Donne-moi ta main

Donne-moi ta main

Donne-moi ta main

Accéder aux informations sur cette image commentée ci-après.

Photographie de Temple Bar, quartier de Dublin ayant servi de décors pour le film.

Titre québécois Année Bissextile
Titre original Leap Year
Réalisation Anand Tucker
Scénario Harry Elfont, Deborah Kaplan
Acteurs principaux Amy Adams Matthew Goode Adam Scott John Lithgow
Sociétés de production Universal Pictures Spyglass Entertainment Birnbaum/Barber BenderSpink Octagon Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau d'Irlande Irlande
Genre Comédie romantique
Sortie 2010
Durée 100 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Donne-moi ta main[1] ou Année Bissextile au Québec (Leap Year) est un film américano-irlandais d'Anand Tucker, sortie aux États-Unis le 8 janvier 2010 en salles et le 5 mai 2010 en DVD et Blu-ray. En France, il est sorti en salles le 11 août 2010 et le 1er février 2011 en DVD.

Sommaire

L'histoire

Synopsis

Une jeune Américaine décide de demander son petit ami en mariage à Dublin le jour d'une tradition irlandaise. Mais son voyage ne se passe pas comme prévu et rencontre un aubergiste irlandais bourru qui va bouleverser son projet et dont elle tombe amoureuse.

Résumé

Anna Brady est une jeune Américaine d'une trentaine d'années[n 1], vivant à Boston et travaillant comme coach de décoration. Elle désire plus que tout se fiancer avec son petit ami, Jeremy, cardiologue, qui tarde à faire sa demande. Lorsque Jeremy doit se rendre à Dublin dans le cadre de son travail et que son père lui parle d'une vieille tradition irlandaise, le Leap Day, qui veut que ce soit la femme qui demande la main de son petit ami en mariage le 29 février, Anna prend le premier avion et fonce vers l'Irlande pour faire sa demande. Mais son beau plan qui semblait si parfait se transforme rapidement en cauchemar : une tempête oblige son avion à atterrir au Pays de Galles. Elle prend un bateau pour l'emmener à Cork, mais la gravité de la tempête l'oblige à être mis à terre sur la péninsule de Dingle. Elle rencontre Declan, aubergiste amer et insensible, qui promet de la reconduire à Dublin. Alors que dans un premier temps, Declan refuse de conduire Anna avant de se raviser le lendemain matin, vu que son auberge est menacé de fermeture. Il accepte de la conduire pour 500 .

Le voyage se fait en Renault 4 rouge toute cabossée, mais se heurte déjà à un obstacle : des vaches barrent la route. Anna, pressée, les pousse en dehors de la route, mais marche dans une bouse de vache. Alors qu'elle essaye de nettoyer sa chaussure, la voiture auquel elle s'est appuyée, commence à partir en sens arrière et atterrit dans le fossé, provoquant la colère de Declan. Continuant à pied, la jeune femme s'éloigne de lui et demande à un automobiliste accompagné d'amis de l'emmener. Mais elle se rend compte tardivement que ces derniers sont partis, avec sa valise Louis Vuitton.

Le duo finit par atterrir dans un bar, où il retrouve les personnages qui ont pris la valise d'Anna. Après une bagarre qui s'est soldée par la victoire de Declan, Anna et lui sont priés par le patron de partir, récupérant ainsi la valise. À pied, ils finissent par se retrouver à une gare, où ils attendent le prochain train pour Dublin. Or, en attendant, Declan lui propose de visiter les ruines d'un château voisin, mais arrivent trop tard pour prendre le train. Le chef de gare leur propose de les héberger et sont font passer pour un couple marié pour leurs hôtes conservateurs. Pendant le dîner, Anna et Declan sont contraints de s'embrasser, provoquant une certaine confusion chez eux, hésitant même à dormir dans le même lit cette nuit-là.

