Royal Excelsior Virton

Royal Excelsior Virton
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Excelsior.
R. Excelsior Virton
Logo du R. Excelsior Virton
Généralités
Nom complet Royal Excelsior Virton
Surnom(s) les Verts de Gaume, L’Excel
Fondation 14 avril 1922
Statut professionnel amateur
Couleurs vert et blanc
Stade(s) Stade Yvan Georges
(4 000 places)
Siège Faubourg d'Arival
6760 Virton
Championnat actuel Division 3
Président Drapeau : Belgique Philippe Emond
Entraîneur Drapeau : Belgique Frank Defays
Site web excelsior-virton.be
Maillots
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Actualités
Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Belgique de football D3 2011-2012
Dernière mise à jour : 13 juillet 2011.

Le Royal Excelsior Virton est un club belge de football fondé en 1922 et situé dans la ville de Virton. Le club évolue en 2011-2012 en Division 3.

Sommaire

Évolution du niveau

Ce club a joué en:

  • D2 de 2002 à 2009
  • D3 de 1987 à 1989, de 1996 à 2001, depuis 2010.

Histoire

À l'origine, le club est une prolongation du Football Club Saint-Laurent Virton fondé vers 1913-1914, alors rival de l'Union Sportive Virtonaise, fondée vers 1913-1914. L'Union Sportive Virtonaise portait un maillot Bleu et Blanc tandis que l'Union Saint-Laurent portait des maillots rayés verts et blancs ; l'Excelsior lui opta pour le maillot vert à parements blancs, le short blanc et les bas noirs à bords vert et blanc. Plus tard, les bas de couleur firent leur apparition, ils furent d'abord verts et ensuite rouges pendant plusieurs années. La guerre 14/18 mit fin à l'organisation des matches mais ne ralentit pas l'ardeur de ces premiers footballeurs. Après la guerre 14-18, le F.C. ST-Laurent allait devenir l'Excelsior F.C.Virton. L'Union Sportive, de son côté, fut champion de la province et gagna la coupe du Luxembourg.

Fondé le 14 avril 1922, l'Excelsior ne fut officiellement affilié à l'Union Belge de Football comme club débutant que le 25/08/1922. Il est admis comme club effectif le 23/06/1923.

En 1924, l'Excelsior remporte la coupe des Ardennes.

En 1925, une agression sur un arbitre entraîna les foudres de la fédération et l'Union fut démembrée. Les meilleurs joueurs rejoignaient les rangs de l'Excelsior. C'était la fin d'une époque et, en réalité, le vrai départ du football virtonnais. Aménagement des terrains de l'Excelsior Football Club Virton. Son premier terrain était situé « au Bosquet » dans une prairie du collège Saint Joseph. Il vint ensuite s'installer au « Pré Jacquet » qui était à l'époque un fond marécageux. Le Pré Jacquet fut donc surélevé et drainé. C'est par tombereaux que les terres de remblai furent amenées, principalement de la rue de la Croix-le-Maire, des wagonnets « Decauville » les répartissaient sur toute la surface. Tous les frais de la mise en état ainsi que ceux de la construction des premiers vestiaires en planches furent supportés par Albert Iserentant, Président Fondateur.

En 1926, l'Excelsior reçoit le numéro matricule 200.

Avant la Seconde Guerre mondiale, trois clubs dominaient le football provincial luxembourgeois : la Jeunesse Arlonaise, la Jeunesse d'Athus et l'Excelsior de Virton. Des trois, Arlon était le plus fort et il revint rarement en divisions provinciales. Athus et Virton alternaient aux places d'honneur. Vinrent cependant s'intercaler dans ce carrousel promotionnaire de Virton, Saint-Louis Marche, Saint-Louis Bouillon, Saint-Louis Athus et Saint-Georges Arlon qui ne monta pas parce que la guerre survint. Les derbies entre les trois grands constituaient des attractions car ils ne se présentaient pas souvent. Les affrontements étaient aussi spectaculaires autour que sur le terrain.

En 1927, l'Excelsior remporte le championnat de Provinciale devant Athus et accède pour la première fois à la Promotion. Puis l'Excelsior connut des heures difficiles avec des montées et descentes de Provinciale en Nationale.

En 1932, champion de provinciale et retour en promotion.

En 1935, de nouveau promotionnaire avec 46 points.

En 1949, vainqueur de la Coupe de la Province.

Le 24 avril 1951, le club obtient le titre de Société Royale.

