Antonio Madinaveitia

Antonio Madinaveitia
Antonio Madinaveitia
Image illustrative de l'article Antonio Madinaveitia
Naissance 31 octobre 1890
Madrid (Espagne)
Décès 1974
Mexico (Mexique)
Domicile Espagne
Mexique
Nationalité Drapeau d'Espagne Espagnol
Champs Chimie, chimie organique, génie chimique, pharmacologie
Institution Université de Barcelone
Université de Madrid
Université nationale du Mexique
Institut polytechnique national du Mexique
Université de Grenade
Diplômé de École polytechnique de Zurich
Université de Barcelone
Université de Madrid
Renommé pour Chimie des produits naturels
Synthèse des médicaments organiques

Antonio Madinaveitia y Tabuyo est un chimiste espagnol, né en 1890 à Madrid et mort à Mexico en 1974, surtout connu pour ses travaux sur les produits naturels et sur la synthèse des médicaments organiques.

Sommaire

Biographie

Antonio Madinaveitia, fils du médecin Juan Madinaveitia, poursuit ses études primaires à l’Institution libre d'enseignement, puis secondaires à l’Institut Cardinal Cisneros de Madrid. En 1905, il se rend en Suisse pour y étudier le génie chimique à l'École polytechnique de Zurich. À partir de 1910, il prépare son doctorat sous la direction de Richard Willstätter, futur prix Nobel de chimie et, en 1912, il présente sa thèse sur la catalase[1].

De retour en Espagne, il obtient la licence en pharmacie en 1913 à Barcelone, puis le doctorat à Madrid, avec une étude sur les ferments oxydants. Il entre alors comme assistant au laboratoire de chimie biologique du Comité pour le développement des études (es) (Junta para Ampliación de Estudios, abrégée en JAE), laboratoire attaché à la chaire de José Rodríguez Carracido (es). En avril 1916, il accède à la chaire de chimie organique appliquée à la pharmacie de l'université de Grenade, mais il reste à Madrid en tant que directeur du laboratoire de chimie biologique du Conseil de la Résidence des étudiants (es) (Residencia de Estudiantes) de Madrid.

En 1922, il obtient sa licence puis son doctorat en chimie[2]. En décembre 1925, il accède à la chaire de chimie organique appliquée à la pharmacie de l'université de Madrid. En novembre 1930, son laboratoire de chimie organique et biologique est intégré à l'Institut national de physique et chimie en tant que Section de chimie organique.

Quand éclate la guerre civile, il est élu membre de la JAE et doyen de la faculté de pharmacie. Il poursuit ses activités pendant la guerre, travaillant aussi à la Maison de la culture de Valence. Exilé en France, il passe plusieurs mois dans le laboratoire de chimie organique de la Sorbonne.

En juillet 1939, il part pour le Mexique, parrainé par la Casa de España, plus tard Collège de Mexico (es), créée pour accueillir les intellectuels en exil. Grâce à cette institution, il enseigne dans diverses universités mexicaines. Il donne des cours à l’Institut polytechnique et à l’université nationale, et prononce des conférences pour la série radiophonique intitulée « La Voix de l’Espagne ». Dès la même année, il entre à l'École nationale de chimie.

Soutenu par la Casa de España et la fondation Rockefeller, il participe avec Fernando Orozco à la création et à l’établissement de la faculté de chimie de l'université du Mexique (es), où il forme des personnalités importantes de la chimie mexicaine du XXe siècle.

Travaux

Madinaveitia s’est spécialisé dans la chimie des produits naturels et dans la synthèse des médicaments organiques.

En Espagne, il a donné trente-huit publications originales, sans compter quelques études d'ensemble parmi lesquelles il faut remarquer une Synthèse des médicaments organiques[3], publiée avec Ernest Fourneau, ouvrage de référence dont plusieurs éditions se sont succédé jusqu’à la guerre[4].

Au Mexique son activité ne s’est plus manifestée au même rythme. Il n'a publié, à partir de 1940[5], que jusqu'en 1945[6], et seulement huit fois, « ce qui est très peu pour un homme si jeune et si extraordinairement brillant »[7].

Madinaveitia a exploré des domaines très variés, tels que la composition des lacs salés du centre du Mexique, l’hydrogénation catalytique des quinones, la polymérisation de l’anthracène, les Papilionacées sauvages, la pulque, le mercure dans les composés organiques ou encore la térébenthine officinale. D’une façon générale, Madinaveitia s'est intéressé aux produits naturels des pays où il a vécu, il les a étudiés du point de vue du chimiste organicien et il a travaillé sur leurs applications industrielles en tant qu'ingénieur chimiste.

