Cappadoce (royaume)

Cappadoce (royaume)

Cappadoce

Un paysan de Cappadoce et son âne

La Cappadoce, située dans l'actuelle Turquie, est un ancien pays d'Asie Mineure. Elle se situe à l'est de la Turquie centrale, autour de la ville de Nevşehir. La notion de "Cappadoce" est à la fois historique et géographique. Les contours en sont donc flous et varient selon les époques et les points de vue. Hérodote considérait qu'elle était délimitée par le Taurus, l'Euphrate, le Lac Salé (Tüz Gölü) et la mer Noire. Aujourd'hui, on désigne généralement par ce nom une région d'environ 15.000 km² entre Kayseri et Aksaray. Elle est connue pour ses paysages pittoresques résultant du volcanisme et de l'érosion, pour ses églises rupestres ornées de fresques, ainsi que pour ses habitations troglodytiques et ses cités souterraines.

Sommaire

Histoire

Région traditionnelle de commerce avec les Assyriens, à cause de ses mines (or, argent, cuivre), elle est envahie par les Hittites au IIe millénaire av. J.-C., et intégrée à l'Empire, qui y établit sa capitale Hattusha (actuelle Boğazkale, mieux connue sous son nom antérieur Boğazköy, parfois noté avec l'orthographe francisée Boghaz Keui) jusque vers -1200. Ensuite, elle fait partie de l'Empire perse, intégrée par Darius à la troisième satrapie.

L'Asie Mineure aux Ie et IIe siècles av. J.-C.

Ce sont les Perses qui lui donnent le nom Katpatuka (« pays des chevaux de race »), qui donnera ensuite « Cappadoce » — les Grecs, quant à eux, donnent aux Cappadociens le nom de « Syriens blancs ».Elle continue à être gouvernée par ses propres dirigeants, organisés en une aristocratie de type féodal. Elle devient ensuite indépendante sous le roi Ariarathe Ier, qui reconnaît symboliquement la suzeraineté d'Alexandre le Grand et fonde une dynastie.

Sous Ariarathe IV ont lieu les premiers contacts avec Rome. La Cappadoce devient alors l'alliée de l'empire contre les Séleucides, mais elle est vaincue. Suit une période confuse, au terme de laquelle la dynastie d'Ariarathe disparaît dans les guerres contre le royaume du Pont. Rome vient alors à son secours pour repousser Mithridate VI, roi du Pont, et maintient au pouvoir Ariobarzane Ier, dénommé Philoromaios (« ami des Romains »). La Cappadoce soutient ensuite Pompée, Jules César, Marc Antoine, enfin Octave. En 17, par suite de la disgrâce du roi Archélaos, la Cappadoce est intégrée par Tibère à l'Empire romain, dont elle devient une province impériale, à laquelle seront bientôt incorporées les régions du Pont et de l'Arménie Mineure. Au IVe siècle, la province est amputée de ces territoires par les réformes de Dioclétien et Constantin.

En 371, l'empereur Valens divise la province en Cappadoce Première (chef-lieu : Césarée) et Cappadoce Seconde (chef-lieu : Tyane).

Dès le IIIe siècle, le christianisme se répand. Au IVe siècle, deux évêchés, Césarée et Tyane, sont fondés. En 536, Justinien crée l'évêché de Mokissos ; basiliques et oratoires se multiplient. Au début du VIIIe siècle, la contrée est harcelée par des raids arabes et les souterrains deviennent des refuges.

Professé à partir du VIIIe siècle et jusqu'en 843, l'iconoclasme refuse les images religieuses pour éviter l'idolâtrie. Les empereurs byzantins y trouvent un moyen de limiter le pouvoir grandissant des monastères. Mais en 843, l'iconoclasme est déclaré hérétique et le pays retourne à l'orthodoxie.

Au XIe siècle, la Cappadoce est conquise par les Turcs, d'abord Selçuks (Seldjoukides), puis, au XVe siècle, Osmanlis (Ottomans). Lentement, ses populations passent à l'islam et à la langue turque pour ne plus payer l' impôt sur les non-musulmans, le haraç, et pour être des citoyens à part entière. Au XVIIIe siècle, les derniers ermitages troglodytiques sont abandonnés.

Liste des rois de Cappadoce

Paysage de la Cappadoce.

Géographie

Cappadoce et Mont Erciyes
Cheminées de fées - Paşa Bağlari.

Les volcans Erciyes dağ, Hasan dağ et Göllü dağ entrèrent en éruption au miocène supérieur (dix millions d'années) jusqu'au pliocène (deux millions d'années). Ces éruptions ainsi que l'apparition de volcans de moindre importance au fil des millénaires générèrent une superposition de strates d'ignimbrites plus ou moins denses. En particulier, au début du Quaternaire, des laves basaltiques beaucoup plus dures se déposèrent. Quelques éruptions eurent encore lieu ultérieurement, notamment en 253 av. J.-C., semble-t-il. Les dépôts du mont Erciyes ont couvert à eux seuls une superficie de 10 000 km², sur une épaisseur variant entre 100 et 500 mètres.

