Manis

Manis

Pangolin

Comment lire une taxobox
Pangolin
 Manis javanica
Manis javanica
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Vertebrata
Classe Mammalia
Ordre Pholidota
Famille
Manidae
Gray, 1821
Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Les pangolins (du malais pang goling : « celui qui s’enroule ») ou Manidés encore appelés fourmiliers écailleux, sont des mammifères insectivores édentés dont le corps allongé est en grande partie recouvert d'écailles, qui vivent dans les régions tropicales et équatoriales d'Afrique et d'Asie du Sud-Est. La première étude faite autour du pangolin semble être celle de Francis Banguet figurant dans son inventaire non-exhaustif de la faune d'Afrique centrale datée de 1935.

Avec ses écailles soudées on peut le confondre avec les membres de la classe des reptiles.

Sommaire

Description

Le pangolin possède des similarités extérieures avec l'oryctérope et le tatou. Selon les espèces, le corps, brunâtre et allongé, mesure entre 30 et 80 cm de long. Il est prolongé par une queue parfois plus longue encore. Le pangolin géant, le plus grand, pèse jusqu'à 35 kg et mesure 1,5 m. La tête est étroite et allongée. Les pattes, courtes, se terminent par cinq doigts griffus. Les écailles, entre lesquelles poussent quelques poils, s'imbriquent pour recouvrir les surfaces supérieures et latérales du corps, queue comprise ; seuls le museau, le ventre et l'intérieur des pattes en sont dépourvus. La langue est très longue et mesure jusqu'à 30 cm chez le pangolin géant.

Habitat

Les pangolins peuplent les forêts et les savanes des régions tropicales et équatoriales d'Afrique et d'Asie du Sud-Est. Ils préfèrent les sols sableux ou terreux dans lesquels ils peuvent fouir afin de trouver leur nourriture.

Alimentation

Le pangolin se nourrit de fourmis et de termites grâce à sa langue visqueuse sur laquelle les insectes restent collés. Il prend un nombre de repas peu important à cause de la durée peu commune de ceux-ci. En raison de la causticité de l'acide formique que les fourmis expulsent pour se défendre, ses repas sont assez douloureux et doivent être très souvent écourtés.

Éthologie

Le pangolin est généralement nocturne et reste à l'abri durant la journée. Les espèces terrestres creusent un terrier et les espèces arboricoles — telles le pangolin à petites écailles — utilisent leur queue pour grimper et s’enrouler autour des branches. La vue médiocre est compensée par un bon odorat et une ouïe fine.

En cas de danger, à l'instar des tatous, le pangolin rabat sa tête entre ses pattes antérieures et s'enroule sur lui-même. Il peut blesser l'attaquant en contractant ses puissants muscles afin de hérisser ses écailles.

Le pangolin étant solitaire, le mâle et la femelle ne se rencontrent que pour s'accoupler. La reproduction est difficile car l'espèce est susceptible et délicate : le pangolin se froisse facilement et la pangolaine ne supporte pas la chaleur. La femelle ne donne généralement naissance qu'à un petit, dont les écailles ne durcissent qu’après quelques jours. Lors du déplacement, les petits s’accrochent sur le dos ou à la queue de la mère.

Liste des genres

  • †Cryptomanis Gaudin, Emry & Pogue, 2006
  • †Eomanis Storch, 1978
  • Eurotamandua Storch, 1981
  • †Necromanis Filhol, 1893
  • †Patriomanis Emry, 1970
  • Manis Linnaeus, 1758 divisé en cinq sous-genres (Manis (Manis), Manis (Phataginus), Manis (Uromanis), Manis (Paramanis) & Manis (Smutsia))

Espèces actuelles

Il existe sept espèces de pangolins, 4 en Afrique et 3 en Asie.

