Sixte V

Sixte V
Sixte V
Pape de l’Église catholique

{{{légende}}}

Armoiries pontificales de Sixte V

Nom de naissance Felice Peretti
Naissance 13 décembre 1520
à Grottammare (Italie)
Élection au pontificat 24 avril 1585
Intronisation 1er mai 1585
Fin du pontificat 27 août 1590
Prédécesseur Grégoire XIII
Successeur Urbain VII
Listes des papes : chronologie · alphabétique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Peretti.

Felice Peretti (né le 13 décembre 1520 à Grottammare, dans la province d'Ascoli Piceno, dans les Marches - mort à Rome le 27 août 1590), élu pape le 1er mai 1585 sous le nom de Sixte V (dit Sixte Quint ; en latin Sixtus V ou Systus V, en italien Sisto V).

Biographie

Selon la chronique d'Andrija Zmajević, son père, originaire de la baie de Kotor (actuel Monténégro) était né à Bjelske Kruševice, un village près de Bijela, dans la famille Šišić, que l'on pourrait nommer Slavjan. La théorie qu'il viendrait de la famille Svilanović est dénuée de fondement. Enfant, il servit dans un monastère catholique de Kotor, où il fut converti de l'orthodoxie serbe au catholicisme romain et fut ensuite emmené en Italie par un moine italien. Il s'installa à Ancône, où il se maria et engendra Felice Peretti (Srećko Perić en serbo-croate moderne). Pas grand-chose d'autre n'a été enregistré sur Peretti père, mais lorsque Felice finit par devenir le Pape Sixte V, il reconstruisit à Rome l'église Saint-Jérôme (fin 1589), destinée à être utilisée spécifiquement pour les personnes qui parlaient la langue illyrienne. Dans sa bulle papale Sapientiam Sanctorum du 1er août 1589, il mit également en place un collège de onze clercs slaves qui fut ensuite transformé en Collège Pontifical croate Saint-Jérôme.

Fils de petits fermiers de la région d'Ancône, dans les Marches, il entre chez les franciscains conventuels. Il y suit une carrière de prédicateur jusqu'à son entrée dans l'Inquisition, d'abord à Venise (de 1557 à 1560) puis en Espagne, où il appartient à la suite du légat Boncompagni, futur Grégoire XIII. En 1566, il est nommé vicaire général de son ordre. Il prend ensuite des responsabilités pastorales en devenant évêque de Sainte-Agathe-des-Goths (Sant’ Agata dei Goti) puis de Fermo. Entre temps, le 5 mai 1570 il a été créé cardinal au titre de S. Girolamo dei Schiavoni.

Le 24 avril 1585, après la mort de Grégoire XIII, il est élu pape. Il choisit le nom de Sixte V en hommage à Sixte IV, autre pape franciscain. Peu de temps auparavant, le conclave avait déjà élu un représentant d'un ordre mendiant en la personne de Pie V, dominicain. La tendance était donc à un retour des grandes forces du bas Moyen Âge au détriment de celles apparues durant la Réforme catholique, comme les jésuites. Parallèlement, le pape couvre de faveurs son neveu Alessandro, cardinal à l'âge de 15 ans seulement.

Le pontificat de Sixte Quint accélère l'évolution des États pontificaux vers la forme de l'État moderne. Cette évolution est probablement consciente : le pape possède dans sa bibliothèque un exemplaire du Prince de Machiavel. Sixte V s'efforce d'abord d'assurer la sécurité de ses États en édictant des mesures plus sévères envers les bandits. Il lutte contre les pouvoirs féodaux locaux, mène une politique dynamique de travaux publics et d'emploi : l'assainissement des Marais pontins est aussi un moyen de fournir du travail aux nombreux mendiants. Il agrandit la Bibliothèque vaticane et fait bâtir la salle Sixtine par Domenico Fontana. Il réorganise la Curie romaine, créant par la bulle Immensa æterni Dei des congrégations permanentes. Il presse l'impression d'une édition de la vulgate demandée par le concile de Trente et préparée par ses prédécesseurs. Très décriée par la critique comme étant pleine de défauts, elle était restée proche du texte médiéval "universitaire" notamment parce qu'elle suit de près la version in folio de la Bible éditée par Robert Estienne en 1538 et 1546. Sous presse l'année même de sa mort, en 1590, cette édition fut aussitôt supprimée et remplacée en 1592 sous le pontificat de Clément VIII par la version « Sixto-Clémentine » restée dans l´usage catholique jusqu´à la promulgation de la version dite "néo-vulgate", publiée par le Saint-Siège à la suite du concile Vatican II.

Précédé par Sixte V Suivi par
Grégoire XIII
Emblem of the Papacy SE.svg
Liste des papes
Urbain VII

.

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sixte V de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sixte — sixte …   Dictionnaire des rimes

  • sixte — [ sikst ] n. f. • sexte 1611; siste 1080; lat. sextus, d apr. six 1 ♦ Mus. Sixième degré de la gamme diatonique. Intervalle de six degrés. Sixte majeure. 2 ♦ Escr. L une des parades en ligne haute. ● sixte nom féminin (variante de l ancien… …   Encyclopédie Universelle

  • Sixte II — par Botticelli Sixte II ou Xyste II est le 24e pape de l Église catholique. Il succède à Étienne Ier le 31 août 257. Il est le premier pape à porter un nom déjà utilisé : Sixte Ier avait régné au …   Wikipédia en Français

  • Sixte IV — Pape de l’Église catholique Nom de naissance Francesco de …   Wikipédia en Français

  • SIXTE IV — SIXTE IV, FRANCESCO DELLA ROVERE (1414 1484) pape (1471 1484) De famille pauvre, Francesco della Rovere, futur Sixte IV, dut sa réussite à la carrière qu’il fit d’abord dans l’ordre des Frères mineurs, dont il devint ministre général en 1464.… …   Encyclopédie Universelle

  • SIXTE V — ou SIXTE QUINT, FELICE PERETTI (1521 1590) pape (1585 1590) Fils d’un jardinier, entré à douze ans chez les franciscains de Montalto, ordonné prêtre en 1547, Felice Peretti se fait un nom à Rome comme prédicateur; il y comptait parmi ses amis… …   Encyclopédie Universelle

  • Sixte — ist ein Kartenspiel, siehe Sixte (Kartenspiel) der französische Name von Sixtus, des ersten Bischofs von Reims Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit de …   Deutsch Wikipedia

  • Sixte — Patronyme rencontré notamment en Charente Maritime (également 82, 93). Variantes : Sixt (73), Sixtre (30). C est un ancien prénom (latin Sextus) popularisé par cinq papes, les deux premiers ayant été martyrisés à Rome. Le premier évêque de Reims… …   Noms de famille

  • Sixte — (franz., spr. ßickst , deutsch Sechsern), ein Kartenspiel, das unter 6 Personen gespielt wird, von denen jeder 6 Blätter erhält; 6 Spiele machen eine Partie. Der Geber schlägt das letzte (ihm selbst gehörige) Blatt als Trumpf auf. Die Folge der… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Sixte — Pour les articles homonymes, voir Sixte (homonymie). Sixte mineure mi do Sixte majeure do la En musique, une sixte est l intervalle qui sépare d …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”