Dermot MacMurrough

Dermot MacMurrough

Diarmait MacMurrough

Diarmaid Mac Murchada (plus tard connu sous le nom de Diarmaid na nGall i.e Diarmait des Etrangers ), anglicisé en Dermot MacMurrough (1110 - 1er mai 1171) est un roi de Leinster de 1126 à 1171 et un roi de Dublin de 1127 à 1136.

Il est chassé de son royaume en 1166. Pour retrouver sa royauté, il cherche de l'aide auprès d'Henri II d'Angleterre, qui lui demande en retour un serment d'allégeance, ce qui aboutit à l'Invasion normande de l'Irlande en 1169. Diarmaid donne sa fille Aoife à Richard FitzGilbert de Clare qui l'aide dans la reconquête.

Sommaire

Origine familiale

Diarmait mac Murchada appartient à la dynastie des Uí Cheinnselaigh de Leinster.Il est le fils de Donnchad mac Murchada roi de Leinster tué en 1115 [1] et un descendant du célèbre Diarmait mac Mail na mBo.

Pendant sa jeunesse Diarmait aurait été éduqué par Aedh mac Crimthainn abbé de Terryglas et le compilateur du "Book of Leinster" ,l’évêque Finn de Kildare [2]. Il semble qu'il n'ait guère profité de l'influence de ces saints hommes.Giraud de Barri son quasi contemporain le décrit comme "un homme de haute stature qui poussait son cri de guerre avec une voix très forte".

Roi de Leinster

Diarmait succède sur le trône de Leinster à son frère Enna mac Donnchada mort en 1126 [3] tué par les gens d’’Ath Cliath [4].

Dès les premières années de son règne il succite la défiance de Toirdelbach mac Ruaidri Ua Conchobair qui voit en lui un concurrent potentiel au titre d’ Ard ri Érenn comme le fut son ancêtre Diarmait mac Mail na mBo. Toirdelbach tente alors d’imposer son propre fils Conchobar comme roi de Leinster et de Dublin [5]. Il charge un de ses vassaux Tighearnán Mór mac Aedá Ua Ruairc roi de Breifne (1128-1172) d’attaquer le Leinster; Diarmait se voit réduit au domaine des Uí Cheinnselaigh mais avec l’appui des autres clans du Leinster il rétablit sa position vers 1130.

A l’âge de 22 ans en 1132 il enlève l’abbesse de Kildare et lorsque la communauté s’efforce d’empêcher ce crime il met le feu au monastère et massacre 140 personnes [6] Dès 1134 il envahit l’Ossory et il tue Ugaire Ua Tuathail mais il est repoussé une première fois il revient à l’attaque avec les "Étrangers" de Dublin. Il défait cette fois les gens d’Ossory et leurs alliés les hommes de Munster et les vikings de Waterford dont le chef Amlaib est tué[7]

En 1137 il prend Waterford et annexe son territoire [8] . En 1149 il pille l’église de se St Cianan de Meath avec l’assistance de "Étrangers". Lorcan Ua Tuathail le futur archevêque de Dublin Laurent O’Toole alors enfant est enlevé par lui et relâché qu’après que son père a menacé de tuer douze hommes de la troupe de Diarmait.

L’épisode qui assure sa notoriété est l’enlèvement peut être à sa demande de la belle Derbhforghaill fille de Murchadh Ua Maeleachlainn de Meath et femme de son ennemi Tighearnán Mór mac Aedá Ua Ruairc roi de Breifne.Les annales irlandaises et les historiens anglo-normands présentent différentes versions de cette affaire :

  • Giraud de Barri prétend que c’est la femme de Tighearnán Ua Ruairc qui met à profit une absence de son époux parti en pèlerinage pour inciter Diarmait à l’enlever [9]..
  • Selon les Annales des quatre maîtres ce n’est qu’après que les armées alliées de Muirchertach MacLochlainn et Diarmait ont dépouillé Tighearnán Ua Ruairc du district de Conmaicne que Diarmait saisit l’opportunité de s’approprier également la femme du vaincu [10] .

Derbhforghaill vécut quelques année avec son ravisseur mais il semble qu’elle soit de nouveau aux cotés de son mari en 1157[11] et qu’elle meurt âgée de 85 ans retirée à l'Abbaye de Mellifont en 1193.

Malgré cette vie dissipée Diarmait sans doute pour se ménager l’indulgence du clergé n’hésite par à faire bénéficier l’église de ses libéralités en fondant une abbaye cistercienne à Baltinglass en 1148, un couvent d’Augustines à Ferns en 1146 ainsi qu’à Killculliheen dans le comté de Kilkenny et à Aghade dans le Comté de Carlow. Dans le même temps il établit un prieuré à Dublin où se trouve actuellement le Trinity College. Il préside enfin le Synode de Clane en 1161 lorsque Laurent O’Toole accède à l’archevêché de Dublin.

Exil et retour

En 1166 le seul allié irlandais de Diarmait Muirchertach MacLochlainn est tué et c’est le fils de son vieil ennemi Ruaidri mac Toirdelbach Ua Conchobair qui prétend se faire reconnaître comme Ard ri Erenn et veut imposer sa souveraineté sur le Leinster et Dublin [12]. Diarmait anticipant son attaque brûle sa ville de Ferns.

