Surfaces cultivées en OGM

Surfaces cultivées en OGM
Production d'OGM en 2005 (Rapport 2005 de l'ISAAA)
  •      Cinq pays représentant plus de 95% de la production d'OGM commercialisés
  • Hachure orange.png Autres pays producteurs d'OGM commercialisés
  • pays où les plantations sont principalement expérimentales


En 2006, les surfaces cultivées en organismes génétiquement modifiés (OGM) se situent essentiellement sur le continent américain, ainsi qu’en Chine et en Inde. La culture dans les autres pays est moins importante, voire anecdotique.

La part des cultures d’OGM dans la production agricole européenne, une des plus importantes au monde, est très faible. La réglementation des OGM, issue en grande parti des débats qui ont agité l'opinion publique de ces pays, a imposé des conditions restrictives à leur emploi. Les principaux pays émergents (Chine, Inde, etc.) n'ont pas adopté de réglementation particulière en la matière. Certains pays comme la Roumanie et le Brésil réduisent ou s'opposent également à la culture des OGM[1].

Les mesures de la surface cultivée en OGM sont principalement rassemblées par l'International Service for the Acquisition of Agri-biotech Applications (ISAAA). Les mesures provenant de cet organisme dont l'objectif est la promotion de l'usage des OGM dans les pays du Sud (Asie, Amérique Latine et Afrique) sont contestées par Les Amis de la Terre, 1er réseau écologiste mondial[2].

Selon le rapport 2006 des Amis de la Terre, « près de 90 % de toutes les variétés OGM commercialisées au monde contiennent des traits génétiques Monsanto »[3]. Ces OGM ont été modifiés pour être soit résistants à un herbicide tel que le Roundup (Monsanto), soit pour que les plants produisent un insecticide tel que la toxine Bt produite par la bactérie Bacillus thuringiensis.

Les principales plantes OGM cultivées dans le monde sont, dans l'ordre : du soja, du maïs, du coton et du colza[4].

Sommaire

Surfaces cultivées totales

Évolution des surfaces cultivées d'OGM dans le monde entre 1996 et 2007, en millions d'hectares, selon l’ISAAA.

Selon le rapport 2008 de l'International Service for the Acquisition of Agri-biotech Applications, 125 millions d'hectares (ou 166 millions de trait hectares, surface pondérée par le nombre de gènes transférés) étaient cultivés avec des plantations OGM en 2007[5].

Les principales surfaces cultivées en PGM (plantes génétiquement modifiées) en 2006 se trouvent:

  • aux États-Unis (54.6 millions d'hectares : Soja, maïs, coton, colza, courge, papaye, luzerne)
  • en Argentine (18 millions d'hectares : Soja, maïs, coton)
  • au Brésil (11,5 millions d'hectares : Soja, coton)
  • au Canada (6.1 millions d'hectares : Colza, maïs, soja)
  • en Inde (3,8 millions d'hectares : Coton)
  • en Chine (3,5 millions d'hectares : Coton)
  • au Paraguay (2 millions d'hectares : Soja)
  • an Afrique du Sud (1.4 million d'hectares : maïs, soja, coton)


L'Évolution historique (en millions d'hectares de plantations d'OGM)[6]
Pays 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007[7] 2008 2009[8]
États-Unis 1.449 7.460 19.259 26.252 28.245 33.024 37.528 40.723 44.788 47.395 54.600 57.700 64.000
Argentine 0.370 1.756 4.818 6.844 9.605 11.775 13.587 14.895 15.883 16.930 18.000 19.100 21.300
Brésil 0 0.100 0.500 1.180 1.300 1.311 1.742 3.000 5.000 9.000 11.500 15.000 21.400
Canada 0.139 0.648 2.161 3.529 3.331 3.212 3.254 4.427 5.074 5.858 6.100 7.000 8.200
Inde 0 0 0 0 0 0 0.0440 0.100 0.500 1.300 3.800 6.200 8.400
Chine 0 0.034 0.261 0.654 1.216 2.174 2.100 2.800 3.700 3.300 3.500 3.800 3.700
Paraguay 0 0 0 0.058 0.094 0.338 0.477 0.0737 1.200 1.800 2.000 2.600 2.200
Afrique du Sud 0 0 0,08 0,075 0.093 0.150 0.214 0.301 0.528 0.595 1.400 1.800 2.100
Australie 0.040 0.058 0.100 0.133 0.185 0.204 0.162 0.165 0.248 0.275 0.200 0.100
Autres 0.009 0.015 0.062 0.071 0.094 0.112 0.136 0.209 0.527 0.710 ? ? 2.700*
Total 1.665 10.072 27.161 38.730 44.163 52.300 59.245 67.357 77.448 87.163 102.000 114.200 125.000 134.000
  • dont Australie

