Friches industrielles

Friches industrielles

Friche industrielle

Une friche industrielle est un terrain laissé à l'abandon à la suite de l'arrêt de l'activité industrielle qui s'y exerçait. Les friches industrielles sont apparues dans les pays occidentaux avec le développement de l'industrie. Le nombre de friches industrielles y a fortement cru au cours de ces dernières décennies avec l'arrêt de nombreuses activités industrielles (aciéries dans le nord et l'est de la France,...), leur déplacement (activité automobile en région parisienne) et l'arrêt de l'activité minière (charbon et fer surtout dans le nord et l'est de la France). La friche industrielle a souvent un impact négatif sur l'environnement (pollution existante ou liée à la dégradation des installations). La dépollution et la viabilisation de ce type de terrain ont souvent un coût important que les collectivités locales ont du mal à prendre en charge.


Friche industrielle, en bordure du canal de la Deûle, près de Lille. 50 % environ de friches de toutes la France sont concentrées dans la région Nord-Pas-de-Calais ou les programmes de dépollution et requalification sont ininterrompus depuis plusieurs décennies.
La démolition n'est pas toujours pratiquée. En Allemagne ou ici aux USA, quelques friches ont été conservées après une mise en sécurité pour être transformées en parc d'attraction (Gas Works Park, Seattle)
Musée de l’acier, créé dans le parc Fundidora à la fin des années 1980, sur la friche industrielle de l’aciérie Fundidora ( 225 ha) à Monterrey (Mexico)[1]
Zwischen HO

Sommaire

Typologie

On distingue généralement

  • les friches issues de l'industrie lourde, en particulier d'activité métallurgique, énergétique, production d'engrais ou liée à la chimie fine ou d'activités militaires peuvent poser des problèmes particuliers de risques, dangers et pollution, dont la gestion est souvent rendue difficile par les difficultés d'accès aux archives.
  • les friches faisant suite à la cessation d'activité d'ensembliers, ou d'activité agroalimentaire (risque sanitaire possible)
  • Quand le propriétaire est mort ou inconnu, on parle de 'site orphelin'.

On manque encore de méthodologie, normes et seuils standardisés internationaux pour la mesure du risque ou du degré de pollution sur ce type de friches.
Ainsi la France recensait-elle en 2007 près de 400 000 sites potentiellement pollués par l'industrie ou des activités de service (base de données BASIAS), alors que les Pays-Bas en dénombrent 700 000, pour un pays bien plus petit et bien moins peuplé (16,4 millions d’habitants).

Problèmes particuliers posés par les friches industrielles

Séquelles environnementales : ce mot a une signification différente selon le paysage et le contexte, mais les friches industrielles sont souvent issues d'industries ou d'activité polluantes. Il est fréquent que des déchets dangereux y aient été oubliés ou cachés.

Coûts : le diagnostic et la dépollution des friches sont coûteux. Un premier problème est celui de la responsabilité et du transfert de responsabilité quand il y a vente. Souvent la responsabilité ne peut être clairement établie, et le principe pollueur ne s'applique alors pas, ou le pollueur a disparu ou n'est pas solvable.

Impacts sur l'eau : ces friches sont plus nombreuses aux abords des canaux, voies ferrées, sites miniers et bassins houillers ou pétrolifères, et sur les ports. Les entreprises y avaient souvent des puits et forages, ou des décharges internes, qui souvent permettent un contact direct de polluants avec la nappe.

Perte de la mémoire : il est fréquent que tout ou partie des archives d'usines ou ateliers devenus des friches industrielles aient été détruites ou perdues. (Dans ce cas en France, la friche nécessitait avant « réhabilitation » jusqu'en 2007 une évaluation simplifiée des risques (ESR), et le cas échéant une coûteuse évaluation approfondie des risques).
Une même friche a pu avoir été occupé par plus d'une dizaine d'entreprises successives et aux activités différentes depuis la première activité. Les polluants et séquelles peuvent alors interagir de manière complexe.

