Ratibor

Ratibor

Racibórz

Racibórz
POL Raciborz COA.svg

Ratibor-rynek.jpg Place du marché
Pays Pologne Pologne
Voïvodie
Powiat
Gmina
Silésie
Powiat de Racibórz
Poland location map.svg
City locator 14.svg
Racibórz
Latitude
Longitude
50°05' N
18°14' E
Préfixe téléphonique (+48) 32
Code postal 47-400 à 47-445
Plaque minéralogique SRC
Maire Mirosław Lenk
Altitudes
- moyenne:
- minimale:
- maximale:
200 m 
 
 
Superficie 74,96 km²
Population 2006
- Intra muros:
- Densité:
- Agglomération:
57 352 hab.
765,1 hab./km²
115 164 hab.
Site internet http://www.raciborz.pl

Racibórz (en tchèque Ratiboř, en allemand Ratibor) est une ville de Pologne. C'est le chef-lieu de district (powiat) de la voïvodie de Silésie.

Sommaire

Situation géographique

La ville est située en Haute-Silésie, dans la vallée de l’Oder, à la porte de la Barrière de Moravie, près de la frontière avec la République tchèque. Elle est au carrefour des cultures polonaise, tchèque, morave et germanique. Elle est un nœud important sur le réseau routier et sur le réseau ferroviaire. Elle est située à 45 km de l’aéroport d’Ostrava et à 90 km de l’aéroport de Katowice.

Histoire

Selon la légende, la ville aurait été fondée par le duc Racibor, chef d’une tribu slave. Racibórz était une des cinq places fortes de la tribu slave des Golęszyce qui occupait la Haute-Silésie. Elle est mentionnée par le Géographe bavarois en l’an 845. C’est la première capitale historique de la Haute-Silésie.

Gallus Anonymus rapporte dans sa chronique que Boleslas III le Bouche-Torse s’empare de la ville en 1108. Suite au démembrement féodal de la Pologne, le duché de Racibórz est créé en 1172 par Mieszko IV Jambes Mêlées. Au XIIe siècle, suite à sa situation privilégiée au carrefour des routes qui joignent la Bohême et la Moravie à Cracovie, et la Silésie à la Ruthénie, la ville devient un centre commercial. La première pièce de monnaie est frappée à Racibórz en 1211. En 1217, Racibórz reçoit les privilèges urbains et, à partir de 1299, elle sera administrée par son propre conseil municipal. Devenue un vrai château fort, Racibórz résiste à l’invasion des Tatars en 1241. Le premier hymne national polonais (Gaude Mater Polonia) y est écrit en latin, entre 1260 et 1270, par Vincent de Kielce, un frère du monastère des Dominicains. C’est lui également qui écrit dans sa chronique la première phrase dans la langue polonaise. La ville a un développement florissant. Des artisans s’installent, la ville se spécialise dans le tissage et la draperie. Les plus grandes foires aux blés de Silésie s’y tiennent. Le dernier duc de la dynastie Piast décède en 1336. A cette époque, Racibórz est la ville la plus peuplée du sud de la Silésie.

Jusqu’en 1521, le duché passe dans les mains de ducs tchèques. De 1521 à 1551, Racibórz est gouverné par le duc polonais d’Opole, un Piast vassal de la Bohême. Ensuite, Racibórz, comme tout le royaume de Bohême, entre dans le domaine des Habsbourg. Au XVIIe siècle, la ville est dévastée à plusieurs reprises pendant la guerre de Trente Ans.


En 1742, Racibórz est annexée par la Prusse. La mise en service de la ligne ferroviaire Berlin-Vienne en 1848 relance le développement économique de Racibórz. L’extraction, les fonderies, la production de faïence, plus tard l’industrie métallurgique font de la ville un centre industriel de première importance. Même si la ville est devenue prussienne, la culture polonaise reste très présente. Les Allemands et Polonais cohabitent harmonieusement jusqu’au Kulturkampf (fin du XIXe siècle). La ville participe aux trois insurrections de Silésie contre l’Allemagne. Malgré cela, suite au référendum (88% de votes pour l'Allemagne) de 1921, Racibórz reste en Allemagne, tout près de la frontière polonaise. Dans l’Entre-deux-guerres, la ville subit un profond déclin suite à sa nouvelle situation géopolitique. C’est une des villes allemandes où il y a eu le plus de résistance à la montée du Nazisme. D’après certains historiens américains, ce sont des habitants antinazis de Racibórz qui auraient informés les Alliés de la préparation d’une bombe atomique allemande en 1942 et qui auraient saboté sa fabrication.

Le 31 mars 1945, la ville est prise par l’Armée rouge après une longue bataille, elle est en ruines mais elle est reconstruite par la suite. La ville redevient alors polonaise et les habitants allemands sont expulsés.

