Cotation (Escalade)

Cotation (Escalade)

Cotation (escalade)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cotation.

On associe généralement une cotation à une voie d'escalade. Les cotations tentent d'estimer différents aspects de la voie, l'aspect le plus important étant la difficulté.

Sommaire

Escalade artificielle

L’escalade artificielle consiste à progresser en s'aidant de points que l'on place dans différentes faiblesses (trous, fissures...) du rocher. Elle utilise les cotations A0 à A6 suivant la raideur, la fiabilité des points, l'exposition et l'expérience générale nécessaire :

  • A0, tous les points sont en place et résistent à une chute. Si vous rencontrez dans une voie de plusieurs longueurs une section A0, c’est généralement une longueur dite « tire clou », qui vous aide à franchir une section difficilement réalisable en libre ;
  • A1, le grimpeur équipe lui-même la voie ou une partie de celle-ci, les points résistent à la chute. Le matériel utilisé est composé de pitons, de coinceurs, de friends, de coins de bois.
  • A2 : La cordée équipe la totalité de la voie. La majorité des points résistent à une chute. Certains passages sont plus techniques et les passages délicats correspondent entre 5 et 10 points successifs.
  • A3 : Les passages techniques sont plus longs et peuvent être réalisés sur crochets. Néanmoins des points bétons du type spits ou pitons scellés sont en place entre les passages techniques. La chute potentielle peut atteindre entre 20 et 25 mètres.
  • A4 : Très longues sections techniques, les points de progressions (à opposer aux points d’assurage) peuvent avoir 10 mètres d'écart. La progression devient plus lente. Une longueur peut demander plusieurs heures. Des points solides entrecoupent ces sections très délicates. La chute potentielle peut atteindre les 50 mètres.
  • A5 : Extrême, tous les points sont des points de progressions et pas des points d’assurage. La chute est interdite. L’ascension d’une longueur peut devenir interminable, de plusieurs heures à la journée.
  • A6 : Par définition, les points ne résistent qu’au poids du grimpeur. Les points et même les relais ne résistent pas à un vol. La chute est donc strictement interdite.

Escalade libre

Plusieurs systèmes de cotations existent pour l'escalade libre.

Les cotations françaises

Les cotations françaises utilisent un chiffre auquel est accolé une lettre (a, b ou c) et parfois un +. Ce système est un système ouvert, c'est-à-dire qu'il peut-être étendu si des voies plus difficiles que toutes celles qui existent sont ouvertes. Actuellement, les niveaux extrêmes d'escalade atteignent le 9a+ voire 9b. Les débutants progressent généralement dans le 4. Sans pratique régulière de l'escalade, il est difficile de franchir le 6a.

Ce système de cotation est l'héritier du système Welzenbach, proposé en 1924. Il s'agissait d'un système fermé, comportant 6 degrés marqués en chiffres romains et suivis d'un + ou d'un moins. L'évolution du niveau de performance des grimpeurs, à partir des années 1970, fit apparaître la nécessité d'ouvrir l'échelle de cotation. Le premier 7a a été réalisé en 1970, les premiers 8a en 1983 en France et premier 9a en 1991[1] (Action directe par Wolfgang Güllich). Cet héritage explique que l'on peut trouver des cotations de type IV- ou IV+, ce qui est équivalent respectivement à 4a et 4c.

  • Niveau 1 : sentier escarpé
  • Niveau 2 : progression avec les mains
  • Niveau 3 : escalade facile
  • Niveau 4 : début de la véritable escalade en falaise
  • Escalade difficile : 5a,5a+, 5b,5b+, 5c,5c+, 6a,6a+ 6b,6b+, 6c,6c+
  • Escalade extrême : 7a,7a+, 7b,7b+, 7c,7c+, 8a, 8a+, 8b,8b+, 8c,8c+
  • Escalade mutant : 9a,9a+, 9b,9b+

Le système Ewbank

Le système Ewbank, utilisé en Australie et en Nouvelle-Zélande, fut développé dans le milieu des années 1960 par John Ewbank. Le système numérique Ewbank est ouvert. Il va de 1(équivalent à 1 dans le système yosémitique) à 34 actuellement.

Le système Ewbank était initialement prévu pour coter le mouvement le plus difficile de la voie, la pratique courante est de tenir compte de tous les facteurs. Les cotations dans les topos australiens et néo-zélandais ne distinguent pas les différents types de difficultés - difficulté technique ou physique, exposition, protections en place - et cotent les voies dans leur difficulté d'ensemble. Ainsi, une escalade physique et peu protégée, mais techniquement facile sans aucun mouvement ne dépassant la difficulté 14 peut être coté 17 et une voie très bien protégée et offrant de bons repos avec des mouvements de difficulté 19 ou 20 peut également être cotée 17. Le facteur commun est le niveau de compétence pour s'engager sans danger dans la voie.

