Bruyinsecte

Bruyinsecte

Super Mario Bros.

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le jeu vidéo. Pour le film, voir Super Mario Bros. (film).
Super Mario Bros.
Logo Super Mario Bros.gif

Éditeur Nintendo
Développeur Nintendo
Concepteur Shigeru Miyamoto

Date de sortie 13 septembre 1985
Genre Plate-forme
Mode de jeu 1 à 2 joueurs (alternativement)
Plate-forme Famicom Disk System, Game Boy Advance, NES
Média Disquette (FDS)
Cartouche (GBA, NES)
Console virtuelle (Wii)
Contrôle Manette

Super Mario Bros. est l'un des premiers jeux de plate-forme sorti sur NES (la console 8-bit de Nintendo). Le héros est un plombier moustachu se nommant Mario. Il doit délivrer la princesse Toadstool (Peach) retenue prisonnière dans le château de l'infâme Bowser (Koopa dans la version originale japonaise). Pour cela, il devra traverser de nombreux niveaux à difficulté croissante jusqu'à atteindre le repaire du boss de fin : Bowser en personne.

Le jeu a été conçu par Shigeru Miyamoto. Super Mario Bros. n'est que le premier épisode de la longue série Super Mario, de nouveaux opus étant développés plus ou moins régulièrement.

Super Mario Bros est le second jeu vidéo le plus vendu avec 40,2 millions d'exemplaires vendus, derrière un autre jeu de Nintendo,Wii Sports.[1]

Sommaire

Historique

Sorti en 1985, un vendredi 13, ce titre est l'emblème de la nouvelle direction que prendront les jeux vidéo dès lors. Tandis que les premiers jeux Famicom étaient fortement imprimés du sceau de l'arcade, c’est-à-dire des jeux au concept simple dont le seul but était de battre un score, Super Mario Bros. propose au joueur de vivre une vraie aventure. C'est d'ailleurs sous cet angle que Miyamoto le décrit. Pour la première fois, une vraie « histoire » était présente, une progression était visible dans le jeu.

Le jeu aura un succès colossal et aidera énormément à faire connaître les noms de Shigeru Miyamoto et de Koji Kondo, le compositeur. Après une hégémonie américaine en matière d'industrie vidéo-ludique, Nintendo affirme désormais que ce médium passera également par le Japon. Ce jeu posera les bases de ce que seront les jeux de plate-formes en deux dimensions : scrolling, power-ups, warp zones, ennemis variés et boss de fin de niveau.

Ventes

Super Mario Bros. deviendra vite un emblème pour Nintendo et le jeu vidéo en général en atteignant le statut du jeu le plus vendu au monde. Plus de 40 millions d'exemplaires ont été vendus dans le monde entier — à titre d'exemple, Grand Theft Auto 3, le jeu vidéo le plus vendu en 2001, s'est vendu à 11,4 millions d'exemplaires. Aux États-Unis, le jeu est vendu à près de 30 millions d'exemplaires. Au Japon, il s'est écoulé à environ 6,8 millions, ce qui est la troisième meilleure vente de jeux vidéo dans ce pays : seuls les Pokémon, également de Nintendo, ont réussi à le dépasser.

En 2004, Nintendo avait lancé, à l'occasion du 20e anniversaire de la Famicom, la série des Famicom Mini, renommée NES Classics en occident. Le principe était de ressortir, sur Game Boy Advance et sans la moindre amélioration graphique quelques-uns des meilleurs jeux de la Famicom. Cette collection remporta un franc succès, et en particulier Super Mario Bros. qui est resté dans le top 10 des meilleures ventes japonaises pendant plusieurs semaines. En 2005, cette réédition profitera d'un regain d'intérêt de la part des japonais grâce à la sortie de la Game Boy Micro et finira sa carrière avec plus d'un million d'exemplaires vendus. Ce jeu, avec sa simplicité et ses graphismes vieux de plus de 10 ans, deviendra ainsi le seul jeu Game Boy Advance, hors Pokémon, à dépasser le million d'exemplaires au Japon. 500 000 exemplaires ont été vendus aux États-Unis.

En janvier 2007, Nintendo a mis Super Mario Bros à disposition en téléchargement pour 500 Wii Points sur la Console virtuelle de la console de salon Wii. Il s'agit d'une version en tout point identique à la version NES.

