Michele Mercier

Michele Mercier

Michèle Mercier

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mercier.
Michèle Mercier
Nom de naissance Jocelyne Yvonne Renée Mercier
Naissance 1er janvier 1939 (70 ans)
Nice, France
Nationalité(s) Flag of France.svg Française
Profession(s) actrice
chanteuse
Film(s) notable(s) Angélique marquise des anges
Conjoint(e) Claude Bourillot (1968 - 1982)
André Smagghe (1961 - 1967)

Michèle Mercier, de son vrai nom Jocelyne Yvonne Renée Mercier, est une actrice et chanteuse française née à Nice le 1er janvier 1939 et principalement connue pour son rôle dans les films de la série « Angélique marquise des anges ». Malgré une filmographie relativement peu abondante, elle est considérée comme une des plus grandes actrices du cinéma populaire français des années 60.

Sommaire

Biographie

Le retour de Michèle Mercier ?

Michèle Mercier fait son retour à la télévision française en 2009 dans la saison deux de Vénus et Apollon, au côté de son ex partenaire dans la saga d'Angélique dans les années soixante, Robert Hossein. Dans le sillage des best sellers d'Anne Golon, l'actrice est devenue, grâce à la marquise convoitée par Louis XIV et Moulay Ismaël, une des actrices les plus populaires de la planète.

Carrière cinématographique

Mercier a joué dans une cinquantaine de films, débutant au côté de Daniel Gélin et Michèle Morgan en 1957, s'imposant dans le rôle titre de La Brune que voilà, pièce en 1958 puis film en 1960 de et avec Robert Lamoureux, sollicitée par Hollywood dès 1959 – mais elle a choisi l'Europe. Elle a joué des seconds rôles pour Truffaut (Tirez sur le pianiste avec Aznavour), Litvak (Aimez-vous Brahms ? avec Montand), Deray (Symphonie pour un massacre), Melville (L'Aîné des Ferchaux avec Belmondo), des premiers rôles dans des petits films d'aventures anglais et italiens, mais surtout, en Italie (parce que sa mère est italienne ?) elle s'est vite imposée comme une star, dirigée par Zampa, Risi et Bava.

Dès 1963, Mercier a interprété le premier rôle féminin dans une production américaine (Papa Play boy avec Bob Hope). Forte de ses réussites successives, elle refuse de passer une audition pour le rôle d'Angélique, achevant de convaincre les producteurs qu'ils tenaient leur star. En effet, le triomphe est européen puis mondial. Le rôle était risqué : Catherine Deneuve,Marina Vlady, Brigitte Bardot l'ont refusé. Bardot découvrira ensuite les livres et regrettera sa décision, reconnaissant toutefois la réussite de Michèle Mercier. Les points communs entre les deux actrices sont d'ailleurs nombreux (visage, voix, démarche...). Mercier est parfaite dans le rôle d'Angélique de Sancé, malheureuse comtesse de Peyrac et marquise du Plessis Bellières, aimée du Roi Soleil et du Grand Condé, entourée par la crème du cinéma français : outre Hossein, Jean Rochefort dans le rôle énigmatique de l'avocat et policier Desgrez, Claude Giraud en hautain Philippe du Plessis Bellières, Philippe Lemaire en abominable de Vardes, Sami Frey en ambassadeur persan, Jean-Louis Trintignant en poète crotté, Jean-Claude Pascal en eunuque noir (!)...

Michèle Mercier, dans un premier temps, gère plutôt bien sa gloire : elle continue de travailler en Italie, partenaire de Marcello Mastroianni, Gérard Blain, Jean-Claude Brialy, dans des comédies signées Monicelli, Zampa ou Salce ; dans ces productions, elle rivalise avec Virna Lisi, Anita Ekberg, Jeanne Moreau, Anna Karina... En France, elle tourne deux films avec Christian-Jaque, dont le médiocre Les Amours de Lady Hamilton, mais son réalisateur favori est Denys de La Patellière, qui l'a faite débuter : il la (re)dirige avec Daniel Gélin (en vedette cette fois), Jean Gabin (qui l'adopte dans Soleil noir) et bien sûr Robert Hossein, qui va demeurer son partenaire privilégié. Au sommet de sa goire, la belle française enregistre deux chansons de Serge Gainsbourg, mais du propre aveu de Gainsbourg le courant ne passe pas et les chansons (pas terribles) font un flop.

En 1969 Robert Hossein dirige sa partenaire privilégiée dans le western Une corde, un colt, sur un scénario de Dario Argento. La même année, Mercier a été Une veuve en or pour Michel Audiard, au côté de Claude Rich. Les producteurs interrompent la série des Angélique (il y avait pourtant matière à poursuivre) et l'actrice va ensuite connaître son plus grand échec. Après un film d'aventures où elle affronte Tony Curtis et Charles Bronson, la star produit et interprète une satire de la publicité, La Femme sandwich, qui s'avère une catastrophe financière. Réalisé par Scandelari, le film bénéficiait en outre de la présence de Bernard Fresson et Pierre Brasseur. L'Italie va accueillir de nouveau « sa » star : Mercier joue encore dans Les Fantômes de Hurlevent, avec Anthony Franciosa et Klaus Kinski, et Scandale à Rome de Carlo Lizzani, avec Nino Manfredi et Irene Papas, et fait une apparition non créditée dans Le Viager de Pierre Tchernia. L'Appel de la forêt, autre film d'aventures (genre peu favorable aux actrices) avec Charlton Heston cette fois, a marqué la première étape de sa nouvelle carrière américaine, et la dernière.

