Tuffé

Tuffé

48° 06′ 51″ N 0° 30′ 55″ E / 48.1141666667, 0.515277777778

Tuffé
Administration
Pays France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement Mamers
Canton Tuffé (chef-lieu)
Code commune 72363
Code postal 72160
Maire
Mandat en cours
André-Pierre Guittet
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de l'Huisne Sarthoise
Démographie
Population 1 574 hab. (2008)
Densité 64 hab./km²
Gentilé Tufféen
Géographie
Coordonnées 48° 06′ 51″ Nord
       0° 30′ 55″ Est
/ 48.1141666667, 0.515277777778
Altitudes mini. 68 m — maxi. 150 m
Superficie 24,66 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Tuffé est une commune française, située dans le département de la Sarthe et la région Pays de la Loire.

Ses habitants sont appelés les Tufféens.

Sommaire

Géographie

Communes limitrophes

Les communes limitrophes sont :

Histoire

Histoire des déportés de Tuffé

En octobre 1939, suite à l'invasion allemande, un grand nombre de réfugiés du nord et de l'est de la France ainsi que des Belges se voient contraints de quitter leur résidence pour venir en Bretagne. Le département du Finistère doit recevoir 185 000 personnes. Celles-ci sont réparties dans un grand nombre de communes du Finistère et sont hébergées généralement chez l'habitant. On effectue, à la demande des autorités, le recensement des étrangers en août 1940 puis des réfugiés allemands en septembre 1940. Le 15 octobre 1940 les autorités allemandes considèrent qu'il y a trop d'étrangers dans le Finistère. Elles enjoignent au préfet de faire partir ceux ne pouvant prouver qu'ils exercent un travail. Leur départ est si précipité que la plupart ne peuvent pas emporter ce qu'il reste de leurs biens. Le 20 novembre 1940, un train est affrété avec 920 personnes à bord. Parmi les nationalités recensées on trouve un grand nombre de Polonais, des Belges, des Grecs, des Tchèques ainsi que des Français. Seuls les Italiens et les Espagnols sont exclus de cette évacuation. Ces 920 personnes sont réparties dans tout le département de la Sarthe, dans des communes ayant des facilités d'hébergement, possédant de préférence une gendarmerie et desservies par une gare. C'est ainsi qu'à Tuffé il a été décidé de recevoir 70 de ces « refoulés des côtes bretonnes ».

Ces derniers arrivent le 21 novembre 1940 et sont accueillis dans les salles Gauthier et Poussin. Une cantine est organisée, qui sera supprimée le 31 janvier 1941, au profit d'une allocation en espèces. Ils sont d'abord en hébergement collectif puis individuel. La plupart logent alors Grande Rue, rue Fresnet et rue Cossoneau (actuellement rue de la Gare). Ils sont astreints à un pointage quotidien en mairie. D'autres réfugiés venant du Nord étaient déjà en résidence à Tuffé depuis août 1940. D'autres venant de Mulhouse sont arrivés en décembre 1939. Il est procédé à des enquêtes ainsi qu'un recensement complet des étrangers et surtout des Israélites en octobre et décembre 1941.

3.Deux rafles sont organisées à Tuffé : Le 17 juillet 1942 (jour de la rafle du Vel d’Hiv), 12 personnes soupçonnées d'être juives, sont arrêtées :

  • Mme Bulka Sala - 36 ans – nationalité polonaise,
  • M. Fernbach Hugo – 42 ans – nationalité polonaise,
  • Mme Fernbach Sala – 34 ans – nationalité polonaise,
  • M. Jablonski Jean – 57 ans – nationalité sarroise,
  • Mme Jakubowicz Anna née Reichman – 28 ans – nationalité polonaise,
  • M. Jakubowizc Maurice – 24 ans – nationalité polonaise,
  • M. Jakubowizc Salomon – 18 ans – nationalité polonaise,
  • Mme Sandomierski Cyrka née Bulka – 32 ans – nationalité polonaise,
  • M. Sandomierski Moszeck – 42 ans – nationalité polonaise,
  • Mlle Sandomierski Zirla – 32 ans – nationalité polonaise,
  • M. Teltsch Ernest – 55 ans – nationalité tchèque,
  • M. Teltsch Thomas – 19 ans – nationalité tchèque,

