Groland

Groland
Présipauté du Groland
Pays de fiction
Flag of Groland.svg
Drapeau du Groland
Armoiries Présipauté du Groland.svg
Les armoiries du Groland, une amphore
Devise nationale : Groland, je mourrirai pour toi.

(En français correct : « Groland, je mourrai pour toi ».)

Langue officielle Grolandais (mauvais français)
Capitale Groville
Grande ville Groville : 18 999 habitants
Gentilé Grolandais(e)
Gouvernement Présipauté
Chef de l'Etat Christophe Salengro
Monnaie L'eugro (€) (avant 2002 : ACN : Argent de Chez Nous)
Hymne national God save the Président sur la musique God_Save_the_Queen_(chanson) de Sex Pistols
Religion Culte présipautaire
Emblème national L'amphore
Fleuve principal Le Gro (avec ses quatre affluents : le Petit gro, l'Etroit Gro, le Sale Gro et le Gro Pabo).
Point culminant Le Mamelon Pointu (481,7 m)

Groland est un pays de fiction, imaginé en 1992 par l'équipe de Jules-Édouard Moustic pour les besoins de diverses émissions d'humour et de divertissement (Les Nouvelles, Les Nouvelles Neuves suivis de CANAL International et Le 20H20 dans Nulle part ailleurs puis des émissions Groland Sat, 7 jours au Groland, Bienvenue au Groland, Groland Magzine, et Groland.con depuis le 4 septembre 2010) de la chaîne de télévision française Canal+.

Sommaire

Univers

Le Groland, au travers des émissions, parodie l'actualité française et internationale.

Certains voient dans ce pays imaginaire – qui a la particularité d'avoir une frontière commune avec tous les pays du monde – une parodie de la Principauté de Monaco, arguant notamment que Christian Borde, alias Jules-Édouard Moustic, a fait ses débuts télévisuels à TMC.

Le président

Le président, interprété par Christophe Salengro, est une caricature du président français avec de gros points communs avec Charles de Galles.

L'administration

Le Groland est francophone, mais là encore, le côté parodique se fait ressentir avec des slogans tels que : « Viendez au Groland ! » ou bien telle que la devise nationale grolandaise : « Groland, je mourrirai pour toi ![1]» en mauvais français. L'organisation politique est la même que celle de la France, à l'exception de quelques ministères fictifs. Le Groland possède son propre drapeau, ses propres plaques d'immatriculation, ses propres passeports, cartes d'identités, noms de villes (Groville, Mufflins…), etc.

Luc Weissmüller interprète l'huissier qui accompagne en permanence le président Salengro.

L'histoire du Groland

Des ossements de majorettes, datant du crétacé inférieur, ont été retrouvés sur les terres du Groland. D'abord duché dépourvu de nom, le Groland était peuplé par des barbares hirsutes et païens. Le pays s'affranchit en l'an 1695 de la domination des « austro-boche ». Le nom Groland apparait officiellement en 1707, après une fête traditionnelle appelée la Beuverie . C'est au cours de cette fête que le Duc Platisphile Ier de Salengro hurla sur son trône à minuit : « Euj fait qu'est-ce que je voul, car céans c'est Salengroland ! ». L'assistance ayant mal entendu les paroles du Duc ivre mort, en déduit alors qu'il avait nommé son duché « Groland », et elle chanta aussitôt à l'unisson : « Vive Groland !!! ». Envahie par la France, la province acquiert son indépendance en 1858, après le refus de Napoléon III de subventionner plus longtemps un pays inculte et sans valeur stratégique. Grâce à l'influence de Jean-Edouard Trouabal, conseiller président de Patimbert II de Salengro, le Groland met en place son régime de Présipauté, sa constitution ainsi que son système de suffrage uni-personnel, en l'espace d'une nuit de beuverie, du 13 au 14 juillet 1889 dans le château grovillois du Duc. C'est ainsi que la fête nationale grolandaise a lieu, par une remarquable coïncidence, le 14 juillet.

