Jean-Claude Barreau

Jean-Claude Barreau

Jean-Claude Barreau, né le 10 mai 1933 (1933-05-10) (78 ans) à Paris[1], est un essayiste français.

Sommaire

Biographie

« Issu d'une lignée mi-juive, mi-athée »[2], Jean-Claude Barreau se convertit au catholicisme et devint prêtre. En profond désaccord avec les déclarations du pape Paul VI sur le mariage des prêtres et la question de la contraception, il abandonne la prêtrise pour se marier.

Sa vie oscille ensuite entre l'édition, le journalisme et la politique. Il fut conseiller de François Mitterrand sur les questions d'immigration, ainsi que de Charles Pasqua, puis président de l'Office des migrations internationales. Il fut également quelque temps (1989-1998) président du conseil d'administration de l’INED (Institut national d’études démographiques). Pour lui, la démographie contribue à faire ou défaire les civilisations. Il milite également, sans succès, pour la création d’un ministère de la population chargé de la famille et de « la régulation des flux »[3].

Après sa publication d'un essai De l’islam en général et du monde moderne en particulier, où il expose son expérience de président de l’Office des migrations internationales (OMI), de 1989 à 1992, il est démis de ses fonctions par Jean-Louis Bianco, ministre des affaires sociales, pour avoir écrit que l'islam « pousse l’enfermement de la femme plus loin qu’aucune autre civilisation » ou encore que « L'islam est la plus réactionnaire, la plus antidémocratique, la plus fermée aux droits de l'homme de toutes les religions »[4], [3].

En matière d'engagement, ses écrits se caractérisent par un souci de réveil des consciences qui rappelle parfois Georges Bernanos, Gilbert Cesbron, voire le François Mauriac du Bloc-notes. Il frise parfois aussi le pessimisme d'un Antoine Sfeir concernant l'avenir des valeurs occidentales face à la montée de l'intolérance, venant de quelque côté que ce soit, et stigmatise en particulier SOS-Racisme comme le Front National, chacune de ces deux mouvances étant accusée par lui d'entretenir les tensions en appuyant son succès sur la peur de l'autre tendance. Candidat au fauteuil de Pierre Messmer à l'Académie française le 29 septembre 2008, il se retire début novembre. (C'est Simone Veil qui sera élue)

Dans « Nos enfants et nous » (janvier 2009), il dénonce l'échec de la transmission et de l'éducation et invite les adultes à jouer un véritable rôle d'éducateur.

Dans Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Israël (avril 2010), il écrit : « Le sionisme a fini par occuper cette terre. Mais il lui est difficile d'admettre que cette occupation, violente elle aussi, ne fut pas faite, pour l'essentiel, par les descendants de ceux qui en avaient été chassés. Nous l'avons dit : la plupart des juifs d'Israel, à l'exception des Yéménites, des Irakiens et des Syriens, ne sont pas des sémites... L'ironie de l'histoire, ironie tragique, c'est que les Palestiniens sont certainement beaucoup plus sémites que les Ashkénazes...nier la continuité ethnique entre les actuels Palestiniens et les juifs que les Romains ont dû laisser dans le pays est aussi du négationnisme ».

Citation

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur l'auteur

« Plus qu'ils ne le croient, [Jean-Claude] Barreau et [Alain] Duhamel, comme diable et bon Samaritain, ont des points communs: sur l'importance du gaullisme dans la vision française de l'Europe, sur celle, majeure, des trois années à venir, ou sur la faiblesse démocratique, «déficit» pour Duhamel, “mépris du suffrage universel” pour Barreau »[5].

Essais

Romans

Notes et références

Voir aussi

Liens externes

  • Portail des religions et croyances Portail des religions et croyances

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Claude Barreau de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-claude ricci — Pour les articles homonymes, voir Ricci. Jean Claude Ricci, né le 11 janvier 1947 à Marseille, est un juriste français, spécialiste de droit public (droit administratif, droit constitutionnel, droit fiscal). Professeur des universités,… …   Wikipédia en Français

  • Jean-claude rivest — (L Assomption, 27 janvier 1943 ) est un avocat et un homme politique québécois (canadien). Associé au Parti libéral du Québec depuis la fin des années 1960, il a siégé à l Assemblée nationale du Québec comme député libéral et s est fait …   Wikipédia en Français

  • Jean-Claude Rivest — (L Assomption, 27 janvier 1943 ) est un avocat et un homme politique québécois (canadien). Associé au Parti libéral du Québec depuis la fin des années 1960, il a siégé à l Assemblée nationale du Québec comme député libéral et s est fait …   Wikipédia en Français

  • Jean-claude zylberstein — Né à Paris le 17 novembre 1938, Jean Claude Zylberstein est un avocat, journaliste et éditeur français. Biographie Élevé dans une famille de petits commerçants d’origine juive et devant se cacher durant l’Occupation, il tire de la lecture du… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Claude Muyambo Kyassa — est un homme politique de la République démocratique du Congo, membre de la Coalition des démocrates congolais (CODECO) Avant d être ministre, il fut d abord bâtonnier du Barreau de Lubumbashi pendant 3 ans et fut remplacé par Cyrille Ngoy… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Claude Muyambo Kyassa. — est un homme politique de la République démocratique du Congo, membre de la Coalition des démocrates congolais (CODECO) Avant d être ministre, il fut d abord bâtonnier du Barreau de Lubumbashi pendant 3 ans et fut remplacé par Cyrille Ngoy Kyobe …   Wikipédia en Français

  • Jean-Claude Sébag — Jean Claude Sebag Jean Claude Sebag, né en 1943, est un avocat français au barreau d Aix en Provence, qui fut candidat à l Élection présidentielle française de 1974, soutenu par le Mouvement fédéraliste européen. Au premier tour de scrutin, le… …   Wikipédia en Français

  • Jean-claude delorme — est un avocat et administrateur québécois né le 22 mai 1934. Il a fait des études de droit à l Université de Montréal en 1959 et est admis au Barreau en 1960. Il est membre de Bilderberg[1]. Honneurs 1967 Officier de l Ordre du Canada 1982 Ordre… …   Wikipédia en Français

  • Jean-claude muyambo kyassa. — est un homme politique de la République démocratique du Congo, membre de la Coalition des démocrates congolais (CODECO) Avant d être ministre, il fut d abord bâtonnier du Barreau de Lubumbashi pendant 3 ans et fut remplacé par Cyrille Ngoy Kyobe …   Wikipédia en Français

  • Jean-claude scraire — (Montréal, 1946 ) est un ancien haut fonctionnaire québécois. Il fut notamment Président directeur général de la Caisse de dépôt et placement du Québec de 1995 à 2002. Sommaire 1 Biographie 1.1 Avocat 1.2 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”