Securite civile

Securite civile

Sécurité civile


L'expression sécurité civile désigne l'ensemble des moyens mis en œuvre par un État pour protéger ses citoyens, en temps de guerre comme en temps de paix.

Exercice, avec hélitreuillage, par un hélicoptère EC 145 de la sécurité civile française

Sommaire

Définition

Le terme sécurité civile n'est pas un synonyme exact de protection civile : la sécurité civile est une fonction régalienne de l'État, tandis que la protection civile désigne en France à la fois cette mission de secours et une association de secouristes qui possède un logo relativement similaire.

L'article 1 de la loi n°2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile définit que "la sécurité civile a pour objet la prévention des risques de toute nature, l'information et l'alerte des populations ainsi que la protection des personnes, des biens et de l'environnement par la préparation et la mise en œuvre de mesures et de moyens appropriés relevant de l'Etat, des collectivités territoriales et les personnes publiques ou privées."

Histoire

Durant la guerre froide, le film promotionnel de sécurité civile en cas de retombées nucléaires nommé Duck and Cover a marqué les mémoires et est devenu une expression réutilisée par la suite en Amérique du Nord.

Dans la philosophie des Lumières, la protection des citoyens contre les accidents et les calamités (catastrophes naturelles, épidémies...) est une des fonctions de l'État. Ceci est d'ailleurs affirmé dans la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789, qui est annexé à la constitution française :

Art. 2 - Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont [...] la sûreté [...].

Ce point a été repris dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de l'ONU, dont sont signataires la plupart des pays ;

Art. 3 - Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

Ceci regroupe donc initialement la lutte contre les calamités et les catastrophes naturelles, la sensibilisation et l'information du grand public, mais aussi l'organisation de la santé au quotidien : formation de professionnels de santé, création de structures de soin accessibles à tous.

Cette notion a pris une orientation particulière avec la modernisation de la guerre, et notamment les bombardements de la Seconde Guerre mondiale ou le risque d'exposition aux armes chimiques (Ypérite notamment durant la Première Guerre mondiale). Notamment, la France a mis en place une défense passive, dont le rôle consistait à assurer l'alerte aux populations en cas de bombardement (sirène), l'information sur les mesures à prendre (emplacement des abris) et l'évacuation des villes.

La notion de sécurité civile a pris une ampleur particulièrement importante dans la deuxième moitié du XXe siècle, avec la guerre froide (et notamment le risque nucléaire), ainsi qu'avec la multiplication des risques industriels (notamment risque chimique, installations nucléaires civiles, pollution) et des risques liés aux transports (accidents de la route, transports aérien, transports de matières dangereuses et radioactives). Au risque naturel et au risque lié à la guerre s'ajoute le risque lié à l'activité humaine « normale ».

Habituellement, la sécurité civile d'un pays comprend des secours publics (dont les sapeurs-pompiers et les hôpitaux), un réseau permettant d'appeler ces secours (en général par téléphone), un réseau de surveillance de calamités ou d'accidents identifiés (par exemple épidémies, montée des eaux, sécheresse, grand froid, séisme, accident d'avion ou de chemin de fer, carambolage, pollution, risque radiologique, accident chimique...), des associations de bénévoles (secourisme, aide humanitaire, aide sociale), et des plans d'action en cas de catastrophe avec une gestion de la monté en puissance du dispositif (évaluation de la situation, renforts par exemple de l'armée et des associations, sirènes pour prévenir la population, radio du service public pour maintenir informées les populations).

Symbole de la sécurité civile

Par essence, la sécurité civile est inter-ministérielle.

Dans la plupart des pays, les symboles de la sécurité civile sont :

  • le triangle, symbole de la stabilité ;
  • l'orange (couleur visible de loin dans de mauvaises conditions météorologiques) et/ou le bleu (couleur de la paix).

Exemples de logos d'organismes de sécurité civile

La sécurité civile en France

En France, le terme « sécurité civile » est utilisé dans :

Lorsque l'on parle de « la sécurité civile », on fait habituellement référence aux UIISC ; mais le terme est souvent utilisé par erreur par les médias pour désigner les secouristes bénévoles des associations de secourisme, en particulier ceux de la Protection Civile, en raison de la similarité du nom et du logo mais surtout parce que la DSC s'est appelée Direction de la Protection Civile jusqu'en 1964.

Le pivot de la sécurité civile en France, ce sont les sapeurs-pompiers pour la partie risque, lutte contre les calamités et premiers secours à personne, et le Samu pour la prise en charge médicale pré-hospitalière.

Le réseau de veille s'appuie sur des agences publiques indépendantes (les directeurs sont nommés pour plusieurs années, normalement sans révocation possible) :

ainsi que sur les médecins généralistes, avec des maladies à déclaration obligatoire (recensement anonyme des cas, comme pour le sida, les hépatites, le saturnisme, les infections nosocomiales, la légionellose, la salmonellose...) et des réseaux de veille comme le réseau Sentinelles pour la grippe, qui a aussi fonctionné pour la pneumopathie atypique (Sras).

