Gouvernorat de Monastir

Gouvernorat de Monastir

35° 47′ 00″ N 10° 50′ 00″ E / 35.78333333, 10.83333333

Monastir
TN-15.svg
Armoirie monastir.jpg
Administration
Pays Drapeau de Tunisie Tunisie
Date de création 5 juin 1974
Délégations Bekalta
Bembla
Beni Hassen
Jemmal
Ksar Hellal
Ksibet el-Médiouni
Moknine
Monastir
Ouerdanine
Sahline
Sayada-Lamta-Bou Hajar
Téboulba
Zéramdine
Gouverneur Hichem Fourati (2011)
Économie
Activités économiques agriculture, industrie textile et tourisme
Démographie
Population 515 300 hab. (2009)
Densité 505 hab./km2
Géographie
Superficie 1 019 km2

Le gouvernorat de Monastir (ولاية المنستير), créé le 5 juin 1974, est l'un des 24 gouvernorats de la Tunisie. Il est situé dans l'est du pays et couvre une superficie de 1 024 km2[1], soit 0 6 % de la superficie du pays. Il abrite en 2010 une population de 515 300 habitants[2]. Son chef-lieu est Monastir.

Sommaire

Géographie

Le gouvernorat de Monastir fait partie de la région du Sahel. Limité par les gouvernorats de Sousse au nord, de Mahdia au sud, et par la mer Méditerranée, avec une côte qui s'étend sur 35 kilomètres, le gouvernorat de Monastir se trouve à deux heures de route et à moins d'une heure de vol de Tunis.

Administrativement, le gouvernorat est découpé en treize délégations, 31 municipalités et 77 imadas[1].

Délégation Population en 2004
(habitants)
Bekalta 13 695
Bembla 27 382
Beni Hassen 12 650
Jemmal 55 272
Ksar Hellal 39 991
Ksibet el-Médiouni 28 722
Moknine 75 885
Monastir 81 294
Ouerdanine 18 852
Sahline 21 799
Sayada-Lamta-Bou Hajar 22 947
Téboulba 31 154
Zéramdine 25 947
Sources : Institut national de la statistique[3]

Histoire

Préhistoire

Plusieurs civilisations se sont succédé dans la région. Les fouilles archéologiques montrent l'existence de traces de la civilisation atérienne qui a couvert la fin du paléolithique moyen et le début du paléolithique supérieur. La civilisation des Hawanet succède à la civilisation atérienne vers 3000-2000 av. J.-C..

Ruspina

Article détaillé : Ruspina.

Monastir serait peut-être l'antique Ruspina qui signifie « presqu'île ». Elle s'étendait sur plus de huit hectares sur un site stratégique à l'abri des incursions extérieures. Elle est connue pour avoir aidé le Carthaginois Hannibal Barca dans ses combats contre les Romains au IIIe siècle av. J.-C..

Pendant la période romaine, Ruspina a un statut de ville libre. C'est la première ville africaine à s'être alliée à Jules César, ce qui lui permet de s'y réfugier avec son armée en 46 av. J.-C. et de mener sa première bataille contre les Pompéiens. Cette alliance permet à la ville de prospérer et d'avoir un rang élevé.

Ère arabo-musulmane

L'histoire musulmane de Monastir est étroitement liée à l'édification des ribats, mosquées et autres mausolées. Ce qui confère à la région un aspect spirituel et intellectuel dont la renommée dépasse les frontières de l'Occident musulman. La ville est la première ville arabo-musulmane construite en Ifriqiya et sert à la défense de Kairouan.

Gouverneurs

Économie

L'économie du gouvernorat du Monastir repose essentiellement sur l'agriculture (notamment l'oléiculture). 86 % des terres sont réservées à l'agriculture.

Néanmoins, c'est l'industrie qui emploie le plus de personnes. Le gouvernorat compte environ 1 200 entreprises industrielles qui travaillent majoritairement dans le domaine du textile et dont la production est tournée essentiellement vers les pays de l'Union européenne. Ces manufactures sont implantées essentiellement aux alentours de Ksar Hellal et Bembla ; ces villes couvrent 83 % des emplois industriels de la région.

Port de plaisance de Monastir

Parmi les autres secteurs de l'économie, on peut citer la pêche avec les ports de pêche de Monastir, Ksibet el-Médiouni, Sayada, Téboulba et Bekalta.

Après des études expérimentales menées sur l'aquaculture dans la région[4], des cages d'élevage de dorades et de loups de mer sont installées dans la lagune de Monastir (une vingtaine de cages d'une capacité totale de 900 tonnes)[5] et au large de Téboulba (treize sites aquacoles[6]).

Le secteur touristique de Monastir offre une capacité de 25 449 lits pour 53 unités hôtelières, soit 12 % de la capacité nationale, et génère 9 000 emplois directs. La région se distingue par son infrastructure moderne qui comprend deux parcours de golf, un hippodrome, un terrain de pétanque, des terrains de tennis, des centres de plongée et un port de plaisance doté de 400 anneaux.

La région a également une infrastructure de transport moderne avec un aéroport international, une gare, un métro desservant les gouvernorats de Monastir, Sousse et Mahdia, un important parc de bus, taxis et louages[7].

Musées

Sport

Jumelage

Le gouvernorat de Monastir est jumelé avec la région Rhône-Alpes (France).

Références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gouvernorat de Monastir de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”