Économie

La ville est un centre industriel. On y trouve entre autres :

  • production de chaudières (Rafako SA)
  • production d’électrodes en carbone
  • production d’appareils ménagers électriques
  • production de vêtements
  • industries alimentaires (sucrerie, entreprises de produits alimentaires, brasserie)
  • industrie du bois
  • production de béton
  • fabrique de machines et de matériel ferroviaires
  • Henkel –Polska SA

Tourisme

Colonne Notre-Dame sur la place du marché de Racibórz
  • Dans la banlieue :
    • Réserve forestière et les étangs Łężczok
    • Arboretum de la Porte de Moravie

Jumelages

La ville de Racibórz est jumelée avec : [1]

Notes et Références

Lien externe

Commons-logo.svg

50°05′N 18°13′E / 50.083, 18.217

Śląskie herb.svg Voïvodie de Silésie

Villes : Bielsko-Biała | Bytom | Chorzów | Częstochowa | Dąbrowa Górnicza | Gliwice | Jastrzębie Zdrój | Jaworzno | Katowice | Mysłowice | Piekary Śląskie | Ruda Śląska | Rybnik | Siemianowice Śląskie | Sosnowiec | Świętochłowice | Tychy | Zabrze | Żory
Powiats : Powiat de Będzin | Powiat de Bielsko-Biała | Powiat de Bieruń-Lędziny | Powiat de Cieszyn | Powiat de Częstochowa | Powiat de Gliwice | Powiat de Kłobuck | Powiat de Lubliniec | Powiat de Mikołów | Powiat de Myszków | Powiat de Pszczyna | Powiat de Racibórz | Powiat de Rybnik | Powiat de Tarnowskie Góry | Powiat de Wodzisław Śląski | Powiat de Zawiercie | Powiat ed Żywiec

  • Portail de la Pologne Portail de la Pologne
Ce document provient de « Racib%C3%B3rz ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ratibor de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ratiboř — Ratibor bzw. Ratiboř bezeichnet Personen der Name der pommerschen Herzöge, Ratibor I. Ratibor II. des pommerellischen Herzogs Ratibor eines Fürsten des abodritischen Teilstammes der Polaben, siehe Ratibor (Fürst) eine Nebenlinie des Fürstenhauses …   Deutsch Wikipedia

  • Ratibor — bzw. Ratiboř bezeichnet Personen der Name der pommerschen Herzöge, Ratibor I. Ratibor II. des pommerellischen Herzogs Ratibor (Pommerellen) eines Fürsten des abodritischen Teilstammes der Polaben, siehe Ratibor (Fürst) eine Nebenlinie des… …   Deutsch Wikipedia

  • Ratibor I. — Ratibor I. (* unbekannt; † 7. Mai 1156) war ein Herzog von Pommern Schlawe Stolp aus dem Hause der Greifen. Er regierte in der Zeit der Christianisierung Pommerns. Er ist der Stammvater einer Nebenlinie des Greifenhauses, der Ratiboriden.… …   Deutsch Wikipedia

  • Ratibor II. — Ratibor II. († vor 1227) war ein Fürst der Herrschaft Schlawe Stolp in Hinterpommern. Er war der letzte Angehörige der Ratiboriden, einer Seitenlinie des in Pommern herrschenden Greifenhauses. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Erbfolgestreit 3 Siehe… …   Deutsch Wikipedia

  • Ratibor — Ratibor,   polnisch Racibórz [ra tɕibuʃ],    1) Kreisstadt in der Woiwodschaft Schlesien (bis 1998 Stadt in der aufgelösten Woiwodschaft Katowice [Kattowitz]), Polen, in Oberschlesien, 182 m über dem Meeresspiegel, an der Oder, 62 800 Einwohner;… …   Universal-Lexikon

  • Ratibor — Ratibor, Stadt (Stadtkreis) im preuß. Regbez. Oppeln, an der hier schiffbar werdenden Oder, Knotenpunkt der Staatsbahnlinien Brieg Oderberg, R. Leobschütz und R. Troppau, 185 m ü. M., hat eine evangelische und 4 kath. Kirchen, Synagoge und (1905) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Ratibor — may refer to: *The German name of Racibórz, Poland *Ratibor (Polabian prince) (died 1043) *Ratibor I, Duke of Pomerania (before 1156) *Schloss Ratibor, castle in Roth, Germany …   Wikipedia

  • Ratibor [1] — Ratibor, 1) sonst unmittelbares Fürstenthum des preußischen Oberschlesiens, grenzt an die Fürstenthümer Oppeln, Troppau, Jägerndorf, Pleß, die Minderherrschaften Oderberg u. Loslau; 18 QM., 51,000 katholische, meist polnisch redende Einw.; jetzt… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Ratĭbor — Ratĭbor, Fürstentum in Oberschlesien, zählte auf 991 qkm (18 QM.) 32,000 Einw., stand von 1288 bis 1532 unter eignen Herzogen, kam dann an Österreich, durch den Frieden von Breslau 1742 an die Krone Preußen und wurde 1821 dem Landgrafen Viktor… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Ratibor [2] — Ratibor, 1) wendischer Fürst, maßte sich 1037, als Gottschalk, Fürst der Obotriten, gefangen wurde, dessen Reich an u. behauptete es auch gegen den Befreiten bis an seinen Tod um 1047. 2) Herzog von Pommern, Sohn Swantibors, folgte 1107 mit… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Ratibor — Ratĭbor, Kreisstadt im preuß. Reg. Bez. Oppeln, an der Oder, (1900) mit Altendorf 29.892 (1905: 32.749) E., Garnison, Land , Amtsgericht, Bergrevieramt, Schloß, Theater, Gymnasium, Realprogymnasium, Taubstummen , Strafanstalt; seit 1288… …   Kleines Konversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”