Publications

En Espagne
  • Los fermentos oxidantes, mémoire présenté pour obtenir le titre de docteur en pharmacie, Imp. de Bernardo Rodríguez, Madrid, 1913.
  • Estudio farmacológico de la salicaria, avec J. R. Carracido, Asociación Española para el Progreso de las Ciencias, s.l. (Madrid), s.d. (1921 ?).
  • Síntesis de medicamentos orgánicos, avec E. Fourneau, préface de José R. Carracido, Calpe, Madrid, 1921.
  • La enseñanza de la química orgánica, leçon inaugurale du cours de 1927 et 1928, Université centrale, Madrid, 1927.
  • Programa de química orgánica aplicada a la farmacia, Librería General de Victoriano Suárez, Madrid, 1929.
Au Mexique

Sources

  • (ca) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en catalan intitulé « Antonio Madinaveitia Tabuyo » (voir la liste des auteurs)
  • (es) Francisco A. González Redondo, « Antonio Madinaveitia y Tabuyo (Madrid, 1890 - México D.F., 1974) ». (Lire en ligne. (Consulté le 24 mars 2011.))
  • (es) Santiago Capella, José Antonio Chamizo, Julián Garritz y Andoni Garritz, « La huella en México de los químicos del exilio español de 1939 », 2007. (En attente de publication par l'Académie mexicaine des sciences (es). Lire en ligne. (Consulté le 24 mars 2011.))
  • (es) Francisco A. González Redondo, Rosario E. Fernández Terán, « Nuevas perspectivas en torno a la política de pensiones de la Junta para Ampliacióñ de Estudios: Modelos de encuentro con Europa de la Universidad española : En torno a Antonio Madinaveitia », dans Revista Complutense de Educación, vol. 13, n° 2, 2002, pp. 577-585 (ISSN 1130-2496). (Lire en ligne. (Consulté le 24 mars 2011.))
  • (es) José Elguero Bertolini, « La renovación de la ciencia española y la JAE [...] », conférence prononcée à l'Université internationale Menéndez Pelayo de Santander, le 23 juillet 2008. (Lire en ligne la documentation (pp. 30-52) de la conférence. (Consulté le 24 mars 2011.))
  • (es) José Elguero Bertolini, « Los años españoles del profesor don Antonio Madinaveitia y Tabuyo (1890-1934) », Colegio de México, 2009. (Lire en ligne. (Consulté le 24 mars 2011.))

Notes et références

  1. (de) « Zur Kenntnis Der Katalase », J. Schabelitz, Zürich, 1912. (Lire en ligne.)
  2. Avec une thèse sur la térébenthine du pin, dite encore « officinale » ou « de Bordeaux » (« Estudio de la miera del pino »).
  3. Síntesis de medicamentos orgánicos, op. cit.
  4. José Elguero Bertolini, « Los años españoles [...] », op. cit., p. 11.
  5. « Biochimie de l’agave ».
  6. « Don Blas Cabrera Felipe (es) ».
  7. José Elguero Bertolini, « Los años españoles [...] », op. cit.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antonio Madinaveitia de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Farmacia — Saltar a navegación, búsqueda La Farmacia, (del griego φάρμακον /fármakon/, medicamento ), es la ciencia y práctica de la preparación, conservación, presentación y dispensación de medicamentos; también el lugar donde se preparan los productos… …   Wikipedia Español

  • Historia de la farmacia — Doctor y farmacéutico. Das Buch des Lebens por Marsilius Ficinus, Florencia 1508. La historia de la farmacia como ciencia independiente es relativamente joven. Los orígenes de la historiografía farmacéutica se remontan al primer tercio del s. XIX …   Wikipedia Español

  • Ognate — Oñati …   Wikipédia en Français

  • Residencia de Estudiantes — Saltar a navegación, búsqueda Edificio de recepción y entrada a los pabellones de la Residencia de Estudiantes. La Residencia de Estudiantes de Madrid es un centro fundado en 1910 por la Junta para Ampliación de Estudios, pr …   Wikipedia Español

  • Université Complutense de Madrid — Pour les articles homonymes, voir Complutense. Université Complutense de Madrid Devise Libertas Perfundet Omnia Luce Nom original Universidad Complutense de Madrid Informations Fondation …   Wikipédia en Français

  • Liste de chimistes — Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z Voir aussi A Emil Abderhalden ( …   Wikipédia en Français

  • École polytechnique fédérale de Zurich — Pour les articles homonymes, voir École polytechnique. École polytechnique fédérale de Zurich …   Wikipédia en Français

  • Jesús Romo Armería — (Aguascalientes, Aguascalientes, 9 de octubre de 1922 Ciudad de México, 14 de mayo de 1977), fue un químico, investigador y académico mexicano. Entre sus logros destaca el desarrollo de un método económico para obtener las hormonas femeninas… …   Wikipedia Español

  • Ignacio Ribas Marqués — Pour les articles homonymes, voir Ribas. Ignacio Ribas Marqués Naissance 21 avril 1901 Palma de Majorque (Espagne) Décès 1996 Saint Jacques de Compostelle ( …   Wikipédia en Français

  • Américo Castro — Saltar a navegación, búsqueda Américo Castro Quesada (Cantagallo, Brasil, 4 de mayo de 1885 Lloret de Mar, 25 de julio de 1972) fue un filólogo, cervantista e historiador cultural español perteneciente a la Generación del 14 o Novecentismo.… …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”