Repartant à pied le lendemain, ils trouvent refuge dans une église suite à une pluie de grêles et assistent à un mariage. Ce n'est que le lendemain qu'ils débarquent finalement à Dublin en autobus. Sur le chemin de l'hôtel, Declan explique à la jeune femme qu'il a été fiancée, mais qu'elle l'a quitté pour son meilleur ami et une bague appartenant à la famille de Declan. Anna l'encourage à récupérer cette bague. À l'hôtel où est logé le cardiologue, Declan refuse l'argent, mais veut la pièce utilisé pour un pile ou face entre eux auparavant et tente d'avouer ses sentiments, mais lorsque Jeremy débarque et fait sa demande en mariage à Anna, qui accepte, il s'éloigne et part de l'immeuble.

De retour à Boston, Anna apprend lors de leur fête de fiançailles de la bouche de Jeremy que ce mariage annoncé n'est qu'un prétexte pour impressionner les co-propriétaires de l'appartement qu'ils viennent d'obtenir. Consternée, elle déclenche l'alarme à incendie et s'enfuit, laissant Jeremy, qui prend ses objets électroniques, seul. Anna décide de partir à la péninsule de Dingle, où elle retrouve Declan, dont la solidarité de ses amis lui ont permis de sauver son établissement et de le gérer avec succès. Elle lui propose de vivre ensemble et de ne pas faire de projets de couple. Mais lorsqu'elle le voit s'éloigner, elle prend cela pour un non et part sur une falaise surplombant la mer. Mais ce dernier la rejoint finalement et lui propose de vivre ensemble et lui offre la bague qu'il a récupéré par son ex.

Quelque temps plus tard après les événements, Anna et Declan se sont mariés et partent en voyage de noces en voiture.

Fiche technique

  • Titre original : (en) Leap Year
  • Autres titres : (de) Verlobung auf Umwegen(fi) Karkausvuosi(it) Una proposta per dire sì(fr) Donne-moi ta main(pl) Oświadczyny po irlandzku(pt) Leap Year(tr) Prestupna godina(sv) Leap Year
  • Réalisation : Anand Tucker
  • Production : Universal Pictures, BenderSpink, Birnbaum/Barber, Octagon Films et Spyglass Entertainment (sociétés de production), Gary Barber, Chris Bender, Roger Birnbaum, Jonathan Glickman et Jake Weiner (producteurs), James Flynn, Cassidy Lange, Morgan O'Sullivan et Rebekah Rudd (co-producteurs), Su Armstrong et J.C. Spink (producteurs exécutifs) et Erin Stam (directeur de production) (non créditée)
  • Sociétés de distribution : Drapeau : États-Unis Universal Pictures (cinéma), Universal Studios Home Entertainment (DVD et Blu-Ray)Drapeau : Royaume-Uni Optimum Releasing (cinéma)Drapeau : France MC4 Distribution (cinéma), Studio Canal (DVD) [2]
  • Assistants réalisateurs : Glenn Delaney (3eassistant réalisateur : seconde unité, West of Ireland), Enda Doherty (2nd assistant réalisateur), Dennis Fitzpatrick (2nd assistant réalisateur: seconde unité, West of Ireland), Therese Friel (2nd assistant réalisateur: seconde unité, Dublin), David Higgs (second unité réalisateur: West of Ireland), Ben Howarth (premier assistant réalisateur), Konrad Jay (1er assistant réalisateur: seconde unité, Dublin), Raymond Kirk (1er assistant réalisateur: seconde unité, West of Ireland), Jonathan Shaw (3e assistant réalisateur: seconde unité, Dublin), Nick Thomas (3e assistant réalisateur), Daire Glynn, Nicola Long et Felipa Robertson (assistants réalisateur stagiaire, non crédités)
  • Scénario : Harry Elfont et Deborah Kaplan
  • Musique originale : Randy Edelman
  • Directeur de la photographie : Newton Thomas Sigel
  • Montage : Nick Moore
  • Distribution des rôles : Nina Gold
  • Création des décors : Mark Geraghty
  • Direction artistique : Colman Corish, Irene O'Brien (directeur artistique superviseur), Anna Rackard et Brendan Rankin
  • Décorateur de plateau : Johnny Byrne
  • Création des costumes : Eimer Ni Mhaoldomhnaigh
  • Son : Mark Appleby, Travis MacKay (mixer adr), Wade Barnett, Simon Diggins, Robert Wedig [n 2], Robert Edwards (enregistreur adr), Javier Bennassar(éditeur des effets de son), Enda Callan (boom operator: second unit, Dublin), Paul Timothy Carden (éditeur de dialogue), Ray Cross (sound mixer: second unit, Dublin et sound mixer: second unit, West of Ireland), Brendan Deasy (mixer du son), Brian Dunlop (éditeur foley), David Esparza (sound effects supervisor), Robert Jackson (monteur sonore superviseur), Conor O'Toole (perchman), A. Josh Reinhardt, John Sanacore (mixer foley), Leslie Shatz (designer son et mixer réenregistrement son), Gabriel J. Serrano, Oleg Kulchytsky[n 2] (mixer réenregistrement son), Callie Thurman (assistant monteur sonore), Alex Ullrich et Ellen Heuer (artiste foley)
  • Cascadeurs : Zoe Gibney, Dominick Hewitt, Gary Hoptrough, Vincent Keane (arrangeur lutte), Belinda McGinley, Donal O'Farrell (coordinateur de cascade), Matt Price (doubleur cascadeur) et Gary Robinson
  • Dates et lieux de tournage : de mars à mai 2009, en Irlande
  • Budget : 19 millions de dollars (estimation)
  • Format : Tourné en Couleurs - 2.35:1 et en 35mm - Son DTS, Dolby Digital et SDDS
  • Genre : Comédie sentimentale
  • Pays : Drapeau des États-Unis États-Unis, Drapeau d'Irlande Irlande
  • Durée : 100 minutes
  • Classifications : Drapeau des États-Unis États-Unis: PG (certificate #45787)Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni:PG • Drapeau d'Irlande Irlande:PG • Drapeau de Singapour Singapour:PG • Drapeau de Corée du Sud Corée du Sud:12 • Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas:6

