habitats troglodytiques, établies dans les anciennes carrières de marne, notamment à Geulhem.

En Chine du Nord, on trouve de nombreuses habitations troglodytiques (yaodong) sur le plateau de Lœss.

Illustrations

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Bibliographie et sources

Voir aussi

Articles connexes

Documentaire

Liens externes

Ce document provient de « Troglodyte ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Troglodytiques de Wikipédia en français (auteurs)

Нужно решить контрольную?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Habitat troglodytique — Pour les articles homonymes, voir Troglodyte (créature fantastique) et Troglodyte (oiseau). habitations troglodytiques jouxtant l Hotel datant de 1904 dans les Gorges du Ghoufi dans les Aurès …   Wikipédia en Français

  • Troglo — Troglodyte Pour les articles homonymes, voir Troglodyte (créature fantastique) et Troglodyte (oiseau) …   Wikipédia en Français

  • Troglodyte — Pour les articles homonymes, voir Troglodyte (créature fantastique) et Troglodyte (oiseau) …   Wikipédia en Français

  • Troglodytique — Troglodyte Pour les articles homonymes, voir Troglodyte (créature fantastique) et Troglodyte (oiseau) …   Wikipédia en Français

  • Cappadoce (province romaine) — Cappadoce Un paysan de Cappadoce et son âne La Cappadoce, située dans l actuelle Turquie, est un ancien pays d Asie Mineure. Elle se situe à l est de la Turquie centrale, autour de la ville de Nevşehir. La notion de Cappadoce est à la fois… …   Wikipédia en Français

  • Cappadoce (royaume) — Cappadoce Un paysan de Cappadoce et son âne La Cappadoce, située dans l actuelle Turquie, est un ancien pays d Asie Mineure. Elle se situe à l est de la Turquie centrale, autour de la ville de Nevşehir. La notion de Cappadoce est à la fois… …   Wikipédia en Français

  • Cappadoce —  Pour l’article homonyme, voir Cappadoce (thème).  La Cappadoce (au sens moderne) et ses sites remarquables. La Cappadoce (en grec Καππαδοκία, Kappadokía ; en …   Wikipédia en Français

  • Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce — Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce * …   Wikipédia en Français

  • Gouvieux — 49° 11′ 18″ N 2° 25′ 01″ E / 49.1883333333, 2.41694444444 …   Wikipédia en Français

  • Matamata (Tunisie) — Matmata Matmata Administration Pays …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”