En 2003, les principaux caractères OGM cultivés étaient les suivants :

Superficie mondiale de cultures transgéniques en 2003, par caractère (en millions d'hectares)[9]
Caractère Superficie
Tolérance aux herbicides 49,7
Résistance aux insectes 12,2
Résistance aux insectes et tolérance aux herbicides 5,8
Autres 0,1

Par zones et pays

Les pays en développement

Les plantations d’OGM dans les pays en développement sont en forte croissance, en particulier dans les pays émergents (Chine, Inde, Argentine, Brésil).

Amérique du Sud

Le soja est le principal produit agricole des pays émergents d' Amérique du Sud (Brésil, Argentine)

Argentine

La superficie plantée en Soja GM est passée de moins de 10% en 1996 à plus de 90% en 2001. En 1997, cela correspondait à 6 millions d'ha et 14 millions en 2001. Cette expansion a eu pour corollaire : la déforestation, l'érosion des sols, l'usage accru du glyphosate, la concentration des terres et la réduction du nombre d'exploitations familiales[10].

Brésil

Deux variétés gm ont obtenu l'autorisation de culture au Brésil : soja et coton. Cependant, la culture de ce dernier produit est en attente d'une évaluation des effets demandées à l'entreprise Monsanto par la Commission Technique Nationale de Biosécurité.

En octobre 2006, le gouvernement a interdit de planter des ogm sur les territoires indigènes, les amérindiens ne font pas de soja dans leurs réserves mais de culture vivrières, tout soja trouvé dans ces zones, OGM ou non, est forcément illégal.

Considérant que l'expansion des terres agricoles et en particulier celle destinées au soja a été l'une des causes principales du déboisement pratiqué en Amazonie, le gouvernement brésilien a pris l'initiative d'un moratoire de deux ans interdisant que soit vendu aux principaux marchand de Soja que sont ADM, Cargill et Bunge le soja cultivé sur des terres défrichées d'Amazonie depuis octobre 2006, afin de ralentir le processus de déboisement[11]

Paraguay

En 2006, 80% des deux millions d'ha cultivés au Paraguay correspondaient à des variétés génétiquement modifiés.

La destruction d' écosystème dû à la la plantation de soja à grande échelle a amené le Ministère de l'Environnement à déposer de nombreuses plaintes et intenter des actions en justice contre les propriétaires terriens qui avaient violé le code forestier. Des municipalités ont publié des ordonnances destinées à freiner l'extension de la monoculture intensive de soja[12]

La Chine

La Chine est le 1° producteur de coton du monde (5 millions d'ha planté en 2005/06) et concentre le plus grand nombre de cultivateurs de coton (14 millions). À partir de 1997, le coton Bt s'est vite répandu[13]

L'Inde

La surface dévolue au coton en Inde représente 9 millions d'ha. Introduit fin 2001-début 2002, la surface occupée par le coton modifié, essentiellement Bt, représente 3,8 millions d'hectares. En 2005, le Comité pour l'approbation des transgéniques de l'Inde a refusé de renouveler le permis de Monsanto pour la vente des trois premières variétés de coton gm autorisés pour être commercialisé en Andhra Pradesh[14]. En fin 2007 la surface cultivée en coton-Bt représente 66% de la surface totale des cultures de coton. Le rendement moyen par hectare a augmenté de 30 à 60% selon les sources. Plus d'une centaine d'hybrides-Bt adaptés aux conditions locales ont été produite par des firmes semencières indiennes[15].