Distribution

Légende : VF : Voix françaises VQ : Voix québécoises

  • Amy Adams (VF : Caroline Victoria[n 3],[3] - VQ : Viviane Pacal[4]) : Anna Brady
  • Matthew Goode (VF : Jean-Christophe Dollé[n 3] - VQ : Antoine Durand[4]) : Declan O'Callaghan
  • Adam Scott (VF : Alexandre Gillet[n 3],[3]- VQ : Jean-François Beaupré[4]) : Jeremy Sloane
  • John Lithgow (VF : Pierre Forest[n 3] VQ : Guy Nadon[4]) : Jack Brady
  • Noel O'Donovan : Seamus
  • Tony Rohr : Frank
  • Pat Laffan : Donal
  • Alan Devlin (VF : Richard Leblond) : Joe
  • Ian McElhinney : Prêtre
  • Dominique McElligott : Mariée
  • Mark O'Regan : Capitaine
  • Maggie McCarthy : Eileen, l'épouse de Frank
  • Peter O'Meara : Ron
  • Macdara Ó Fatharta : Père Malone
  • Kaitlin Olson (VF : Nathalie Karsenti[3] - VQ : Julie Burroughs)[4] : Libby
  • Liza Ross : Edith
  • Marcia Warren : Adele
  • Michael J. Reynolds : Jerome
  • Ben Caplan : Agent immobilier
  • Catherine Walker : Kaleigh
  • Michael FitzGerald (VF : Fabrice Josso) : Fergus
  • Brian Milligan : Bobbo
  • Flaminia Cinque : Carla
  • Vincenzo Nicoli (VQ : Thiéry Dubé) : Stefano
  • Sarah Hadland : Représentante de Gaelic Air 2
  • David Herlihy : Concierge
  • David Fynn : Agent
  • Mali Harries : Représentante de Gaelic Air 1
  • Breffni McKenna : Tommo
  • Gabriella Gabbitas : Epouse
  • Robert Bannon : Serveur
  • Roman Stefanski: Mari
  • Martin T. Sherman : Gars
  • Liam Kelly : Portier
  • Pat Deery : Habitué du bar 1
  • John Burke : Habitué du bar 2
  • Ruth McGill : Femme dans le village
  • Declan Mills : Tailleur

Sortie au cinéma

Sauf mention contraire, les informations suivantes sont issues de l'Internet Movie Database[5].

