Jean-Claude Rivest

Jean-Claude Rivest

Jean-Claude Rivest (L'Assomption, 27 janvier 1943 - ) est un avocat et un homme politique québécois (canadien). Associé au Parti libéral du Québec depuis la fin des années 1960, il a siégé à l'Assemblée nationale du Québec comme député libéral et s'est fait connaître d'un grand public en tant que principal conseiller politique du premier ministre du Québec Robert Bourassa pendant son second gouvernement. Depuis 1993, il siège au Sénat du Canada.

Biographie

Après des études au Collège de l'Assomption et à l'université de Montréal, il est admis au barreau du Québec en 1966. Il poursuit des études spécialisées en droit administratif et constitutionnel et obtient un diplôme d'études supérieures en 1967.

Il devient secrétaire particulier de Jean Lesage pendant deux ans avant d'entrer au cabinet du premier ministre Robert Bourassa, lors de son élection en 1970. Sous le titre officiel de Secrétaire à la législation et aux activités parlementaires, M. Rivest a pour fonctions de conseiller le premier ministre. C'est lui qui, par exemple, a présenté le refus du gouvernement québécois à la Charte de Victoria, un projet de réforme constitutionnelle avorté en 1971. Proche de Robert Bourassa, Jean-Claude Rivest devient « tantôt le confident, tantôt le conseiller, tantôt fou du roi »[1] du premier ministre, évalue Jean-François Lisée, auteur de deux ouvrages sur le deuxième gouvernement de Robert Bourassa.

Après la défaite de M. Bourassa en 1976, il devient conseiller spécial de Gérard D. Lévesque, qui assume un long intérim.

En 1979, il est élu député libéral de la circonscription de Jean-Talon à l'Assemblée Nationale du Québec lors de l'élection partielle du 30 avril 1979. Il est réélu lors de l'élection générale québécoise de 1981, mais ne se représentera pas en 1985.

Jean-Claude Rivest fut, avec John Parisella et Pierre Anctil, l'un de ses principaux conseillers politiques pendant presque toute la durée de son second gouvernement. Il a participé au développement de la stratégie constitutionnelle du gouvernement du Québec lors des négociations de l'Accord du lac Meech, de la commission Bélanger-Campeau et de l'Accord de Charlottetown.

Selon Jean-François Lisée, « Rivest, [...], est l'homme des besognes qui demandent cynisme et doigté, pensée stratégique et maniement du double-sens »[2]

Le premier ministre Brian Mulroney le nomme au Sénat canadien le 11 mars 1993. Il a siégé au sein du caucus du Parti progressiste-conservateur jusqu'à la fusion avec le parti de l'alliance canadienne, en février 2004. Après quelques mois avec le caucus du nouveau Parti conservateur, le sénateur Rivest quitte le caucus pour siéger à titre d'indépendant.

Il est membre de plusieurs comités sénatoriaux, dont les comités des Affaires juridiques et constitutionnelles et celui des langues officielles.

Notes et références

  1. Jean-François Lisée, Le tricheur. Robert Bourassa et les Québécois, Montréal, Boréal, 1994 (ISBN 2-89052-621-6) , p. 21.
  2. Lisée 1994, p. 20-21.

Liens externes

Précédé par Jean-Claude Rivest Suivi par
Raymond Garneau
Libéral
Député de Jean-Talon
Libéral
Assemblée nationale du Québec
1979-1985
Gil Rémillard
Libéral

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Claude Rivest de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-claude rivest — (L Assomption, 27 janvier 1943 ) est un avocat et un homme politique québécois (canadien). Associé au Parti libéral du Québec depuis la fin des années 1960, il a siégé à l Assemblée nationale du Québec comme député libéral et s est fait …   Wikipédia en Français

  • Jean-Claude Rivest — (born January 27, 1943) is a Canadian lawyer, politician and Senator.Born in L Assomption, Quebec, the son of Victor Rivest and Yvette Lafortune, he studied law at the Université de Montréal. He was called to the Quebec Bar in 1966. He practiced… …   Wikipedia

  • Jean-Claude Cardinal Turcotte — Jean Claude Turcotte Cardinal Jean Claude Turcotte de l Église catholique romaine …   Wikipédia en Français

  • Jean-claude turcotte — Cardinal Jean Claude Turcotte de l Église catholique romaine …   Wikipédia en Français

  • Jean-Claude Turcotte — Biographie Naissance 26 juin 1936 à Montréal (Canada) Ordination sacerdotale 24 mai 1959 par Mgr Laurent Morin …   Wikipédia en Français

  • Claude Castonguay — Claude Castonguay, CC, OQ (born May 8, 1929) is a Canadian politician, educator and businessman. Born in Quebec City, Quebec, the son of Émile Castonguay and Jeanne Gauvin, he studied at Université Laval and studied actuary science at the… …   Wikipedia

  • Jean-Talon (circonscription provinciale) — Jean Talon Circonscription électorale provinciale Données clés Province  Québec (  Canada) Dé …   Wikipédia en Français

  • Jean-Talon — is a provincial electoral riding in the province of Quebec, Canada. Located in the Capitale Nationale region, the riding was formed in 1965 and was previously part of the riding of Quebec Centre from 1867 to 1965. It includes most of the central… …   Wikipedia

  • Rivest — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Jean Claude Rivest (L Assomption, 27 janvier 1943 ) est un avocat et un homme politique québécois Jean François Rivest est un violoniste et un chef d… …   Wikipédia en Français

  • Claude Blanchard (Acteur) — Pour les articles homonymes, voir Claude Blanchard. Claude Blanchard (né 19 mai 1932 à Joliette au Québec, décédé le 20 août 2006 à Montréal) était un acteur et chanteur canadien (québécois). Il a connu une longue et fructueuse carrière au… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”