Okarina

Okarina

Ocarina

Deux ocarinas

L’ocarina est un instrument de musique à vent de forme ovoïde, ressemblant à une tête d’oie ; d’où son nom : en italien, oca signifie « oie », et ocarina, « petite oie ».

C’est un instrument traditionnel, en Afrique, il est conçu dans l’écorce de certains fruits, en terre cuite en Amérique et en porcelaine en Chine. Il aurait à peu près 12 000 ans d'existence.

Son usage en Europe remonte aux alentours de 1860 lorsque Giuseppe Donati transforme ce qui n’était alors considéré comme un jouet en un instrument de musique classique.

Sommaire

Facture

Il est classé dans la famille des flûtes globulaires à conduit. Son corps est muni de trous de jeu permettant de produire des sons de différentes tonalités.

Giuseppe Donati

Construit en terre cuite, porcelaine, écorce, plastique, métal, pierre ou cuivre, et pouvant mesurer jusqu’à une quinzaine de centimètres, l’ocarina est percé d’un nombre de trous variable selon les modèles (4, 5, 6, 8 ou 12 le plus souvent), ces derniers permettant de varier la hauteur des sons en soufflant dans un bec situé au milieu de l’instrument.

Histoire

Origines

Il semblerait que l'ocarina ait été implanté au sein de nombreuses cultures il y a 12 000 ans, en particulier en Chine et dans les cultures meso-américaines[1]. Il était alors de forme globulaire et possédait 6 trous. Cet ocarina a été oublié au XVIIe siècle mais John Taylor, au milieu du XXe siècle, a repris ce modèle qui est, de nos jours, joué par les enfants et porte également le nom d'ocarina anglais. Ensuite, l'ocarina s'est étendu chez les Incas et les Mayas. Dans l'actuel Pérou, il a prit une forme ovoïde (en forme d'oeuf) mais possédait désormais 8 trous.

XVIe - XIXe siècles

En 1527, une troupe de musiciens danseurs a été emmenée pour jouer devant le roi Charles Quint qui trouva cela fabuleux. Cette troupe a ensuite fait des démonstrations dans toute l'Europe. A Rome, un boulanger a adoré le son de l'ocarina et il décida de s'en fabriquer un (à l'époque, les boulangers faisaient des petits objets en terre cuite dans leur fourneaux pour ne pas gaspiller le reste des cendres encore chaudes). Et il créa l'ocarina à 10 trous mais n'avait pas plus de note que celui-ci (11 notes). Les ocarinas furent considérés comme des jouets pour l'apprentissage de la musique pour les enfants. Mais, tout cela changea lorsque Giuseppe Donati, un jeune musicien et boulanger, créa l'ocarina traversière ou classique à 10 trous puis à 12 trous, en 1860, à Budrio (près de Bologne). Il fut depuis considéré comme un instrument de musique et non plus comme un jouet pour enfant. Giuseppe le nomma « ocarina » qui signifie « petite oie » car il ressemblait ainsi à une oie.

XXe siècle

Au XXe siècle, pendant les deux guerres mondiales, les militaires se munissaient parfois d'ocarina de poche pour se remonter le moral. Mais après la seconde guerre mondiale, l'ocarina fut abandonné pour la flûte à bec qui coûtait moins cher. L'ocarina fut plongé dans l'oubli pendant plusieurs années, mais a réussi à survivre grâce au jeu The Legend of Zelda: Ocarina of Time. Ce jeu l'a rendu populaire en Asie et aux États-Unis. Le double ocarina (inventé par les Italiens) et le triple ocarina (inventé par les Japonais).

XXIe siècle

Au XXI siècle, l'ocarina est connu désormais en Italie, au Japon, en Chine et aux États-Unis. les Chinois ont inventé le quadruple ocarina entre 2007 et 2009. L'ocarina continue d'évoluer car de nouveaux modèles naissent (en mai ou juin 2009 : triple ocarina basse). L'ocarina s'étend surtout dans l'Amérique centrale et latine et dans les pays anglophones. Il s'étend difficilement dans les pays francophones.