Sortie vidéo

Production

Genèse et scénario

Le script de Donne-moi ta main est le septième scénario écrit par le duo de scénaristes Harry Elfont et Deborah Kaplan, connu pour avoir des scénarios de comédies depuis 1996. Ils reconnaissent que le concept du long-métrage s'est fait rapidement :

« Je consultais un site d’informations, nous étions le 29 février, et je tombe sur ce titre : "Jour de l’année bissextile : les Irlandaises font leur demande en mariage." J’ai demandé à Harry : "Ça ne te fait pas penser à un film ?". Nous avons laissé nos travaux en plan et en l’espace de deux semaines, nous tenions les grandes lignes de notre histoire. »

— Deborah Kaplan, co-scénariste de Donne-moi ta main[7].

Deux semaines plus tard, Elfont et Kaplan vendent leur scénario à Spyglass Entertainment[7].

La réalisation est confié au Britannique Anand Tucker, qui met en scène avec ce film son sixième long-métrage[8].

Casting

Amy Adams, interprète d'Anna Brady, lors de la 81e cérémonie des Oscars, en février 2009.

L'actrice Amy Adams devenue une vedette internationale grâce notamment à Il était une fois, décide rapidement de rejoindre le projet après avoir lu le scénario, participe au film en incarnant le rôle principal féminin, celui d'Anna Brady[9]. La comédienne de trente-quatre ans, Les membres du projet sont persuadés que l'actrice peut apporter la profondeur qui détournera le public des clichés qui caractérisent la comédie romantique et découvre qu'Adams est soucieuse d’éviter à son personnage les travers d’une femme lisse et trop gâtée à laquelle la vie se doit de donner une leçon[7]. Elle explique que le scénario l'a séduite car « la volonté affirmée du scénario d’expliquer "Comment nous nous efforçons de réussir, d’accomplir, sans nécessairement chercher à tracer une voie unique". Nous sommes sans cesse distraits par les étincelles qui illuminent notre route. J’étais très intéressée par cette quête de la vérité intérieure.[7]»

Le producteur Chris Bender explique qu'Amy attire immédiatement la sympathie, car « on [le] lit dans l'innocence de son regard, quoi qu'elle fasse[7]».

De son rôle, la principale intéressée en parle :

« [Anna est] une femme qui vit dans un emploi du temps, qui franchit des étapes et juge sa vie à l’aune de ce qu’elle accomplit. Elle se croit indépendante et sûre de pouvoir tout obtenir. Elle dresse une liste de ce que ce « tout » comporte : un mari, un métier, etc. Même les enfants sont prévus. Tout est programmé, et elle n’est pas femme à se laisser distraire de son emploi du temps. Elle passe plus de temps à penser à ce qu’elle fait qu’à réfléchir à ce qu’elle est. »

— Amy Adams, interprète d'Anna Brady[7].

L'acteur britannique Matthew Goode (Match Point, Watchmen) se joint au casting pour le rôle de Declan O'Callaghan[10].

Matthew Goode, interprète de Declan O'Gallaghan, lors du tapis rouge du Festival de Venise, en septembre 2009.

Le producteur Gary Barber avait déjà travaillé auparavant avec Goode sur The Lookout, dans lequel il avait prouvé la diversité de son talent. La production savait qu'il collerait au rôle de l'aubergiste irlandais, pour son talent et pour son « petit air de voyou[7] ».

De son personnage, l'acteur dit :

« Declan met un moment avant d’intégrer le récit. On ne sait pas grand-chose de lui, si ce n’est qu’il a été fiancé à une fille qui l’a quitté. Cet événement l’a profondément marqué. C’est un homme maussade qui n’apprécie guère les fantaisistes. Il souhaite refaire sa vie. Il possède un pub et a du goût pour la cuisine. Il nourrissait autrefois le rêve de monter une affaire avec son ex-petite amie et son meilleur pote, lesquels sont malheureusement partis ensemble. Lorsqu’il apparaît dans le film, il est au fond du trou et manque cruellement d’affection. Sa cuisine est équipée de matériel de provenance douteuse, et il lutte pour s’acquitter de ses dettes. »

— Matthew Goode, interprète de Declan O'Gallaghan[7].

