Ordre du Fuhrer

Ordre du Fuhrer

Ordre du Führer

Un Führererlass (décret du Führer) ou Führerbefehl (ordre du Führer) étaient un texte à caractère législatif ou règlementaire pris par Adolf Hitler en sa qualité de « Führer et chancelier du Reich ».

La loi des pleins pouvoirs (Ermächtigungsgesetz) de 1933 attribuait au Gouvernement du Reich le droit de légiférer sans droit de regard du Reichstag ; l’Allemagne était ainsi devenue depuis 1933 de facto une dictature. Certains de ces décrets constituèrent des enfreintes flagrantes aux droits de l'homme et à la constitution de Weimar, qui restait juridiquement en vigueur.

Sommaire

Quelques exemples d’ordres du Führer

Création d’un prix national de l’art et des sciences

Décret promulgué le 30 janvier 1937 portant création d’un prix national allemand de l’art et des sciences (extrait) : « Il est fait interdiction désormais et pour toujours à tout citoyen allemand d’accepter le prix Nobel ». (Die Annahme des Nobelpreises wird damit für alle Zukunft Deutschen untersagt.)

Création de l'OKW

Décret en date du 4 février 1938 portant dissolution du ministère de la Guerre et mise sous tutelle directe des trois armes (Terre-Air-Mer) qui permettait à Hitler de mener librement sa politique d'annexions et de conquêtes.

Ordre concernant le programme d’euthanasie (1939)

Ce courrier secret de Hitler autorisait certains médecins cités nommément à donner la mort par pitié (Gnadentod = euthanasie) aux malades inguérissables dont on ne pouvait « selon toute vraisemblance attendre d’amélioration eu égard à leur état de santé ».[1]

À cet effet, un registre spécial fut établi répertoriant tous les malades mentaux ayant séjourné plus de cinq ans en hôpital psychiatrique. On considère que de 60 000 à 80 000 handicapés ont été victimes du « programme d’euthanasie - Action T4 ».

Élimination programmée des juifs (« Solution finale »)

Les historiens sont quasi unanimes pour dire que Hitler a donné au plus tard à l’été 1941 des ordres pour éliminer physiquement tous les juifs européens bien que ces ordres n’aient visiblement pas été donnés par écrit.

Voir aussi : Holocauste, Conférence de Wannsee

Ordre d’exécuter les commissaires (Kommissarbefehl)

On suppose que ce décret ordonnant de fusiller dès leur capture les commissaires politiques de l'Armée rouge a été donné sinon par Hitler lui-même tout au moins avec son assentiment, bien qu’il ne porte pas sa signature.

Ordre envoyé au Maréchal Erwin Rommel en date du 9 juin 1942

Cet ordre prescrivait de fusiller tout réfugié politique allemand combattant aux côtés des troupes françaises en Afrique du nord.

(voir aussi : Afrikakorps)

Ordre adressé à Alfred Rosenberg en date du 1er mars 1942

Les juifs et les francs-maçons étaient accusés par Hitler d’avoir fomenté la Seconde Guerre mondiale. Le Reichsleiter Rosenberg reçut le 1er mars 1942 l’autorisation de confisquer toutes les bibliothèques et archives dont le contenu était attribué aux juifs ou aux francs-maçons.

Ordre dit « de la terre brûlée » ou Nerobefehl, (ordre de Néron) du 19 mars 1945 adressé à Albert Speer

Lors de la retraite des armées allemandes, les troupes ennemies ne devaient trouver sur le territoire du Reich littéralement que de la terre brûlée.

Il est sûr que Speer ignora cet ordre. (voir ses carnets écrits dans la prison de Spandau (Spandauer Tagebücher) et la biographie Albert Speer de Joachim C. Fest.)

Ordre adressé à la population de Berlin en date du 22 avril 1945

Cet ordre a été publié et distribué sous forme de tracts. Il ordonnait de fusiller immédiatement toute personne affaiblissant la volonté de résistance de l’Allemagne dans le cadre de la défense de Berlin (défaitisme).

