Pierre Antoine Francois Huber

Pierre Antoine Francois Huber

Pierre Antoine François Huber

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Huber.
Pierre Antoine François Huber
P vip.svg
Origine France France
Hommage nom gravé sous l'Arc de triomphe de l'Étoile

Pierre François Antoine Huber est un général de brigade français né le 20 décembre 1775 à Saint-Wendel Sarre et mort le 26 avril 1832.

Enrôlé volontaire dans le 1er régiment de chasseurs à cheval le 13 août 1793, il fit les campagnes de 1793, ans II, III, IV et V, à l'armée de Sambre-et-Meuse.

Brigadier le 5 thermidor an II, il se fit remarquer, le 27 fructidor an III, au combat d'Anelshorn, se trouva, le 16 prairial an IV, à la bataille d'Altenkirchen, et fut blessé d'un coup de sabre à la figure, le 29 thermidor suivant, à l'affaire de Bamberg.

Il combattit à Liptengen le 8 germinal an V, et devint brigadier-fourrier le 30 prairial de la même année.

Passé à l'armée du Rhin, il fut nommé maréchal-des-logis le 1er vendémiaire an VI, et maréchal-des-logis-chef le 23 floréal suivant ; il se trouva au passage du Rhin le 5 floréal an VIII, devint adjudant sous-officier le 12 prairial suivant, se signala au combat d'Ober-Batzheim le 16 du même mois.

Il fut mis à l'ordre du jour de l'armée pour sa conduite à Hohenlinden, le 12 frimaire an IX, et se fit encore remarquer le 28 du même mois au combat de Lambach, où il fut atteint d'un coup de feu au pied droit.

À Schwanstadt, l'ennemi, pour retarder la marche de l'armée française, avait mis le feu à un pont sur le Voogt; aussitôt qu'il s'en aperçut, Huber, accompagné par l'autre adjudant, se précipita dans l'eau et parvint, malgré une grêle de balles et de mitraille, à éteindre le feu et à conserver ce passage.

Rentré en France après la paix, il tint garnison à Verdun pendant les ans X et XI, fut prorcu sous-lieutenant provisoire le 2 messidor an X, et confirmé dans ce grade le 9 nivôse an XI.

Employé au camp de Bruges les ans XII et XIII, il fut créé membre de la Légion d'honneur le 26 frimaire an XII, et fit les campagnes d'Autriche, de Prusse et de Pologne, de l'an XIV à 1807, avec la division de cavalerie du 3e corps de la Grande Armée.

Il se distingua au combat de Lambach et au passage de la Traun, le 10 brumaire an XIV, et au combat de Marienzelt le 17 du même mois.

Le 10 frimaire suivant, il était à Haag, ou il fut blessé d'un coup de feu, et le lendemain, malgré sa blessure, il fit des prodiges de valeur à Austerlitz. Lieutenant au choix de corps le 10 juillet 1806, et confirmé dans ce grade par décret impérial du 31 juillet suivant, il devint adjudant-major le 3 décembre de la même année.

Capitaine le 8 mars 1807, à la suite de la bataille d'Eylau, il passa au 22e régiment de chasseurs à cheval le 1er juillet 1809, et fut employé à l'armée du Nord.

Il fit les campagnes de 1810 et 1811 en Espagne et en Portugal, où il mérita le grade de chef d'escadron, qui lui fut conféré le 18 juillet 1811.

Aide-de-camp du général de division Montbrun le 23 mars 1812, il prit part à la campagne de Russie et fut blessé d'un coup de biscaïen à l'omoplate gauche.

Colonel le 11 mars 1813, officier de la Légion d'honneur le 13 septembre de la même année, il fut créé baron quelque temps après; il fit la guerre d'Allemagne et la campagne de France.

Commandeur de l'Ordre le 25 février 1814 et général de brigade le 15 mars suivant, il fut mis en non-activité le 1er septembre de la même année, et fut nommé chevalier de Saint-Louis et inspecteur-adjoint à l'inspecteur de cavalerie de la division militaire au mois de décembre.