Adam Scott, interprète de Jeremy Sloane.

Pour le rôle de Jeremy, le petit ami d'Anna, le choix s'est porté sur Adam Scott (Frangins malgré eux), commentant sur son personnage ainsi :

« Je campe un personnage appelé Jeremy, lequel fréquente Anna depuis quatre ans. C’est un chirurgien couronné de succès, profondément satisfait de sa vie, qui n’éprouve en rien le besoin d’un changement drastique, quel qu’il soit. Jeremy ignore qu’Anna aspire à se marier et ne perçoit pas, pour sa part, l’utilité de la chose. C’est là, en quelque sorte, le coup d’envoi du film. »

— Adam Scott, interprète de Jeremy Sloane[7].

.

De plus, il ajoute : « Dès les auditions, Anand a insisté pour que Jeremy ne soit pas le personnage négatif auquel on s’attend généralement. Il n’était d’ailleurs pas décrit comme tel, mais c’est généralement la première direction que l’on prend lorsque l’on veut se figurer le méchant de l’histoire. », concernant son travail avec Anand Tucker, le réalisateur pour affiner les contours d’un personnage qui pourrait trop facilement n’être qu’austère et travailleur.

John Lithgow, interprète de Jack Brady, à Central Park (2007).

Personnage clé de l'histoire pour le développement de l'intrigue, bien qu'ayant une présence limitée, Jack Brady, le père d'Anna, est incarné par John Lithgow, acteur deux fois nommé aux Oscars connu notamment pour les rôles de Dick Solomon dans la série télévisée Troisième planète après le Soleil et d'Arthur Mitchell, le redoutable tueur Trinité, de la quatrième saison de la série Dexter.

« Jack est un père célibataire depuis qu’il a perdu sa femme. À l’évidence, cette perte l’a définitivement transformé. C’est un mélancolique, plus ou moins alcoolique, il est rêveur, charmeur, mais il a une piètre opinion de luimême. C’est un homme plein d’idées, mais sa tendance aux élans romantiques déplaît à anna. elle est une personne soignée et bien organisée qui rejette sa propre part de romantisme en voyant le minable qu’elle a pour père… même si elle l’adore.[...] Il raconte une vieille histoire de famille qu’il adore, celle de sa grand-mère irlandaise qui, dans les années 1920, a demandé la main de son mari le jour de l’année bissextile. L’idée germe dans l’esprit d’anna. La relation qui existe entre ce père et sa fille est parfois très touchante, et j’attendais avec impatience ces moments où ce vieux fou se laisse aller à ces accès de sagesse. »

— John Lithgow, interprète de Jack Brady[7].

Musique

Pour la première fois, le réalisateur Anand Tucker, dont c'est le sixième long-métrage, n'emploie pas son compositeur fétiche, l'Australien Barrington Pheloung. En effet, Tucker fait appel aux services du compositeur américain Randy Edelman, connu notamment pour avoir composé la musique de la série télévisée MacGyver et de films comme Beethoven, Mon voisin le tueur, Shanghai Kid et 27 robes.

Lieux de tournage

Le film a été tourné en Irlande, notamment aux Iles d'Aran et au Connemara, situés dans le Comté de Galway, au Temple Bar, dans le quartier de Dublin et au Wicklow National Park, situé dans le comté de Wicklow[11].

Réception

Critique

une Renault 4 semblable à celle conduite par Declan (Matthew Goode) dans le film.

