Fanély Revoil

Fanély Revoil
Fanély Revoil
Nom de naissance Fanély Revoil
Naissance 25 septembre 1906
Marseille
Décès 31 janvier 1999
Annonay)
Activité principale Chanteuse
Style Musique classique
Activités annexes Professeur de chant
Lieux d'activité Paris
Formation Conservatoire de Marseille

Fanély Revoil (25 septembre 1906, Marseille31 janvier 1999, Annonay) est une soprano française d'opéras et d'opérette dont la carrière s'est étendue principalement entre 1950 et 1989[1].

Sommaire

Vie

Revoil commence a travaillé comme secrétaire puis elle suite des cours de chant et de théâtre au Conservatoire de Marseille.

Elle fait ses débuts dans Gillette de Narbonne d'Edmond Audran à Montpellier en 1928, puis apparaît à Mulhouse dans la Comtesse Maritza d'Emmerich Kálmán puis rejoint une compagnie au Havre pour chanter dans des opérettes, comme dans le rôle de Frasquita dans Carmen[2].

Elle apparait pour la première fois à Paris en 1933 au théâtre de la Porte Saint-Martin dans de petits rôles avant de créer le rôle de Madame Dubarry lors de la première française de La Dubarry. D'autres succès viennent par la suite comme les créations des Valses de Vienne (1933), du Tzaréwitch (1935), d’Un coup de veine (1935), d’Au soleil du Mexique (1935) et de La Belle traversée (1937)[1].

Elle rejoint ensuite l'Opéra-Comique où elle crée le rôle de Lucine dans Le Testament de la tante Caroline, et bien qu'elle ne fasse jamais partie de la compagnie, elle chante avec eux à l'Opéra-comique pendant dix ans dans les rôles de Lazuli dans L'Étoile, de la Guimard dans Fragonard et dans le rôle principal de Ciboulette[3].

Revoil apparaît plusieurs fois au théâtre du Châtelet dans Soleil du Mexique, Nina Rosa, Rose-Marie et crée le rôle principal de La Maréchale sans-gêne en 1948. Elle participe à la première de Virginie Dejazet en 1946 au théâtre des Champs-Élysées.

Elle fait plusieurs tournées au Portugal, aux Pays-Bas, en Italie, en Grande-Bretagne, souvent en compagnie de Willy Clément.

Elle enseigne, après avoir pris sa retraite de la scène, le chant d'opérette au Conservatoire de Paris[2].

Enregistrements

Revoil enregistre en 1941 des extraits de L'Étoile sous la direction de Roger Désormière. Elle enregistre aussi les Contes d'Hoffmann en 1948 sous la direction d'André Cluytens. Elle chante plusieurs opérettes et opéras-comiques à la radio dans les années 1950 et elle joue dans le film Les Deux Gamines en 1936.

Notes et références

  1. a et b L'Encyclopédie multimédia de la comédie musicale théâtrale en France (1918-1940) [1], consulté le 22.03.10.
  2. a et b Gourret J. Dictionnaire des cantatrices de l’Opéra de Paris. Éditions Albatros, Paris, 1987.
  3. Wolff S. Un demi-siècle d'Opéra-Comique (1900-1950). André Bonne, Paris, 1953.

Discographie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Fanély Revoil de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Révoil — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Personnalités Révoil est un nom de famille notamment porté par : Pierre Révoil (Lyon, 12 juin 1776 – Paris, 19 mars 1842) peintre français. Henri… …   Wikipédia en Français

  • Les Contes d'Hoffmann — Pour les articles homonymes, voir Hoffmann. Les Contes d Hoffmann …   Wikipédia en Français

  • Sablons (Isère) — Pour les articles homonymes, voir Sablons. 45° 19′ 08″ N 4° 46′ 26″ E …   Wikipédia en Français

  • Le Testament de la tante Caroline — est un opéra bouffe composé par Albert Roussel en 1933 avec le librettiste Nino (pseudonyme de Michel Veber). Cette opérette raconte les déboires d une famille autour du testament de leur tante. Sommaire 1 Histoire 2 Personnages 3 Argument …   Wikipédia en Français

  • Les Deux Gamines (film, 1936) — Pour les articles homonymes, voir Les Deux Gamines. Les Deux Gamines Données clés Réalisation René Hervil Maurice Champreux Scénario Jean Louis Bouquet Henri Dupuis Mazuel …   Wikipédia en Français

  • Lucienne Jourfier — (17 septembre 1923 à Toulouse ) est une chanteuse soprano lyrique coloratura française. Biographie Son père, Gaston Jourfier, artiste peintre de renom et professeur aux Beau …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”