De 1960 à 1970 survient une décade glorieuse avec Léonce DIMANCHE.

En 1960, ce fut le grand chelem, l'Excelsior renaquit de ses cendres, le titre était enlevé après une saison sans défaite 56 points sur 60, goal-average 126-16(26 victoires et 4 nuls). De 1960-1970 suivent onze années consécutives en Promotion.

En 1971, commencèrent 5 ans de régression, l'équipe se retrouva en 1re Provinciale et connut beaucoup de difficultés pour ne pas tomber plus bas.

En 1975, petit à petit allait se constituer une équipe qui ouvrira à nouveau à l'Excelsior les portes de la Promotion. La cuvée 1975 remporte la Coupe devant la Jeunesse Arlonaise et un nouveau titre de Champion.

De 1976 à 1982, six nouvelles années en Promotion.

En 1983, l'équipe termine 8e avec 29 points.

En 1984, l'Excelsior en pleine restructuration avec Pierrot FRIOB va connaître des hauts et des bas pour terminer la saison avec 27 points et occuper une huitième place.

En 1985, l'équipe se stabilise, le championnat se déroulera sans histoire, Virton n'étant battu que deux fois à domicile, les supporters sont conquis et l'Excelsior termine 9e avec 30 points.

En 1986, le club accède pour la première fois à la Division 3 nationale avec 41 points et remporte également la Coupe de la Province. Après Arlon et Bastogne, le Luxembourg a à nouveau un club en Division 3. L'Excelsior reste néanmoins un club aux moyens modestes, où il n'est pas question de se lancer dans les dépenses de luxe. Qu'à cela ne tienne, la Coupe de Belgique s'annonce bien. Le F.C. Liège dût cravacher ferme pour se qualifier à Virton 0-2 dans les prolongations.

En 1987, l'Excelsior termine 12e de DIII avec 26 points.

En 1988, 14e de DIII avec 25 points.

En 1989, l'Excelsior commence un virage de vérité, la réalité de Division III, 16e avec 17 points entraînant le retour en promotion.

En 1990, place au réalisme, cette fois encore l'Excelsior peut endiguer les fuites, car la marmite est sous pression et l'équipe terminera 13e avec 24 points, juste à la limite du maintien.

En 1991, l'année précédente a servi de leçon, les dirigeants et l'entraîneur Monsieur SCHODACOVSKY, vont assurer une bonne équipe. Cette année l'Excelsior terminera 6e avec 32 points.

En 1992, l'histoire footballistique se répète, l'Excelsior connaît des moments difficiles avec ses joueurs. L'histoire se termine mal, à la 14e place avec 25 points l'Excelsior bascule en 1re Provinciale pour rejoindre la Jeunesse Arlonaise et le Sporting Athus.

En 1993, les bons derbies font revivre l'Excelsior et le club se refait une santé. Cette situation n'est pas le fruit du hasard car l'équipe est championne et fait son retour immédiat en Promotion avec 52 points sur 60.

En 1994, l'équipe prend forme et de l'assurance, le championnat est animé par de nouvelles règles de montée, chaque dizaine de matches détermine un vainqueur de tranche. Ce qui donne à chaque vainqueur une possibilité de se rencontrer une nouvelle fois en fin de championnat pour gratifier le finaliste champion par une montée à l'étage supérieur. L'Excelsior se classera 4e de Promotion D avec 35 points et participera au tour final pour la montée en Division III. Virton bat Eupen au 1er tour (0-1), mais sera éliminé au 2e tour par le Racing Jette (5-0).

En 1995, sous la direction de Rachid BELHOUT, diplômé également de l'U.R.B.S.F.A., Virton exulte, l'Excelsior est champion de Promotion D. C'est le retour en Division III et la fierté de toute la province du Luxembourg et de la Gaume en particulier. Le Gouverneur, Jacques PLANCHARD, Virtonais de cœur, recevra avec le Député ANDRE tout le staff et joueurs Virtonnais au Palais Provincial à Arlon.Quelques jours plus tard ce sera le Bourgmestre Pierre SCHARFF qui accueillera joueurs, entraîneurs et dirigeants à la Mairie Virtonaise.

En 1996, nouvelle loi du jeu, 1 victoire donne 3 points, un match nul 1 point. Ce retour en Division Nationale pèse sur les finances du club, il faut trouver de nouvelles ressources et de nouveaux moyens. Rachid BELHOUT parvient à maintenir l'Excelsior en Division III mais il faudra attendre le dernier match pour assurer le maintien.