Ressources

Bibliographie

  • Martin Moll (direction), »Führer-Erlasse« 1939-1945. Edition sämtlicher überlieferter, nicht im Reichsgesetzblatt abgedruckter, von Hitler während des Zweiten Weltkrieges schriftlich erteilter Direktiven aus den Bereichen Staat, Partei, Wirtschaft, Besatzungspolitik und Militärverwaltung, Franz Steiner, Stuttgart, 1997 (ISBN 3515068732)

Notes

Origine du texte

  • (de) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Führererlass ».

Liens externes

  • Portail du nazisme Portail du nazisme
  • Portail du droit Portail du droit
  • Portail de l’Allemagne Portail de l’Allemagne
Ce document provient de « Ordre du F%C3%BChrer ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ordre du Fuhrer de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ordre du führer — Un Führererlass (décret du Führer) ou Führerbefehl (ordre du Führer) étaient un texte à caractère législatif ou règlementaire pris par Adolf Hitler en sa qualité de « Führer et chancelier du Reich ». La loi des pleins pouvoirs… …   Wikipédia en Français

  • Ordre du Führer — Un Führererlass (décret du Führer) était un texte à caractère législatif ou règlementaire pris par Adolf Hitler en sa qualité de chancelier du Reich, ou de Führer et chancelier. Lorsqu ils revêtaient une valeur législative, ces décrets étaient… …   Wikipédia en Français

  • Fuhrer — Führer  Pour l’article homophone, voir fureur. Führer est un substantif dérivé du verbe allemand führen et signifie en premier lieu « dirigeant », «  chef », « guide ». Le mot est passé à la postérité au cours… …   Wikipédia en Français

  • Führer —  Pour l’article homophone, voir fureur. Führer est un substantif dérivé du verbe allemand führen et signifie en premier lieu « dirigeant », « chef », « guide ». Le mot est passé à la postérité au cours du… …   Wikipédia en Français

  • Ordre de la Libération — Der Ordre de la Libération wurde durch den Führer des Freien Frankreich und späteren französischen Staatspräsidenten General Charles de Gaulle per Dekret Nr. 7 am 16. November 1940 in Brazzaville gestiftet. Er war zur Auszei …   Deutsch Wikipedia

  • Ordre Reaux Croix — is a martinist order established in 2002, on the 250th anniversary of the founding of the Elus Cohens of Martinez de Pasqually. O∴R∴C∴ is an international Order, with its Grand Lodge in Norway, and jurisdictions in Sweden, Canada, Argentina,… …   Wikipedia

  • Ordre de bataille lors de la bataille des Ardennes — Article principal : Bataille des Ardennes. Ce qui suit est l ordre de bataille des forces militaires en présence lors de la bataille des Ardennes, qui eut lieu du 16 décembre 1944 au 25 janvier 1945 lors de la Seconde Guerre mondiale.… …   Wikipédia en Français

  • Ordre de bataille de l'opération Spring — L ordre de bataille de l opération Spring regroupe toutes les informations disponibles permettant de connaître les forces en présence lors de cette opération Sommaire 1 Échelle de commandement 1.1 Forces alliées 1.1.1 Commandement supérieur …   Wikipédia en Français

  • Der Führer's Face — Der Fuehrer s Face Der Fuehrer s Face (Der Führer s Face dans l orthographe allemande) est un dessin animé mettant en scène le personnage Donald Duck, au service de la propagande anti nazie. Produit par la Walt Disney Company, il est sorti aux… …   Wikipédia en Français

  • Quartier-général du Führer — Carte indiquant la localisation des quartier généraux du Führer. Quartier général du Führer (Führerhauptquartiere en allemand), abrégé par le sigle FHQ est le nom communément utilisé pour de nombreux quartiers généraux construits pour le leader… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”