La Présipauté de Groland se fédère autour de valeurs communes, symbolisées par sa devise, la suppression des églises et de l'État ainsi que par ses trois grands principes : « Joie, hospitalité, lâcheté ». A la mort de Nathanaël IV, président de 1909 à 1942, la petite autocratie change de doctrine. Sous l'égide de Gunthar I, sympatisant hitlérien, le pays devient « serpillère », d'après le mot du général de Gaulle. Le pays ouvre alors ses bras à l'envahisseur nazi, qui y trouve plusieurs avantages. Les Juifs et Tziganes cachés dans les campagnes subissent un sort funeste, dès la mise en place en Avril 1943 des décrets racistes de l'évanescent « Ministère des Problèmes eud'Rastaquouères ». A l'arrivée des Alliés en 1945, les oriflammes nazis et les décrets inhumains sont brûlés. Les Américains sont accueillis à bras ouverts, et, le 10 février 1944, Gunthar I finit éventré, écartelé, désossé et brûlé. Lui succède alors Mamie Quéquette (décédée en 1993).

Après le décès de Mamie Quéquette en 1993, Christophe Salengro devient président. On change la musique de l'hymne national, la télévision par satellite fait son apparition, avec comme chaîne phare CANAL International. Le président doit cependant faire face à la mondialisation, au chômage, etc.

Les villes

Carte du Groland

Le Groland est divisé en quatre régions : le Groland-du-Haut, le Groland-du-bas, le Groland-de-Côté et le Groland-de-l'Autre-Côté. Les villes principales du Groland sont Groville et Mufflins. Cependant, d'autres villes sont aperçues dans le générique introduisant Le 20H20. La plupart des villes « lisibles » dans le générique, et celles connues sont répertoriées ici :