Histoire du jeu

L'histoire de Super Mario Bros. se déroule au royaume champignon, qui est dirigé par une princesse, Toadstool (Peach au Japon) Elle règne sur ses sujets, des champignons dont un nommé Toad (Kinopio au Japon). Un jour, un monstre du nom de King Koopa (Bowser), grâce à son armée démoniaque et ses talents de magicien, transforme le peuple du royaume en briques et enlève la princesse.

Deux plombiers, Mario et son frère Luigi, mystérieusement débarqués dans le royaume décident de remettre les choses dans l'ordre.

Influences

L'histoire de Super Mario Bros. est celle de tout bon conte de fée : une belle princesse, un méchant et un héros. Miyamoto truffe son histoire et son titre de références occidentales et non orientales, comme cela sera plus tard le cas pour la Légende de Zelda.

Ainsi, Mario pourra parfois, en frappant un bloc, faire pousser une plante jusqu'au ciel et la gravir pour accéder à une zone cachée. Il s'agit là d'une référence à un conte pour enfants anglo-saxon, Jack et le haricot magique, où le paysan-héros, Jack, achète une graine magique qui fait pousser un haricot géant, lui permettant d'accéder à un monde dans les nuages habité par un cruel géant.

La possibilité de Mario de devenir plus fort en mangeant champignons magiques et fleurs de feu sera quant à elle influencé par le personnage de Popeye le marin et ses fameux épinards. Plus précisément, le champignon faisant grandir est issu du roman Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll, où Alice mange un bout du champignon de la chenille, ce qui la fait grandir ou rapetisser. Un champignon empoisonné, faisant rapetisser Mario s'il est grand, apparaîtra dans le mode super player du jeu et aussi dans la version nipponne de Super Mario Bros 2, suite directe de cet épisode.

Les warps zones, placés certes pour finir le jeu à toute vitesse mais aussi pour revenir au début du monde où le joueur a échoué (cette dernière utilisation étant la plus plébiscitée par les joueurs), est une inspiration directe de la téléportation de la série Star Trek.

Lors de l'exportation du jeu aux États-Unis, l'idée de remplacer Mario par Popeye, alors à la mode, a été discutée, et finalement refusée.

Gameplay

Le joueur (le premier dirige toujours Mario, un second peut contrôler Luigi) évolue donc dans un monde où le personnage ne peut effectuer que deux actions à la base : avancer (en courant ou non) et sauter. Ce faisant, à lui d'explorer l'environnement qui s'ouvre sous ses pas. Le fait de courir, s'il permet de sauter plus haut et plus loin, augmente bien sûr les risques de collision avec un ennemi, qui s'avèrent mortels si on les touche sur les côtés ou par-dessous. Seuls les Hériss, les Plantes Piranha, les Podoboos et Bowser, ainsi que tous les ennemis que l'on rencontre sous l'eau, sont mortels quel que soit l'endroit où on les touche. On peut aussi détruire un ennemi en frappant par-dessous le bloc sur lequel il se tient. Le saut quant à lui dépend de la vitesse du personnage et de la pression du bouton de la manette. Le joueur peut diriger le personnage lors de son saut, après l'impulsion de départ.

Lors de l'exploration de l'univers, le joueur tombe sur des power-ups dissimulé dans des blocs de pierres et des blocs « ? », des objets lui conférant un pouvoir particulier fort utile pour vaincre les ennemis. Le power-ups de base reste le champignon magique qui change Mario (ou Luigi) en Super Mario (ou Super Luigi). Plus grand, il peut maintenant se baisser (touche bas) pour éviter des ennemis et peut encaisser un choc sans mourir. Cela le ramènera au stade de Mario. Si Super Mario trouve une fleur de feu (remplaçant le champignon dans les blocs), il devient Mario-Feu, capable de lancer des boules de feu pouvant vaincre tous les ennemis à l'exception des Bruyinsectes (Buzzy Beetle), des Bill Balles (Bullet Bill) et des Podoboos (les boules de feu). Enfin, le dernier power-up est le Starman ou « personnage étoile », qui fait devenir Mario invincible pendant une courte durée. Sa vitesse en course augmente également légèrement.

Outre ces objets, Mario sera amené à ramasser des pièces, posées çà et là ou dissimulées dans les blocs (100 pièces offrant une vie) ou encore des champignons verts dit « champignon 1-up » le gratifiant d'une vie.

Le gameplay possède beaucoup d'autres nuances, comme le fait de rebondir plus haut si on a déjà rebondi sur un ennemi, ou encore le fait de pouvoir emprunter des tuyaux en se mettant dessus et en appuyant sur la touche « bas », permettant d'accéder à des zones secrètes.

