Justus von Liebig

Justus von Liebig
Justus von Liebig
Image illustrative de l'article Justus von Liebig
Justus von Liebig en 1860
Naissance 12 mai 1803
Darmstadt (Saint-Empire romain germanique)
Décès 18 avril 1873
Munich (Confédération germanique)
Champs chimie organique
Institution Université de Gießen, Université de Munich
Diplômé de Université d'Erlangen
Renommé pour superphosphate et engrais azoté, loi du minium, levure chimique, extrait de viande, lait artificiel, miroir d'argent, kaliapparat, découvertes du chloroforme, du chloral, de l'alliage fer-nickel
Distinctions légion d'honneur, anobli avec le titre de « baron »

Justus Liebig (12 mai 1803 à Darmstadt, Allemagne18 avril 1873 à Munich, Allemagne), baron von Liebig à partir de 1845, est un chimiste allemand. Il fit des contributions majeures à la chimie organique et à l'agriculture. Il est considéré comme le fondateur de l'agriculture industrielle, basée sur la chimie organique.

Sommaire

Biographie

Il étudia à l'Université de Bonn, avec Karl Wilhelm Gottlob Kastner. Quand Kastner alla à l'Université d'Erlangen, Liebig l'accompagna et y reçu son doctorat en 1822. Il obtint alors une bourse du gouvernement de la Hesse pour étudier à Paris. Avec l'appui de Alexander von Humboldt, il put travailler dans le laboratoire privé de Louis Joseph Gay-Lussac.

En 1824, il devint professeur à l'Université de Gießen, université qui porte désormais son nom. Il y synthétisa la mélamine en 1834. Parmi ses élèves, il y avait August Wilhelm von Hofmann ou encore Adolph Strecker.

Il fut ensuite professeur à l'Université de Munich de 1852 à 1873. Il fut élevé au titre de Freiherr en 1845. Il améliora l'analyse de la chimie organique et découvrit que les plantes se nourrissent essentiellement d'azote par des microbes permettant de fixer celui de l'air et d'assimiler celui minéralisé dans le sol. L'une de ses réalisations les plus fameuses est l'engrais azoté. Il fut aussi le premier chimiste à organiser un laboratoire moderne.

En 1840 paraissent ses Lettres sur la chimie dont l'importance dépasse le strict cadre scientifique et offre une « philosophie de l'histoire ». Les thèses de Liebig ont un retentissement jusqu'au XXIe siècle, et son influence parmi les écologistes et l'économiste Nicholas Georgescu-Roegen est indéniable.

Il reçoit la médaille de la légion d'honneur en 1850 des mains du ministre français du commerce, lui-même chimiste, Jean-Baptiste Dumas, dans les locaux de la société chimique de Frédéric Kuhlmann à Loos-Les-Lille ; à cette occasion il se réconcilie avec son concurrent Jean-Baptiste Boussingault [1].

L'invention du miroir argenté en verre en 1856 est mise à son crédit : l'amalgame d'étain-mercure étant toxique, il le remplaça par le dépôt d'une fine couche d'argent métallique sur le verre grâce à la réduction chimique du nitrate d'argent[2].

En 1865, la marque Liebig vit le jour grâce à Liebig et son « extrait de viande ».

Il a créé le premier lait pour enfant en 1867.

Il est enterré à l'ancien cimetière du Sud (Munich).

Œuvres

  • De la Théorie et de la pratique en agriculture, Lille, Impr. de L. Danel, 1857. In-8°, 98 p.
  • Le développement des idées dans les sciences naturelles : études philosophiques. Paris, C. Baillière, 1867. In-8°, 42 p. (Extrait de la « Revue des cours scientifiques ».)
  • Manuel pour l’analyse des substances organiques, traduit de l’allemand par A.-J.-L. Jourdan. Suivi de l’examen critique des procédés et des résultats de l’analyse des corps organisés, par F. V. Raspail. Paris, Londres, J.-B. Baillière, 1838. In-8°, II-168 p. planches, tableau.
  • Chimie organique appliquée à la physiologie végétale et à l’agriculture. Un Essai de toxicologie ; traduction faite sur les manuscrits de l'auteur par Charles Gerhardt. Paris, Fortin, Masson et Cie, 1841. In-8° (22 cm), 392 p.
  • Chimie organique appliquée à la physiologie végétale et à l’agriculture, traduction faite sur les manuscrits de l’auteur par Charles Gerhardt. Paris, Fortin, Masson et Cie, 1844. In-8° (22 cm), 544 p.
  • Lettres sur la chimie , trad. Bertet-Dupinay et Dubreuil-Hélion. Paris, Mascana, 1845. In-12, 342 p.
  • Lettres sur la chimie considérée dans son application à l’industrie, à la physiologie et à l’agriculture, Nouvelle édition française, publiée par Charles Gerhardt, Paris, V. Masson, 1852. In-12, XII-331 p.
  • Les lois naturelles de l’agriculture / par le baron de Liebig,… ; traduit d’après la dernière édition allemande par Ad. Scheler,… Paris, Librairie agricole de la Maison rustique, 1864. 2 vol. in-8° (22 cm), 184 p. et 487 p.
  • Traité de Chimie organique, traduction faite sur les manuscrits de l’auteur par Charles Gerhardt. Paris, Fortin, Masson et Cie, 1840-44. 3 vol. in-8° (22 cm), CXCVI-611, 664, 528 p.

