Chene rouvre

Chene rouvre

Chêne rouvre

Comment lire une taxobox
Chêne rouvre
 Quercus petraea
Quercus petraea
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Hamamelidae
Ordre Fagales
Famille Fagaceae
Genre Quercus
Nom binominal
Quercus petraea
(Matt.) Liebl., 1784
Classification phylogénétique
Ordre Fagales
Famille Fagaceae
Chêne rouvre

Chêne rouvre

Wikispecies-logo.svg Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png
inflorescences

Le chêne rouvre ou chêne sessile (Quercus petraea) est un arbre des forêts des régions tempérées de l'hémisphère nord de la famille des Fagacées. On le connaît sous différentes appellations : chêne mâle, drille, drillar, durelin, chêne noir, chêne blanc...

Le nom rouvre vient du latin robur qui signifie aussi force et qui a probablement donné le nom commun « arbre » par déformation phonétique. L'adjectif sessile vient lui aussi du latin et veut dire « Qui peut s'asseoir » sous-entendu, directement sur les rameaux.

Le chêne rouvre a été choisi comme arbre national du Pays de Galles.

Sommaire

Caractères biologiques

C'est un grand arbre de 20 à 40 mètres de haut, à feuillage caduc. Il a une longévité de 500 à 1000 ans. Il fructifie à partir de l'âge de 60 à 70 ans. C'est une espèce monoïque pollinisée par les insectes mais dispersée par les animaux. Il préfère les climats océaniques, suffisamment humides et les sols siliceux ou décalcifiés. C'est une espèce nettement calcifuge postpionnière.

Il demande une alimentation en eau régulière mais supporte les sécheresses passagères.

Caractères descriptifs

  • L'écorce est lisse, légèrement fissurée longitudinalement,
  • Le houppier est ample mais assez clair,
  • Les jeunes rameaux sont glabres et luisants,
  • Les bourgeons sont ovoïdes,
  • Les feuilles sont alternes, glabres, nettement pétiolées, à base cunéiforme. Les lobes sont peu marqués, mais nombreux et réguliers,
  • Les glands sont sessiles de 1 à 2 centimètres de long, ovoïdes, globuleux, à cupule glabre.
  • La floraison et la libération du pollen ont lieu généralement à la mi-mai en France.

Distribution géographique

C'est une espèce très commune en Europe occidentale et la plus répandue dans les forêts françaises. On la retrouve partout dans les plaines et collines de France sauf dans la région méditerranéenne. Elle est commune dans toute l'Europe ne dépassant pas les 60° Nord en Norvège et atteint sa limite sud au centre de l'Espagne et au sud de l'Albanie.

Elle se développe jusqu'à 1600 mètres d'altitude dans l'étage collinéen et à la base de l'étage montagnard. Elle s'hybride souvent avec le chêne pédonculé.

Peuplement en bois. Une des plus belles futaies de chênes rouvres se trouve en forêt de Tronçais (Allier)

  • Espèce de demi-ombre
  • Espèce mésoxérophile

Utilisation

Le bois jaune brun clair est dur et dense. Il prend une grande valeur lorsqu'il est produit par des chênes de futaie. Il est alors très recherché pour l'ébénisterie, et la fabrication de merrains pour la tonnellerie, ainsi que pour le tranchage. Ses notes aromatiques sont très appréciées, sèches et sérieuses.[1]

Ils sont utilisés par l'homme depuis des millénaires et toujours en période de disette.

Les glands torréfiés sont un succédané du café.

La farine de glands écorcés, broyés et cuits à plusieurs eaux donne une purée qui peut s'utiliser immédiatement en plat salé ou dessert sucré ou être séchée et moulue ce qui produit une très bonne farine qui se conserve.

Références

  1. (es) La crianza del vino La Razón 23 de Agosto de 2007

Bibliographie

  • Guide des plantes sauvages comestibles et toxiques, les guides du naturaliste, François Couplan et Eva Stinner ISBN 2 603 00952 4

Références taxonomiques

  • Portail de la botanique Portail de la botanique
  • Portail des plantes utiles Portail des plantes utiles
  • Portail de la pharmacie Portail de la pharmacie
Ce document provient de « Ch%C3%AAne rouvre ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chene rouvre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chêne Rouvre — Chêne rouvre …   Wikipédia en Français

  • Chêne rouvre — Chêne rouvre …   Wikipédia en Français

  • Chêne rouvre —    voir Chêne sessile …   L'Abécédaire du Vin

  • rouvre — [ ruvr ] n. m. • 1552; roure 1401; lat. pop. °robor, oris, class. robur, roboris ♦ Petit chêne. Par appos. Chêne rouvre. ● rouvre nom masculin (moyen français robre, du latin robur, oris) Autre nom du chêne rouvre. ● rouvre (homonymes) nom… …   Encyclopédie Universelle

  • Chene — Chêne Pour les articles homonymes, voir Chêne (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Chêne sessile — Chêne rouvre Chêne rouvre …   Wikipédia en Français

  • chêne — [ ʃɛn ] n. m. • fin XIIe; de chasne, bas lat. °cassanus, mot gaul. 1 ♦ Grand arbre (fagacées) répandu dans tout l hémisphère Nord, à longue durée de vie, aux feuilles lobées semi persistantes, aux fleurs en chatons et aux fruits à cupule (⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • Chêne — Pour les articles homonymes, voir Chêne (homonymie). Chêne …   Wikipédia en Français

  • ROUVRE — n. m. Espèce de chêne qui s’élève moins droit et moins haut que le chêne ordinaire. Le rouvre fournit des pièces courbes propres aux constructions. Par apposition, Chêne rouvre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • chêne — (chê n ) s. m. 1°   Arbre de la famille des amentacées, qui produit le gland. •   Le chêne craint le voisinage des pins, des sapins, des hêtres, et de tous les arbres qui poussent de grosses racines dans la profondeur du sol, BUFFON Exp. sur les… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”