Humour Anglais

Humour Anglais

Humour anglais

L’humour anglais désigne communément une forme d’humour très sophistiquée caractérisée par son recours à la noirceur et à l’absurde. Il est cependant très réducteur de le considérer comme une variété d’humour parmi d’autres : l’humour anglais est à l’origine de l’acception actuelle du mot « humour », comme en atteste l’étymologie même du mot.

Sommaire

Historique

Le terme « humour » est emprunté à la théorie des humeurs de Galien, qui est restée longtemps la base de la médecine. Ce n’est que vers la fin du Moyen Âge qu’elle est sérieusement remise en cause par la science européenne. La controverse suscite un tel engouement pour le mot qu’il en perd toute signification précise : on ne parle d’humeur (humour en anglais) que pour évoquer des lieux communs. On trouve par exemple chez Shakespeare un personnage qui ressasse le mot comme une rengaine idiote (Nym, dans Henry V).

Au XVIIIe siècle le mot est tellement employé à tort et à travers qu’il subit une véritable « explosion sémantique », selon l’expression d’Escarpit[1]. Il en sort une nouvelle signification, qui se développe d’abord en Angleterre avant de s’imposer dans toutes les langues européennes. Elle évoluera cependant de manières différentes selon les cultures et l’on peut donc considérer que l’humour anglais, au sens de l’humour d’Angleterre, a sa propre originalité. Certains considèrent même que son évolution insulaire en a fait une sorte d’espèce endémique, absolument unique. Ce qui est sûr, c’est que les anglais ont cultivé l’humour comme un élément fondamental de leur culture et lui ont accordé une place importante dans leur tradition littéraire.

D’après Cazamian [2], c’est à Ben Jonson que l’on doit l’association sémantique de l’humour et du comique : dans Every Man Out of his Humour, cet écrivain contemporain de Shakespeare en donne une définition très proche de la folie et débarrasse définitivement le mot de la dimension tragique de son origine médicale. Les personnages de Jonson sont en décalage avec leur propre tempérament (humour) : ils ont une double nature. Cette idée de dualité se retrouve sans cesse dans la littérature et l’histoire anglaises.

La conscience souriante de notre propre excentricité, c’est-à-dire de notre double nature, est précisément la signification première du sens de l’humour. Potter[3] la nomme également « réflexe anglais » et considère cette faculté comme une composante importante de la vie sociale anglaise. De fait, le sens de l’humour transmis par l’éducation anglaise est une valeur si précieuse qu’il a longtemps été approprié par les classes supérieures. Il faut cependant distinguer l’humour de l’esprit, généralement utilisé par les élites comme signe d’appartenance sociale. Alors que l’esprit est souvent méchant et conformiste, l’humour est humaniste, dépourvu d’influence de classe et appelle l’autodérision. On trouve à ce propos dans l’Utopie de Thomas More cette phrase révélatrice : « Alors que je cherche à guérir la folie des autres je dois moi-même être fou ».

Illustration d'Alice au pays des Merveilles de L. Carroll (John Tenniel, 1865)

Le sens de l’humour va peu à peu devenir une attitude volontairement construite, caractérisée par une intention comique, et se rapprocher de l’attitude du pince-sans-rire. C’est au XIXe siècle qu’il connaît un renouveau majeur avec l’arrivée du nonsense dont Lewis Carroll est l’un des plus célèbres représentants. Le nonsense est l’art de développer des raisonnements dénués de sens sous une apparence logique. Selon Laffay[4], le nonsense serait le « sens de l’humour appliqué aux mots » c’est-à-dire la conscience de la part d’irrationnel du langage. Le nonsense est en fait une façon de prendre acte de cette dimension irrationnelle : la tradition française, quant à elle, a cultivé le jeu de mot.

Aujourd’hui, l’originalité que l’humour anglais doit à sa longue maturation et peut-être à son insularité commence à s’éroder sous l’effet d'un croisement culturel. L’humour anglais reste cependant plus que tout autre la « politesse du désespoir », suivant l’élégante formule de Georges Duhamel.

