Muséum d'histoire naturelle de Bourges

Muséum d'histoire naturelle de Bourges
Muséum d'histoire naturelle de Bourges
Animaux empaillés.JPG
Informations géographiques
Pays Drapeau de France France
Ville Bourges
Adresse Les Rives d'Auron, Allée René Ménard, 18000 Bourges
Coordonnées 47° 04′ 40″ N 2° 23′ 36″ E / 47.077882, 2.39321447° 04′ 40″ Nord
       2° 23′ 36″ Est
/ 47.077882, 2.393214
  
Informations générales
Date d’inauguration 1927
Collections Sciences naturelles
Superficie 2000 m²
Informations visiteurs
Nb. de visiteurs/an 28000
Site web [1]

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Muséum d'histoire naturelle de Bourges

Le Muséum d'histoire naturelle de Bourges est un musée municipal de la Ville de Bourges abritant des collections de zoologie, de botanique et de géologie. Depuis la fin des des années 1980, il s'est spécialisé dans l'étude et la protection des chauves-souris

Sommaire

Historique

Le 24 juin 1926 est inaugurée au Palais Jacques Coeur une exposition présentant notamment des animaux naturalisés ramenés de ses expéditions en Afrique et en Inde par Guy Babault, correspondant du Muséum national d'histoire naturelle. Devant le succès de cette initiative, sous l'impulsion de Gabriel Foucher (1865-1949), chanoine titulaire de la Cathédrale de Bourges et entomologiste, l'exposition est pérennisée : le tout nouveau musée ouvre ses portes le 8 octobre 1927 dans un ancien gymnase municipal situé rue Michel Servet.

Il n'y reste guère longtemps et déménage bientôt sur le site qui l'accueille encore aujourd'hui, au sein du Parc Saint-Paul. Anatole de Monzie, le tout nouveau ministre de l'Éducation nationale inaugure le 26 juin 1932 les nouveaux bâtiments.

La même année, les collections de science naturelle du Musée du Berry - des pièces de géologie, de conchyliologie et de botanique (herbiers) - sont transférées au Muséum de Bourges ; le Muséum national fait également un important don de grands mammifères.

Le Muséum de Bourges devient officiellement une annexe du Muséum national. Il est administré par un conseil de gestion composé de représentants de la Municipalité et de professeurs parisiens.

Un parc zoologique est ouvert en 1933, grâce à l'apport d'animaux provenant notamment du Zoo de Vincennes.

Avec l'Après-guerre commence pour l'institution une longue phase d'inertie et de décadence. Le musée ferme ses portes au public en décembre 1985. C'est le tour du zoo, définitivement, en février 1987.

Les travaux de rénovation débutent en 1988 et le Muséum ouvre de nouveau en septembre 1989. Il fait ainsi partie de la première vague de rénovations concernant des musées de sciences naturelles en France[1]. Un nouveau bâtiment vient augmenter considérablement la surface d'exposition.

En 1994, un bâtiment de réserves s'ajoute encore à la structure et, en 2001, une extension consacrée plus spécifiquement à l'Homme.

Collections

Par discipline

Spécimens remarquables

L'éléphant Hans, de son vivant, à la Ménagerie du Jardin des Plantes de Paris. Dessin de Nicolas Maréchal paru dans les Illustrations de la Ménagerie du Muséum National d'Histoire Naturelle (1808) de Lacépède et Cuvier.
  • L'éléphant Hans. Spécimen mâle d'éléphant d'Asie confisqué avec sa femelle, Parkie, au Stathouder Guillaume V d'Orange-Nassau en 1795 par les armées de la République française, il est l'attraction de la Ménagerie du Jardin des plantes de Paris jusqu'à sa mort en 1802. Sa naturalisation par Louis Dufresne (1752-1832), véritable tour de force pour l'époque, fait l'objet d'un compte rendu dans le Nouveau Dictionnaire d'histoire naturelle (1804). Il s'agit d'un des plus anciens montages d'éléphant encore existant aujourd'hui[2].
  • Le Kouprey. Cette espèce, décrite en 1937, quasiment jamais observée ou photographiée dans la nature depuis cette date, considérée par l'UICN comme en danger critique d'extinction, est extrêmement rare en collection. Le spécimen du muséum de Bourges, arrivé vivant à la Ménagerie du Jardin des plantes de Paris en 1871 n'a été déterminé qu'en 2003. Il présente toutefois des différences notables avec le kouprey typique. A la suite d'analyses ADN, l'hypothèse a été faite qu'il s'agissait d'un animal issu de la domestication de l'espèce[3]
  • La quincyte, variété d'opale rose, qui ne se trouve que dans une aire très localisée autour de Quincy, dans le bassin de Mehun-sur-Yèvre et dont le muséum de Bourges possède une pièce exceptionnelle.

