Marie Louville

Marie Louville

Marie Louville, est une journaliste française, spécialiste du Tibet, grand reporter et réalisatrice de films documentaires sur le Tibet.

Sa rencontre avec le Tibet date de 1987 où elle part filmer le Toit du Monde sur les traces d'Alexandra David-Néel. Elle arrive à Lhassa au moment des Troubles au Tibet en 1987. En 1987, le 14e Dalaï Lama n’a pas encore eu le prix Nobel de la Paix et la cause tibétaine est peu médiatisée, elle réalise un court reportage sur la situation au Tibet qui sera diffusé au cours du journal télévisé d'Antenne2. En 1991, elle réalise un documentaire sur la résistance tibétaine, Tibet: l'armée des ombres qui sera aussi diffusé sur Antenne2. En 1997, 2 après l'enlèvement par le gouvernement chinois du jeune Gendhun Choekyi Nyima, reconnu par le 14e Dalaï Lama comme 11e Panchen Lama, elle réalise un film sur la disparition du jeune enfant de 6 ans qui n'a jamais été revu depuis sa disparition. En 1999, marquant le 10e anniversaire de l’attribution du Prix Nobel de la Paix au Dalaï Lama, elle réalise un documentaire rappelant L’évasion du Dalaï Lama. Ce film est l’histoire de ce voyage raconté par le Dalaï Lama et les survivants de cette époque. Marie Louville a pu refaire le voyage et tourner clandestinement ses images au Tibet à l’automne 98. En 2003, elle se rend à nouveau clandestinement au Tibet et réalise un documentaire, Les trottoirs de Lhassa, décrivant le commerce de la prostitution à Lhassa au Tibet central. En 2006, toujours clandestinement, Marie Louville réalise Prisonnière à Lhassa, un documentaire sur la situation des prisonniers politiques tibétains en général, et expose les efforts, notamment de John Kamm, pour obtenir la libération des prisonniers politiques en Chine et au Tibet. Le film montre les témoignages poignants d’anciens prisonniers politiques et surtout de Ngawang Sangdrol[1]. Des images des centres de détention près de Lhassa, notamment de la prison de Drapchi, sont montrés[2].

En 2007, Marie Louville et son équipe ont réalisé un documentaire sur la Ligne ferroviaire Qing-Zang, le « train de la colonisation du Tibet », Tanggula express, un train sur le toit du monde[3].

En 2008, elle réalise un reportage sur la jeunesse tibétaine dans la ville de Lhassa en état de siège depuis les troubles au Tibet en 2008, « J’ai 20 ans et je vis à Lhassa », diffusé dans l'émission Envoyé Spécial[4].

En juin 2008, elle publie un recueil de photographies sur le Tibet ("Tibet, chemins de liberté -Paths of freedom")[5]

Liste de ses films

  • 1987 Semaine Spécial sur le Tibet (journaux télévisés d’Antenne2)
  • 1991 Tibet : L’armée des ombres, première diffusion : Résistances (2 septembre), 40 minutes, réalisé avec Michel de Castelvard et Stéphane Allix)
  • 1997 J’ai 6 ans et je suis tibétain, première diffusion : Première Ligne, 52 minutes
  • 1999 L’évasion du Dalaï Lama, première diffusion : la 25e Heure, 56 minutes
  • 2000 Les enfants aveugles de Lhassa, première diffusion : voix bouddhistes, 6 minutes
  • 2003 Les trottoirs de Lhassa, première diffusion : Envoyé Spécial, 30 minutes
  • 2006 Prisonnière à Lhassa, première diffusion : Infra Rouge, 63 minutes
  • 2007 Tanggula express, un train sur le toit du monde, première diffusion : Envoyé Spécial, 30 minutes
  • 2008 J’ai 20 ans et je vis à Lhassa, première diffusion : Envoyé Spécial

Ouvrage

"Tibet, chemins de liberté - Paths of freedom " Marie Louville, PIPPA éditions, juin 2008, ISBN 2916506144

Notes

  1. Ce film a été projeté en avant première, en présence de l’auteur, le 29 mars 2005 au groupe d'information sur le Tibet du Sénat, présidé par Louis de Broissia. Programmé initialement le 7 octobre 2005, il a finalement été diffusé à minuit le 9 mars 2006.
  2. Documentaire : Prisonnière à Lhassa
  3. Tanggula express, un train sur le toit du monde
  4. J’ai 20 ans et je vis à Lhassa, Marie Louville, Daniel Fauteurs et Gérard Lemoine, Site de France 2
  5. TIBET chemins de liberté, Paths of freedom

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marie Louville de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marie Louville — Marie Louville, is a French journalist, specialist of Tibet, director of documentary films on Tibet. In 1987, the Dalai Lama was not yet given the Nobel Peace price and the Tibetan cause was therefore yet not so well known, she directed a report… …   Wikipedia

  • Louville-La-Chenard — Pays …   Wikipédia en Français

  • Louville-la-chenard — Pays …   Wikipédia en Français

  • Louville-la-Chenard — 48° 19′ 31″ N 1° 47′ 19″ E / 48.3253, 1.7886 …   Wikipédia en Français

  • Charles Auguste D'Allonville De Louville —  Pour les autres membres de la famille, voir : Famille d Allonville. Charles Auguste d Allonville de Louville Surnom Marquis de Louville …   Wikipédia en Français

  • Charles auguste d'allonville de louville —  Pour les autres membres de la famille, voir : Famille d Allonville. Charles Auguste d Allonville de Louville Surnom Marquis de Louville …   Wikipédia en Français

  • Charles Auguste d'Allonville de Louville — Charles Auguste d Allonville …   Wikipédia en Français

  • Jacques d'Allonville de Louville — Jacques d Allonville Blason d Allonville Surnom Chevalier de Louville Naissance …   Wikipédia en Français

  • Région autonome du Tibet — 31° 42′ 20″ N 86° 56′ 25″ E / 31.7056, 86.9403 …   Wikipédia en Français

  • Prostitution au Tibet — Selon le gouvernement tibétain en exil, la prostitution en tant qu industrie était pratiquement inexistante avant l occupation chinoise du Tibet[1]. Selon l Association des femmes tibétaines en exil, « Dans le passé, au Tibet, il n y avait… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”