Lost in Translation

Lost in Translation

Lost in Translation

Titre québécois Traduction infidèle
Titre original Lost in Translation
Réalisation Sofia Coppola
Scénario Sofia Coppola
Acteurs principaux Bill Murray
Scarlett Johansson
Sociétés de production American Zoetrope
Tohokushinsha Film
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Japon Japon
Genre Comédie dramatique
Sortie 2003
Durée 102 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Lost in Translation est un film américain de Sofia Coppola, sorti le 29 août 2003. Cette comédie dramatique, avec Bill Murray et Scarlett Johansson dans les rôles principaux, a reçu un très bon accueil et a remporté de nombreux prix, dont l'Oscar du meilleur scénario original.

Sommaire

Synopsis

Bob Harris, acteur américain prenant de l'âge et à la carrière instable, arrive à Tōkyō, au Japon, afin d’y tourner une publicité pour un whisky de la marque Suntory, contrat qu'il a accepté en partie pour l'argent et en partie pour fuir son épouse. Incapable de s’adapter au décalage horaire et à la situation présente, il passe le plus clair de son temps dans l'hôtel de luxe où il réside, gratte-ciel dominant la ville. Pendant ce temps, Charlotte, une jeune femme récemment diplômée de l'université venue à Tōkyō afin d’y accompagner John, son mari, un photographe de célébrités, s’ennuie et se sent seule, incertaine à propos de son avenir et de ses sentiments envers l'homme qu'elle a épousé.

Peu après leur arrivée, Bob et Charlotte, qui souffrent tous deux d'insomnie, se rencontrent dans l'hôtel et commencent à sympathiser. Après plusieurs brèves rencontres, Charlotte invite Bob à une soirée avec des amis japonais et les liens entre eux deux se resserrent, liens amplifiés par le choc des cultures qu'ils ressentent tous deux et l'isolement dont ils souffrent.

Fiche technique

Le film s'ouvre sur plusieurs vues de Tōkyō, dont cette vue panoramique semblable à celle que contemple le personnage de Charlotte depuis sa chambre d'hôtel au Park Hyatt.

Distribution

Production

Le tournage s'est déroulé du 29 septembre au 8 novembre 2002, principalement à Tōkyō, à l'hôtel Park Hyatt, dans la Shinjuku Park Tower, et dans le quartier de Daikanyama, et également à Kyōto, au sanctuaire Heian et au Ryōan-ji. Sofia Coppola voulait absolument avoir Bill Murray pour interpréter le rôle principal et l'a harcelé jusqu'à ce qu'il accepte[3].

Bande originale

Une rue commerçante à Tōkyō.

À signaler que la chanson finale de l’album contient une chanson cachée (après une longue période de silence). C’est tout simplement la prestation de Bill Murray au karaoké : More Than This, tirée de l’album Avalon du groupe Roxy Music.

Réception

Le film a rapporté 119 723 856 $ au box-office mondial, ce qui en fait un très grand succès commercial vu son budget très modeste[1]. Il a attiré dans les salles de cinéma 1 328 922 spectateurs en France, 270 546 en Suisse, 177 184 en Belgique et 87 111 au Québec[4].

Box-office mondial par pays du film Lost in Translation (par ordre décroissant)
Pays Box-office Pays Box-office Pays Box-office
Drapeau des États-Unis États-Unis 44 585 453 $ Drapeau : Brésil Brésil 1 351 146 $ Drapeau de Grèce Grèce 588 150 $
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 17 986 199 $ Drapeau du Mexique Mexique 1 182 175 $ Drapeau d'Argentine Argentine 535 213 $
Drapeau de France France 8 730 794 $ Drapeau d'Autriche Autriche 1 034 853 $ Drapeau de Russie Russie 349 128 $
Drapeau d'Allemagne Allemagne 7 410 337 $ Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 992 222 $ Drapeau de Hong Kong Hong Kong 333 628 $
Drapeau d'Espagne Espagne 6 904 520 $ Drapeau de Norvège Norvège 934 999 $ Drapeau du Chili Chili 300 330 $
Drapeau d'Australie Australie 4 682 460 $ Drapeau de Finlande Finlande 920 338 $ Drapeau de Turquie Turquie 218 436 $
Drapeau d'Italie Italie 3 447 429 $ Drapeau de Pologne Pologne 917 530 $ Drapeau de République tchèque République tchèque 182 701 $
Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 1 571 127 $ Drapeau du Portugal Portugal 639 563 $ Drapeau de Colombie Colombie 177 512 $

Le film a également été quasi-unanimement plébiscité par la critique, recueillant 94% de critiques positives, avec une note moyenne de 8,4/10 et sur la base de 216 critiques collectées, sur le site internet Rotten Tomatoes[5]. Il obtient un score de 89/100, sur la base de 44 critiques, sur Metacritic[6]. En 2008, le magazine Empire l'a classé à la 128e place dans sa liste des 500 meilleurs films de tous les temps[7].

En France, le film obtient un score de 4,45/5 sur la revue de presse d'AlloCiné[8]. Le Monde souligne « la drôlerie et l'élégance de la mise en scène » et le don qu'a Sofia Coppola de « suggérer un maximum de choses en un minimum de mots », pour Le Point le film est « une merveille de sensibilité et d'invention », Les Inrockuptibles évoque « une comédie romantique aussi subtile que mélancolique », Positif « un film très libre, et parfois désopilant, en même temps que secrètement nostalgique », Libération met en avant la « légèreté de la forme » et la « profondeur de fond », et Le Nouvel Observateur souligne comment la réalisatrice « capte avec délicatesse cet instant absurde où rien ne fonctionne ».

