Sécurité alimentaire

Sécurité alimentaire
Aztèques stockant du maïs, illustration du Codex de Florence.

Le concept de sécurité alimentaire fait référence à la disponibilité ainsi qu'à l'accès à la nourriture en quantité et en qualité suffisantes.

La sécurité alimentaire comporte quatre dimensions : disponibilité (production intérieure, capacité d'importation, de stockage et aide alimentaire), accès (dépend du pouvoir d'achat et de l'infrastructure disponible), stabilité (des infrastructures mais aussi stabilité climatique et politique) et salubrité / qualité (hygiène, principalement accès à l'eau).

La sécurité alimentaire dépasse la notion d'autosuffisance alimentaire. Elle est toutefois à distinguer de la seule sécurité sanitaire des aliments, qui a trait à l'hygiène et à l'innocuité des aliments, ainsi qu'au maintien de leur salubrité.

Sommaire

Historique

Selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) le concept de sécurité alimentaire est apparu dans les années 70. Il a évolué de considérations plutôt quantitatives et économiques vers une définition tenant compte de la qualité et de la dimension humaine.

Ainsi une définition de 1975 : Capacité de tout temps d’approvisionner le monde en produits de base, pour soutenir une croissance de la consommation alimentaire, tout en maîtrisant les fluctuations et les prix[1]. et une définition de 1990 ; capacité d’assurer que le système alimentaire fournit à toute la population un approvisionnement alimentaire nutritionnellement adéquat sur le long terme[2].

Cette évolution de la conception a influencé les stratégies prônées par la FAO pour assurer la sécurité alimentaire pour tous, et spécialement les pays du Sud.

Quantité suffisante et nécessaire

Au cours de la deuxième moitié du XXe siècle, la production alimentaire mondiale par habitant a augmenté de 25 %, alors que les prix diminuaient d'environ 40 %. Par exemple, entre 1960 et 1990, la production totale de céréales est passée de 420 à 1 176 millions de tonnes par an.

Cependant, la sécurité alimentaire demeure d'actualité au début du XXIe siècle. En dépit de la baisse de fertilité observée dans la majorité des pays, certains estiment qu'il devrait y avoir environ 8,9 milliards d'habitants en 2050. En 2010, 925 millions de personnes dans le monde souffraient de la faim[3]. Les habitants de 33 pays consomment moins de 2 200 kcal par jour.

Il est généralement admis que les besoins alimentaires augmenteront dans les décennies à venir pour les raisons suivantes :

  • Augmentation de la population, ce qui implique une augmentation de la demande
  • Augmentation du pouvoir d'achat de nombreux humains
  • Augmentation de l'urbanisation, impliquant fréquemment un changement de la pratique alimentaire, en particulier une augmentation de la consommation de viande (on estime que 7 kg de nourriture pour animaux est nécessaire pour produire 1 kg de bœuf, 4 kg pour produire un kg de porc et 2 kg pour un kg de volaille).

Une offre suffisante et bien gérée est une condition indispensable pour faire disparaître la famine et la malnutrition.

Cependant, la sécurité alimentaire n'est pas nécessairement acquise lorsque l'offre alimentaire est suffisante, et pose des questions telles que « qui produit la nourriture », « qui a accès aux informations nécessaires à la production agricole » et « qui a un pouvoir d'achat suffisant pour acquérir la nourriture » et enfin, « qui a un pouvoir d'achat suffisant pour acquérir les informations nécessaires à une bonne production ».

Ainsi, les pauvres et les affamés ont besoin de technologies et de pratiques peu coûteuses et disponibles immédiatement pour augmenter la production alimentaire locale. D'une façon générale, les femmes et les enfants sont ceux qui souffrent le plus de déficit alimentaire. En effet, un faible poids de naissance est une cause de décès prématuré et de malnutrition infantile. Le faible poids à la naissance est souvent dû à une sous-alimentation de la mère elle-même.

En 2000, 27 % des enfants en âge préscolaire dans les pays en voie de développement étaient ainsi atteints de rachitisme (lié à une alimentation insuffisante et/ou peu variée et de faible qualité). Les femmes sont aussi souvent désavantagées, car elles possèdent peu de terres et bénéficient moins de conseils et de crédits pour l'amélioration des techniques.

Différentes options sont possibles pour augmenter la production agricole, par le biais d'adoption de systèmes de production agricole spécifiques :

  • Augmentation des surfaces agricoles (avec comme effet négatif la perte de surfaces forestières, des prairies, et d'une façon générale, de lieux riches en biodiversité)
  • Augmentation de la productivité (quantité à l'hectare) dans les pays exportateurs (et exportation des surplus vers les pays déficitaires)
  • Augmentation de la productivité globale dans les pays déficitaires, lesquels pourront devenir auto-suffisants.