Yosemite Decimal System : YDS

Le Yosemite Decimal System est un système alphanumérique de cotation de la difficulté des marches randonnées et escalade, essentiellement utilisé en alpinisme aux États-Unis.

Ce système de cotation fut d'abord développé en tant que « Sierra Club Grading System » (Système de cotation du Sierra Club) dans les années 1930 afin de coter les courses de montagne en Sierra Nevada. Auparavant, les courses de montagne étaient décrites relativement aux autres (« plus difficile que X, mais plus facile que Y »), mais il était difficile pour ceux qui n'avaient pas parcourus ces voies de comprendre la comparaison, donc le système de cotation avait pour but de codifier ceci en une échelle unique.

Actuellement, le système divise les voies en cinq classes [2]

  • classe 1 : randonnée
  • classe 2 : possible usage des mains pour l'équilibre.
  • classe 3 : escalade facile et peu exposée. Une corde est parfois utilisée.
  • classe 4 : escalade facile, exposée, une corde est souvent utilisée.
  • classe 5 : escalade libre technique.

Les cotations anglaises

Le système de cotation anglais est composé de deux parties: une correspondant à l'engagement (the adjectival grade) et l'autre à la difficulté technique (the technical grade).

Pour bien saisir ce système de cotation, il faut savoir que l'escalade y est pratiquée d'une façon très différente de la France ou des États-Unis. En effet, le « clean climbing » (escalade propre) est l'éthique dominante. Ce qui veut dire que l'usage des pitons, goujons et autres scellements est très réduit. La plupart des voies sont protégés à l'aide de coinceurs.

La première cotation (the adjectival grade) a pour but de mesurer la difficulté générale de la voie. Il prend en compte des facteurs tels que l'exposition, la difficulté à protéger la voie, la qualité du rocher, la longueur de la voie, la position du crux.

L'échelle de cotation est la suivante :

  1. Easy (quelquefois abrégé par E mais il y a risque de confusion avec Extremely Severe)
  2. Moderate (M)
  3. Difficult (D, ou 'Diff')
  4. Very Difficult (VD, ou 'VDiff')
  5. Severe (S)
  6. Hard Severe (HS)
  7. Very Severe (VS)
  8. Hard Very Severe (HVS)
  9. Extremely Severe (E)

La cotation « Extremely Severe » est ouverte et s'étend actuellement de E1 à E10. Les cotations au-dessus de E8 étant considéré comme des propositions au regard du très faible nombre de personnes ayant gravi ces voies.

On peut trouver dans certaines régions ou topos des cotations intermédiaires telles que « Mild Very Severe » (plus facile que VS), « Mild Severe », « Hard Very Difficult » (plus difficile que VD), « Hard Difficult ».

La cotation technique a pour but de coter le pas le plus difficile de la voie, sans tenir compte des conséquences d'une éventuelle chute. Cette cotation technique utilise un chiffre auquel est accolé une lettre (a, b ou c). On trouve rarement des voies en dessous de 4a.

Habituellement, les deux cotations augmentent en même temps. Cependant, un mouvement très difficile près du sol n'augmente pas la cotation correspondant à l'engagement. VS 4c est une cotation habituelle. VS 4a indique une voie très mal protégée (mais techniquement facile) et VS 5b, une voie où le crux est le premier mouvement ou une voie très bien protégée. Pour les voies en plusieurs longueurs, il est courant de donner la cotation correspondant à l'engagement pour l'ensemble de la voie et une cotation technique pour chaque longueur.

Les cotations UIAA

Le système de cotation UIAA est une tentative malheureuse de standardisation internationale. Il est utilisé principalement en Allemagne de l'ouest et en Autriche. L'échelle utilise un nombre suivi d'un + ou d'un - et s'étend actuellement de 1 à 12-.