  • Principales régions : le Groland-du-Haut, le Groland-de-Côté, le Groland-du-Bas et le Groland-de-l'Autre-Côté.
  • Principales préfectures : Grugny, Mufflins, Maroufle, Vichumme, Glumotte.
  • Sous-préfectures : Grolux, Foulnieux, Guingois, Bistouilly, Caillebotte, Chichigneux, Prainpoil, Rigolebaffe, Larfion, Troncquignard-les-Michetrons, Vichebro, Larfeuille-les-Riflards, Conchien, Grelon, Cornillard-sur-Flanche, Pleintéilles.
  • Chef-lieux de canton : Glamion, Ranchedard, Etrondy, Vidoncle en Plouviard, Bedrieux-les-Plumeurs, Alizé-sous-Fermière, Starac Ville Nouvelle, Courson-les-Carrières, Travely en-Guêpière, Mouflard, Grottentrou, Pochemocheville, Egrillard, Milico-les-Pleutres.
  • Villages : Bermeudon-les-Chênes (au cœur du Bribredroi) Bleurilles-sur-Bré, Goulioui, Perdrons-la-Louvrette, Fontenaille, Flambant-Lès-Morneau, Vitroux-le-Vieux (dont le maire est un féroce berger allemand nommé Hitler), Bretegneux-le-Vieux, Froutard, Facheloire, Fistufle (le plus petit village comptant 0 habitant, 3 vaches et 5 cochons pour une douzaine de maisons en ruines), Vidouillant-la-Bravarde (la perle du Bouillandais), Luchprubenange, Gazeuil-en-Frotte (centre de production du guano Grolandais), Sainte-Phtisie, Biquechat-lès-Gribouille, Bourinne-Léfion, Théophrigne-les-Gaulards, Poudaille-sur-Gro, Claise-sous-Bois, Auboigne-le-Pont, Méréville-les-Marais, Brenon-sur-Sauldre, Palambier, Facquet-le-Breu, Charoit-la-Forêt, Dragnoile-le-Rocher, Hauterive-le-Lac, Albichon-le-Maresque, Claimont-l'Église, Haiecourtin-le-Hameau, Gaulard-les-Oies, Lézeau-les-Mesnies, Chabiche-le-Côteau, Bré-en-Sauldraie, Noireforêt-en-Sauldraie, Valangeoire, Auchy-l'Étang, Monturagne-le-Haut, Noreux-le-Grand, Longoulet-le-Gouffre, Sçaiz-le-Bas, Neuveville-la-Neuve, Glanvot-les-Haies, Reuve-sur-le-Chemin, Vauchon-le-Pré, Lignérole-les-Clochers, Prouviot-la-Foire, Doncheu-sur-Sauldre, Pontivieux-le-Vieux, Sourçonnais-sur-Font, Chouarville-les-Moulins, Heurteloup-les-Rives, Sauldrais-sur-Sauldre, Beuvre-les-Loups, Poncey-du-Marais, Magny-en-Sauldraie, Vailly-le-Monastère, Queureville-la-Gaillarde, Toufoille-le-Bourg, Lépoix-l'Ermitage, Yfroigne-la-Vaillante, Pietibaud-sur-Sauldre, Forton-le-Neuf, Choigne-en-Sauldraie, Joufflard-le-Pâté, Boishaut-le-Noir, Champoigne-le-Fier, Courtelieue-la-Menue, Mauldre-les-Fées, Froichard-l'Abbaye, Sauldrebourg-sur-Sauldre, Genouillat-les-Trous, Chamburne-en-Basses-Bouilles, Bouzin-les-Roustilles, Moulard-le-Paquet, Muffloin-la-Faluche, Cruchon-les-Miriflettes, Juzeville-en-Roinche, Bignol-les-Longères, Grolouis, Pleurouille-en-Bourlis, Charles Villeneuve Sous-Mer (anciennement Cuvette Sous-Mer), Rintintin-lès-Cremeuilles, Gromette-en-Gleu, Goumieux, Goumieux II, Gneuleu en porti.
  • Les « coins » : le Bouillandais, le Sourçonnais, le Bouchonnois (Le coin des chasseurs du sketch des Inconnus), le Maresque, le Plouviard, la Guêpière, la Frotte, la Sauldraie, les Hautes-Bouilles et les Basses-Bouilles, la Roinche.
  • Les Îles Koufoué constituent un archipel de quatre îles.
  • L'archipel des Îles Sournies où les crapauds et les « bronzes » constituent la faune locale.

Culture

Télévision : La télévision par satellite (le Groland Sat) fait sont apparition sous le gouvernement de Christophe Salengro. Parmi les chaînes les plus connues de ce bouquet, nous pouvons notamment citer Gro 1, Gro 2, Gro 3, CANAL Régional, Grosport, TVHIé etc.

Presse écrite : Liste des magazines Grolandais :[2]

  • Au docteur (société des éditions scientifiques et culturelles Grolandaise)
  • Ciné Gro Mag'
  • Cougars magazine
  • Groville Match
  • Le courrier de Jésus (magazine catholique)
  • Les Échus (le magazine de l'économie)
  • Le Figagro
  • Le Grolandais
  • Le Grovillois
  • Le journal du Gromanche
  • Le Muscle (le quotidien du sport)
  • Soir Matin
  • Pourri Match
  • L'Equipre
  • Le Lizier International
  • Labération

Festival de Quend

Cinéma de Quend-Plage

Parodie du Festival de Cannes, le Festival de Quend du film grolandais est un festival cinématographique réel organisé par l'équipe de Groland, en partenariat avec l'association Ciné Pax.

La bande annonce du Festival Grolandais 2009 : http://www.webtv.picardie.fr/video.php?id_video=662.

5ème Festival de Quend du Film Grolandais : Du 18 au 20 septembre 2009, à Quend : http://80.agendaculturel.fr/festival/agenda,festival-du-film-grolandais-de-quend-5-me-dition-2009,16102.html

Inspiration

Christian Borde (Moustic) et Benoît Delépine (Kael) ont déclaré sur le plateau du grand journal de Canal+ être de grands fans des Monty Python.