Donne-moi ta main a reçu des critiques pour la plupart assez négatives, recueillant 21% de critiques positives sur le site Rotten Tomatoes pour 72 commentaires. Il a également reçu une critique positive de 24% de "top" des critiques, composé de critiques populaires et notables à partir de journaux, sites Internet, télévision et radio, basées sur 21 commentaires avec une note moyenne de 4.310. Le consensus général du site est : « Amy Adams est aussi attrayante que jamais, mais ses charmes ne permettent pas à maintenir Leap Year qui succombe à une surenchère de clichés et un scénario pas drôle. » [12]. Sur le site Metacritic, le film obtient un score de 33100 [13].

Parmi les commentaires les plus positifs de revues ou de journaux, entre autres, Roger Ebert du Chicago Sun-Times qui lui a donné une note de 3 étoiles sur 4[14]. et Owen Gleiberman, d'Entertainment Weekly lui a donné un B-, disant qu'il « manque un peu de piquant[15] » pour les critiques négatives, notamment AO Scott du New York Times, qui qualifie le film de « stupide, sans charme et sans imagination, qu'il ne peut être décrit comme un film que dans un sens strictement technique [16]». Richard Roeper, a donné une C-, en indiquant, «complot recyclé, gags visuels boiteux [...] Les charmes d'Amy Adams sauve le film. » [17]

Concernant le film, Matthew Goode, interprète de Declan, à admis : « Je sais juste qu'il y'a beaucoup de gens qui diront que c'est le pire film de 2010 ». Il a également révélé la raison qui l'a poussé à signer pour le projet : il pouvait rester près de sa maison et être en mesure de rendre visite à sa petite amie et sa fille[18].

En France, la critique demeure sceptique : si Télé Poche lui donne une note de deux étoiles et qualifie Donne-moi ta main de « charmante comédie à l'humour décalé, qui parvient à éviter les clichés grâce à Amy Adams, impressionnante dans le rôle d'Anna. »[n 4] et Le Parisien lui attribue également deux étoiles, trouvant le film « drôle, légère, tonique, une comédie romantique comme on les aime »[19], d'autres comme les revues cinématographiques Première, qui trouve que « le scénario n'est ni crédible, ni original », que le réalisateur « déroule avec une application un peu trop scolaire toutes les étapes habituelles de la comédie romantique », mais que « le charme opère de temps en temps grâce au charme mutin d'Amy Adams, craquante en working-girl capricieuse, et à la bouille insolente de Matthew Goode. » [20],[n 5] et Studio Ciné Live trouve la comédie romantique « pour le moins raté» et que malgré « le charme de miss Adams, on s'ennuie à périr dans cet océan de clichés et de mièvrerie. » et lui donne une note de 1.55[20],[21].

Exemples de critiques
  • Télé Poche : « Une charmante comédie à l'humour décalé, qui parvient à éviter les clichés grâce à Amy Adams, impressionnante dans le rôle d'Anna. »[n 4]
  • Le Parisien : « Le spectateur — qui connaît les ficelles — marche quand même dans la romance. Drôle, légère, tonique, une comédie romantique comme on les aime.  »[19]
  • Il était une fois le Cinéma : « Une comédie romantique-course au mariage de plus. Ni pire ni meilleure que la plupart, elle remplit mollement son contrat, à peine revigorée par un Monsieur Charmant rustre incarné par Matthew Goode. »[22]
  • Les Inrockuptibles : « Une comédie sentimentale un peu fin de série. » [23]
  • Studio Ciné Live : « Comédie romantique branchée sur pilote automatique [...] Malgré le charme de miss Adams, on s'ennuie à périr dans cet océan de clichés et de mièvrerie.  »[21]
  • Critikat : Dès les premières séquences, Donne-moi ta main s'avère être une comédie romantique poussive et particulièrement conservatrice.[24]
  • Tout Le Ciné : « Malgré un certain charme, Donne-moi ta main ne résiste pas aux clichés du genre et se noie dans un lac d'invraisemblances et d'humour pataud. »[25]

Néanmoins, le public semble l'apprécier. Sur le site IMDb, le film est noté 6.110 sur la base de 11 140 votes [26] et sur Allociné, il obtient une note moyenne de 3.25 dans la section Critiques Spectateurs[27].

