Lavage De Cerveau

Lavage De Cerveau

Lavage de cerveau

L'expression lavage de cerveau (brainwashing) regroupe des procédés qui auraient la faculté de reconditionner le libre arbitre d'un individu par la modification cognitive, peut-être aussi physiologique et neurologique, du cortex cérébral. Ces procédés sont à distinguer d'autres types de manipulations mentales et comportementales (voir l'expérience de Milgram) ou chirurgicales (la lobotomie), la distinction principale dans ces derniers exemples étant de supprimer la capacité d'analyse et non de la fausser. Le lavage de cerveau est parfois assorti de violences verbales ou physiques afin de créer un rapport de domination du « laveur » sur le « lavé ». On en trouve des exemples dans le cinéma d'espionnage par exemple.

Sommaire

Historique

Le terme "lavage de cerveau" est la traduction littérale d'une expression familière chinoise faite de deux caractères xǐ nǎo par laquelle les Chinois désignaient la rééducation mise en oeuvre après la victoire du Parti communiste chinois en 1949 lors de la guerre civile chinoise. Ces caractères peuvent représenter des objets ou actes concrets, mais aussi abstraits : "laver, purifier, rectifier" - "tête, cerveau, pensée". le terme officiel était szu-hsiang kai-tsao ("remodelage idéologique", "réforme idéologique") [1].

Le terme américain "brainwashing" aurait été utilisé la première fois de façon courante lors d'études internes de la compagnie General Electric. Lors de la mise sur le marché des premiers téléviseurs de la firme, la direction a fondé un bureau de recherche travaillant sur l'effet de cette nouvelle invention sur les ondes alpha du cerveau, d'où le terme ; dans les années 1970, Marshall McLuhan écrivit quelques livres à succès concernant l'influence de la télévision sur le libre arbitre ; dans les années 1990, cette idée sera souvent présente chez Noam Chomsky.

Le lavage de cerveau a été pratiqué sur les prisonniers dans le contexte de la guerre de Corée. Il a été appliqué par la République populaire de Chine et la Corée du Nord sur les prisonniers de guerre occidentaux[2] et des ressortissants civils. Il aurait alors été constaté que 15% de la population environ serait réfractaire à toute forme de lavage de cerveau (les prisonniers correspondants étaient alors tués pour ne pas compromettre la rééducation des autres[3]) [réf. nécessaire]. D'autre part, des prisonniers politiques détenus par le régime militaire sud-coréen (dont plusieurs d'entre eux depuis la guerre de Corée, comme Ri In-mo), ont été soumis, après 1973, à une "conversion forcée", impliquant le recours à la torture, en vue de renier leurs convictions communistes[4].

Un film, Un crime dans la tête met en scène une personne manipulée de la sorte.

Politique de la Chine au Tibet

Robert W. Ford, un opérateur radio britannique qui a travaillé au Tibet dans les années 50, fut arrêté par l'armée chinoise d'invasion et soumis à des interrogatoires et une réforme de la pensée pendant 5 ans dans les prisons chinoises. Il a décrit son expérience au Tibet dans un livre où il analyse la méthode chinoise de la réforme de la pensée.[5]

Suite au troubles au Tibet en 2008, le photographe Gilles Sabrié indique que les autorités chinoises ont renforcé les dispositifs d'éducation politique. Les séances de rééducation conduisent les moines du monastère de Labrang à lire une forme d'éducation patriotique ou réforme de la pensée.[6],[7] Selon le gouvernement tibétain en exil, des séances similaires se déroulent au monastère de Drepung qui est, suite aux troubles en 2008, toujours fermé début 2009.[8]

Controverses

La théorie du lavage de cerveau ne fait cependant pas l'unanimité des scientifiques, en particulier pour ce qui concerne l'adhésion religieuse. Pour certains, ce n’est pas une théorie pertinente pour expliquer la conversion [9]. L’American Psychological Association a refusé de prendre position parce que les recherches sur la question ne lui apparaissaient pas équilibrées[10].