Jeu

L’instrument est tenu entre les mains et on y souffle par l’un des trous en forme d’embout afin de produire les sons en bouchant les autres trous ou non. Il existe aussi des ocarinas possédant plusieurs embouchures où le joueur sera obligé de déplacer l'ocarina pour pouvoir changer d'embouchures. Les ocarinas sont généralement construits pour correspondre aux tonalités de do majeur, fa majeur et sol majeur. L'ocarina a un timbre très varié (mélancolique, joyeux, gai, langoureux,...) mais convient rarement à une humeur bucolique. L’ocarina est très populaire en Italie, en Chine et au Japon[réf. nécessaire]. Les principales formes d'ocarinas utilisées sont :

  • L'ocarina anglais à 6 trous (10 notes) de forme globulaire.
  • L'ocarina du Pérou à 8 trous (11 notes)de forme ovoïde (en forme d'œuf).
  • L'ocarina linéaire à 10 trous, qui a la même capacité de jeu que l'ocarina du Pérou mais est plus simple à jouer. Il est souvent considéré comme le mélange entre l'ocarina du Pérou et l'ocarina à 10 trous (non linéaire).
  • L'ocarina à 12 trous (13 notes) qui est le premier ocarina considéré comme un instrument.
  • La double ocarina (17 notes) qui possède 2 embouchures. Il a été inventé par les italiens.
  • La triple ocarina (21 notes) qui possède 3 embouchures. Il a été inventé par les japonais.
  • La quadruple ocarina (24 notes), inventé probablement entre 2007 et 2009, qui possède 4 embouchures.

Modèle d'ocarina existant de nos jours

Culture

Ocarina - face
  • Bernardo Bertolucci dans 1900 utilise l’instrument dans une scène où des paysans se réunissent dans une forêt de l’Émilie-Romagne pour former une harmonie avec des ocarinas de différentes dimensions.
  • On peut apercevoir un ocarina dans la célèbre série de jeux vidéo The Legend of Zelda produite par Nintendo, notamment à partir de l’épisode A Link to the past; mais il est plus utilisé dans "The legend of Zelda: ocarina of time" et The legend of Zelda: Majora's mask"
  • Dans l’OAV de Dragon Ball Z dans lequel apparaît le personnage Tapion
  • Dans les épisodes 214 et 215 de l’anime Naruto ;
  • Dans Albator 78 le personnage de Stellie est surnommé « la petite fille à l’ocarina », car elle joue de l'instrument que lui a offert un autre personnage de l'histoire.

Notes et références

  1. Ocarina, Virginia Tech Multimedia Music Dictionary

Lien externe

  • Portail des musiques du monde Portail des musiques du monde
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « Ocarina ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Okarina de Wikipédia en français (auteurs)

Нужна курсовая?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Okarina — Nikon Okarina Plaschke …   Deutsch Wikipedia

  • Okarīna — (ital. ocarina, »Gänschen«, von oca, Gans), neueres flötenartiges Musikinstrument aus Ton, dessen Körper ähnlich dem Rumpf eines Vogels gestaltet u. mit einer Anzahl Tonlöcher versehen ist …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Okarina — Okarīna (ital.), pfeifenartiges Musikinstrument aus Ton [Abb. 1279] …   Kleines Konversations-Lexikon

  • okarína — ž glazb. malo puhaće glazbalo od pečene gline ✧ {{001f}}tal …   Veliki rječnik hrvatskoga jezika

  • Okarina — er en lille lerfløjte. Den blev konstrueret i Italien omkring 1860 af G. Donati …   Danske encyklopædi

  • okarina — okarína ž DEFINICIJA glazb. malo puhaće glazbalo od pečene gline ETIMOLOGIJA tal. ocarina ← oca: guska …   Hrvatski jezični portal

  • Okarina — Oka|ri|na 〈f.; , ri|nen; Mus.〉 kleines flötenähnl. Musikinstrument aus Ton in Form eines längl., an einem Ende spitz zulaufenden Gänseeis mit einem senkrecht dazu stehenden Mundstück u. acht Grifflöchern [Verkleinerungsform zu ital. oca „Gans“] * …   Universal-Lexikon

  • Okarina — O|ka|ri|na 〈f.; Gen.: , Pl.: ri|nen; Musik〉 kleines, flötenähnliches Musikinstrument aus Ton in Form eines längl., an einem Ende spitz zulaufenden Eies mit einem senkrecht dazu stehenden Mundstück u. acht Grifflöchern [Etym.: ital.,… …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

  • Okarina — Oka|ri|na die; , Plur. s u. ...nen <aus gleichbed. it. ocarina, eigtl. »Gänschen«, Verkleinerungsform von oca »Gans«, dies aus lat. auca »Vogel; Gans«> kurze Flöte aus Ton od. Porzellan in Form eines Gänseeis (acht Grifflöcher) …   Das große Fremdwörterbuch

  • okarína — e ž (ȋ) muz. otroški pihalni instrument jajčaste oblike, navadno iz žgane gline ali porcelana: igrati na okarino …   Slovar slovenskega knjižnega jezika

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”