Tighearnán Ua Ruairc ,son autre vieil adversaire, marche alors contre lui le défait prend le château de Ferns et le bannit au-delà des mers [13]. Selon les Annales des quatre maîtres cet événement intervient en 1166 soit 14 ans après l’enlèvement de Derbhforghaill depuis retournée chez son mari. Il ne semble donc pas qu’il y ait de connexion directe entre les deux faits.

Après avoir été banni Diarmait se rend en France auprès du roi Henri II d'Angleterre pour solliciter son aide. Ce dernier en 1155 s’était fait reconnaître par le Pape Adrien IV la suzeraineté sur l’Irlande, il refuse toutefois d’intervenir directement mais autorise par lettre patente ,Diarmait à recruter des troupes auprès des barons anglo-normands des Marches du Pays de Galles.

Diarmait conclut une accord avec Richard FitzGilbert de Clare qui prévoit en cas de succès la main de sa fille Aoifé (Eva) et l’expectative de sa succession sur le trône de Leinster.

Sans attendre son futur gendre, Diarmait débarque en Irlande dès 1167 avec une petite troupe de ses nouveaux alliés composée de mercenaires flamands sous le commandement de Richard FtzGodebert. Bien que défait par Ruaidri mac Toirdelbach Ua Conchobair, Diarmait peut recouvrer son royaume patrimonial d’Uí Cheinnselaigh [14] .

L’année suivante il envoie un ses hommes s’enquérir des préparatifs de ses alliés car Ruaidri mac Toirdelbach Ua Conchobair et Tighearnán Ua Ruairc, demeurent très menançants. Leurs armées attaquent enfin Diarmait mais après un accrochage à Ferns l’Ard ri Érenn négocie avec Diarmait qui donne deux de ses fils en otages Conchobar et Enna [15].

Début mai 1169 Robert Fizt Stephen débarque à près de Wexford à Bannow Island avec 390 hommes, il est rejoint les jours suivants par Maurice de Pendergast avec un renfort complémentaire de 200 hommes. Plus tard au cours de la même année Maurice FiztGerald arrive à son tour avec deux navires. Diarmait avec l’appui de ces hommes s’empare de Wexford [16] .Son fils Enna est alors aveuglé sur ordre de Ruaidri mac Toirdelbach Ua Conchobair [17].

Diarmait demande alors Richard FitzGilbert de Clare d’accélérer ses préparatifs. Ce dernier envoie une avant-garde commandée par Raymond FitzWilliam le Gros qui s’empare de Waterford en mai 1170.Au mois d’août suivant Richard FitzGilbert de Clare débarque lui-même avec une armées de 200 chevaliers et 1.200 hommes de troupes il écrase les gens de Waterford qui tentaient de reprendre leur ville. L’union de Richard FitzGilbert de Clare et d’Aoifé est célébrée et les troupes de Darmait et des anglo-normands investissent Dublin.

Mettant à profit des négociations entreprises avec l’évêque Laurent O’Toole deux barons normands Raymond le Gros et Miles de Cogan escaladent avec leurs hommes les murs de la ville.Le dernier roi scandinave de Dublin Hasculf mac Ragnaill mac Torcaill et un grand nombre de ses partisans réussissent à s’enfuire par mer avec leurs navires (21 septembre 1170).

Miles de Cogan est nommé gouverneur de Dublin tandis que Diarmait et Richard de Clare envahissent le Meath sur lequel Diarmait n'avait aucune revendication particulière. L’Ard ri Erenn après avoir fait exécuter ses otages: Conchobar le fils aîné de Diarmait et son petit-fils [18], menace une nouvelle fois Diarmait de son intervention. C’est à ce moment que Diarmaid mac Muchada meurt à Ferns [19]

Richard FitzGilbert de Clare se proclame alors roi de Leinster ce qui ne manque pas de provoquer le soulèvement général des irlandais menés par Ruaidri mac Toirdelbach Ua Conchobair et l’intervention en Irlande de Henri II d'Angleterre qui craint l’établissement d’un nouveau royaume rival anglo-normand.

Famille et descendance

Diarmait Mac Murchada eut deux épouses légitimes

1) en 1153 Mór Uí Thuathail, la demi-soeur de Laurent O’Toole (Lorcan Ua Tuathail) dont

2) Sadhbh des Uí Fhaoláin,

Il eut également deux fils réputés illégitimes

  • Domhnall Caomhánach (tué en 1175) ancêtre des Mac Murrough Kavanagh
  • Éanna Ceannsealach (otage aveuglé en 1168) [21].