Table de comparaison

Cotation escalade.png

 UIAA |  ÉU   |  Fr  |  Au  |   RU    |  All  | Tch  | Nor | Su  |
------------------------------------------------------------------
  1   |  5.2  |  1   |  10  |  easy   | I     |      |     |     |
------|-------|------|------|---------|-------|      |     |     |
  2   |  5.3  |  2   |  11  |   m     | II    |      |     |     |
------|-------|------|------|---------|-------|      |     |     |
  3   |  5.4  |  3   |  12  |   d     | III   |      |     |     |
------|-------|------|      |---------|-------|      |     |     |
  4   |  5.5  |  4   |------|   hvd   | IV    |      |     |     |
------|-------|      |  13  |---------|-------|      |     |     |
  5-  |  5.6  |------|      |   ms    | V     |      |     |     |
------|-------|  5   |------|---------|-------|      |-----|-----|
  5   |  5.7  |      |  14  | 4a : s  | VI    |      |  5- |  5- |
------|       |------|------|----:    |-------|      |-----|-----|
  5+  |-------|  5+  |  15  | 4b :vs  | VIIa  |------|  5  |  5  |
------|  5.8  |      |------|----:    |       |   6  |-----|-----|
  6-  |       |      |  16  | 4c :hvs |-------|------|  5+ |  5+ |
      |-------|      |------|----:    | VIIb  |   7  |     |     |
------|  5.9  |------|  17  | 5a :    |       |      |-----|-----|
  6   |       |  6a  |------|    :    |-------|------|  6- |  6- |
------|-------|      |  18  |----:    | VIIc  |  7a  |     |     |
  6+  | 5.10a |      |------| 5b : e1 |       |      |-----|-----|
      |-------|      |  19  |    :    |-------|------|  6  |  6  |
------| 5.10b |  6a+ |------|----:    | VIIIa |  7b  |     |     |
  7-  |-------|------|  20  | 5c :    |       |      |-----|-----|
      | 5.10c |  6b  |      |    :    |       |      |     |     |
------|-------|      |------|    :    |-------|------|  6+ |  6+ |
  7   | 5.10d |      |  21  |    : e2 | VIIIb |  7c  |     |     |
      |-------|  6b+ |      |    :    |       |      |-----|     |
------| 5.11a |------|------|    :    |-------|------|  7- |     |
  7+  |       |  6c  |  22  |----:    | VIIIc |      |     |-----|
      |-------|      |------| 6a :    |       |      |     |  7- |
------| 5.11b |      |  23  |    : e3 |-------|      |     |     |
  8-  |-------|  6c+ |------|    :    | IXa   |      |-----|     |
      | 5.11c |------|  24  |    :    |       |      |  7  |     |
------|-------|  7a  |------|    :    |-------|      |     |-----|
  8   | 5.11d |      |  25  |----: e4 | IXb   |      |-----|  7  |
      |-------|      |      | 6b :    |       |      |  7+ |     |
------| 5.12a |      |------|    :    |-------|      |     |-----|
  8+  |-------|  7a+ |  26  |    :    | IXc   |      |-----|  7+ |
      | 5.12b |------|      |    :    |       |      |  8- |     |
------|-------|  7b  |      |    :    |-------|      |     |     |
  9-  | 5.12c |      |------|    : e5 | Xa    |      |-----|-----|
      |       |  7b+ |  27  |----:    |       |      |  8  |  8- |
------|-------|------|      | 6c :    |-------|      |     |     |
  9   | 5.12d |  7c  |------|    :    | Xb    |      |     |-----|
      |-------|      |  28  |    :    |       |      |     |  8  |
------| 5.13a |      |------|    : e6 |-------|      |-----|     |
  9+  |-------|  7c+ |  29  |----:    | Xc    |      |  8+ |     |
      | 5.13b |------|------| 7a :    |       |      |     |     |
------|       |  8a  |  30  |    :    |-------|      |-----|-----|
 10-  |-------|      |------|    :    |       |      |  9- |  8+ |
      | 5.13c |  8a+ |  31  |    :    |-------|      |     |     |
------|-------|------|------|    : e7 | Xc    |      |     |-----|
 10   | 5.13d |  8b  |  32  |    :    |       |      |-----|  9- |
      |-------|      |------|----:    |       |      |  9  |     |
------| 5.14a |      |  33  | 7b :    |       |      |     |-----|
 10+  |       |  8b+ |      |    :    |       |      |     |  9  |
      |-------|------|      |    : e8 |       |      |-----|     |
------| 5.14b |  8c  |      |    :    |       |      |  9+ |     |
 11-  |-------|      |      |    :    |       |      |     |-----|
      | 5.14c |      |      |    :    |       |      |-----|  9+ |
------|-------|  8c+ |      |    : e9 |       |      |     |     |
 11   | 5.14d |------|      |    :    |       |      |     |-----|
      |-------|  9a  |      |    :    |       |      |     |     |
      |       |      |      |    : e10|       |      |     |     |