Œuvres littéraires représentatives

Œuvres cinématographiques représentatives

Citations

« Comment reconnaître l'humour anglais de l'humour français ? L'humour anglais souligne avec amertume et désespoir l'absurdité du monde. L'humour français se rit de ma belle-mère. » (Pierre Desproges, Les Étrangers)

Liens

Le Grand Ordre de la Serviette (GOS) : Association qui a pour but de promouvoir l'humour anglais en France

Notes et références

  1. Escarpit Robert, L’Humour, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », 1960.
  2. Cazamian Louis, The Development of English Humor, Durham, Duke University Press, 1952.
  3. Potter Stephen, Sense of Humour, New York, Henry Holt & Company, 1954.
  4. Laffay Albert, Anatomie de l’humour et du nonsense, Paris, Masson et Cie, coll. « Documents de Littérature et de Civilisation anglaises », 1970.
Ce document provient de « Humour anglais ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Humour Anglais de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Humour anglais — L’humour anglais désigne communément une forme d’humour très sophistiquée caractérisée par son recours à la noirceur et à l’absurde. Il est cependant très réducteur de le considérer comme une variété d’humour parmi d’autres : l’humour… …   Wikipédia en Français

  • HUMOUR — Le concept d’humour, dont le champ d’application s’est considérablement élargi depuis son utilisation dans la littérature anglaise des XVIIe et XVIIIe siècles, n’a pas pour autant subi de multiples variations sémantiques ni cessé de se rattacher… …   Encyclopédie Universelle

  • Humour anglophone — Humour anglais L’humour anglais désigne communément une forme d’humour très sophistiquée caractérisée par son recours à la noirceur et à l’absurde. Il est cependant très réducteur de le considérer comme une variété d’humour parmi d’autres :… …   Wikipédia en Français

  • anglais — anglais, aise [ ɑ̃glɛ, ɛz ] adj. et n. • engleis XIIe; bas lat. Angli « Angles », peuple germanique établi en Grande Bretagne I ♦ Adj. 1 ♦ De l Angleterre (et abusivt de Grande Bretagne). ⇒ britannique; anglo . La monarchie anglaise. Pur sang… …   Encyclopédie Universelle

  • Humour — Sourire peut impliquer un sens d humour et une émotion d amusement, comme le démontre le personnage de Falstaff d Eduard von Grützner. L humour, au sens large, est une forme d esprit railleuse « qui s attache à souligner le caractère …   Wikipédia en Français

  • Humour Mathématique — L humour mathématique rassemble la collection d effets humoristiques en rapport avec les mathématiques. Pour Marc Lapprand, « l humour trouve une association naturelle avec les mathématiques »[1], en effet, l humour repose souvent sur… …   Wikipédia en Français

  • Humour mathematique — Humour mathématique L humour mathématique rassemble la collection d effets humoristiques en rapport avec les mathématiques. Pour Marc Lapprand, « l humour trouve une association naturelle avec les mathématiques »[1], en effet, l humour… …   Wikipédia en Français

  • Humour Trash — L humour trash (de l anglais trash, « ordures »), est une forme d humour qui peut être engagé, aborder des sujets durs ou des thèmes considérés comme intraitables sur un ton acerbe, ironique, sarcastique, voire cynique. L humour trash… …   Wikipédia en Français

  • Humour noir (film) — Humour noir Données clés Réalisation José María Forqué Giancarlo Zagni Claude Autant Lara Scénario Jaime De Ariza Vicente Coello Marcello Fondato José María Forqué Tito Carpi Giancarlo Zagni Jean Aurenche Acteurs principaux Emma Penella (Miss… …   Wikipédia en Français

  • Humour mathématique — L humour mathématique rassemble la collection d effets humoristiques en rapport avec les mathématiques. Pour Marc Lapprand, « l humour trouve une association naturelle avec les mathématiques »[1], en effet, l humour repose souvent sur… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”