Revolte

Revolte

Révolte

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Révolte (homonymie).

La révolte est un sentiment d’indignation et de réprobation face à une situation.

Une révolte est aussi, dans un sens plus précis, le refus actif d'obéir à une autorité. Elle correspond donc à une large gamme de comportements : non respect des normes sociales, désobéissance, tentatives d’insurrection, mutineries, rébellions…

Sommaire

Causes des révoltes

  1. Refus d’une situation de soumission ou perçue comme telle : la révolte a pour objectif de réduire une inégalité sociale, économique, religieuse, nationale en obtenant de nouveaux droits. Elle se fait dans une perspective réformiste.
  2. Refus d'obéissance à une autorité jugée illégitime : ce sont principalement des révoltes contre l'Etat (émeutes antifiscales, anticonscriptions, mutineries)
  3. Rétablissement d’un ordre ancien : ces révoltes se font dans le cadre d'opposition à des réformes, de rétablissement de l'« économie morale » par les foules.
  4. Mise en place d'un nouveau gouvernement : ce type de révolte a un objectif révolutionnaire et cherche à promouvoir de nouveaux dirigeants, mieux à même de représenter le groupe en révolte.

Forme des révoltes

La révolte peut être individuelle ou collective, organisée ou désorganisée.

Les révoltes entre action individuelle et action collective

La révolte est le plus souvent le fruit d’une action collective, regroupant un certain nombre de personnes aux intérêts partagés, qui agissent de concert vers un même objectif global. Il existe cependant des révoltes conduites de façon individuelle : c’est le cas du sabotage, du terrorisme, de l’agression. Cela dit, la révolte personnelle est rarement conçue comme révolte à part entière. La révolte réunissant un trop petit nombre d’individu est conçue comme un simple « crime » ou « délit ».

Une révolte rallie toujours un grand nombre d’individualités propres, aux objectifs toujours différents.

La révolte entre spontanéité et préparation

La révolte est plus ou moins organisée. Elle peut avoir été planifiée à l’avance ou non, elle a des objectifs plus ou moins clairs (détruire un élement). Elle peut avoir des leaders (organisateurs de la révolte, représentants élus ou prenant la direction sur le tas).

Quelques révoltes célèbres

Liste détaillée : soulèvements, émeutes et révoltes

Légitimations théoriques de la révolte

Dans le droit

Philosophie et littérature

Bibliographie

Plusieurs historiens ont étudié les révoltes :

  • soit pour leur spécificité dans un contexte précis,
  • soit pour trouver leurs points communs sur de longues périodes :
    • Yves-Marie Bercé, Croquants et nu-pieds. Les soulèvements paysans en France du XVIe au XIXe siècle.
    • Yves-Marie Bercé, Fête et révolte : des mentalités populaires du XVIe au XVIIIe siècle.
  • soit pour montrer des évolutions, comme chez l'historien marxiste Boris Porchnev, dans Les Soulèvements populaires en France au XVIIe siècle.

Voir aussi

Liens externes

Ce document provient de « R%C3%A9volte ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Revolte de Wikipédia en français (auteurs)

Поможем написать реферат

Regardez d'autres dictionnaires:

  • révolte — [ revɔlt ] n. f. • v. 1500; de révolter 1 ♦ Action collective, généralement accompagnée de violences, par laquelle un groupe refuse l autorité politique existante, la règle sociale établie (⇒ désobéissance, insoumission, insubordination), et s… …   Encyclopédie Universelle

  • révolté — révolte [ revɔlt ] n. f. • v. 1500; de révolter 1 ♦ Action collective, généralement accompagnée de violences, par laquelle un groupe refuse l autorité politique existante, la règle sociale établie (⇒ désobéissance, insoumission, insubordination) …   Encyclopédie Universelle

  • revolte — REVOLTE. s. f. Soulevement contre la Puissance superieure & legitime. Revolte generale. on ne vit jamais une revolte si criminelle. revolte de tout un royaume. on vit aussi tost une revolte de tous les peuples. la revolte du camp. la revolte de l …   Dictionnaire de l'Académie française

  • révolté — révolté, ée (ré vol té, tée) part. passé de révolter. 1°   Qui est mis en révolte. Un pays révolté par un chef ambitieux. •   La piété affaiblie dans vos frères par vos exemples ; leur docilité révoltée par vos murmures, MASS. Carême. Voc..… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Revolte — Revolte: Das Fremdwort für »Aufruhr, bewaffneter Aufstand (einer kleineren Gruppe)« wurde im 17. Jh. aus gleichbed. frz. révolte entlehnt, das von frz. révolter »zurückwälzen, umwälzen; aufwiegeln, empören« abgeleitet ist. Daraus wurde im 17. Jh …   Das Herkunftswörterbuch

  • Revolte — (v. fr.), Empörung, Aufruhr, s. d; daher: Revoltiren, sich empören …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Revolte — (franz.), Empörung, Aufruhr; revoltieren, sich empören, eine Empörung machen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Revolte — (frz.), Empörung; revoltieren, aufwiegeln; sich empören …   Kleines Konversations-Lexikon

  • revolte — Revolte, f. penac. Defectio. Liu. lib. 23. Apostasia …   Thresor de la langue françoyse

  • revolté — Revolté, [revolt]ée. part. Il est aussi subst. Les revoltez se sont rendus maistres d une telle place, on a commandé des troupes pour reduire les revoltez …   Dictionnaire de l'Académie française

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”