Références

  1. Le lavage de cerveau en Chine au début des années cinquante
  2. Référence : Prisonnier de guerre, article sur l'Encyclopédie canadienne
  3. Encyclopédie [[Time (magazine)|]]-Life Le Monde des Sciences, volume Le Cerveau et la pensée
  4. Source : "Ri In-mo, un homme inflexible", sur le site de l'association d'amitié belgo-coréenne (favorable à la Corée du Nord) "Korea is one"
  5. Robert W. Ford, « Tibet Rouge, Capturé par l’armée chinoise au Kham » Olizane, 1999; ISBN 2-88086-241-8
  6. Education, rééducation (1)
  7. Rue 89 Aggravation de la rééducation politique au Tibet
  8. 42 monks of Tibet's Drepung monastery have been sentenced to imprisonment and many others left infirm due to severe torture
  9. Le lavage de cerveau : mythe ou réalité ? Préf. de Thomas Robbins ; Trad. de l’italien par Philippe Baillet. Paris, L’Harmattan
  10. réponse du "Board of social and ethical responsibility for psychology"

Liens internes

Voir aussi

  • documentaire "le tube" de Luc Marriot, documentaire Télévision suisse romande.


  • Portail de la psychologie Portail de la psychologie
Ce document provient de « Lavage de cerveau ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lavage De Cerveau de Wikipédia en français (auteurs)

Нужно решить контрольную?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lavage de cerveau — ● Lavage de cerveau méthode qui a pour objet d inverser le comportement et l attitude de quelqu un en le rendant réceptif, jusqu à la soumission, à un nouveau comportement …   Encyclopédie Universelle

  • Lavage de cerveau — L expression lavage de cerveau regroupe des procédés qui auraient la faculté de reconditionner le libre arbitre d un individu par la modification cognitive, peut être aussi physiologique et neurologique, du cortex cérébral. Ces procédés sont à… …   Wikipédia en Français

  • lavage — [ lavaʒ ] n. m. • 1432; de laver 1 ♦ Action de laver. ⇒ nettoyage. Lavage des murs. ⇒ lessivage. Lavage d une voiture, du pont d un navire. Produit, poudre de lavage. ⇒ détergent, lessive. Lavage préalable. ⇒ prélavage. Lavage du linge. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • cerveau — [ sɛrvo ] n. m. • cervel 1080; lat. cerebellum « petite cervelle », de cerebrum I ♦ (Concret) 1 ♦ Masse nerveuse contenue dans le crâne de l homme, comprenant le cerveau (2°), le cervelet, le bulbe et les pédoncules cérébraux. ⇒ encéphale; et… …   Encyclopédie Universelle

  • Lavage de cerveaux — Manipulation mentale Pour les articles homonymes, voir Manipulation. On parle de manipulation mentale lorsqu un individu ou qu un groupe d individus exerce une tentative de prise de contrôle de l esprit et du comportement d une personne ou d un… …   Wikipédia en Français

  • Lavage — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Lavage », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot lavage désigne l action de laver (voir… …   Wikipédia en Français

  • Réforme de la pensée — Lavage de cerveau L expression lavage de cerveau (brainwashing) regroupe des procédés qui auraient la faculté de reconditionner le libre arbitre d un individu par la modification cognitive, peut être aussi physiologique et neurologique, du cortex …   Wikipédia en Français

  • Deprogramming — est un terme américain (pouvant être traduit par « déprogrammation ») qui désigne une méthode pour persuader ou contraindre un individu à abandonner des croyances très souvent sectaires ou quelque fois religieuses jugées erronées ou… …   Wikipédia en Français

  • Manipulation mentale — Pour les articles homonymes, voir Manipulation. Vue d artiste de la coercition et du lavage de cerveau La manipulation mental …   Wikipédia en Français

  • lessivage — [ lesivaʒ ] n. m. • 1779; de lessiver ♦ Action de lessiver; résultat de cette action. Lessivage des murs, des parquets. ♢ Fig. J ai dû « procéder à une révision des valeurs [...] Cela a été un lessivage en grand » (J. R. Bloch). ⇒ nettoyage. ●… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”