Le jeu dans sa globalité est truffé de zones secrètes auxquelles on accède par des tuyaux verts ou bien des haricots magiques dissimulés dans des blocs invisibles.

Progression dans le jeu

Le jeu est découpé en 8 mondes de 4 niveaux chacun. Chaque monde se solde systématiquement par une forteresse abritant un clone de Bowser, un ennemi basique changé en Bowser par le vrai roi des Koopas. À chaque fois que le joueur finit l'une des 7 premières forteresses, il libère un petit Toad qui lui dit toujours : « Thank you Mario/Luigi, but our princess is in another castle! » (en français : « Merci Mario/Luigi, mais notre princesse se trouve dans un autre château ! »). Enfin, à la fin du niveau 8-4 se trouve la vraie princesse... qui lui dit alors de commencer une seconde quête.

Pratique courante dans les jeux de l'époque, le jeu possède deux quêtes distinctes : la seconde est plus dure, avec des ennemis avançant plus rapidement et des goombas tous remplacés par des scarabées bourdonnants. On sait que l'on évolue dans la quête spéciale car une étoile se trouve devant le numéro du niveau en cours.

Il existe 5 catégories d'univers:

  • la surface (premier niveau de chaque monde+3-2,5-2,6-2),
  • le monde souterrain (1-2 et 4-2),
  • le monde sous-marin (2-2 et 7-2),
  • le monde aérien (troisième niveau de chaque monde),
  • les forteresses (ultime niveau de chaque monde, où l'on affronte Bowser).

Le dernier monde reste une exception, les 3 premiers niveaux se déroulant tous à la surface.

Il existe à la fin des mondes souterrains des passages secrets appelés Warp Zone permettant d'aller directement dans certains mondes et donc d'avancer beaucoup plus rapidement dans le jeu. Pour accéder à ces mondes souterrains, il faut progresser tout en haut de l'écran de jeu au-dessus du plafond de briques et éviter le tuyau de sortie du monde souterrain. On débarque alors dans la Warp Zone où se trouvent un ou plusieurs tuyaux verts avec le numéro du monde correspondant.

La surface et les mondes aériens subissent des modifications ponctuelles, pouvant se dérouler de nuit ou encore sur un sol semble-t-il gelé, mais qui n'influence en aucun cas le gameplay. On pourra aussi trouver parfois des trampolines, précipitant Mario et Luigi dans les hauteurs.

Chaque niveau, à l'exception des forteresses et des 4 niveaux du monde 8, possède un « checkpoint » qui coupe le niveau en deux parties de taille égale. Si le joueur meurt dans la seconde partie du niveau, il reprendra alors au check-point, et non au début du niveau. Outre ce petit système de sauvegarde, il est possible, en faisant une petite manipulation à l'écran titre après un Game Over, si on a perdu la partie dans un niveau supérieur au niveau 2-1, de reprendre directement au début du monde où on a chu (laisser enfoncé A + appuyer plusieurs fois sur START pendant l'écran Game Over). Cette sauvegarde disparaît après avoir éteint la console. Il n'y a pas de possibilité de sauvegarde des scores.

Personnages

  • Mario est un plombier moustachu vêtu en rouge ;
  • Luigi est le frère de Mario, plus maigre et habillé en vert ;
  • Bowser est le roi des Koopas, qui a kidnappé la princesse Peach ;
  • La princesse Toadstool (Peach au Japon) est la princesse du Royaume Champignon, elle joue le rôle de la demoiselle-en-détresse ;
  • Les Toads sont des habitants du Royaume Champignon, capturés par Bowser .

Ennemis

Les ennemis de Super Mario Bros. sont assez nombreux et chacun d'eux possède une qualité, une spécificité, qui le rend plus ou moins difficile à vaincre. Dans l'ordre où on les rencontre dans le jeu: (nom anglais en italique)