L'agriculture péri-urbaine ou l'agriculture urbaine peuvent également aider à résoudre le problème de la sécurité alimentaire, en permettant aux citadins à revenus limités de cultiver des légumes ou des fruits par exemple, en pleine ville. Elle permet également d'assurer une meilleure conservation des aliments et de leurs qualités nutritionnelles.

La qualité exige d'avoir identifié les risques et dangers, « de la fourche à la fourchette », en incluant donc les aspects (conservation, contact alimentaire , impacts secondaires et différés des modes de cultures, transport des aliments, modes de cuisson.. ) et de prendre les mesures de précaution et d'évaluation pour limiter l'expression des risques (par exemple, d'intoxication alimentaire).

En Europe, la Directive 93/43/CE relative à l'hygiène des denrées alimentaires préconise la méthode HACCP (Analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise) de manière à "identifier tout aspect déterminant pour la sécurité des aliments et pour veiller à ce que des procédures de sécurité appropriées soient établies, mises en œuvre, respectées et mises à jour".

La nouvelle réglementation européenne dite « paquet hygiène » vise à prévenir les dangers avec une obligation de résultat, "de la fourche à la fourchette", tout en laissant plus de liberté aux responsables d'établissements de Production ou de Restauration sur les moyens d'y arriver. Les guides de bonnes pratiques mis en place par les filières professionnelles, avec ou sans l'aide d'administrations peuvent y contribuer aussi, de même que les Normes et référentiels utilisés par l'agroalimentaire(BRC, IFS, ISO 22000, Eurepgap, norme NF V0 1-002 incluant un « Glossaire sur l’Hygiène des Aliments », norme NF V01-006:2008 (« Place de l'HACCP et application de ses principes pour la maîtrise de la sécurité des aliments et des aliments pour animaux »).

Toutefois, ces outils, méthodes et guides sont interprétés de manières diverses, parfois en contradiction avec le Codex alimentarius qui est la principale référence internationale. »

Facteurs d'insécurité alimentaire

Pénurie d'eau

L'agriculture étant de plus en plus irriguée(Griffon 2006 : 189) elle dépend de plus en plus de l'eau douce. L'ONU alerte régulièrement sur l'avancée des déserts et le recul des ressources en eau douce, et plus encore en eau potable facilement accessible.

En Europe, un Rapport sur les risques de pénuries d’eau et les risques de sécheresse en Europe[4], de mars 2009 , estime que cette menace grandit pour une partie importante de l'Union européenne, sachant qu'en moyenne 44% de l’eau utilisée dans l’UE sert à la production d’énergie (à des fins de refroidissement essentiellement), 24% sert pour l’agriculture, 21% pour la fourniture en eau du public, et 11% dans l’industrie. L'UE promut une utilisation plus efficiente de l’eau, des politiques de tarification de l’eau, de sensibilisation et des plans de gestion des sécheresses et un meilleur contrôle des usages illégaux de l'eau. Les modèles climatiques prédisent un accroissement de la pluviométrie dans le nord ouest de l'Europe et une diminution dans le Sud où les habitants manquent déjà localement d'eau en été. Et globalement les canicules et sécheresses estivales devraient être plus intenses et plus nombreuses[4].

En zone côtière des pompages excessifs peuvent encourager la pénétration d'eaux salées dans les nappes. De vastes zones littorales méditerranéennes sont déjà affectées par l'intrusion d'eau salée suite aux pompages qui ont fait baisser le niveau des nappes d'eau douces. En Grèce, environ 1 500 km2 d'aquifères seraient déjà impactés par l'intrusion d'eau de mer est [5] et des problèmes de ce type apparaissent en Europe du Nord (carte 3.1 du rapport européen déjà cité, p 23[4].)

Dégradation des sols

Une cause importante de la dégradation des sols est le bétonnage. Celui-ci est en augmentation constante et rend les terres imperméables (et inonde souvent les champs à proximité). (à compléter)

La monoculture et l'agriculture intensive dégradent également la qualité du sol, en appauvrissant sa diversité et les nutriments que la terre contient. Ce type d'agriculture dépend d'un fort apport extérieur (intrants, mines d'azote, etc.) qui n'est pas éternel. Le problème de la dégradation des sols par ce genre d'agriculture pose la question du mode de production à favoriser pour garantir une alimentation durable aux humains. Le manque de jachère est aussi facteur de dégradation des sols car la terre n'est pas laissée au repos pendant plusieurs années et sans apport des éléments fertilisants.(à compléter)

