John Kamm

John Kamm

John Kamm est un homme d'affaires américain et un activiste défenseur des Droits de l'homme et fondateur de la Fondation Dui Hua. Il est crédité pour avoir aidé quelque 400 prisonniers politiques chinois, tibétains et ouighours[1].

Sommaire

Travail initial

En 1989, John Kamm était vice-président de la Chambre de commerce et d'industrie américaine à Hong Kong. Il a convaincu la majorité de ses membres de voter une résolution condamnant la répression des manifestations de la place Tian'anmen de 1989, malgré la forte opposition de beaucoup qui pensaient que la Chambre ne devait pas faire de déclarations politiques[2].

L'année suivante, il est devenu le président de la Chambre. Pendant sa présidence d'un an, il a fait pression sur Pékin pour la libération des personnes emprisonnées pour leur participation aux manifestations de la place Tian'anmen. Simultanément, John Kamm a recommandé l'extension du statut de commerce de la clause de la nation la plus favorisée (MFN) avec la Chine, défendant le point de vue que l’engagement avec la Chine est un outil plus efficace que la sanction pour améliorer le statut des détenus politiques[2].

" Quel que soit le capital que nous pourrions gagner en combattant d’autres sanctions, nous le dépenserons avec joie dans l'effort pour libérer tous les prisonniers de conscience chinois." [3]

Fondation Dui Hua

Article principal : Fondation Dui Hua.

John Kamm est le fondateur et directeur exécutif de la Fondation Dui Hua[4] basée à San Francisco qui œuvre pour la libération de prisonniers d'opinion en Chine. Cette organisation à but non lucratif a pour but d'améliorer les droits de l’Homme universels aux États-Unis et en Chine au moyen d'un dialogue bien informé. La fondation gère une base de données comprenant des informations sur 15 000 prisonniers politiques.

Depuis la création de la Fondation en 1999, John Kamm intervient pour des prisonniers politiques chinois, demandant de meilleures conditions et leur libération. Utilisant la base de donnée de la fondation, John Kamm créé des listes de prisonniers politiques pour les présenter à des officiels chinois.

La réceptivité du gouvernement chinois à ces listes provient du fait que John Kamm et sa fondation mettent l'accent sur le dialogue au lieu de « nommer et déshonorer ». Cependant, au moins une partie du succès de Dui Hua peut être attribuée à l'histoire spécifique de John Kamm en tant qu’homme d'affaires. Les fonctionnaires chinois considèrent John Kamm comme un interlocuteur sérieux et respectueux à cause du crédit et des connexions qu'il a développés pendant les années qu’il a passé à Hong Kong[5].

"Quand j'ai défendu la MFN, je n'avais aucune idée de l'impact que cela aurait. Le gouvernement chinois était véritablement reconnaissant. J'ai été vraiment étonné. Même encore aujourd'hui, les officiels chinois me disent que je serai toujours connu pour cela. C’est véritablement ironique quand vous considérez ce que je dis…. je peux critiquer la Chine très rudement parce que j'ai fait quelque chose ils voient comme un acte d'amitié." [5]

Film documentaire

Un film documentaire de Marie Louville, "Prisonnière à Lhassa", est consacré à la vie et la libération de la nonne tibétaine Ngawang Sangdrol et l'action de John Kamm qui a permis sa libération. Il y est aussi question de Takna Jigme Sangpo, le prisonnier politique ayant accompli la peine la plus longue au monde et que John Kamm a aussi contribué à libérer[6].

Prix

  • En 2001, il a reçu le Eleanor Roosevelt Award for Human Rights du Président George W. Bush[7].
  • En 2004, il obtenu le MacArthur Fellowship pour son travail. A ce jour, il est le seul homme d’affaires à avoir reçu cette distinction honorifique[8],[9].

Références

  1. “A list aids China’s Political Prisoners." Marquand, Robert. Christian Science Monitor. November 21, 2005
  2. a et b "John Kamm's Third Way," Rosenberg, Tina, ''New York Times Sunday Magazine'', March 3, 2002
  3. "Hearing of the Subcommittee on Asian and Pacific Affairs, Subcommittee on Human Rights and International Organizations, and Subcommittee on International Economic Policy and Trade of the House Committee on Foreign Affairs. Subject: Most Favored Nation Status of China," May 16, 1990
  4. (“dui hua” signifie “dialogue” en mandarin)
  5. a et b “Mr Rights,” Nadel, Alison. South China Morning Post (Hong Kong). May 21, 1995, 17.
  6. Prisoner of Lhasa
  7. a et b John Kamm's biography on Dui Hua's WEB site
  8. Dui Hua Founder John Kamm Awarded 2004 MacArthur Fellowship
  9. Recipient of MacArthur Fellows for 2004: John Kamm, a businessman demonstrating the efficacy of leveraging business relationships to free prisoners of conscience in China

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article John Kamm de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • John Kamm — is an American businessman, Human Rights activist, and founder of The Dui Hua Foundation. He is credited with having helped over 400 religious and political prisoners in China. [ [http://www.csmonitor.com/2005/1121/p01s01 woap.html “A list aids… …   Wikipedia

  • Kamm — is a surname.People named Kamm: * John Kamm, American businessman and human rights activist * Oliver Kamm (1963 ), political writer * William Kamm (1950 ), leader of Catholic sect * Willie Kamm (1900 1988), baseball player * Wunibald Kamm (1893 – …   Wikipedia

  • Kamm-Flundern — Samariscus corallinus Systematik Acanthomorpha Stachelflosser (Acanthopterygii) …   Deutsch Wikipedia

  • John Demjanjuk — Demjanjuk (centre) hearing his death sentence on April 25, 1988, in Jerusalem, Israel. This sentence was later overturned. Born April 3, 1920 (1920 04 03) (age  …   Wikipedia

  • John Logie Baird — Busto de John Logie Baird Nombre …   Wikipedia Español

  • John Logie Baird — Infobox Engineer caption = name = John Logie Baird nationality = Scottish birth date = 13 August 1888 birth place = Helensburgh, Dunbartonshire, Scotland death date = 14 June 1946 death place = Bexhill on Sea education = spouse = parents =… …   Wikipedia

  • William Kamm — also known as The Little Pebble or the antipope Peter II the Roman (born Cologne, Germany, 1950; currently living in Australia) is the leader of a religious group called the Order of St. Charbel , which claims however to be part of the Roman… …   Wikipedia

  • Frances Kamm — Infobox Philosopher region = Western Philosophy era = Contemporary philosophy color = #B0C4DE image caption = Frances Kamm name = Frances Kamm birth = United States of America death = school tradition = Analytic philosophy main interests = Ethics …   Wikipedia

  • Mayne, John — (1759 1836)    Scottish poet, born at Dumfries, he was partly educated in the local grammar school, though he was largely self educated. He was a printer on the Dumfries Journal, then in Glasgow, then in 1787 he settled in London, first as a… …   British and Irish poets

  • Fondation Dui Hua — Pour les articles homonymes, voir FTC. Fondation Dui Hua Contexte général Fiche d’identité Forme juridique …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”