La France dispose de nombreuses associations de secourisme : une quinzaine d'associations nationale ou de fédérations nationales, dont l'activité est dédiée aux premiers secours ou dont l'activité nécessite une formation aux premiers secours (sports à risque).

La loi définit les acteurs de la sécurité civile de manière restrictive comme étant :

  • les sapeurs-pompiers professionnels (38700) et volontaires (200000),
  • les secouristes bénévoles,
  • les moyens aériens (hélicoptères de la sécurité civile, avions bombardiers d'eau),
  • les formations civiles et militaires (comme les UIISC),
  • les démineurs,
  • les services publics (dont la police, l'armée, les établissements de santé...),
  • des moyens privés (industries pétrolières, aéroports...).

Coordination nationale et zones de défense

Au niveau du département, la sécurité civile est gérée par le préfet. Celui-ci peut déclencher les plans d'urgence, et activer une cellule de crise ou centre opérationnel départemental (COD) qui se compose de huit cellules :

  • cellule ordre public,
  • cellule protection des populations,
  • cellule militaire,
  • cellule télécommunications,
  • cellule économique,
  • cellule communication (média),
  • cellule soutien,
  • cellule synthèse et communication.

Afin de faciliter la mise en commun de moyens entre les départements, la France est découpée en zones de défense. Dans une zone, les moyens sont gérés par un état-major de zone (EMZ), dans un Centre Opérationnel de Zone (COZ, anciennement Centre InterRégional de COordination de la Sécurité Civile, CIRCOSC). La métropole est découpée en sept zones :

  • zone Nord (état-major de Lille),
  • zone Ouest (état-major de Rennes),
  • zone de Paris (état-major de Paris),
  • zone Est (état-major de Metz),
  • zone Sud-Ouest (état-major de Bordeaux),
  • zone Sud-Est (état-major de Lyon),
  • zone Sud (état-major de Marseille, situé à Valabre près de Gardanne).

Les situations nécessitant la collaboration de plusieurs zones sont gérées par le centre opérationnel de gestion interministérielle des crises (Cogic, anciennement Codisc, centre opérationnel de la direction de la sécurité civile, puis COAD, centre opérationnel d'aide à la décision), situé à Asnières-sur-Seine.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Ce document provient de « S%C3%A9curit%C3%A9 civile ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Securite civile de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sécurité Civile — L expression sécurité civile désigne l ensemble des moyens mis en œuvre par un État pour protéger ses citoyens, en temps de guerre comme en temps de paix. Exercice, avec hélitreuillage, par un hélicoptère EC 145 de la sécurité civile française …   Wikipédia en Français

  • Sécurité civile — ● Sécurité civile nom donné, depuis 1975, à la protection civile, c est à dire à l ensemble des mesures de prévention et de secours que requiert, en toutes circonstances, la sauvegarde des populations. (En France, tous ces problèmes relèvent du… …   Encyclopédie Universelle

  • Sécurité civile — La sécurité civile désigne l ensemble des moyens mis en œuvre par un État pour protéger ses citoyens, en temps de guerre comme en temps de paix. Sommaire 1 Définition 2 Histoire 3 Organisation de la sécurité civile …   Wikipédia en Français

  • Sécurité Civile — Operating for the French Ministry of the Interior, the Direction de la Defense de la Sécurité Civiles (Department of Civil Defence and Emergency Preparedness) is a French Government civil defence agency, employing some 2500 civilian and military… …   Wikipedia

  • Sécurité civile en France — Sécurité civile Contexte général Zone d’influence  France …   Wikipédia en Français

  • Sécurité civile (France) — Sommaire 1 Organisation de la Sécurité civile 1.1 L’échelon national La Direction de la Sécurité civile (DSC) 1.1.1 L inspection de la Sécurité civile …   Wikipédia en Français

  • Sécurité civile en Belgique — Sécurité civile Contexte général Champs d’action Corps de secours national Zone d’influence …   Wikipédia en Français

  • Revue sécurité civile et industrielle — Sécurité civile et industrielle (ou S.C.I.) est une publication éditée par France Sélection. Revue trimestrielle à destination des professionnels de la sécurité. Les thèmes principalement traités sont : incendie, sécurité, sûreté, prévention …   Wikipédia en Français

  • Centre fédéral de Connaissances pour la sécurité civile — Le Centre fédéral de Connaissances pour la sécurité civile est un service de l État belge à gestion séparée. Il a pour vocation la collecte, le traitement et la mise à disposition d expertise en matière de sécurité civile, et ce, notamment, afin… …   Wikipédia en Français

  • Commandement des formations militaires de la sécurité civile — En 1968, le général de Gaulle décide lors d un conseil de défense de la création d unités militaires de la sécurité civile. Initialement, il était prévu de créer une unité par région militaire. Finalement seules quatre unités verront le jour. L… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”