Notes et références

  1. Histoire des pédologues et de la science des sols ; Jean Boulaine, Geneviève Signeux ;Editions Quae, 1989 ISBN 2738000509, 9782738000507
  2. (de) Justus Liebig, « Ueber Versilberung und Vergoldung von Glas », dans Annalen der Chemie und Pharmacie, vol. 98, no 1, 1856, p. 132–139 [lien DOI] 

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Justus von Liebig de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Justus von Liebig — (ca. 1860) Justus Liebig, seit 1845 Freiherr von Liebig (* 12. Mai 1803 in Darmstadt; † 18. April 1873 in München), war ein deutscher Chemiker und Professor in Gießen und München …   Deutsch Wikipedia

  • Justus Von Liebig — Baron Justus von Liebig (12 mai, 1803 à Darmstadt, Allemagne – 18 avril, 1873 à Munich, Allemagne) était un chimiste allemand. Il fit des contributions majeures à la chimie organique et à l agriculture. Il …   Wikipédia en Français

  • Justus von liebig — Baron Justus von Liebig (12 mai, 1803 à Darmstadt, Allemagne – 18 avril, 1873 à Munich, Allemagne) était un chimiste allemand. Il fit des contributions majeures à la chimie organique et à l agriculture. Il …   Wikipédia en Français

  • Justus von Liebig — Justus von Liebig. Barón Justus von Liebig (Darmstadt, 12 de mayo de 1803 Múnich, 18 de abril de 1873). Químico alemán. Biografía La vocación de Von Liebig se manifestó ya en su adolescencia; fue ex …   Wikipedia Español

  • Justus von Liebig — Infobox Scientist name = Justus von Liebig |300px image width = 300px caption = Justus von Liebig chemist birth date = birth date|1803|5|12|df=y birth place = Darmstadt, Grand Duchy of Hesse death date = death date and age|1873|4|18|1803|5|12… …   Wikipedia

  • Justus von Liebig — Justus, barón von Liebig (Darmstadt, actual Alemania, 1803 Munich, 1873) Químico alemán. Se doctoró en 1822 por la Universidad de Erlangen. Discípulo de Gay Lussac en París, fue más tarde profesor en las universidades de Glessen y Munich. En… …   Enciclopedia Universal

  • Justus-von-Liebig-Preis — Der Justus von Liebig Preis war der erste Preis nach dem Zweiten Weltkrieg, der von der Alfred Toepfer Stiftung F.V.S. verliehen wurde. Benannt war er nach dem deutschen Chemiker Justus von Liebig (1803–1873) und gestiftet wurde er vom Hamburger… …   Deutsch Wikipedia

  • Justus Freiherr von Liebig — Justus von Liebig, ca. 1860 Justus Liebig, seit 1845: von Liebig (* 12. Mai 1803 in Darmstadt; † 18. April 1873 in München), war ein deutscher Chemiker. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • Liebig,Baron Justus von — Lie·big (lēʹbĭg, bĭKH), Baron Justus von. 1803 1873. German chemist who made a number of contributions to organic chemistry and pioneered laboratory based scientific education (1826). * * * …   Universalium

  • Liebig , Justus von — (1803–1873) German chemist Liebig, who was born in Darmstadt, Germany, was the son of a dealer in drugs, dyes, and associated chemicals. Aided by his father he developed an early interest in chemistry and was apprenticed to an apothecary. He… …   Scientists

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”