L'Indonésie

En 2003, Monsanto a abandonné la commercialisation du coton Bt en Indonésie[14].

L'Amérique du nord

Les États-Unis

Quatre produits (maïs, coton, soja et colza) présentant deux traits traits génétiques (tolérance à l'herbicide total -glyphosate- et résistance aux insectes -Bt-) ont été plantés sur des étendues significatives[16]

L'Europe

Article connexe : Mouvement anti-OGM.

En Europe, le public s'oppose fortement à la consommation des ogm. L'Espagne est le seul pays d'Europe où la culture de ces produits s'opèrent sur des surfaces significatives. Par ailleurs, les régions de Toscane et de Haute-Autriche coordonnent Le Réseau des régions sans ogm[17],[18].

En 2007, selon l’ISAAA, les cultures significatives d'OGM commercialisables en Europe sont faites en Espagne (0,1 millions d'hectares), et dans une moindre mesure, dans l'ordre, en France, en République tchèque, au Portugal, en Allemagne, en Slovaquie, en Roumanie et en Pologne (moins de 0,1 millions d'hectares)[19].

En France

La France a été le premier pays d'Europe à cultiver des OGM, avec une autorisation de vente de semences de 3 variétés de maïs transgéniques par le ministère français de l’agriculture en février 1998[20]

En 1998, les cultures commerciales de maïs transgéniques représentaient 1 500 ha. Le contexte défavorable aux OGM a conduit à une régression de ces surfaces au fil des années jusqu'en 2004.

En 2005, les cultures commerciales de maïs officiellement déclarées au ministère de l'agriculture représentaient 492,8 ha. La surface cultivée réelle aurait été double, soit proche de 1 000 ha. En 2007, déclarer les cultures OGM devient obligatoire (application de la directive 2001/18/CE), et les surfaces de maïs cultivées déclarées représentent 20 000 ha[21].

Ce maïs transgénique est du MON 810, résistant à la pyrale du maïs, dont les semences sont achetées en Espagne. Les récoltes servent soit à la production de semences, soit à une filière spécifique destinée au marché espagnol, pour l'alimentation animale.

Toutefois, les agriculteurs ont mis en place des mesures sur une base volontaire pour permettre la coexistence des modes de production. Il s'agit notamment d'une distance d'isolement de 25 m entre maïs OGM et conventionnel, ou d'une bande de 10 m de maïs conventionnel autour du maïs transgénique pour servir de piège à pollen. L'objectif de ces mesures est de respecter le taux de 0,9 % de présence fortuite d'OGM dans les aliments au-delà duquel l'étiquetage OGM est imposé par le règlement 1829/2003/CE.

Par ailleurs, en 2007, 39 essais d'OGM à des fins de recherche en plein champ ont été autorisés[22]. La plupart ont été détruits par des activistes anti-OGM.

En janvier 2008 le gouvernement français a interdit la culture de MON 810 en invoquant la clause de sauvegarde (article 23 de la Directive 2001/18).

Une nouvelle loi votée en juin 2008 créée le Haut Conseil des Biotechnologies et modifie les conditions de mise en culture. Depuis 2008, les cultures commerciales d'OGM en France n'existent plus. Quelques essais d'OGM sont encore menés.

En Espagne

La culture du maïs transgénique a porté sur plus de 32 000 hectares en Espagne en 2003, en hausse de 38 % par rapport à 2002, soit 7 % de la culture totale du maïs. En 2005, cette surface atteint près de 100 000 hectares, ce qui représente la surface OGM la plus importante de l'Union européenne.

Sur les sept variétés de maïs OGM autorisées en Espagne (deux autorisées en 1998 et cinq en mars 1993), une seule variété a été mise en culture. Celle-ci contient l'événement de transformation transgène Bt176, et elle est détenue par la firme Syngenta. Par ailleurs, en 2003, l'Espagne a importé 9 millions de tonnes de maïs et de soja en provenance des États-Unis et de l'Argentine, qui sont les principaux producteurs mondiaux de PGM.

