Wanda Boniszewska

Wanda Boniszewska
Wanda Boniszewska
Surnom Konwalia
Naissance 2 juin 1907
Nowa Kamionka, Drapeau de Pologne Pologne
Décès 2 mars 2003 (à 95 ans)
Chylice, Drapeau de Pologne Pologne
Nationalité Drapeau de Pologne Pologne
Pays de résidence Drapeau de Pologne Pologne (1907 - 1946)
Drapeau de Lituanie Lituanie (1946 - 1950)
Drapeau : URSS Union soviétique (1950 - 1956)
Drapeau de Pologne Pologne (1956 - 2003)
Compléments
  • Religieuse mystique chrétienne portant les stigmates du Christ
  • Ordre religieux: Congrégation des Sœurs-des-Anges

Sœur Wanda Boniszewska, née le 20 mai 1907 à Nowa Kamionka près de Nowogródek et morte le 2 mars 2003 à Chylice, souvent surnommée Konwalia (le muguet), est une religieuse polonaise, mystique chrétienne portant les stigmates du Christ.

Sommaire

Biographie de Wanda Boniszewska

Sa jeunesse et sa vocation

Wanda Boniszewska est née le 20 mai 1907 à Nowa Kamionka près de Nowogródek (Pologne). Son grand-père, Michal, en raison de sa participation à l’insurrection de Novembre, a été dépouillé de ses biens et de ses terres à Tarków. Son père, Franciszek, à peine un ans après son mariage, a décidé de quitter la Pologne et de partir pour l’Amérique, où il est entré dans un séminaire. Sa mère, Helena, est née à Wilno, où à l’âge de 16 ans, elle s’est fait baptiser juste avant contracter mariage avec Franciszek. Wanda a reçu le sacrement de l’eucharistie le 31 mai 1918 à l’Église de St. Michel à Nowogródek, et le sacrement de la confirmation le 29 octobre 1921. En 1924, elle a est entrée comme novice à la Congrégation des Sœurs-des-Anges (Congregatio Sororum Angelorum) située dans la rue Trocka à Wilno. C’était une Congrégation fondée par l’archevêque Wincenty Kluczynski en 1887, qui avait pout but d’aider les prêtres dans leur travail paroissial. La candidature de Wanda a été acceptée et, le 6 janvier 1925, elle a été admise à l’essai dans la congrégation. Deux ans plus tard, le 2 juillet, elle a prononcé ses premiers vœux qu’elle a renouvelés deux ans plus tard. Le 2 janvier 1933, elle a prononcé ses vœux définitifs au Calvaire de Wilno et s’est installée à Prycinuch chez les Sœurs-des-Anges.

Persécutions

En 1946, lorsque toutes les religieuses ont été expulsées en Pologne, Wanda a décidé de rester à Wilno, devenue Vilnius, ville lituanienne rattachée à l'Union soviétique après la IIe Guerre mondiale. Une période de persécutions a commencé. Pour des raisons politiques, l'abbé Barwicki, chapelain des religieuses, ainsi que l'abbé Ząbek, ami intime de Wanda et son confesseur, ont été arrêtés par la milice politique de l'URSS. Le 11 avril, Wanda a été arrêtée et accusée d’inculquer aux jeunes les principes de la religion catholique, de se présenter comme une personne douée du pouvoir extraordinaire de communiquer avec la vie d’outre-tombe, d’être un « charlatan religieux » (Wanda avait prédit en effet, dans ses visions mystiques, le sort futur de différentes nations européennes), et finalement de faire partie d’une organisation à caractère anti-soviétique. Quelque temps après, la cour de justice du Ministère de la Sécurité de L’État (MGB) de la République socialiste soviétique de Lituanie a prononcé son jugement : Wanda a été condamnée à 10 ans de prison.

Les souffrances

Maladies

Wanda a éprouvé de nombreuses souffrances tout au long de son existence. Elle était de nature très maladive. Dès sa plus tendre enfance, elle est tombée sans cesse malade parce qu’elle avait la capacité de prendre sur elle les maladies des autres. Elle a souffert plusieurs fois de pneumonie. En 1944, les religieuses de la Congrégation ont décidé d'envoyer Wanda dans un hospice accueillant des malades incurables. Quelques années après, elle a été admise à l’hôpital psychiatrique de Chorszowa, mais elle l’a quitté après une semaine. En 1962, libérée de prison, elle a subi une opération d'une tumeur du cerveau. En 1985, elle a été fauchée par une voiture et a eu la hanche cassée. Elle s’est retrouvée à l’hôpital où elle a subi une opération de 7 heures. Mais bien que très maladive, elle est morte à l’âge de 95 ans.

Stigmates et extases

Wanda a reçu des stigmates. Après de nombreuses visions spirituelles de Jésus-Christ, elle a accepté sa volonté et elle a reçu les cinq marques miraculeuses de sa passion. Les blessures, disposées désormais sur son corps comme les blessures du Christ, se sont manifestées d’abord sous la forme de douleurs aux mains et aux pieds. En 1918, pendant une eucharistie, Wanda a éprouvé les premières douleurs stigmatiques (stigmates intérieurs), tandis que les stigmates extérieurs sont apparus le 7 avril 1934, pendant la confession. Elle les a néanmoins cachés jusqu’au 2 janvier 1935. En 1980, les stigmates extérieurs ont complètement disparu.

Mémoires

Ses mémoires ainsi que ses visions mystiques ont été scrupuleusement notés dans son journal intime qu’elle commence à écrire en 1935 sur l'ordre de Jésus Christ. Wanda y rapporte son séjour en prison stalinienne dans les années 1950-1956. Elle y décrit ainsi les interrogatoires violents et les brimades qu’elle y a subis.

Film

La vie de Wanda Boniszewska a inspiré à Grzegorz Łoszewski, un scénariste populaire polonais, le film « Stygmatyczka » ("La stigmatisée") qui reconstitue les 6 ans de prison de Wanda en U.R.S.S. Łoszewski, en écrivant son scénario, a consulté les mémoires de la religieuse et des documents judiciaires soviétiques et polonais. Il s'est entretenu également avec les amis de Wanda et des témoins de sa vie : l’archevêque Henryk Gulbinowicz et l'abbé Jan Pryszmont. Le metteur en scène du film est Wojciech Nowak et le rôle de Wanda Boniszewska a été joué par Kinga Preis. Le film a reçu le Grand Prix du VIIe Festival des 2 Théâtres de Sopot 2008.

Sources

1. Ks. Pryszmont Jan, Ukryta Stygmatyczka. Siostra Wanda Boniszewska (1907-2003), Szczecinek, Nasza Przyszłość, 2003.
2. Stelmach Agnieszka, Siostra Wanda Boniszewska i nawróceni oprawcy, [internet] in. : Przymierze z Maryją, no 44, styczeń/luty 2009, accès : <http://www.piotrskarga.pl/ps,2985,16,4042,1,PM,przymierze.html>.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Wanda Boniszewska de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ванда Бонишевская — Wanda Boniszewska Род деятельности: католическая монахиня, стигматичка, мистик Дата рождения: 2 июня 1907(1907 06 02) …   Википедия

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”