Famille Grimaldi

Famille Grimaldi
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grimaldi (homonymie).
Image représentant deux personnes Cette page explique l'histoire ou répertorie les différents membres de la famille Grimaldi.
Blason de la
maison Grimaldi

Les Grimaldi sont une famille d’origine génoise qui possède plusieurs branches subsistantes. Celle de Monaco est éteinte en ligne masculine depuis le XVIIe siècle. La famille qui règne sur Monaco et qui a repris le nom de Grimaldi, en descend par filiation plusieurs fois féminine et naturelle.

Sommaire

Histoire

L’histoire de la maison Grimaldi est inextricablement liée à celles de la République de Gênes et de la principauté de Monaco. Elle descend de Grimaldo, un homme d’État génois de l’époque des premières Croisades, qui devint Consul de Gênes en 1162, 1170 et encore en 1184. Ses innombrables petits-enfants et leurs progénitures menèrent des expéditions maritimes d’envergure sur les eaux de la mer Méditerranée, de la mer Noire et bientôt de la mer du Nord, et s’imposèrent rapidement comme l’une des plus puissantes familles de la Commune de Gênes.

Les Grimaldi craignaient qu’une famille rivale ne vînt à rompre le fragile équilibre politique par un coup d’État qui leur aurait imposé un seigneur, comme on a pu le voir dans d’autres villes italiennes. Ils entrèrent dans une alliance guelfe avec la famille Fieschi et défendirent leurs intérêts à la pointe de l’épée. Ayant essuyé un revers sanglant, les Guelfes furent bannis de la cité-état en 1271 et trouvèrent refuge dans leurs forts de Ligurie et en Provence. Fidèles aux Angevins, ils signèrent un traité avec Charles d’Anjou, roi de Naples et comte de Provence, afin de reprendre le contrôle de Gênes et, plus généralement, de se promettre une assistance mutuelle. En 1276, ils acceptèrent une paix négociée sous les auspices du Pape. Ce ne fut cependant qu’une pause qui ne devait pas mettre fin à l’état de guerre civile chronique. Tous les Grimaldi ne rentrèrent pas à Gênes et certains choisirent de s’établir dans leurs fiefs où ils pouvaient plus facilement lever des armées.

Armoiries des Princes de Monaco

En 1299, les Grimaldi et leurs alliés n’hésitèrent pas à lancer des galères à l’attaque du port de Gênes, avant de se retrancher sur la Riviera occidentale. Durant les années suivantes, les Grimaldi allaient adapter leurs alliances aux circonstances, leur permettant ainsi de revenir en force dans les institutions génoises. Cette fois, ce fut le tour de leur rivale, la famille Spinola, d’être bannie de la ville. Durant toute cette période, les partis guelfes et gibelins prirent et abandonnèrent tour à tour le château génois de Monaco qui était parfaitement situé pour lancer des opérations politiques et militaires contre Gênes. Par conséquent, il nous faut considérer la belle histoire de François Grimaldi qui, en 1297, s’introduisit malicieusement au sein du fort de Monaco habillé en moine franciscain comme essentiellement anecdotique.

Au début du XIVe siècle, les Catalans harassaient les côtes de Provence et de Ligurie, défiant ainsi la puissance de Gênes et du Roi Robert en Provence. En 1353, une armada de quatre-vingts galères vénitiennes et catalanes se rassembla au large de la Sardaigne pour affronter la flotte de soixante vaisseaux sous le commandement d’Antoine Grimaldi. Seules, dix-neuf galères génoises survécurent à cette sanglante bataille navale. Craignant une invasion ou un blocus de la part des Vénitiens, Gênes se rua pour se mettre sous la protection du seigneur de Milan, écartant à nouveau les Grimaldi du pouvoir.

Plusieurs des plus vieilles branches féodales de la Maison Grimaldi apparurent durant ces nombreux troubles, telles les branches d’Antibes, Bueil, Nice, Puget et Sicile. En 1395, les Grimaldi profitèrent de la discorde à Gênes pour s’emparer de Monaco que ces coseigneurs dirigèrent collectivement en indivision. On y voit l’origine de la principauté actuelle.

Comme les autres grandes familles génoises, les Grimaldi organisèrent leurs liens familiaux au sein d’une société appelée Albergo. Dans la réforme institutionnelle de 1528, cette ancienne famille seigneuriale devint l’une des vingt-huit alberghi de la République de Gênes. La Maison Grimaldi fournit de nombreux personnages illustres tels que doges, cardinaux, sénéchaux, podestats, ministres, gouverneurs, banquiers et une panoplie d’officiers, chevaliers de Malte et seigneurs féodaux.

D’une grande simplicité, les armes de la Maison Grimaldi sont fuselées d’argent et de gueules, c’est-à-dire des losanges rouges sur fond blanc. Les principales branches se distinguent généralement par leurs tenants et cimiers.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Famille Grimaldi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Grimaldi — Famille Grimaldi Pour les articles homonymes, voir Grimaldi (homonymie). Armoiries de la maison Grimaldi Les Grimaldi sont une famille d’origine …   Wikipédia en Français

  • Grimaldi de Bueil — Il s agit d une ancienne branche seigneuriale de la maison souveraine des Grimaldi. On écrit habituellement le nom de la famille « Bueil » (déformation de l italien Boglio, francisé dès le Moyen Âge) mais la commune dont ils étaient… …   Wikipédia en Français

  • Grimaldi De Bueil — Il s agit d une ancienne branche seigneuriale de la maison souveraine des Grimaldi. Les Grimaldi de Bueil régneront sur l un des plus grands fiefs de Provence et en seront successivement seigneurs, barons et comtes. Jean Grimaldi, seigneur de… …   Wikipédia en Français

  • Grimaldi de Beuil — Grimaldi de Bueil Il s agit d une ancienne branche seigneuriale de la maison souveraine des Grimaldi. Les Grimaldi de Bueil régneront sur l un des plus grands fiefs de Provence et en seront successivement seigneurs, barons et comtes. Jean… …   Wikipédia en Français

  • Grimaldi de bueil — Il s agit d une ancienne branche seigneuriale de la maison souveraine des Grimaldi. Les Grimaldi de Bueil régneront sur l un des plus grands fiefs de Provence et en seront successivement seigneurs, barons et comtes. Jean Grimaldi, seigneur de… …   Wikipédia en Français

  • GRIMALDI (LES) — GRIMALDI LES Importante famille génoise remontant à Othon Canella, consul à Gênes (1133) et dont le fils Grimaldo donna le nom à une descendance prolifique. Parmi ces Grimaldi, François, dit la Malice, s’empara en 1297, par surprise et pour peu… …   Encyclopédie Universelle

  • Grimaldi — famille génoise apparue au XIIe s. et dont descendent les princes de Monaco. Guelfe, elle dut s exiler de Gênes, ville gibeline, en 1270. Grimaldi grottes italiennes voisines de Menton, site préhistorique. || PREHIST Type de Grimaldi: Homo… …   Encyclopédie Universelle

  • Famille d'Estouteville — Blasonnement : Burelé d argent et de gueules de dix pièces au lion de sable armé, lampassé et couronné d or, brochant sur le …   Wikipédia en Français

  • Famille Thoéry (Languedoc) — Famille Thoéry (de) Blasonnement : d argent à trois bandes de gueules Pays ou province d origine : Rouergue Allégeance(s) : Evêques de Rodez Fief(s) tenu(s …   Wikipédia en Français

  • Famille Brignole — Pour les articles homonymes, voir Brignole. Armes des Brignole de Gênes Brignole (ou Brignole Sale) est le nom d une illustre famille patricienne de Gênes connue dès …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”