L'actrice s'embarque dans une affaire de production qui ne donnera aucun résultat. Quand Michèle Mercier revient en Europe après quelques années, sa carrière est virtuellement finie. Son retour s'est effectué à la télévision française (déjà) dans Les Femmes du monde, où figurent également Roger Hanin et Renée Saint-Cyr, en 1977. Ponctuellement, elle va travailler en Allemagne (Iron Hand d'après une pièce de Goethe), à Cuba, en Italie et en Russie. En France, alors que la télévision rediffuse les Angélique presque tous les ans, Mercier a seulement tourné Jeans Tonic de Michel Patient en 1984 (où elle est la mère de Géraldine Danon) et le court métrage de Sophie Blondy, Le Comte d'Isis (avec Christian Morin et Stéphane Rideau), en 2004.

Débuts et vie privée

Née Jocelyne Yvonne Renée Mercier le 01/01/1939 et fille de pharmaciens niçois (père français et mère italienne), elle est à 8 ans petit rat à l'opéra de Nice. A 15 ans elle monte à Paris et débute sa vie professionnelle avec les Ballets de la Tour Eiffel, sous la direction de Roland Petit, tout en suivant des cours d'art dramatique de Solange Sicard. Maurice Chevalier lui prédit une grande carrière.

Elle séjourne à Londres et crée au Théâtre des Champs Elysées Ma nuit est une sorcière puis Gosse de paris, ballet créé par Charles Aznavour (déjà). Lors de vacances chez ses parents à Nice, elle rencontre Denys de la Patellière qui lui offre un rôle dans Retour de manivelle. Michèle Morgan étant sa marraine de cinéma elle choisira le prénom "Michèle " pour continuer sa carrière. En 1958 elle est la vedette de La Brune que voilà au théâtre. L'année suivante elle est invitée à Hollywood mais elle choisit l'Europe.

Amoureuse de Gianni Esposito, elle refuse les avances du Shah d'Iran. Tournant souvent en Italie, elle tombe amoureuse de Andre Smagghe, réalisateur qu'elle épousera en 1961 pour 6 ans de vie commune. Alcoolique et malade mentalement, il est interné. Mercier devra payer très cher pour divorcer.

La star se remarie avec un pharmacien dijonnais qui veut lui-même être producteur. Ce sera le film La Femme sandwich, un échec très coûteux. De 1973 à 1976 elle s'installe en Amérique pour un résultat nul. Mercier divorce et revient en France, mais sa carrière à l'écran est quasiment finie. Elle retourne au théâtre.

A Genève elle rencontre un homme d'affaires, père de deux enfants. Mercier abandonne alors son métier pour s'occuper de sa nouvelle famille. Deux ans plus tard, l'homme meurt d'un cancer. Comme ils ne sont pas mariés, une fois de plus, elle est ruinée. Ensuite elle vivra pendant trois ans avec un prince italien. Par la suite, un certain René Leporc, déjà condamné dans le passé pour faillite frauduleuse de l'affaire familiale (les armements Leporc de Fécamp) la persuade de monter une maison d’édition. Ils publient en 1995 et 1996 Merveilleuse Angélique, un recueil de photographies, et Angéliquement Vôtre, autobiographie de l'actrice. Mais l'associé la vole et s’enfuit au Viet Nam, ne lui laissant, encore, que des dettes. En 2002, elle publie une nouvelle autobiographie, Je ne suis pas Angélique.

Michèle Mercier a été élevée au rang de chevalier des Arts et Lettres en 2006.

Filmographie

Théâtre

Liens externes

  • Portail du cinéma Portail du cinéma
Ce document provient de « Mich%C3%A8le Mercier ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Michele Mercier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Michèle Mercier — Born Jocelyne Yvonne Renée Mercier 1 January 1939 (1939 01 01) (age 72) Nice, France Occupation Actress, Dancer and Singer Years active 1957–present …   Wikipedia

  • Michèle Mercier — Michèle Mercier, geboren als Jocelyne Yvonne Renée Mercier, (* 1. Januar 1939 in Nizza, Frankreich), ist eine französische Schauspielerin. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Filme (Auswahl) 3 Bücher …   Deutsch Wikipedia

  • Michèle Mercier — Michèle Mercier, (Nacida el 1 de Enero de 1939) como Jocelyne Yvonne Renée Mercier es una actriz francesa conocida principalmente por su papel en la serie de peliculas Angélique, Marquise des Anges. Biografía Hija de un farmaceutico francés y… …   Wikipedia Español

  • Michèle Mercier — Pour les articles homonymes, voir Mercier. Michèle Mercier …   Wikipédia en Français

  • Mercier — (French, notions dealer or haberdasher) is a common family name in France, in French speaking regions of Belgium, Canada and Switzerland, and is found elsewhere where French speaking people have settled. List of persons with the surname Armand… …   Wikipedia

  • Mercier — steht für die Einwohner von Mercien ein Radsport Profiteam (Mercier (Radsportteam)) eine französische Fahrradmarke, Mercier (Fahrrad) ein bedeutendes, 1858 gegründetes Champagnerhaus in Épernay, siehe Mercier (Champagner) die 1830 gegründete… …   Deutsch Wikipedia

  • Mercier — es un nombre oriundo de Francia que puede hacer referencia a: Personas Auguste Mercier (1833 1921), militar y político francés, general y ministro de Guerra; Barthélemy Mercier de Saint Léger, (1734 1799), bibliógrafo francés; Camille Le Mercier… …   Wikipedia Español

  • Michèle — ist ein weiblicher Vorname. Herkunft und Bedeutung Michèle ist die französische Form von Michaela. Bekannter ist die Schreibvariante Michelle. Bekannte Namensträger Michèle Alliot Marie (* 1946), französische Politikerin Michèle Chardonnet (*… …   Deutsch Wikipedia

  • Mercier — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Mercier », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Michèle Alliot-Marie — Minister of Foreign and European Affairs In office 14 November 2010 – 27 February 2011 …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”