Le même jour ces personnes ont été conduites au camp de Mulsanne. Le 17 juillet 1942 vers 15h30, elles ont été transférées par car au Grand Séminaire d'Angers avec 39 autres israélites arrêtés à La Ferté-Bernard et Écommoy. Le 20 juillet 1942 elles ont été envoyées à Auschwitz par le convoi no 8 qui a quitté la gare d'Angers à 20h34. Ce convoi emportait 827 personnes. Ces douze personnes sont décédées dans le camp. On ignore la date de leur décès. Le 9 octobre 1942, douze personnes soupçonnées d'être juives, sont arrêtées :

  • Mme Bulka Héléna née Golbart – 65 ans – nationalité polonaise,
  • M. Bulka Richard – 13 ans – nationalité polonaise,
  • M. Bulka Wolleck – 60 ans – nationalité polonaise,
  • Mme Chimelnski Fanny née Jakubowicz – 37 ans – nationalité polonaise,
  • M. Chimelnski Jules – 13 ans – nationalité française,
  • M. Chimelnski Marcel – 9 ans – nationalité française,
  • Mlle Chimelnski Marthe-Marie – 6 ans – nationalité française,
  • Mlle Fernbach Rika – 3 ans – nationalité française,
  • M. Jakubowicz Hesz – 61 ans – nationalité polonaise,
  • Mlle Jakubowicz Sylvie – 6 ans – nationalité française,
  • Mme Jakubowicz Zlata née Urstein – 59 ans – nationalité polonaise,
  • Mlle Sandomierski Maria – 13 ans – nationalité polonaise.

Elles ont été transférées au camp de Mulsanne avec 108 autres arrêtées dans la Sarthe. Le 6 novembre 1942, elles ont été envoyées à Auschwitz par le convoi no 42 au départ de la gare de Drancy à 08h55. Ce convoi emmenait 1 000 personnes. 773 ont été gazées à l'arrivée au camp. Ces douze personnes sont décédées à Auschwitz. On ignore la date de leur décès (vraisemblablement le 11 novembre 1942).

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ? mars 2001 André Divaré    
mars 2001 mars 2008 Jean-Pierre Maupay    
mars 2008 en cours André-Pierre Guittet   Agriculteur
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Insee[1])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007
1 415 1 461 1 275 1 287 1 330 1 500 1 544
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Économie

Monuments et lieux touristiques

  • Plan d'eau avec camping trois étoiles.
  • Château de Chéronne (médiéval, privé).

Patrimoine religieux

  • Église paroissiale : construction romane très remaniée aux XVe et XVIe siècles. Portail monumental.
  • Ancienne prieuré Notre-Dame.

Activité et manifestations

Manifestations

  • Les Tufféeries, le deuxième ou troisième samedi d'août : concerts, feu d'artifice, bal.
  • Comice agricole, le dimanche suivant les Tufféeries : comice et guinguette.

Jumelages

Voir aussi

Références

Altitudes, superficie : répertoire géographique des communes[2].

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tuffé de Wikipédia en français (auteurs)

Поможем написать реферат

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tuffe — Tuffé Tuffé Administration Pays France Région Pays de la Loire Département Sarthe Arrondissement Mamers Canton Tuffé ( …   Wikipédia en Français

  • Tuffe — Tuffe, geschichtete Gesteine, deren Material aus kleinen, zumeist eckigen Brocken von lavaartigen (nie gangartigen) Eruptivgesteinen besteht. Nur manche Eruptionsschlote sind mit tuffartigem Material ausgefüllt. Sie entstehen entweder als… …   Lexikon der gesamten Technik

  • tuffe — /tuf/ noun (Shakespeare) same as ↑tuft tuffˈet noun 1. A tuft 2. A tussock 3. A mound * * * tuffall, tuffe obs. ff. to fall, tough, tuft …   Useful english dictionary

  • Tuffé — is a town and commune in the Sarthe département of France, in the Pays de la Loire région .ee also* Communes of the Sarthe department …   Wikipedia

  • Tuffé — Mamers País …   Wikipedia Español

  • Tuffe — Original name in latin Tuff Name in other language Tuffe, Tuff State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 48.11319 latitude 0.51551 altitude 90 Population 1572 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • tuffe — tar·tuffe; …   English syllables

  • Tuffe — nf marne, tuffeau Anjou. Dér.: tuffier, nm : carrière de tuffeau …   Glossaire des noms topographiques en France

  • tuffe — tartuffe …   Dictionnaire des rimes

  • Canton De Tuffé — Administration Pays France Région Pays de la Loire Département Sarthe Arrondissement Arrondissement de Mamers Code cantonal 72 32 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”