Notes et références

  1. Annales d'Ulster: AU 1115.4
  2. Il succède à l'évêché en 1148 et meurt en 1160 selon les Annales des quatre maîtres
  3. Annales des quatre maîtres: 1126.9
  4. Chronicon Scotorum: CS 1126
  5. Annales des quatre maîtres: AM 1126.10
  6. Chronicon Scotorum: CS 1132
  7. Chronicon Scotorum: CS 1134
  8. Annales des quatre maîtres: AM 1137.12
  9. Geoffrey Keating Histoire d’Irlande: Section XXX
  10. Annales des quatre maîtres AM 1152.10
  11. Annales des quatre maîtres: AM 1157.9
  12. Annales d'Ulster: AU 1166.110
  13. Annales de Inisfallen: AI 1166.7 & Annales des quatre maîtres: AM 1166.16
  14. Annales des quatre maîtres: AM 1167.12
  15. Annales des quatre maîtres: AM 1167.13
  16. Annales des quatre maîtres: AM 1170.11
  17. les Annales des quatre maîtres: AM 1168.11, précisent que c'est Donnchad Ua Gillopadraig roi d'Osraige qui exécute la sentence
  18. i.e le fils de Domhnall Caomhánach
  19. Annales des quatre maîtres:AM 1171.4
  20. Annales d'Ulster: AU 1170.4 & Annales des quatre maîtres: AM 1170.16
  21. Annales des quatre maîtres 1168.11

Sources

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Dermot MacMurrough »., édition du 15 décembre 2008

Lien externe

Bibliographie

  • (en) Francis J.Byrne Irish Kings and High-Kings, Courts Press History Classics Dublin (2001) (ISBN 1 851 182 196 1).
  • (en) Goddard Henry Orpen Ireland under the Normans Oxford at the Clarendon Press (1968). Volume I (1169-1216), chapitre II " Dermot King of Leinster " pages 39–75 & chapitre III "Dermot seeks foreign aid" pages 77–100.
  • Portail de l’Irlande Portail de l’Irlande
Ce document provient de « Diarmait MacMurrough ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dermot MacMurrough de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dermot MacMurrough — Diarmaid Mac Murchadha (later known as Diarmaid na nGall or Dermot of the Foreigners ), anglicized as Dermot MacMurrough (1110 1 May 1171) was a King of Leinster in Ireland. Ousted as King of Leinster in 1166, he sought military assistance from… …   Wikipedia

  • Dermot Macmurrough — or Diarmaid Macmurchada died May 1, 1171 Irish king of Leinster (1126–71). He faced a number of rivals in claiming the throne of his father, Enna, and he asserted his authority by killing or blinding 17 rebel chieftains (1141). He abducted… …   Universalium

  • Dermot Macmurrough — o Diarmaid Macmurchada (m. 1 may. 1171). Rey irlandés de Leinster (1126–71). Enfrentó a varios rivales que reclamaban el trono de su padre, Enna, e impuso su autoridad dando muerte o cegando a 17 jefes rebeldes (1141). En 1153 raptó a la esposa… …   Enciclopedia Universal

  • Dermot MacMurrough — Diarmuid Mac Murchadha Caomhánach, auch Diarmait Mac Murchada, Dermod von Leinster oder Diarmuid na nGall, (* 1110; † 1171) war Kleinkönig von Leinster in Irland. Er versuchte vergeblich, Hochkönig von Irland zu werden, wurde aber 1166 von Rury… …   Deutsch Wikipedia

  • Dermot — ist ein männlicher Vorname irischen Ursprungs und hat die Bedeutung Freier Mann. Dermot ist dessen anglisierte Version und zugleich eine Variante des hebräischen Vornamens Jeremiah. Als Familienname kommt Dermot nur sehr selten vor.[1][2]… …   Deutsch Wikipedia

  • MacMurrough — is a townland in the parish of New Ross, County Wexford, Ireland. According to local tradition, it is called after a 12th century king of Leinster, Dermot MacMurrough, who is supposed to have had a hunting lodge there. Unfortunately the lodge, if …   Wikipedia

  • Dermot Mac Murrough — Diarmait MacMurrough Diarmaid Mac Murchada (plus tard connu sous le nom de Diarmaid na nGall i.e Diarmait des Etrangers ), anglicisé en Dermot MacMurrough (1110 1er mai 1171) est un roi de Leinster de 1126 à 1171 et un roi de Dublin de 1127… …   Wikipédia en Français

  • Dermot Mac Murrought — Diarmait MacMurrough Diarmaid Mac Murchada (plus tard connu sous le nom de Diarmaid na nGall i.e Diarmait des Etrangers ), anglicisé en Dermot MacMurrough (1110 1er mai 1171) est un roi de Leinster de 1126 à 1171 et un roi de Dublin de 1127… …   Wikipédia en Français

  • Dermott MacMurrough — Diarmait MacMurrough Diarmaid Mac Murchada (plus tard connu sous le nom de Diarmaid na nGall i.e Diarmait des Etrangers ), anglicisé en Dermot MacMurrough (1110 1er mai 1171) est un roi de Leinster de 1126 à 1171 et un roi de Dublin de 1127… …   Wikipédia en Français

  • Diarmait MacMurrough — Diarmaid Mac Murchada (plus tard connu sous le nom de Diarmaid na nGall i.e Diarmait des Étrangers ), anglicisé en Dermot MacMurrough (1110 1er mai 1171) est un roi de Leinster de 1126 à 1171 et un roi de Dublin de 1127 à 1136. Il est chassé …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”