Golfe Arabique

Golfe Arabique

Golfe Persique

Golfe Persique
Carte du golfe Persique
Superficie 233 000 km²
Profondeur 90 m (max)
50 m (moy)
Type Golfe
Localisation Océan Indien
Pays côtier(s) Iran Iran
Émirats arabes unis Émirats arabes unis
Arabie saoudite Arabie saoudite
Qatar Qatar
Bahreïn Bahreïn
Koweït Koweït
Irak Irak
Oman Oman

Le golfe Persique (en persan : خلیج فارس, khalij-e fārs) est une mer intracontinentale de l’océan Indien. Il sépare la péninsule d'Arabie de l’Iran (Perse), d'où il tire son nom, et s’étend sur une superficie d’environ 233 000 km².

Les pays qui bordent le golfe Persique sont :

Il communique à l’est avec la mer d’Oman par le détroit d’Ormuz.

Mer à forte salinité, la profondeur de ses eaux ne dépasse pas les 100 m.

Sommaire

Nom et étymologie

Depuis quelques années, une controverse existe entre l'Iran et les pays arabes au sujet du nom de ce golfe. En effet, les Iraniens considèrent que golfe Persique est le nom historique employé depuis l'Antiquité : Limen Persikos des Grecs, Sinus Persicus et Arabicus Sinus des Latins, Bahr-al-Farsi des géographes arabes médiévaux.

De leur côté, les Arabes le nomment golfe Arabe et rappellent qu'il fut longtemps appelé golfe de Bassora. Depuis les années 1970, l'Arabie saoudite, suivie par les autres États arabes, le désigne comme le golfe Arabique. Ce nom est controversé, et n'est pas couramment utilisé en dehors du monde arabe. Il n'est d'ailleurs pas reconnu par l'Organisation des Nations Unies[1]. Golfe Arabique était le nom donné à la mer Rouge par Hérodote[2] et Strabon[3].

Histoire

Vue satellite du golfe Persique

L’histoire du golfe Persique a toujours été animée de nombreux conflits qui ont diminué son influence dans les liaisons entre l’Orient et l’Occident et ont fait de la mer Rouge, plus à l’ouest, la voie de relation préférée.

Au XIIIe siècle, les Mongols y établissent leur influence. Une route maritime, empruntée par Marco Polo, le relie à la Chine. Au XVIe siècle, le golfe Persique est contrôlé par le Portugal, qui en est délogé par l'Iran des Séfévides. Au XIXe siècle, les Britanniques s'y établissent en invoquant le combat contre la piraterie. Ils en gardent le contrôle jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, et la création des Émirats arabes unis.

Plus récemment, le golfe Persique a encore été agité de fréquents conflits :

Le détroit d’Ormuz est aujourd'hui contrôlé conjointement par l’Iran et le sultanat d'Oman.

Économie

La ressource quasi exclusive du golfe persique est le pétrole. Les plus grands pays du golfe persique sont regroupés dans l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et contrôlent l’acheminement grâce aux pétroliers géants, ou par des oléoducs en liaison avec la Méditerranée et la mer Rouge, permettant d’éviter le passage par le détroit d’Ormuz et le canal de Suez.

Le Conseil de coopération du Golfe a été créé le 25 mai 1985 à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis. Six États arabes du golfe Persique en sont membres:

Le Conseil a pour objectif de favoriser la coopération et la coordination entre les États membres dans des domaines comme l'économie, les finances, le commerce, les douanes, le tourisme et la recherche.

Salinité

Long d'un millier de kilomètres, large de 200 à 300, le golfe Persique est presque une mer fermée dont la profondeur moyenne est d'à peine 50 mètres. Il reçoit moins d'eau par les fleuves d'Iran et d'Irak qu'il n'en perd par évaporation. Ceci explique sa salinité, qui peut atteindre 45 à 100 grammes par litre. Elle dépasse parfois les 100 grammes par litre, il peut alors se former des « sebkhos » ou marais salants naturels. Le niveau se maintient grâce au courant venu de l'océan Indien par le détroit d'Ormuz, qui tourne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

Notes et références

  1. (en) UN Map [pdf]
  2. Hérodote, L'Enquête, Livre IV, 42, 2
  3. Strabon, Géographie, Livre XVI, 3

Bibliographie

  • Monarchies du Golfe, Rémy Leveau, Frédéric Charillon (dir), La Documentation française, 2005


  • Portail de l’Iran Portail de l’Iran
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
Ce document provient de « Golfe Persique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Golfe Arabique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Golfe arabique — Golfe Persique Golfe Persique Superficie 233 000 km² Profondeur 90 m (max) 50 m (moy) Type Golfe Localisation Océan Indien …   Wikipédia en Français

  • arabique — [ arabik ] adj. • 1213; lat. arabicus ♦ D Arabie. Péninsule arabique. Gomme arabique. ● arabique adjectif (latin arabicus) Relatif à l Arabie. Se dit des dialectes arabes d Arabie saoudite, des deux Yémens et de l Oman. ● arabique (expressions)… …   Encyclopédie Universelle

  • Golfe Persique — Carte du golfe Persique. Géographie humaine Pays côtier(s) …   Wikipédia en Français

  • Golfe Arabo-Persique — Golfe Persique Golfe Persique Superficie 233 000 km² Profondeur 90 m (max) 50 m (moy) Type Golfe Localisation Océan Indien …   Wikipédia en Français

  • Golfe Arabo-persique — Golfe Persique Golfe Persique Superficie 233 000 km² Profondeur 90 m (max) 50 m (moy) Type Golfe Localisation Océan Indien …   Wikipédia en Français

  • Golfe arabo-persique — Golfe Persique Golfe Persique Superficie 233 000 km² Profondeur 90 m (max) 50 m (moy) Type Golfe Localisation Océan Indien …   Wikipédia en Français

  • Golfe persique — Superficie 233 000 km² Profondeur 90 m (max) 50 m (moy) Type Golfe Localisation Océan Indien …   Wikipédia en Français

  • ARABIQUE — adj. des deux genres Qui est d Arabie. Gomme arabique. Golfe Arabique …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • golfe — [ gɔlf ] n. m. • 1528; golf fin XIIe; it. golfo, du gr. kolpos → gouffre ♦ Vaste bassin en cul de sac plus ou moins largement ouvert, que forme la mer dans son avancée à l intérieur des terres. ⇒ échancrure. Petit golfe. ⇒ anse, 1. baie, calanque …   Encyclopédie Universelle

  • GOLFE (PAYS DU) - Archéologie — Les pays de la rive arabe du Golfe sont restés un blanc sur les cartes archéologiques du Moyen Orient jusqu’aux premières fouilles conduites à Bahreïn en 1954 par l’équipe danoise de Geoffrey Bibby et Peder V. Glob dont l’œuvre pionnière… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”