Expositions permanentes

Les chiroptères

Lien externe

Notes et références

  1. Office de Coopération et d'Information Muséographiques (OCIM), Muséums d'aujourd'hui, 1994, 131 p. ill., ISBN 2-11-087988-2. L'ouvrage aborde les rénovations des muséums d'Aurillac, Bourges, Dijon, Grenoble, Paris et Tours.
  2. Amandine Péquignot, Philippe Candegabe & Michèle Lemaire, L'histoire retrouvée de l'éléphant Hans. La lettre de l'OCIM, n°97, janvier-février 2005, p.13-23.
  3. A. Hassanin & al., Has the kouprey (Bos sauveli Urbain, 1937) been domesticated in Cambodia ?. C.R. Biologies, 329 (2006) 124-135, Paris.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Muséum d'histoire naturelle de Bourges de Wikipédia en français (auteurs)

Нужна курсовая?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Liste de musées d'histoire naturelle — Cette liste inclut les musées d histoire naturelle, indépendamment de leur nom. Dans certains pays francophones, ces musées portent le nom de « muséum », cette appellation constituant un pléonasme lorsqu elle précise qu il s agit d un… …   Wikipédia en Français

  • Liste De Muséums D'histoire Naturelle — Cette liste inclut les musées d histoire naturelle désignés dans certains pays francophones par le terme « muséum », cette appellation constituant un pléonasme lorsqu elle précise qu il s agit d un « muséum d histoire… …   Wikipédia en Français

  • Liste de museums d'histoire naturelle — Liste de muséums d histoire naturelle Cette liste inclut les musées d histoire naturelle désignés dans certains pays francophones par le terme « muséum », cette appellation constituant un pléonasme lorsqu elle précise qu il s agit d un… …   Wikipédia en Français

  • Liste de muséums d'histoire naturelle — Cette liste inclut les musées d histoire naturelle désignés dans certains pays francophones par le terme « muséum ». Cette appellation constitue un pléonasme lorsqu elle précise qu il s agit d un « muséum d histoire… …   Wikipédia en Français

  • Musées d'histoire naturelle — Musée d histoire naturelle Muséum Field de Chicago Un musée d’histoire naturelle est un musée qui conserve et présente des collections de sciences naturelles (zoologie, botanique, géologie, éc …   Wikipédia en Français

  • Bourges — Pour les articles homonymes, voir Bourges (homonymie). 47° 05′ 04″ N 2° 23′ 47″ E …   Wikipédia en Français

  • Histoire Des Sciences — Article de la série Histoire des sciences Chronologie Chronologie des sciences Chronologie de l astronomie …   Wikipédia en Français

  • Histoire des sciences — L histoire des sciences est l’étude de l évolution de la connaissance scientifique. La science, en tant que corpus de connaissances mais également comme manière d aborder et de comprendre le monde, s est constituée de façon progressive depuis… …   Wikipédia en Français

  • Histoire des universités françaises — L’histoire des universités françaises commence au Moyen Âge et reflète les nombreuses péripéties de l’Histoire de France et de ses institutions. La première université est celle de Paris, fondée au XIIIe siècle, suivie par celles de Toulouse …   Wikipédia en Français

  • Histoire des mines d'or — Les mines d or ont longtemps mobilisé des millions d orpailleurs, ces chercheurs d or attirés par la moindre rumeur, générant d innombrables conflits et colonisations de territoires, ou même de continents entiers. Une partie seulement des… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”