  • Goomba (100 points) est l'ennemi de base, que l'on peut tuer par un bond sur la tête ou une boule de feu. On le rencontre fréquemment dans la première quête et existe en deux couleurs : marron pour la surface, gris pour le monde souterrain et les forteresses. Il est remplacé dans la seconde quête par le Bruyinsecte.
  • Koopa Troopa (100 points) est le fantassin de base de l'armée de Bowser, ressemblant à une tortue. Un saut sur son crâne le fera rentrer dans sa carapace. Il sera alors possible de donner un coup de pied dedans pour faucher d'autres ennemis, mais elle peut très bien revenir vers le joueur après rebond contre un obstacle. Si on laisse une carapace immobile pendant quelques secondes, Koopa Troopa ressort de celle-ci à une allure plus rapide. Une boule de feu la détruit et détruit sa carapace. Les Koopa Troopas sont disponibles en deux variétés : l'une à carapace verte, qui se laisse tomber lorsqu'il arrive sur le bord d'un trou, et l'une à carapace rouge, qui change de direction lors qu'il rencontre un gouffre.
  • Plante Piranha (Pirana plants) (200 points) se trouve uniquement dans les tuyaux et sort brutalement, surprenant le joueur. Seule une boule de feu et une étoile peuvent la vaincre. Elle existe en trois couleurs : vert pour la surface, vert foncé pour le monde souterrain et les forteresses, et rouge, beaucoup plus rapide (seulement dans le mode "super player"). Les plantes piranhas ne sortiront pas de leur tuyau si Mario ou Luigi se trouve près de celui-ci (sauf dans le cas d'une plante rouge, qui ne sortira pas seulement si mario se trouve juste au dessus de sa tête), ce qui leur permet un passage plus facile.
  • Podoboo : une boule de feu trouvable dans les forteresses. Il surgit de la lave pour frapper Mario et est invincible.
  • Bowser (Bowser, King of the Koopa) (5 000 points) est le roi des Koopas. On peut le tuer soit avec des boules de feu, soit en touchant la hache se trouvant derrière lui (dans ce cas on ne gagne pas 5OOO points). Il faut alors passer sous lui ou par-dessus pour l'atteindre. Il crache des flammes et lance des marteaux à partir du monde 5-4.
  • Koopa Paratroopa (400 points) est une version ailée de Koopa Troopa. Un saut sur lui le fera redevenir simple Koopa. Les Paratroopas vert feront des bonds sur le sol ou voleront dans les airs à l'horizontale, alors que les rouges effectueront des trajets verticaux dans les airs.
  • Cheep-Cheep (200 points) est un poisson existant dans les mondes sous-marin mais également à la surface, devenant alors poisson-volant et imprévisible. On ne peut le tuer sous l'eau qu'avec le feu, ou par un bond sur la tête à la surface.
  • Bloups (Bloober) (200 points) est une pieuvre qui existe dans les mondes sous-marins. Ses déplacements semblent imprévisibles mais en fait elle nage dans la même direction que Mario. Elle ne touchera pas Mario si celui-ci est sur le fond de l'étendue d'eau.
  • Bruyinsecte (Buzzy Beetle) (100 points) est un scarabée cuirassé, insensible au feu. Le joueur peut projeter sa carapace comme pour un Koopa Troopa.
  • Les Frères Marteaux (The Hammer Brothers) (1 000 points) vont généralement par deux, mais on peut les trouver en solitaire. Ils bondissent et arrosent Mario et Luigi de marteaux mortels. Ce sont des ennemis très délicats à négocier, car leur marée de marteaux rend le saut sur leur tête presque impossible à exécuter. Ils lancent plusieurs volées de marteaux à suivre, d'abord au plus loin puis en se rapprochant, puis réalisent un saut ce qui permet à Mario de passer par en-dessous. Le meilleur moyen de les vaincre reste encore de leur lancer une boule de feu ou bien de frapper le bloc sur lequel ils se trouvent.
  • Lakitu (200 points) est un soldat-koopa à lunettes siégeant dans un petit nuage. Il suivra Mario et Luigi dans tous leurs déplacements et lancera des œufs de Hériss, qui deviendront des Hériss arrivé au sol. Il est possible de tuer Lakitu en sautant sur son nuage ou avec des boules de feu.
  • Les œufs de Hériss (Spiny's Eggs) (200 points) sont lancé par Lakitu sur Mario. Au contact du sol, ils se changent en Hériss. On peut les détruire uniquement par le feu ou l'invincibilité.
  • Hériss (Spiny) (200 points) sont les sbires de Lakitu recouverts de piquants. On ne peut pas les vaincre en sautant dessus, il faut le pouvoir du feu ou de l'invincibilité.
  • Bill Balle (Bullet Bill) (200 points) est un obus lancé par un canon. Ils sortent sporadiquement et peuvent devenir très gênants en grand nombre. Ils peuvent parfois apparaître de nulle part, sans canon en vue. Comme pour les plantes piranhas, se tenir près des canons éjectant des Bills Balles (c'est à dire à moins d'un bloc en largeur) empêchera celles-ci de jaillir.

