Elizabeth Bowes-Lyon

Elizabeth Bowes-Lyon
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Elizabeth du Royaume-Uni (homonymie).
Elizabeth Bowes-Lyon
La reine mère photographiée par Allan Warren au château de Douvres
La reine mère photographiée par Allan Warren au château de Douvres

Pays Royaume-Uni
Titre Reine du Royaume-Uni
Impératrice des Indes
Prédécesseur Mary de Teck
Successeur Philip Mountbatten
Biographie
Nom de naissance Elizabeth Angela Marguerite Bowes-Lyon
Naissance 4 août 1900
Flag of the United Kingdom.svg Londres (Royaume-Uni)
Décès 30 mars 2002 (à 101 ans)
Flag of the United Kingdom.svg Château de Windsor (Royaume-Uni)
Père Claude Bowes-Lyon,
comte de Strathmore et Kinghorne
Mère Cecilia Cavendish-Bentinck
Conjoint George VI du Royaume-Uni
Enfants Élisabeth II Red crown.png
Princesse Margaret

Coat of Arms of Elizabeth Bowes-Lyon.svg

Elizabeth Angela Marguerite Bowes-Lyon (née le 4 août 1900 à Londres, décédée le 30 mars 2002 au château de Windsor) est une dame de la noblesse britannique devenue par son mariage avec le prince Albert (alors duc d'York et devenu George VI) reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord et impératrice des Indes.

Sommaire

Biographie

Famille

Elizabeth est la neuvième des dix enfants et quatrième fille de Claude Bowes-Lyon, alors lord Glamis, puis 14e comte de Strathmore et Kinghorne à partir de 1904, et de son épouse, lady Cecilia Nina Cavendish-Bentinck. Cette dernière est une descendante des rois Robert Ier d'Écosse et Henri VII d'Angleterre.
Elizabeth Bowes-Lyon est également une descendante directe, par son arrière-grand-mère paternelle Henrietta Mildred Hodgson (v. 1805–1891), de Mary Warner, arrière-petite-fille de Nicolas Martiau (1591 - 1657) - un huguenot rétois ayant fui la France - la grand-tante paternelle du premier président américain George Washington[1].

Sa naissance reste entourée d'un certain mystère, puisque son père ne déclara la naissance que six semaines plus tard, prétendant à l'époque qu'elle était née dans la demeure familiale de St Paul's Walden Bury (Hertfordshire). Le bruit courut que sa mère officielle, à 39 ans, ne voulait plus d’enfants et qu’elle était la fille d’une servante galloise du château de Glamis, en Écosse[réf. nécessaire]. C'est là qu'Elizabeth passa son enfance et sa jeunesse. De nombreuses sources ultérieures s'étant accordées sur sa naissance à Londres, cette version ne semble plus contestée[réf. nécessaire].

Mariage et descendance

En 1920, Elizabeth Bowes-Lyon rencontre le prince Albert, duc d'York, qui exprime son envie de l'épouser. Elle rejette sa proposition à deux reprises et hésite pendant près de deux ans, parce qu'elle était peu disposée à faire les sacrifices nécessaires pour devenir un membre de la famille royale. Cependant, après une longue cour, Elizabeth accepte de l'épouser.

Ils se marient le 26 avril 1923 à l'abbaye de Westminster. La BBC, nouvellement formée, souhaite alors enregistrer et diffuser l'événement à la radio, mais le prêtre met son veto à cette idée. Elizabeth est titrée duchesse d’York, après leur mariage. Le mariage d’Albert avec une jeune-fille qui n'était pas issue d'une famille princière, royale ou même anciennement régnante fut considéré comme un geste de modernité.

Le duc et la duchesse d'York eurent deux enfants :

Reine du Royaume-Uni

George VI et Elizabeth Bowes-Lyon

Succession

Après la mort du roi George V le 20 janvier 1936, puis l'abdication de son fils aîné et successeur Édouard VIII le 10 décembre 1936, le duc d'York devint roi du Royaume-Uni et empereur des Indes sous le nom de George VI. Avec son épouse, ils furent sacrés le 12 mai 1937 en l'abbaye de Westminster.

Seconde Guerre mondiale

Elizabeth et George VI en visite au Canada, 1939

En juin 1940, elle refuse énergiquement de partir se réfugier au Canada avec ses deux filles pendant que le roi resterait à Londres, comme cela avait été suggéré. Elle préfère inspecter inlassablement les dégâts faits par les bombardements allemands, subir même le bombardement du palais de Buckingham le 13 septembre 1940, s'entraîner au tir avec le roi dans le parc du palais et montrer à l'occasion à ses visiteurs le revolver dont lui avait fait cadeau le Premier ministre Winston Churchill. Par sa vaillance et sa détermination à soutenir la résistance britannique face au Blitz, elle représente pour Hitler au début des années 1940 « la femme la plus dangereuse d'Europe ». Elle encouragera la transformation temporaire de la demeure familiale de St Paul's Walden Bury en hôpital de campagne, et l'enrôlement en mars 1945 de sa fille aînée dans le Service de transport auxiliaire, projet qui était combattu par le roi.

Le 15 août 1947, après l'indépendance de l'Inde et du Pakistan, les titres d'empereur et impératrice des Indes furent supprimés.