En 1997, pour Virton, l'alarme est ressentie, la Division III est très difficile, l'Excelsior n'est pas redescendu, parfois non sans mal mais tout de même si Virton évolue en Troisième Nationale tout n'est pas encore parfait mais cela ne peut aller qu'en s'améliorant. Malheureusement ou heureusement l'éloignement de Virton des autres provinces va obliger l'Excelsior à se tourner vers la France, où on apprend que Michel LEFLOCHMOAN entraîneur professionnel à Sedan pourrait se rendre libre pour l'Excelsior. Les démarches sont faites et un accord est pris avec M. LEFLOCHMOAN et le président José ALLARD, l'Excelsior respire. La saison se prépare bien et Michel LEFLOCHMOAN de déclarer : «  Je ne cache pas que j'ai éprouvé grand plaisir à retrouver la pelouse et le vrai contact avec ces joueurs…il y avait un manque évident qui est aujourd'hui comblé, et j'en suis le premier heureux  ». L'Excelsior se classe 8e avec 41 points, vainqueur de la Coupe de la Province contre le Lorrain d'Arlon et Soulier d'Or de la Province pour Arnaud ANDRE, sacré meilleur buteur de Division III A (21 buts).

En 1998, le maintien sans stress, l'Excelsior fête son 75e anniversaire. 7e avec 42 points et comme buteurs principaux RODRIGUEZ (12) et ANDRE (10).

En 1999, départ de la « Tour Défensive » Jean-Marie BRUNINX, retraite du buteur A. ANDRE et arrivée d'Henri BALENGA pour le remplacer. Un championnat sans problème. L'Excelsior se classe à nouveau 7e avec 46 points et remporte la coupe de la Province.

En 2000, c'est le départ de toute la ligne d'attaque vers les clubs du Grand Duché du Luxembourg, plus rémunérateurs, et le club recrute dans les Divisions Provinciales. La 2e tranche échappe de peu à Virton mais l'Excelsior termine 8e avec 38 points. 11 buts pour Stéphane MARTINE et 8 pour Roland SABOGA. Vainqueur de la Coupe de la Province contre la Jeunesse Arlonaise et Soulier d'Or pour Abdelatif ELABAR.

En 2001 s'achèveront 6 années consécutives en Division 3 nationale et 9 années au total. Une 7e année consécutive est en bonne voie. L'équipe tourne bien. L'Excelsior reste le porte-drapeau de la Province et à l'aube de ce nouveau millénaire, l'Excelsior réussit l'exploit. Il devient le premier club de la province du Luxembourg à accéder à la Division 2 nationale.

En 2002, après un départ pénible avec 2 défaites consécutives, l'Excelsior gagne son premier match en D2 à domicile contre le RFC Liège et prend 13 points sur 18. Puis commence une période de « vaches maigres » sans victoire pendant 19 rencontres. Ensuite l'éclair dans la grisaille suite à la victoire à Malines et 17 points sur 21. L'Excelsior termine 11e avec 39 points. En Coupe de Belgique, l'Excelsior Virton écrit une page de son histoire en accédant aux 8èmes de finales contre le Racing Club de Genk. Au Fénix Stadion de Genk, les champions de Belgique en titre d'alors se sont imposés face à des Virtonnais qui auront pourtant tenu la dragée haute dans cette rencontre. Encouragés tout au long de la partie par près de 2200 supporters, les Gaumais feront même douter les Limbourgeois le temps d'une période.

En 2003, Virton est désormais entraîné par Michel Renquin et termine 6e de la Division 2 avec 51 points.

En 2004, suite au départ surprise de Michel Renquin en début de saison, Jean Thissen, ex-international et ex-joueur du Standard de Liège, prend la direction de l'équipe. Prônant un jeu défensif s'adaptant au jeu de l'adversaire, Thissen réalisera une 1re moitié de championnat satisfaisante mais victime d'une 2e moitié de championnat catastrophique, Virton enregistre une baisse d'assistance à domicile. Avec 54 buts encaissés, la défense virtonaise présente le plus mauvais bilan de ses quatre années en D2 (41 en 2002, 43 en 2003, 33 en 2004). Son attaque (43) fait mieux qu'en 2003 (37) et 2004 mais moins bien qu'en 2002 (47). En fin de saison, le buteur Emmanuel Coquelet est transféré en division 1 à Roulers.