Distinctions

Sauf mention contraire, cette liste provient d'informations de l'Internet Movie Database[9].

Récompenses

Nominations

Commentaire

Sofia Coppola filme avec humour et sensibilité l’enfermement dans les grands hôtels de luxe pour Occidentaux, le caractère artificiel et puéril des distractions du Tōkyō ultramoderne, et la difficulté de communiquer entre cultures différentes. Pour plus de réalisme, certaines scènes, notamment celles en extérieur, ont été tournées sur le vif, quasiment en caméra cachée.

Le propos se concentre sur les décalages : décalages horaires, décalages de générations, décalages entre rêves et réalité, dans les rapports entre ce qu’on veut exprimer et ce qu’on arrive à dire, décalages culturels, décalages linguistiques…

Une fois que la compagnie d’infortune s’est réalisée, les deux protagonistes ironisent sur le phénomène de l’engrish, les Japonais réalisant notamment une confusion généralisée des « R » et des « L » en leur adressant la parole ; les personnages finissent par en faire une blague récurrente (ils se quittent en se disant « I wish you a good fRight » au moment de prendre l’avion — « je te souhaite un bon moment de terreur »).

La réalisatrice réfute aussi la possibilité pour Bob ou Charlotte d’être touchés par la spiritualité japonaise ou le charme de l’ikebana. Même le voyage à Kyōto est anecdotique. De ce fait, la quasi-impossibilité pour ces deux Occidentaux de parler et de comprendre fait prendre tout son sens au titre du film. Tout finit par apparaître vanité, à l’exception des liens entre les gens. Car c’est un film sur une rencontre, une amitié, un amour même, a priori improbable.

Le titre du film est une référence à une définition de la poésie par le poète américain Robert Frost : « Poetry is what gets lost in translation » dont une traduction possible est : « La poésie est ce qui se perd dans une traduction ».

Références

  1. a et b (en) Lost in Translation, Box Office Mojo
  2. a, b, c, d, e, f et g Fiche de doublage Lost in Translation, VoxoFilm. Consulté le 27 novembre 2010
  3. « Lost in Translation - Interview de Sofia Coppola et Bill Murray, Pathé, 2004, DVD
  4. Lost in Translation, Lumière. Consulté le 22 janvier 2011
  5. (en) Lost in Translation, Rotten Tomatoes
  6. (en) Lost in Translation, Metacritic
  7. (en) The 500 Greatest Movies of All Time, Empire. Consulté le 26 mars 2011
  8. Lost in Translation - Critiques Presse, AlloCiné. Consulté le 22 janvier 2011
  9. (en) Awards for Lost in Translation, Internet Movie Database

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lost in Translation de Wikipédia en français (auteurs)

Игры ⚽ Нужно сделать НИР?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lost in Translation — could refer to: * Literally, a phrase referring to puns or cultural references that lose their significance during translation from one language to another (see also translation fallacy).Literature * Lost in Translation (novel), a 1999 novel by… …   Wikipedia

  • Lost In Translation — Titre original Lost in Translation Réalisation Sofia Coppola Acteurs principaux Scarlett Johansson, Bill Murray Scénario Sofia Coppola Photog …   Wikipédia en Français

  • Lost in translation — Titre original Lost in Translation Réalisation Sofia Coppola Acteurs principaux Scarlett Johansson, Bill Murray Scénario Sofia Coppola Photog …   Wikipédia en Français

  • Lost in Translation — Título Lost in Translation (España) Perdidos en Tokio (Hispanoamérica) Ficha técnica Dirección Sofia Coppola Producción Sofia Coppola Ros …   Wikipedia Español

  • Lost in Translation — o Perdidos en Tokio es la segunda película escrita y dirigida por Sofia Coppola (luego de Las vírgenes suicidas), hija del famoso director Francis Ford Coppola …   Enciclopedia Universal

  • Lost in Translation —    Comédie dramatique de Sofia Coppola, avec Bill Murray (Bob Harris), Scarlett Johansson (Charlotte), Giovanni Ribisi, Anna Faris.   Pays: États Unis   Date de sortie: 2003   Technique: couleurs   Durée: 1 h 40    Résumé    Bob Harris, acteur en …   Dictionnaire mondial des Films

  • Lost in Translation — Filmdaten Deutscher Titel Lost in Translation Produktionsland USA, Japan …   Deutsch Wikipedia

  • Lost in Translation (film) — Lost in Translation Theatrical release poster Directed by Sofia Coppola Produced by …   Wikipedia

  • Lost in Translation (poem) — Lost in Translation is a narrative poem by James Merrill (1926 1995), one of the most studied and celebrated of his shorter works. It was originally published in The New Yorker magazine on April 8, 1974, and published in book form in 1976 in… …   Wikipedia

  • Lost in Translation (novel) — Lost in Translation is the title of a novel written by Nicole Mones and was published by Bantam Dell in 1999, it is the story of an American woman trying to lose her past by living as a translator in China.External links*… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”