Record mondial

Le record mondial actuel pour ce jeu a été réalisé par Trevor Seguin et Andrew Gardikis en 5 minutes et 8 secondes. Ce record a été confirmé par Twin Galaxies, la référence en matière de speedrun, et une vidéo est disponible sur SDA.

Dans une autre catégorie, le jeu a été complété à l'aide d'un émulateur permettant de programmer l'avancée de Mario à la perfection. Le record de cette façon de compléter le jeu est détenu par R. Yoshizawa en 5 minutes. Une vidéo est disponible ici. Néanmoins cette catégorie ne prétend pas obtenir le record du monde pour le jeu Super Mario Bros, mais bien pour une possibilité de vitesse théorique.

Adaptations et refontes graphiques

Super Mario Bros. connaîtra une première adaptation et une refonte graphique dans la compilation Super Mario All-Stars et "Super Mario All-Stars + Super Mario World" sur Super Nintendo en 1993. Un système de sauvegarde, permettant de sauver à chaque monde fait son apparition.

Super Mario Bros. sera par la suite adapté graphiquement tel que sur Game Boy Color sous le titre de Super Mario Bros. Deluxe. L'écran de la Game Boy étant proportionnellement plus petit qu'un écran de télévision, le joueur peut revenir légèrement sur ses pas, alors qu'en réalité il parcourt la même distance que sur le jeu original. S'il est graphiquement semblable, le jeu comporte plusieurs améliorations notables : apparition d'un mode compétition, soit contre l'ordinateur incarné par le fantôme Boo soit par un second joueur via la câble link et surtout présence de la version japonaise de "Super Mario Bros. 2", connu en Europe et aux États-Unis sous le nom de "Super Mario Bros.: The Lost Levels". En revanche, alors que la version originale était légèrement supérieure en matière de graphisme à sa préquelle, car sortie exclusivement sur Famicom Disk System, la version contenue sur Super Mario Bros. Deluxe reprend les mêmes graphismes que Super Mario Bros..

Puis sortira sur Nintendo DS le jeu New. Super Mario Bros. en en 2007. Le jeu sera refait pour Wii (appelé New. Super Mario Bros. Wii) pour 2009-2010.

Film live

Un film live américain, Super Mario Bros fondé sur la saga a été réalisé par Rocky Morton et Annabel Jankel en 1992.

Clone

Si Super Mario Bros. pose les bases de tout bon jeu de plate-forme en deux dimensions, il n'y a pas eu de « clone » éhonté, soit reprenant graphiquement ou largement les bases du jeu, à l'exception d'un seul: The Great Giana Sisters sur C64 avec des conversions Amiga, Atari ST et Amstrad CPC. Nintendo a très peu apprécié la chose, et fait un procès aux développeurs. Le jeu est retiré de la vente quelques semaines après sa sortie.

Deux autres clones récents libres sont apparus : SuperTux (pour Windows, MacOS et Linux), qui met en scéne Tux, mascotte de Linux, à la place de Mario, et Secret Maryo Chronicles (pour Windows et Linux).

Équipe de développement

Dates de sortie

  • Sur Game Boy Advance, sous le titre "Famicom Mini : Super Mario Bros." au Japon, et "NES Classics : Super Mario Bros." aux USA

Notes et références

Voir aussi

  • Portail du jeu vidéo Portail du jeu vidéo
  • Portail Nintendo Portail Nintendo

Ce document provient de « Super Mario Bros.#Ennemis ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bruyinsecte de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Super Mario Bros — Super Mario Bros.  Cet article concerne le jeu vidéo. Pour le film, voir Super Mario Bros. (film). Super Mario Bros …   Wikipédia en Français

  • Super mario bros — Super Mario Bros.  Cet article concerne le jeu vidéo. Pour le film, voir Super Mario Bros. (film). Super Mario Bros …   Wikipédia en Français

  • Personnages de Mario — Cette page liste les personnages de la série de jeux Mario. Sommaire 1 Protagonistes 1.1 Mario 1.2 Luigi 1.3 Peach 1.4 …   Wikipédia en Français

  • Liste des ennemis de Mario — Dans la série de jeux vidéo Super Mario, les frères Mario et Luigi (quand ce dernier n est pas absent) doivent traverser des niveaux ou effectuer des missions et rencontrent de nombreux ennemis, qu ils s agissent d ennemis dits réguliers ou… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”