Missa Solemnis (Beethoven)

Missa Solemnis (Beethoven)

La Messe solennelle en ré majeur ou Missa Solemnis, opus 123, de Ludwig van Beethoven, fut composée entre 1818 et 1822, publiée en avril 1827 et dédiée à l'archiduc Rodolphe qui en fut l'instigateur. Pièce majeure du répertoire sacré en bonne place aux côtés de la Messe en si mineur de Bach et du Requiem de Mozart, elle est l'œuvre la plus longue de Beethoven et assurément celle qui lui a réclamé le plus de travail. Il s'agit de sa troisième œuvre liturgique, après Le Christ au Mont des Oliviers (1801) et la Messe en ut majeur (1807).

La Missa Solemnis était considérée par Beethoven comme « sa meilleure œuvre, son plus grand ouvrage ». [1]

Sommaire

Contexte

Beethoven en 1818, à l'époque des premiers travaux pour la Missa Solemnis. Portrait de Jaeger

Les cinq années qui suivirent 1812 (l'année des Septième et Huitième symphonies) furent les plus éprouvantes de la vie de Beethoven. Tandis que sa surdité devenait totale, il dut faire face à une accumulation de soucis familiaux (décès de son frère Kaspar-Karl en 1815, série de procès contre sa belle-sœur pour obtenir la tutelle exclusive de son neveu Karl), matériels (isolement, pauvreté grandissante) mais aussi professionnels (perte progressive de la faveur du public viennois) qui se traduisirent par un ralentissement considérable de son activité créatrice. Entre 1816 et 1817 le musicien tomba gravement malade et sembla proche du suicide. Mais ses forces revinrent vers la fin de 1817, tandis qu'il commençait le travail pour la sonate « Hammerklavier ». Beethoven avait toujours été croyant sans être un pratiquant assidu, mais une des caractéristiques du musicien dans sa dernière période créatrice est de s'être tourné vers la spiritualité, comme en témoignent les nombreuses citations d'ordre religieux qu'il recopia dans ses cahiers à partir de 1817 :

« Je veux donc m'abandonner patiemment à toutes les vicissitudes et placer mon entière confiance uniquement en ton immuable bonté, ô Dieu ! Tienne, immuablement tienne doit se réjouir d'être mon âme. Sois mon rocher, ô Dieu, sois ma lumière, sois éternellement mon assurance ! » (Christian Sturm, recopié par Beethoven, 1818) [2]

L'élévation de son élève et ami l'archiduc Rodolphe au rang d'archevêque d'Olmütz, en juin 1818, fournit à Beethoven le prétexte pour concevoir une grande œuvre religieuse qu'il projetait d'abord comme une messe d'intronisation. Mais les proportions monumentales que prit la Missa Solemnis lui réclamèrent près de cinq années de travail acharné, période durant laquelle il conçut également les quatre dernières sonates pour piano. Ébauchée à l'été 1818, la messe ne fut achevée que dans les derniers mois de 1822 et ne fut remise à l'archiduc qu'en 1823. Sous le régime de Metternich qui était alors établi en Autriche, la censure interdisait la représentation d'une messe dans un concert public. La Missa Solemnis ne fut donc créée que partiellement (Kyrie, Credo et Agnus Dei) le 7 mai 1824 au cours du fameux concert qui vit également la création de la Neuvième Symphonie. Sa première exécution intégrale eut lieu le 29 juin 1830 à Warnsdorf.

Musique

Instrumentation

  • Les instruments à cordes:

Premiers violons, Seconds violons, Altos, Violoncelles, Contrebasse.

  • Les instruments en bois:

2 flûtes traversières, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons

  • Les instruments en cuivre:

4 Cors d'harmonie; 2 trompettes; 3 trombones (alto, ténor, bass).

  • Les percussions:

2 timbales

  • Les voix

Solo: Soprano, alto, tenor, basse

Chœur: Soprano, alto, tenor, basse

Structure

Kyrie

Gloria

Credo

Une lecture du credo (symbole des Apôtres et symbole de Nicée)

Sanctus

Agnus Dei

Références

  1. Source : Massin J et B, Ludwig van Beethoven, Fayard, 1967, p. 696
  2. Source : Massin J et B, Ludwig van Beethoven, Fayard, 1967, p. 339

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Missa Solemnis (Beethoven) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Missa Solemnis (Beethoven) — In this famous portrait of Beethoven by Joseph Karl Stieler, Beethoven can be seen working on the Missa Solemnis in D Major. The Missa solemnis in D Major, Op. 123 was composed by Ludwig van Beethoven from 1819 1823. It was first performed on… …   Wikipedia

  • Missa Solemnis (Beethoven) — Die von Ludwig van Beethoven zwischen 1817 und 1823 komponierte Missa Solemnis in D Dur, Op. 123 gilt als eine der bedeutendsten Leistungen des Komponisten überhaupt und zählt zu den berühmtesten Messen der abendländischen Kunstmusik.… …   Deutsch Wikipedia

  • Missa solemnis (Beethoven) — Die von Ludwig van Beethoven zwischen 1817 und 1823 komponierte Missa Solemnis in D Dur, Op. 123 gilt als eine der bedeutendsten Leistungen des Komponisten überhaupt und zählt zu den berühmtesten Messen der abendländischen Kunstmusik.… …   Deutsch Wikipedia

  • Missa Solemnis — is Latin for solemn mass, and is a name which has been applied to a number of musical settings of the mass, especially particularly serious or large scale ones. The following are notable examples: Missa solemnis (Beethoven) in D major (1823),… …   Wikipedia

  • Missa Solemnis — Der lateinische Begriff Missa solemnis bedeutet übersetzt „feierliche Messe“ und bezeichnet ein festliches Hochamt in der römisch katholischen Kirche. Eine große Messe geht sowohl im Umfang als auch in ihrer symphonischen Komposition weit über… …   Deutsch Wikipedia

  • Missa solemnis — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Missa Solemnis de Beethoven Messe sollenelle de Berlioz Missa Solemnis de Bruckner Messa solenne de Cherubini Messe en ut majeur de Haydn Messe n° 16 de… …   Wikipédia en Français

  • Missa Solemnis — Este artículo o sección sobre música clásica necesita ser wikificado con un formato acorde a las convenciones de estilo. Por favor, edítalo para que las cumpla. Mientras tanto, no elimines este aviso puesto el 27 de diciembre de 2010. También… …   Wikipedia Español

  • Missa Solemnis (Mozart) — The Missa Solemnis in C major by Wolfgang Amadeus Mozart, K. 337, was written in 1780 for Salzburg.[1] It was Mozart s last complete mass.[2] The mass is scored for soloists, choir, 2 oboes,[3] 2 bassoons, 2 trumpets, 3 trombones,[4] strings… …   Wikipedia

  • Missa solemnis — Der lateinische Begriff Missa solemnis (auch „solennis“ oder sollemnis ) bedeutet übersetzt „feierliche Messe“ und bezeichnet eine besonders festliche und umfangreiche Vertonung mit entsprechender Besetzung des Ordinariums der Heiligen Messe,… …   Deutsch Wikipedia

  • Missa Solemnis, Ludwig van Beethoven —    Scored for soprano, alto, tenor, and bass soloists, large four voiced choir, and a symphony orchestra augmented by contrabassoon and organ, Beethoven’s is one of the largest scale settings of the mass ordinary. Each of the five prayers is a… …   Historical dictionary of sacred music

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”