En 2005, le contrat de Jean Thissen n'est pas renouvelé et c'est Olivier Brochard, du club français de Tours, qui le remplace. La saison s'annonce difficile vu les départs de Manu Coquelet et Michaël Wiggers. L'excelsior se sauve de justesse en terminant 14e. L'attaque est une des plus faibles du championnat (27) tandis que la défense reste égale à elle-même (39). Le championnat est quelque peu contrarié par la mise en liquidation d'Heusden-Zolder. Enfin, le club enregistre une très nette baisse d'affluence à domicile.

En 2006, une page se tourne avec la fermeture de www.revirton.com, le site de supporters jusqu'alors le plus fréquenté. Une nouvelle équipe prend le relais et le site devient www.lexcel.be en espérant autant de succès que son prédécesseur. Le président José Allard démissionne de ses fonctions et Gérard Herbigniaux, patron de Sud-Telecom, le remplace. Sébastien Grandjean, ex-entraineur de la Jeunesse Arlonaise prend les commandes de l'équipe. Alors que les nouveaux dirigeants avaient des objectifs assez élevés l'Excelsior termine seulement la saison à la onzième place (11 victoires, 8 nuls, 15 défaites - 38 buts marqués pour 55 encaissés).

Après une saison 2008-2009 de piètre qualité, l'équipe évite de justesse la relégation directe et se qualifie pour les barrages. Les Verts sont éliminés dès le premier tour contre Woluwe-Zaventem, un club de D3.

Après 8 années passées en D2, l'Excelsior retourne en D3 pour la saison 2009-2010. Cette descente a bouleversé le noyau, une partie des titulaires sont partis tenter leur chance ailleurs, mais les supporters espèrent renouer rapidement avec la victoire, surtout après l'annonce du nouveau coach, Michel Leflochmoan, qui revient au club, 8 ans après l'avoir conduit en deuxième division.

Dénominations

  • 13 avril 1923 : Excelsior Football Club Virton
  • 21 juin 1945 : Excelsior Sporting Club Virton
  • 11 juillet 1951 : Royal Excelsior Sporting Club Virton
  • 15 juin 1995 : Royal Excelsior Virton

Couleurs

  • 14 avril 1922 : Vert - Blanc - Noir
  • 9 juin 1923 : Vert - Blanc
  • 1er juillet 1960 : Vert - Blanc - Rouge
  • 1er juillet 1967 : Vert - Blanc
  • 15 juin 1995 : Vert - Blanc - Vert

Palmarès

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Royal Excelsior Virton de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Royal Excelsior Virton — Voller Name Royal Excelsior Virton Gegründet 14. April 1922 Vereinsfarben grün weiß Stadion …   Deutsch Wikipedia

  • Excelsior virton — Royal Excelsior Virton Pour les articles homonymes, voir Excelsior. Royal Excelsior Virton …   Wikipédia en Français

  • Royal Antwerpen — Royal Antwerp Voller Name Royal Antwerp Football Club v.z.w. Gegründet 1. September 1880 Vereinsfarben Rot Weiß …   Deutsch Wikipedia

  • Royal Antwerpen FC — Royal Antwerp Voller Name Royal Antwerp Football Club v.z.w. Gegründet 1. September 1880 Vereinsfarben Rot Weiß …   Deutsch Wikipedia

  • Royal Anvers FC — Royal Antwerp Voller Name Royal Antwerp Football Club v.z.w. Gegründet 1. September 1880 Vereinsfarben Rot Weiß …   Deutsch Wikipedia

  • Royal Charleroi Sporting Club —  Ne pas confondre avec ROC Charleroi Marchienne, un autre club de football de Charleroi (anciennement Olympic Charleroi), ni avec le Football Club Charleroi, club porteur du matricule 94, anciennement RCS Couillet. Infobox club sportif Royal …   Wikipédia en Français

  • Excelsior — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Excelsior », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Excelsior est mot latin signifiant… …   Wikipédia en Français

  • Royal Wallonia Association Namur — Union Royale Namur Union Royale Namur …   Wikipédia en Français

  • Royal White Star Woluwe FC — White Star Woluwe White Star Woluwe FC Club fondé …   Wikipédia en Français

  • Royal Albert and Elizabeth Club Mons — RAEC Mons RAEC Mons Généralités Nom complet Royal Albert Elisabeth Club de …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”