Sous l'effet du refroidissement du climat à l'ère quaternaire, la croûte de basalte s'est lézardée, le sol s'est désagrégé, permettant à l'eau de s'infiltrer et d'accentuer encore l'érosion. Quand le tuf est très tendre, il se désagrège totalement pour former une plaine poussiéreuse, tandis que sur les reliefs pentus, l'érosion crée canyons, mesas, cônes, pitons et cheminées de fées[1].

Le paysage de Cappadoce présente donc une morphologie se caractérisant pour l'essentiel par des plateaux formés par les cendres et les boues rejetées par les volcans avoisinants, des gorges, des cheminées de fées, ainsi que de grandes plaines constituées de résidus volcaniques. De nos jours, l'érosion continue : les pitons et les cônes actuels sont donc voués à disparaître, mais d'autres se dégagent peu à peu en bordure des plateaux.

Art byzantin et sites remarquables

Göreme - Karanlık Kilise

Les communautés monastiques byzantines ont creusé dans les roches tendres, entre le VIIIe et le XIIIe siècle, une multitude de couvents et d'églises rupestres décorées de fresques. Pour les historiens de l'art, la Cappadoce constitue un laboratoire où ils analysent l'évolution picturale de l'Église d'Orient, avec 150 sites encore préservés. D'autant que les musulmans n'ont pas, ici, récupéré ces églises pour en faire des mosquées : aucune n'est orientée vers la Mecque comme l'impose la religion islamique pour tous les monuments devant servir à la pratique du culte.

Les sites les plus remarquables sont la vallée de Göreme, qui recèle d'intéressantes églises rupestres aux fresques nombreuses et qui a aujourd'hui le statut de musée, les canyons d'Ihlara et de Soganlı, ainsi que les cités souterraines de Derinkuyu et de Kaymaklı, qui descendent de huit étages sous la roche. Creusées dans un tuf volcanique très tendre, ces cités abritent des pièces de stockage, des logements, et même des églises. Quant aux entrées, elles étaient fermées par d'énormes meules. Ces deux villes, distantes de 9 km, étaient probablement reliées par un tunnel.

Parmi les autres lieux pittoresques et aisément accessibles, on notera Paşa Bağlari (Le vignoble du Pacha), la vallée des Pigeonniers, la vallée de Devrent, Üçhisar, Ürgüp…

Sites troglodytiques

Poste de gendarmerie troglodytique - Paşa Bağlari.

Outre le site de Göreme, les vallées de Cappadoce possèdent d'innombrables habitations troglodytiques. On le constate un peu partout, en particulier à Ortahisar, à Üçhisar, dans la vieille ville de Nevşehir

Les habitations troglodytiques comportaient toujours des ouvertures vers l'extérieur de petite dimension. Les grandes ouvertures parfois présentes actuellement résultent d'écroulements dus à l'érosion. C'est notamment pour cette raison que beaucoup de ces habitations sont maintenant abandonnées. Mais certaines sont encore occupées (logements, hôtels, et même poste de police). Elles font parfois l'objet de restaurations luxueuses et sont alors protégées contre l'érosion par un enduit discret, à l'instar des églises de Göreme.

Galerie

Notes et références

  1. Planet-turquie-guide planet-turquie-guide.com

Voir aussi

Articles connexes

Commons-logo.svg

Liens externes

  • Portail de la Grèce antique Portail de la Grèce antique
  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
  • Portail de la Turquie Portail de la Turquie

Ce document provient de « Cappadoce ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cappadoce (royaume) de Wikipédia en français (auteurs)

Поможем решить контрольную работу

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Royaume d'Armenie — Royaume d Arménie Histoire de l Arménie Origines Hayasa Azzi • Nairi Urartu …   Wikipédia en Français

  • Royaume du pont — Pour les articles homonymes, voir Pont (homonymie). La région du Pont. Le Pont (en grec Πόντος) est un …   Wikipédia en Français

  • Cappadoce (province romaine) — Cappadoce Un paysan de Cappadoce et son âne La Cappadoce, située dans l actuelle Turquie, est un ancien pays d Asie Mineure. Elle se situe à l est de la Turquie centrale, autour de la ville de Nevşehir. La notion de Cappadoce est à la fois… …   Wikipédia en Français

  • Royaume de Petite-Armenie — Royaume de Petite Arménie Traduction à relire Armenian Kingdom of Cilicia → …   Wikipédia en Français

  • Royaume de Petite-Arménie — Traduction à relire Armenian Kingdom of Cilicia → …   Wikipédia en Français

  • Royaume de Petite Arménie — Traduction à relire Armenian Kingdom of Cilicia → …   Wikipédia en Français

  • Royaume de petite-arménie — Traduction à relire Armenian Kingdom of Cilicia → …   Wikipédia en Français

  • Royaume arménien de Cilicie — Կիլիկիոյ Հայկական Թագաւորութիւն (hy) 1080 – 1375 …   Wikipédia en Français

  • Cappadoce —  Pour l’article homonyme, voir Cappadoce (thème).  La Cappadoce (au sens moderne) et ses sites remarquables. La Cappadoce (en grec Καππαδοκία, Kappadokía ; en …   Wikipédia en Français

  • Royaume du Pont — Pour les articles homonymes, voir Le Pont et Pont (homonymie). Royaume du Pont (en foncé) et empire à son extension maximale. Le Pont (en grec …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”