Autres zones ou pays

Notes et références

  1. Rapport 2006 de l'ISAAA, Consommateurs et agriculteurs toujours unis contre les OGM www.greenpeace.org, Greenpeace
  2. « Les OGM, pas aussi performants qu’on voudrait bien nous le faire croire », sur le site des Amis de la Terre
  3. Rapport 2007 des amis de la terre Qui tire profit des cultures GM dans le monde, p. 7
  4. Les cultures OGM sur Le Figaro. Mis en ligne le 21 septembre 2007, consulté le 6 octobre 2007
  5. Rapport numéro 39 de l'ISAAA
  6. GM Crops: The First Ten Years - Global Socio-Economic and Environmental Impacts, Isaa,[PDF]Lire en ligne; La colonne 2006 est extraite du tableau précédent et est donc moins précise
  7. ISAAA février 2008
  8. www.isaaa.org
  9. source : FAO
  10. Qui tire profit des cultures OGM ? , p.09 rapport de Les Amis de la Terre, publié 9 janvier 2007.
  11. Qui tire profit des cultures OGM ? , rapport de Les Amis de la Terre, p.10 publié 9 janvier 2007.
  12. Qui tire profit des cultures OGM ? , rapport de Les Amis de la Terre, p.11 publié 9 janvier 2007.
  13. Qui tire profit des cultures OGM ? , rapport de Les Amis de la Terre, p.12 publié 9 janvier 2007.
  14. a et b Qui tire profit des cultures OGM ? , rapport de Les Amis de la Terre, p.13 publié 9 janvier 2007.
  15. fbae.org
  16. Qui tire profit des cultures OGM ? , rapport de Les Amis de la Terre, p.06 publié 9 janvier 2007.
  17. Les Amis de la Terre Pour une Europe sans ogm
  18. Les Amis de la Terre Nouvelle Charte du « Réseau Européen des Régions sans OGM »
  19. Tableau 1, ISAAA Brief 37-2007: Executive Summary
  20. Historique des évènements en France et dans le monde, site Les OGM : une clé pour l'avenir.
  21. (en) GM Maize Growing in Five EU Member States sur GMO Compass. Consulté le 8 octobre 2007
  22. liste des essais implantés, site des administrations publiques française : www.ogm.gouv.fr

Lien externe

  • (en) Site de l’ISAAA, qui actualise annuellement les statistiques des cultures OGM dans le monde, et en particulier le (fr) rapport 2009


  • Portail de la biologie cellulaire et moléculaire Portail de la biologie cellulaire et moléculaire
  • Portail de l’agriculture et l’agronomie Portail de l’agriculture et l’agronomie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Surfaces cultivées en OGM de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Surfaces cultivees des OGM — Surfaces cultivées des OGM Production d OGM en 2005 (Rapport 2005 de l ISAAA)      Cinq pays représentant plus de 95% de la production d OGM commercialisés …   Wikipédia en Français

  • Surfaces cultivées des OGM — Production d OGM en 2005 (Rapport 2005 de l ISAAA)      Cinq pays représentant plus de 95% de la production d OGM commercialisés …   Wikipédia en Français

  • Surfaces cultivées des ogm — Production d OGM en 2005 (Rapport 2005 de l ISAAA)      Cinq pays représentant plus de 95% de la production d OGM commercialisés …   Wikipédia en Français

  • OGM — Organisme génétiquement modifié Pour les articles homonymes, voir OGM (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Ogm — Organisme génétiquement modifié Pour les articles homonymes, voir OGM (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Défenseurs des OGM — Organisme génétiquement modifié Pour les articles homonymes, voir OGM (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Enjeux Liés Aux OGM — Organisme génétiquement modifié Pour les articles homonymes, voir OGM (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Enjeux des OGM — Organisme génétiquement modifié Pour les articles homonymes, voir OGM (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Enjeux lies aux OGM — Organisme génétiquement modifié Pour les articles homonymes, voir OGM (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Enjeux liés aux OGM — Organisme génétiquement modifié Pour les articles homonymes, voir OGM (homonymie) …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”