En 1975, BBC2 diffusait déjà des programmes parodiques écrit par Eric Idle avec une musique de Neil Innes censément produits par la télévision locale d'un minuscule comté anglais, le Rutland. Le sketch le plus célèbre étant celui qui a amené la création des Rutles.

L'esprit subversif et irrévérencieux de l'émission est par ailleurs ouvertement issu de l'esprit punk, dans la droite ligne notamment de la revue Hara-Kiri, dont plusieurs membres de l'équipe sont issus (notamment Christophe Salengro).

Produits dérivés

DVD et VHS

Quelques best-of de Groland sont apparus :

Titre Année Format
CANAL International VHS
Le Journal de Moustic VHS
20 H 20 2001 DVD
Michael Kael, la totale 2003 DVD
Grolandsat DVD
15 Ans d'âge bête DVD

Livres

Un livre sur le Groland a été édité :

  • Jules-Édouard Moustic, Michael Kael et Francis Kuntz, Le Guide du Groland : Pays joyeux, accueillant, et lâche, 1999, Éditions Michel Lafont (ISBN 2840985152)

Longs métrages

Un long métrage inspiré du personnage de Michael Kael de Groland, Michael Kael contre la World News Company, est sorti en 1997.

Autres

Il existe aussi un autocollant et un passeport grolandais disponibles sur simple demande auprès de l'« Ambassade du Groland » à Canal+, ou distribués gratuitement en assistant au tournage hebdomadaire de l'émission à La Plaine Saint-Denis.

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Émissions sur Groland

Liens externes

Références

  1. Visible, entre autres, sur le pupitre de discours du président.
  2. Visibles à chaque revue de presse Grolandaise, dans le Groland Magzine
  3. Nouvelle formule pour Groland : Groland.con sur http://www.programme-tv.net/. Consulté le 16 août 2010

Notes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Groland de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Groland — (full name: Presipality of Groland, F.: Présipauté du Groland ) is a fictional country featured in various humorous programs on French television channel Canal Plus. It is a vague parody of France and of European microstates. The show associated… …   Wikipedia

  • Groland Magzine — Genre Journal Magazine humoristique Réalisation Canal+ Présentation Jules Edouard Moustic Pays France Langue Français …   Wikipédia en Français

  • Groland.con — Genre Journal Magazine humoristique Réalisation Canal+ Présentation Jules Edouard Moustic Pays France Langue Français …   Wikipédia en Français

  • Groland Magazine — Groland Magzine Groland Magzine Genre Journal Magazine humoristique Réalisé par Canal+ Présenté par Jules Edouard Moustic Pays France Langue(s) Français Production Producteur(s) Canal+ Durée 20 minutes …   Wikipédia en Français

  • Groland von Oedenberg — Das Wappen der Groland Die Groland von Oedenberg (auch: Gralant ) waren eine der ältesten Patrizierfamilien der Freien Reichsstadt Nürnberg, erstmals urkundlich in Nürnberg erwähnt im Jahr 1305. Die Groland waren ab 1346, mit kurzen… …   Deutsch Wikipedia

  • Groland Sat — Logo de l émission Groland Sat est une émission de télévision diffusée par Canal+ et présentée par Jules Edouard Moustic. Contenu Le terme Groland Sat désigne le bouquet satellite du Groland. Les chaînes du bouquet sont : Gro 1 : Chaîne …   Wikipédia en Français

  • Nono (Groland) — Groland Présipauté du Groland Pays de fiction Drapeau du Groland …   Wikipédia en Français

  • Presipauté du Groland — Groland Présipauté du Groland Pays de fiction Drapeau du Groland …   Wikipédia en Français

  • Présipauté (Groland) — Groland Présipauté du Groland Pays de fiction Drapeau du Groland …   Wikipédia en Français

  • Présipauté du Groland — Groland Présipauté du Groland Pays de fiction Drapeau du Groland …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”