[3]

[4]

[5]

Escalade sur bloc

En escalade sur bloc le système de cotation est en général le même qu'en escalade libre. Il faut cependant nuancer car la hauteur du bloc ou la réception en cas de chute influencent la cotation. Les cotations bloc (en particulier à Fontainebleau) sont plus sèches qu’en falaise. Des sites de bloc, tels qu'à Annot en France ou au Peak District en Angleterre, ont choisi un système de cotation n'utilisant pas les mêmes références qu'en escalade libre, afin de réduire les confusions entre ces deux styles d'escalade très différents. Les blocs sont cotés de B1 (bloc niveau 1) à B12 (bloc niveau 12). La progression entre ces niveaux est plus linéaire qu'en falaise.

Quand il existe des circuits la couleur des flèches peintes sur le rocher définit la difficulté globale du circuit, qui peut être augmentée d’un + ou diminuée d’un -. Pour la plupart des circuits, le tableau suivant résume l’ordre des cotations :

départ d'un parcours jaune
Difficultés des circuits
Couleur Abréviation Signification Cotation
Blanc E Enfant spécifique
jaune clair F Facile - 1er pas 1-2
Jaune PD Peu Difficile - Débutant 2-3
Orange (parfois vert) AD Assez Difficile - Grimpeur Moyen 3-4
Bleu D Difficile - Grimpeur Confirmé 4-5
Rouge TD Très Difficile - Grimpeur très Confirmé 5-6
Noir/Blanc ED Extrêmement Difficile - Grimpeur Spécialiste 6-7
(Aucun circuit) ABO Abominablement Difficile - Haut niveau 7-8

Les circuits "enfants" sont peints en blanc et cotés différemment : le + ou le - cote la difficulté du parcours et le chiffre désigne l’âge de l’enfant : 1 en primaire, 2 entre l’école et le collège et 3 après. Exemples E3, E1+, etc.

L'escalade hors circuits est toujours possible et largement pratiquée.

Notes

  • Portail de l'alpinisme et de l'escalade Portail de l'alpinisme et de l'escalade
Ce document provient de « Cotation (escalade) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cotation (Escalade) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cotation (escalade) — Pour les articles homonymes, voir Cotation. On associe généralement une cotation à une voie d escalade. Les cotations tentent d estimer différents aspects de la voie, l aspect le plus important étant la difficulté. Sommaire 1 Historique 2 …   Wikipédia en Français

  • Escalade Artificielle — L escalade artificielle, ou artif , est un style d escalade dans lequel les points de protection sont utilisés pour la progression. Le terme s oppose à l escalade libre, dans laquelle aucune aide artificielle n est utilisée pour la progression.… …   Wikipédia en Français

  • Escalade Sur Bloc — Un grimpeur sur un bloc avec un crash pad (site de Saint Just, Cantal, France) …   Wikipédia en Français

  • Escalade sur bloc — Un grimpeur sur un bloc avec un crash pad (site de Saint Just, Cantal, France) …   Wikipédia en Français

  • Escalade — Pour les articles homonymes, voir Escalade (homonymie). Escalade Varappe Fédération internationale …   Wikipédia en Français

  • Escalade artificielle — L escalade artificielle, ou artif , est un style d escalade dans lequel les points de protection sont utilisés pour la progression. Le terme s oppose à l escalade libre, dans laquelle aucune aide artificielle n est utilisée pour la progression.… …   Wikipédia en Français

  • Cotation — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Cotation », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Cotation (dessin industriel), Cotation… …   Wikipédia en Français

  • Escalade en forêt de Fontainebleau — Escalade dans le parcours jaune du 91.1. La forêt de Fontainebleau et ses blocs de grès caractéristiques est un lieu internationalement connu pour l escalade de bloc. Cette discipline est pratiquée sur des rochers d une faible hauteur ne… …   Wikipédia en Français

  • Escalade En Forêt De Fontainebleau — Escalade dans le parcours jaune du 91.1. La forêt de Fontainebleau et ses blocs de grès caractéristiques est un lieu internationalement connu pour l escalade sur bloc. Cette discipline est pratiquée sur des rochers d une faible hauteur ne… …   Wikipédia en Français

  • Escalade en Forêt de Fontainebleau — Escalade dans le parcours jaune du 91.1. La forêt de Fontainebleau et ses blocs de grès caractéristiques est un lieu internationalement connu pour l escalade sur bloc. Cette discipline est pratiquée sur des rochers d une faible hauteur ne… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”