Superpositions de séquelles environnementales : les anciens sites industriels ou de services (gares, ports, lieux de stockage ou vente..) devenus des friches ont souvent antérieurement été pris pour cibles lors de guerre. Il faut alors ajouter d'éventuels problèmes de séquelles de guerre aux séquelles industrielles (pollutions, stockage de déchets et produits à risques, avec souvent des restes d'amiante, transformateurs au pyralène, présence de cavités oubliées, affaissements miniers, etc.). Ces séquelles justifient des requalifications qui nécessitent éventuellement une dépollution préalable qui peut être très coûteuse en raison par exemple de munitions non-explosées, dont munitions chimiques (fréquent en Zone rouge dans le nord et l'est de la France, et sur la façade maritime de l'Europe. D'anciennes citernes, puits, trous d'obus ou de bombe ont pu être comblés avec des produits et objets dangereux.


Des incertitudes ou échecs de dépollution ou le manque d'argent pour la réhabilitation posent souvent problèmes pour la reconversion des friches vers l'agriculture, des logement, loisirs... alors que la demande de maîtrise de la périurbanisation augmente.

Reconversion

Elle se fait en nettoyant le site, souvent en rasant toutes traces du passé, parfois pour y réinstaller une zone industrielle qui elle même produira une nouvelle friche après faillite ou délocalisation de l'occupant.

Dans quelques cas, les bâtiments et certaines machines ont été valorisés ; transformés en musée, logements, école, université, par exemple. Dans le Nord-Pas-de-Calais, l'association la Chaîne des terrils avec l'EPF et le Conseil régional et les communes minières depuis les années 90 cherchent à intégrer le réseau des cavaliers (anciennes voies ferrées des houillères), les terrils et une partie des friches minières dans la Trame verte et bleue régionale. C'est ainsi que les terrils jumeaux préservés du 11/19 à Loos en Gohelle (plus haut terril d'Europe) sont devenus les symboles d'un développement durable qui veut se construire sur les ruines du développement non durable. À Nantes, cette reconversion de la friche industrielle a commencé avec la célèbre Tour LU.

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

Ce document provient de « Friche industrielle ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Friches industrielles de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Friches — Friche Friche industrielle, susceptible de faire l’objet d’une requalification ou d’une démolition Une friche est un terrain, ou une zone, qui n’est pas, ou plus cultivé, ni même entretenu. Des activités marginales peuvent cependant s’y… …   Wikipédia en Français

  • Friche industrielle — Une friche industrielle est un terrain laissé à l abandon à la suite de l arrêt de l activité industrielle qui s y exerçait. Les friches industrielles sont apparues dans les pays occidentaux avec le développement de l industrie. Le nombre de… …   Wikipédia en Français

  • Friche Industrielle — Une friche industrielle est un terrain laissé à l abandon à la suite de l arrêt de l activité industrielle qui s y exerçait. Les friches industrielles sont apparues dans les pays occidentaux avec le développement de l industrie. Le nombre de… …   Wikipédia en Français

  • PAYSAGES (environnement) — L’écologie analyse les relations qu’entretient chaque espèce avec son environnement, la structure, le fonctionnement et l’évolution des systèmes que forment les populations microbiennes, végétales et animales vivant dans un même milieu et,… …   Encyclopédie Universelle

  • Nord-Pas-de-Calais — 50°28′N 2°43′E / 50.467, 2.717 …   Wikipédia en Français

  • BASIAS — est l acronyme d une base de données française créée en 1998 pour récolter et conserver la mémoire des «  anciens sites industriels et de service  » (sites abandonnés ou non), susceptibles* d avoir laissé des installations ou des sols… …   Wikipédia en Français

  • L'Estaque — Cet article possède un paronyme, voir : L Estaca. L Estaque Vue d …   Wikipédia en Français

  • BASOL — est en France l acronyme d une base de données nationale qui, sous l’égide du ministère en charge de l Environnement[1], récolte et conserve la mémoire de plusieurs milliers (3900 sites en 2007) de « sites et sols pollués ou potentiellement… …   Wikipédia en Français

  • Exploration urbaine — Exploration des souterrains à Hobart, Tasmanie, Australie L’exploration urbaine ou urbex, est une activité consistant à visiter des lieux, abandonnés ou non, en général interdits d accès ou tout du moins cachés ou difficiles d accès. Bien que… …   Wikipédia en Français

  • Friche — Une friche est un terrain, ou une zone, qui n’est pas, ou plus cultivé, ni même entretenu. Des activités marginales peuvent cependant s’y étendre : pâturage, chasse et autres activités de loisirs. La mise en culture d’une friche s’appelle le …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”