Box-office

Pays ou région Box-office Box-office
arrêté le…
Nombre de
semaines
Crystal Clear app package network.png Mondial[28] 32 607 316 USD 3 octobre 2010 39
Drapeau des États-Unis États-Unis[28] 25 918 920 USD 4 mars 2010 8
Drapeau de France France[29] 12 602 entrées 18 août 2010 2
États-Unis

Lors de sa première journée d'exploitation aux États-Unis (le 8 janvier 2010), Donne-moi ta main a rapporté 3 245 000 dollars, se classant cinquième du box-office [30] derrière Avatar, Daybreakers, Sherlock Holmes et Alvin et les Chipmunks 2. Puis le film chute de deux places, se classant septième avec 9 780 345 dollars quatre jours après sa sortie en salles[31]. Puis il chute à la dixième place, récoltant 15 889 000 dollars après neuf jours [32], avant de remonter d'une place, récoltant 17 529 010 dollars [33], le jour suivant.

Au final, le film remporte au bout de 8 semaines d'exploitation plus de 25 918 920 dollars de recettes sur le territoire américain, obtenant qu'un succès mineur. Dans le monde, le film a rapporté à ce jour 31 684 275 dollars[28].

France

En France, sorti dans une combinaison maximum de 38 copies diffusés en salles, Donne-moi ta main passe inaperçu, faisant seulement 54 entrées à Paris où il fut diffusé dans 3 salles[34],[35],[36] et un score de 1 116 entrées[34] sur le territoire français.

Au bout de une semaine, le film totalise 9 321 entrées[34]. Lors de la deuxième semaine, le film enregistre 3 281 entrées, faisant un total de près de 13 000 entrées.

Notes et références

Notes

  1. Au début du film, lorsqu'Anna et Jeremy rencontrent les propriétaires de l'appartement, on peut lire sur la fiche de la jeune femme que sa date de naissance est le 7 octobre 1977.
  2. a et b Non crédité au générique
  3. a, b, c et d Nom du doubleur crédité à la page technique du DVD Zone 2
  4. a et b Télé Poche, n°2322, p.153 - 9 août 2010.
  5. Première, n°402, p.42 - août 2010

Références

  1. a et b (fr) Donne-moi ta main sur AlloCiné.
  2. a et b (fr) Donne-moi ta main, DVDFr. Consulté le 17 novembre 2010.
  3. a, b et c Leap Year - RS Doublage. Consulté le 19 avril 2010.
  4. a, b, c, d et e Année Bissextile sur Doublage Qc.ca. Consulté le 31 décembre 2009.
  5. Leap Year - Dates de sortie sur l’Internet Movie Database - Version plus complète en anglais
  6. Donne-moi ta main sur Avoir alire.com. Consulté le 28 juin 2010.
  7. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Donne-Moi Ta Main : Notes de productions sur CommeAuCinéma, 19 février 2011.
  8. (fr) section Secrets de tournage sur Allociné, 19 février 2011.
  9. Amy Adams Leap Year, Pajiba.com. Consulté le 2009-10-23
  10. Fleming, Michael : Matthew Goode set for 'Leap Year', Variety (February 12, 2009). Consulté le 2009-10-23.
  11. Leap Year - Locations sur l'Internet Movie Database. Consulté le 13 novembre 2009.
  12. Leap Year sur Rotten Tomatoes. Consulté le 20 juin 2010.
  13. Leap Year sur Metacritic. Consulté le 20 juin 2010.
  14. Leap Year sur RogerEbert.com. Consulté le 20 juin 2010
  15. Leap Year sur Entertainment Weekly.com. Consulté le 20 juin 2010.
  16. Leap Year sur New York Times.com. Consulté le 20 juin 2010.
  17. Leap Year Reviews sur Richard Roeper.com. Consulté le 20 juin 2010.
  18. (en) BAFTA Awards 2010: Matthew Goode Interview sur Telegraph.co.uk. Consulté le 24 avril 2010.
  19. a et b (fr) Donne-moi ta main - Charmant sur LeParisien.fr. Consulté le 11 août 2010.
  20. a et b Donne-moi ta main - Revues de presse sur Allociné. Consulté le 9 août 2010.
  21. a et b (fr) Donne-moi ta main - Critique.
  22. (fr) Donne-moi ta main sur Il était une fois le Cinéma.com. Consulté le 11 août 2010.
  23. (fr) Donne-moi ta main sur Les Inrocks.com. Consulté le 11 août 2010.
  24. (fr) Donne-moi ta main sur Critikat. Consulté le 11 août 2010.
  25. (fr) Donne-moi ta main sur Tout Le Ciné. Consulté le 11 août 2010.
  26. Leap Year (2010) sur l'IMDb. Consulté le 30 avril 2010.
  27. section Critiques spectateurs, 19 février 2011.
  28. a, b et c (en) Box-office mojo
  29. http://www.cinefeed.com/box-office/nombre-entrees-donne-moi-ta-main.html
  30. Daily Box-Office - January 8th, 2010 sur The Numbers. Consulté le 10 janvier 2010.
  31. Daily Box Office Chart sur TheNumbers.com. Consulté le 13 janvier 2010.
  32. Daily Box Office Charts - January, 16th sur TheNumbers.com. Consulté le 17 janvier 2010.
  33. Daily Box Office Charts - January, 17th sur TheNumbers.com. Consulté le 17 janvier 2010.
  34. a, b et c (fr)Jp Box-office
  35. (fr) Box-office Paris 11 août 2010.
  36. (fr) 1ères séances : Nicolas Cage ensorcelle Paris sur Allociné. Consulté le 11 août 2010.