L'érosion est une autre dégradation du sol. Celle-ci est en partie naturelle et en partie causée par le type d'agriculture choisi. (à compléter)

Changement climatique

Explosion démographique

L'explosion démographique, résultant de l'amélioration des conditions de vie et de l'accès à une médecine plus efficace, a permis à l'humanité de ne plus perdre ses enfants. On a moins d'enfants aujourd'hui, mais ils survivent. En deux cents ans, la population humaine a ainsi été multipliée par 7. Dans le même temps, les rendements agricoles ont eux aussi été multipliés, d'abord par la mécanisation, ensuite par les engrais et pesticides chimiques, et aussi par le recours aux sélections et modifications génétiques. Cela a permis de nourrir la population humaine jusqu'à présent, même si l'humanité semble incapable de réduire significativement sa proportion de mal-nourris. Mais cela tient plutôt à une mauvaise répartition qu'à une impossibilité de produire assez pour tout le monde(Cf Sylvie Brunel, spécialiste de la question.). Cependant, l'agriculture mécanisée épuise la terre, la déforestation engendre une érosion qui appauvrit les sols, les produits chimiques et la pollution les empoisonnent et les ressources en eau (arrosage) vont bientôt manquer dans beaucoup de zones aujourd'hui fertiles (voir Dégradation des sols). L'agriculture moderne est donc tout sauf durable, et ne permettra plus, d'ici quelques décennies, de nourrir une population qui continue d'augmenter. La nouvelle et artificielle aisance alimentaire dans des pays autrefois touchés par l'insécurité alimentaire semble en effet, par un effet d'optimisme social, conduire à une natalité énergique.

Épidémies

Gouvernance inappropriée

Notes et références

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l’agriculture et l’agronomie Portail de l’agriculture et l’agronomie
  • Portail de l’alimentation et de la gastronomie Portail de l’alimentation et de la gastronomie

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sécurité alimentaire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Securite alimentaire — Sécurité alimentaire Aztèques stockant du maïs, illustration du Codex de Florence. Le concept de sécurité alimentaire fait référence à la disponibilité ainsi qu à l accès à la nourriture en quantité et en qualité suffisantes. La sécurité… …   Wikipédia en Français

  • sécurité alimentaire — maisto sauga statusas Aprobuotas sritis maistas apibrėžtis Maisto įstatymo ir kitų teisės aktų nustatytų maisto tvarkymo reikalavimų visuma, kuri užtikrina, kad vartojant maistą įprastomis, maisto tvarkymo subjekto nustatytomis ar galimomis iš… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • Sécurité alimentaire en République populaire de Chine — Demande de traduction Food safety in the People s Republic of China → …   Wikipédia en Français

  • Sommet mondial sur la sécurité alimentaire — Le Sommet mondial sur la sécurité alimentaire a eu lieu à Rome, Italie, du 16 au 18 novembre 2009. La décision d’organiser le Sommet avait été prise par le Conseil de l’Organisation des Nations unies pour l alimentation et l agriculture (FAO) en… …   Wikipédia en Français

  • École supérieure de microbiologie et de sécurité alimentaire de Brest — Informations Fondation 1991 Type École d ingénieurs Localisation Ville Brest Pays …   Wikipédia en Français

  • Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire — La commission de l environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire (ENVI) est l une des 22 commissions et sous commissions du Parlement européen. Principaux membres Législature 2009 2014 Nom Position au sein de la commission… …   Wikipédia en Français

  • document confirmant la sécurité alimentaire d’orgine non animale et la qualité — negyvūninio maisto saugos ir kokybės patvirtinimo dokumentas statusas Aprobuotas sritis pasienio veterinarinė kontrolė apibrėžtis Eksportuotojo (gamintojo ar tiekėjo) išduodamas dokumentas, kuriuo patvirtinama, kad negyvūninis maistas tinka… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • Sécurité des denrées alimentaires — Sécurité alimentaire Aztèques stockant du maïs, illustration du Codex de Florence. Le concept de sécurité alimentaire fait référence à la disponibilité ainsi qu à l accès à la nourriture en quantité et en qualité suffisantes. La sécurité… …   Wikipédia en Français

  • Securite — Sécurité La sécurité est l état d esprit d une personne qui se sent tranquille et confiante. C est le sentiment, bien ou mal fondé, d être à l abri de tout danger et risque; il associe calme, confiance, quiétude, sérénité, tranquillité, assurance …   Wikipédia en Français

  • Sécurité psychologique — Sécurité La sécurité est l état d esprit d une personne qui se sent tranquille et confiante. C est le sentiment, bien ou mal fondé, d être à l abri de tout danger et risque; il associe calme, confiance, quiétude, sérénité, tranquillité, assurance …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”