Après le retour de Napoléon Ier de l'île d'Elbe, un décret impérial du 30 mai 1815, confia au baron Huber le commandement de la 1re brigade de cavalerie du 2e corps de l'armée du Nord, avec laquelle il fit la campagne des Cent-Jours.

Rentré dans sa position de non-activité le 1er septembre suivant, il fut employé à l'inspection de cavalerie dans la 14e division militaire le 19 octobre 1814.

Compris dans le cadre d'activité de l'état-major général de l'armée le 30 décembre 1818, il fut nommé inspecteur général de cavalerie dans la 3e division militaire le 16 juin 1819. Appelé au commandement delà 1re brigade de la 8e division au 3e corps de l'armée des Pyrénées le 12 avril 1823, il fut nommé grand officier de la Légion d'honneur le 13 juillet, obtint le grade de lieutenant-général le 8 août, et reçut la plaque de 4e classe de l'ordre de Saint-Ferdinand d'Espagne le 23 novembre de la même année.

Rentré en France à la fin de cette campagne, et mis en disponibilité le 5 janvier 1824, il fut admis à la retraite le 17 décembre 1826.

Il est mort le 25 avril 1832, et son nom figure sur l'arc de triomphe de l'Étoile, côté Ouest.

États de service

Décoration

Source partielle

« Pierre Antoine François Huber », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1852 [détail de l’édition] (Wikisource)

  • Portail de la Révolution française Portail de la Révolution française
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail du Premier Empire Portail du Premier Empire
Ce document provient de « Pierre Antoine Fran%C3%A7ois Huber ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pierre Antoine Francois Huber de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pierre Antoine François Huber — (* 20. Dezember 1775 in Sankt Wendel; † 26. April 1832) war ein Brigadegeneral der französischen Armee. Huber begann seine Laufbahn in der französischen Revolutionsarmee am 13. August 1793 im 1er Regiment de Chasseurs à Cheval. Er wurde am 11.… …   Deutsch Wikipedia

  • Pierre Antoine François Huber — Pour les articles homonymes, voir Huber. Pierre François Huber Naissance 20 décembre 1775 Saint …   Wikipédia en Français

  • Pierre François Antoine Huber — Pierre Antoine François Huber Pour les articles homonymes, voir Huber. Pierre Antoine François Huber Origine …   Wikipédia en Français

  • Huber — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Huber est un patronyme porté par les personnalités suivantes (par ordre alphabétique) : Alexander Huber (1968 ) est un grimpeur et alpiniste allemand …   Wikipédia en Français

  • Antoine Béchamp — Antoine Béchamp. Naissance 15 octobre 1816 Bassing (France) Décès 31 mars 1908 …   Wikipédia en Français

  • Antoine Bechamp — Antoine Béchamp Antoine Béchamp Pierre Jacques Antoine Béchamp, né le 15 octobre 1816 à Bassing (Moselle) et mort le 31 mars 1908 à Paris, était docteur ès sciences, docteur en médecine, en chimie et en pharmaci …   Wikipédia en Français

  • Francois-Timoleon de Choisy — François Timoléon de Choisy François Timoléon de Choisy, né à Paris le 16 août 1644 et mort à Paris le 2 octobre 1724, était un abbé et littérateur français. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvres …   Wikipédia en Français

  • François-Timoléon De Choisy — François Timoléon de Choisy, né à Paris le 16 août 1644 et mort à Paris le 2 octobre 1724, était un abbé et littérateur français. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvres …   Wikipédia en Français

  • François-timoléon de choisy — François Timoléon de Choisy, né à Paris le 16 août 1644 et mort à Paris le 2 octobre 1724, était un abbé et littérateur français. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvres …   Wikipédia en Français

  • Francois-Marie Arouet — Voltaire (Portrait von Nicolas de Largillière) Voltaire [vɔlˈtɛːʀ], eigentlich François Marie Arouet [fʀɑ̃ˈswa maˈʀi aˈʀwɛ] (* 21. November 1694 in Paris; † 30. Mai …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”