Sources

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Donne-moi ta main de Wikipédia en français (auteurs)

Нужна курсовая?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Donne-moi la main — Données clés Réalisation Pascal Alex Vincent Scénario Pascal Alex Vincent, Martin Drouot et Olivier Nicklaus Acteurs principaux Alexandre Carril, Victor Carril, Anaïs Demoustier, Samir Harrag Pays d’origine …   Wikipédia en Français

  • MAIN — La main, organe de préhension et récepteur sensitif important, est l’apanage des Primates et de l’homme. En vérité, la main humaine possède une signification particulière, car elle se trouve à l’extrémité du membre supérieur qui est libéré des… …   Encyclopédie Universelle

  • MOI — Pour Pascal, le moi était haïssable: formule de moraliste, qui estime que le moi est «injuste», «tyrannique», qu’il se fait «centre du tout». Loin du texte, près des réalités, Paul Valéry commente: «Le moi est haïssable..., mais c’est celui des… …   Encyclopédie Universelle

  • main — (min ; l n ne se lie pas : une min élégante, in prononcé comme dans in digne ; au pluriel, l s se lie : des min z élégantes) s. f. 1°   Partie du corps humain qui termine le bras et qui sert à la préhension des corps et au toucher. 2°   Fig. Il… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MAIN — n. f. Partie du corps humain qui est à l’extrémité du bras, qui s’étend depuis le poignet jusqu’au bout des doigts, qui sert à la préhension, qui est le principal organe du toucher et que sa conformation rend propre à toute sorte d’actions et… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Main-D'œuvre Immigrée — Pour les articles homonymes, voir Moi (homonymie). Mémorial des FTP MOI au Cimetière du Père Lachaise …   Wikipédia en Français

  • Main-d'oeuvre immigree — Main d œuvre immigrée Pour les articles homonymes, voir Moi (homonymie). Mémorial des FTP MOI au Cimetière du Père Lachaise …   Wikipédia en Français

  • Main-d'oeuvre immigrée — Main d œuvre immigrée Pour les articles homonymes, voir Moi (homonymie). Mémorial des FTP MOI au Cimetière du Père Lachaise …   Wikipédia en Français

  • Main-d'œuvre immigree — Main d œuvre immigrée Pour les articles homonymes, voir Moi (homonymie). Mémorial des FTP MOI au Cimetière du Père Lachaise …   Wikipédia en Français

  • Main-d’œuvre immigrée — Main d œuvre immigrée Pour les articles homonymes, voir Moi (homonymie). Mémorial des FTP MOI au Cimetière du Père Lachaise …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”