Élevage

Le pangolin est un des seuls mammifères[réf. nécessaire] à être quasiment impossible à élever en captivité, pour des raisons liées à son alimentation, à sa santé et à son comportement ; son espérance de vie ne dépasse pas, en général, quelques mois en zoo[1][2] ou dans toute autre forme d'élevage. Seuls quelques zoos d'Asie ont su l'élever (comme celui de Taipei[3]), et, exceptionnellement, le reproduire (zoo de Nandankanan en Inde[4]).

Protection

Dans certains pays d'Asie, le pangolin est reconnu pour accentuer la virilité masculine.

Selon certaines pratiques médicales ancestrales asiatiques, le pangolin peut également guérir certaines allergies. Raisons pour lesquelles l'espèce donne lieu à un braconnage important.

Les pangolins, notamment les trois espèces asiatiques (M. crassicaudata, M. javanica et M. pentadactyla), figurent sur la liste des espèces de l'annexe II du CITES (Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora, i.e. Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction, dite de Washington).

Culture

L'humoriste Pierre Desproges définit ainsi le pangolin dans son dictionnaire [5] :

« Pangolin n. m., du malais panggoling, qui signifie approximativement pangolin. Mammifère édenté d'Afrique et d'Asie couvert d'écailles cornées, se nourrissant de fourmis et de termites. Le pangolin mesure environ un mètre. Sa femelle s'appelle la pangoline. Elle ne donne naissance qu'à un petit à la fois, qui s'appelle Toto. Le pangolin ressemble à un artichaut à l'envers avec des pattes, prolongé d'une queue à la vue de laquelle on se prend à penser qu'en effet, le ridicule ne tue plus. »

Dans le dessin animé Les Mondes engloutis, deux des personnages principaux sont des pangolins très... futuristes : Bic et Bac. comme dit dans la Gigue de Bic et Bac  : « Nous sommes deux Pangolins/Qui se carapatent/Nous sommes deux gros malins/Donnons-nous la main »

"Le Chat (bande_dessinée)" de Philippe Geluck, le définit de façon "originale" dans son calendrier "Le tour du chat en 365 jours", au 29 septembre:

« Pangolin (n.m). Poisson triste de la mer Morte. Pourquoi est-il si triste ? Eh bien ! Parce que sa mer est morte. »

Le pangolin est également la mascotte du blog Nioutaik.

Liens externes

Sites de référence taxinomiques :

Photo :

Notes et références

  • Portail de la zoologie Portail de la zoologie

Ce document provient de « Pangolin ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Manis de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Manis — Ma nis (m[=a] n[i^]s), n. [NL., fr. L. manes the ghosts or shades of the dead. So called from its dismal appearance, and because it seeks for its food by night.] (Zo[ o]l.) A genus of edentates, covered with large, hard, triangular scales, with… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Manis — Manis, so v.w. Schuppenthier …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Manis — Manis, das Schuppentier …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • MANIS — Rex Phrygiae vetustissimus, bonitate ac potentiâ perinsi gnis, cuius de nomine Phryges etiam nunc admiranda omnia Manica nuncupant. A quibusdam Masdes vocatur. Cael. Rhodig. l. 21. c. 7 …   Hofmann J. Lexicon universale

  • manis — pron. pos. NS1056 žr. 3 manas …   Dictionary of the Lithuanian Language

  • Manis — Schuppentiere Malaiisches Schuppentier (Manis javanica) Systematik Klasse: Säugetiere (Mammalia) …   Deutsch Wikipedia

  • Manis —   Pangolines …   Wikipedia Español

  • Manis — Sp Mãnis Ap Μάνη/Mani L p lis P Graikijoje …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė

  • Manis — Sp Mãnis Ap Many L JAV Sabino apyg. c. (Luiziana) …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė

  • Manis — skujuočiai statusas T sritis zoologija | vardynas taksono rangas gentis apibrėžtis Gentyje 7 rūšys. Paplitimo arealas – Afrikos ir P. Azijos tropinės sritys. atitikmenys: lot. Manis angl. pangolins; scaly anteaters vok. Schuppentiere rus. ящеры… …   Žinduolių pavadinimų žodynas

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”