Reine mère

Le 6 février 1952, le roi George VI s'éteint, sa fille aînée devenant la reine Élisabeth II du Royaume-Uni. Élisabeth, veuve du roi George VI, choisit alors, au lendemain des funérailles s'étant déroulées le 15 février 1952, d'adopter la titulature de « Sa Majesté la Reine Élisabeth, la Reine Mère » (Her Majesty Queen Elizabeth, The Queen Mother), qu'elle portera pendant 50 ans jusqu'à sa mort. Les « reines veuves » antérieures portaient habituellement le titre de « La Reine Douairière » (The Queen Dowager), mais la reine Mary, veuve du roi George V, était alors encore vivante, et portait ce titre. Cela obligea la Couronne à trouver un autre titre pour la nouvelle reine douairière, afin d'éviter toute confusion et avec Mary, et avec sa fille, la nouvelle « reine régnante » Élisabeth II.

Le grand public, familier de sa silhouette menue et de ses éternels chapeaux et voilettes, l'a rapidement surnommée « Queen Mum », raccourci affectueux utilisé tant dans les titres de la presse people que, parfois, dans les médias « de référence » [2].

« Queen Mum » s'est éteinte tranquillement pendant son sommeil à l'âge de 101 ans, le 30 mars 2002 au château de Windsor, un peu moins de deux mois après la disparition de sa fille cadette, la princesse Margaret, sans avoir pu assister aux cérémonies du jubilé de sa fille Élisabeth II, en juin 2002.

Titres

Titulature complète

Elizabeth porta durant sa vie plusieurs sortes de titre en tant que fille de comte, épouse du prince Albert et enfin souveraine de plusieurs pays du Commonwealth. Couramment appelée la reine, on s'adressait à elle en l'appelant majesté ou encore madame. À la fin de sa vie, sa titulature complète était Sa Majesté la reine Elizabeth, la reine mère

Elle porta successivement les titres de:

  • L'honorable Elizabeth Bowes-Lyon (19001904)
  • Lady Elizabeth Bowes-Lyon (19041923)
  • Son Altesse Royale la duchesse d'York (19231936)
  • Sa Majesté la reine (19361952)
    • En Inde: Sa Majesté Impériale la reine-impératrice (19361947)
  • Sa Majesté la reine Elizabeth, la reine mère (19522002)

Distinctions

Mémorial de la reine Elizabeth à Londres.

Distinctions du Commonwealth

Distinctions étrangères

Notes et références

  1. Généalogie de Nicolas Martiau
  2. Un témoignage – tardif – de la vogue médiatique du surnom « Queen Mum » apparaît dans l'URL de la page d'accueil du chapitre – plus classiquement titré, à l'écran : « Queen Mother – 1900-2002 » –, que CNN lui a consacré, après sa mort, sur son site Web.

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • (fr) Philippe Delorme, La Reine Mère : Légendes et vérités, préfacé par Stéphane Bern, Éditions Balland (coll. « Biographies »), 2002
  • (fr) Christopher Dobson et Emmanuel Lange, Chronique de la reine Mère, sous la direction de Catherine Legrand, Éditions Chronique (coll. « Chronique »), 1995

Voir aussi

Précédée par Elizabeth Bowes-Lyon Suivie par
Mary de Teck
Arms of Elizabeth Bowes-Lyon.svg
Reine consort du Royaume-Uni
1936-1952
Philip Mountbatten


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Elizabeth Bowes-Lyon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Elizabeth bowes-lyon — Pour les articles homonymes, voir Elizabeth du Royaume Uni (homonymie). Elisabeth Bowes Lyon, 1939 …   Wikipédia en Français

  • Élizabeth Bowes-Lyon — Elizabeth Bowes Lyon Pour les articles homonymes, voir Elizabeth du Royaume Uni (homonymie). Elisabeth Bowes Lyon, 1939 …   Wikipédia en Français

  • Elizabeth Bowes-Lyon — Reina Consorte del Reino Unido de Gran Bretaña e Irlanda del Norte y de sus Dominios de Ultramar y Emperatriz Consorte de la India …   Wikipedia Español

  • Elizabeth Bowes-Lyon — Infobox British Royalty|majesty|consort name =Elizabeth Bowes Lyon title =Queen of the United Kingdom Empress of India imgw =200 caption =The Queen at the World s Fair, New York City, 1939. reign =11 December 1936 – 6 February 1952 coronation =12 …   Wikipedia

  • Elizabeth Bowes-Lyon — Queen Elizabeth im Krönungsornat (Gemälde von Sir Gerald Festus Kelly) …   Deutsch Wikipedia

  • Coronation gown of Lady Elizabeth Bowes-Lyon — Year 1937 (1937) The Coronation gown of Lady Elizabeth Bowes Lyon was worn by Lady Elizabeth Bowes Lyon at the coronation of George VI in 1937. Her gown was made of satin embroidery …   Wikipedia

  • List of titles and honours of Elizabeth Bowes-Lyon — This is a list of awards, decorations, honours, orders and titles belonging to Queen Elizabeth. Where two dates are listed, then the first indicates the date of the attaining of the award or title, and the second indicates the date of its loss.… …   Wikipedia

  • Elizabeth Angela Marguerite Bowes-Lyon — Elizabeth Bowes Lyon Elizabeth, Herzogin von York und spätere Königin von Großbritannien, gemalt 1925 von Philip Alexius de László Consort von …   Deutsch Wikipedia

  • Bowes-Lyon — is a Scottish family; see the following articles for more information, including information on individual members: *Baron Bowes *Claude Bowes Lyon, 14th Earl of Strathmore and Kinghorne *Earl of Strathmore and Kinghorne *Elizabeth Bowes Lyon… …   Wikipedia

  • Bowes-Lyon — ist der Name folgender Personen: Claude Bowes Lyon, 14. Earl of Strathmore and Kinghorne (1855–1944), schottischer Adliger und Großvater der Königin Elisabeth II. Elizabeth Bowes Lyon (Queen Mum; 1900–2002), Gemahlin von König Georg VI. Michael… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”