Saint-Derrien

Saint-Derrien

48° 33′ N 4° 11′ W / 48.55, -4.18

Saint-Derrien / Sant-Derc'hen
Administration
Pays France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Morlaix
Canton Landivisiau
Code commune 29244
Code postal 29440
Maire
Mandat en cours
Geneviève Riou
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Landivisiau
Démographie
Population 716 hab. (2008[1])
Densité 58 hab./km²
Gentilé Saint-Derrienois, Saint-Derrienoise
Géographie
Coordonnées 48° 33′ Nord
       4° 11′ Ouest
/ 48.55, -4.18
Altitudes mini. m — maxi. m
Superficie 12,28 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Saint-Derrien (Sant-Derc'hen en breton) est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France.

Sommaire

Histoire

Selon la légende, Derrien et son compagnon Néventer évangélisent la région au Ve ou VIe siècle.

Saint-Derrien était une chapelle seigneuriale de la paroisse Plounéventer, faisait partie de l'archidiaconé de Kemenet-Ily relevant de l'évêché de Léon.

  • érection en trève de Plounéventer
  • 1845 : érection en paroisse au détriment de Plounéventer
  • 1884 : érection en commune au détriment de Plounéventer

Monuments

Tourisme

  • Plan d'eau de Saint-Derrien
  • Plage, aire de loisirs, circuit pédestre à proximité.
  • Le Moulin de Lansolot, moulin en activité faisant de la farine de blé noir.

Événements

  • Pardon du dimanche suivant la Pentecôte.

Personnalités liées à la commune

  • Saig an avaloù (Petit François les Pommes), surnom d'un soldat allemand distribuant aux enfants des pommes prises aux parents pendant la Seconde Guerre mondiale[2].

Notes et Références

  1. Populations légales 2008 de la commune : Saint-Derrien sur le site de l'Insee
  2. Mikael Madeg, Le grand livre des surnoms bretons, p. 15.

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-Derrien de Wikipédia en français (auteurs)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”